Les Conquérants

Le 01/04/2012
-
par Dourak Smerdiakov
-
Thèmes / Divers / Poèmes de merde
José-Maria de Hérédia, grand auteur de sonnets devant l'Éternel, méritait bien un hommage sur un site tel que la Zone. Cet oubli scandaleux est à présent réparé. Nous allons vous demander une minute de silence et de consternation.
À Hérédia.

(parodie d'un célèbre sonnet)
Comme un vol de butors hors du vaseux limon,
Lasses de taquiner leurs prises familières,
De Roissy ou d'Heathrow, les lignes meurtrières
Partaient ivres de prendre à l'Asie ses tacons.

Ils s'en allaient pêcher les fabuleux saumons
Que le pays des Khans mûrit dans ses rivières,
Et les vents de la steppe arrachaient aux ornières
Les puissants quatre-quatre emportés vers l'Orkhon.

Chaque soir, sous la yourte, allumant leur prunelle
À l'arkhi prodigieux, ils jetaient, recueillis,
Vers les points cardinaux l'offrande rituelle,

Ou cherchant dans la nuit d'Oulan-Bator des filles,
Ils braillaient leur néant et leur triste folie
Puis gerbaient leur vodka au loin vers le Gobi.
La Zone - Un peu de brute dans un monde de finesse - https://www.lazone.org/