Plein fruit

Le 05/11/2009
-
par Al Dante
-
Thèmes / Débile / Vie quotidienne
Franchement, si je fais un résumé de ce texte, je risque de le dépasser en longueur. J'insiste donc pas et je vous laisse découvrir cette tranche de vie de couille, toute fraichement sortie du cul de l'auteur. Intrigue microscopique, digressions foireuses, métaphores zgnück. On peut toujours essayer de revendre ce texte sur eBay, au pire.
Il devait être aux alentours de cinq heures du matin quand les oiseaux se mirent à chanter, me réveillant par la même occasion. Connards. Je suis bien content d'être tombé sur un pigeon trop lent pour éviter les roues de mon "véloub'", il y a de ça trois jours. Enfin, je dis tombé, mais sprotchhh serait plus approprié.
Je repensais à tout cela avec joie, me sentant d'une réelle utilité pour le monde, quand mes yeux tombèrent nez à nez et par hasard sur mon radio-réveil, qui annonçait une heure différente de celle du début de l'histoire d'au moins trois minutes, ce qui signifie, et les plus forts en maths l'auront bien compris, qu'il était désormais aux alentours de cinq heures du matin et quelques minutes, vous êtes tous cons, bravo. Sentant une grande douleur dans la zone la plus basse de mes parties génitales, c'est avec stupeur que je fis le constat, couette baissée, d'une nouvelle soirée trop arrosée. Pas aussi arrosée que mes couilles, à en croire leur état (faut-il faire confiance à l'état ?), car elles étaient d'un aspect des plus lamentables, d'une teinte bleue-violette à faire pâlir un tableau d'Yves Klein, fils de pute. Penaud, je fis émerger de la brumeuse buée du matin mes souvenirs enfouis, encore tout pleins des vapeurs de l'alcool de la veille. Autant qu'il m'en souvienne, j'avais fait le pari de claquer un tiroir sur mes couilles sans pleurer, le résultat je ne puis me le rappeler. Voilà, tu sais tout, essaye de battre mon record et deviens le roi de la soirée. Gros bisous ma puce.

A VOT2
La Zone - Un peu de brute dans un monde de finesse - https://www.lazone.org/