Les zigouilleurs 3

Le 05/05/2008
-
par Cafard
-
Rubriques / Les zigouilleurs
Quand on a lu les textes précédents de la même rubrique, on a l'impression d'avoir affaire à une copie carbone. J'ai même du vérifier les autres épisodes pour m'assurer qu'il n'y avait pas eu un copier-coller accidentel. En gros, on peut se passer de lire celui-ci et se référer aux autres.
On les a pourchassés dans la forêt, on courait tous, on fouillait tous les buissons et soudain j’en vois un devant moi. Tout de suite il s’est mis à me crier « non j’veux pas mourir, j’veux pas mourir ». Il répétait ces mots sans cesse, sans cesse. Ca m’a troublé, il sentait que j’hésitais, il continuait encore plus fort.
Alors j’ai entendu une voix derrière moi qui m’a dit : « tue-le, il nous casse les oreilles » et j’ai frappé n’importe où. C’est tombé sur le bras et j’ai recommencé, je frappais le plus fort que je pouvais, je voulais oublier ses cris, ses pleurs, son regard. J’ai fermé les yeux. Je sentais sur moi le sang qui m’aspergeait. J’ai frappé sans relâche le crâne, le dos, le ventre, les hanches, les jambes. J’étais dans une furie terrible, je respirais fort et je criais : « Tiens ! tiens ! tiens ! tiens ! » A la fin j’avais devant moi un tas de viande informe et sanguinolent qui me donnait envie de vomir. Voilà comment je suis devenu un monstre sanguinaire à l’âme brûlée.
La Zone - Un peu de brute dans un monde de finesse - https://www.lazone.org/