A l’aventure

Le 29/01/2017
-
par pascal dandois
-
Dossiers / Appel à textes de la Forêt
C'est vrai qu'avec Dandois, on tourne vite en rond. Ici, alors que le début s'avérait prometteur, une couille est venue s'abattre entre deux lignes ou plutôt une grosse coulante. Et oui, encore les histoires de caca de Dandois qui reviennent à la charge alors naturellement on se retrouve avec une histoire de merde qui nous laisse de marbre. Du coup, je pense créer prochainement ma catégorie "OSEF" manière d'avoir un bon gros dossier. Sinon que dire de plus ? Ah si, bon weekend à tous.
A l’aventure

Ce matin, c’est décidé, je vais partir à l’aventure, debout sur mes cannes anglaises de merde. J’ai pris mes précautions, j’ai mis dans ma poche deux embouts de caoutchouc de rechange car ceux que j’ai déjà au bout de mes béquilles sont usés, presque troués, je vais partir, marcher, ou plutôt déambuler, peut-être jusqu’à épuisement, avancer devant moi, et advienne que pourra, je vais aller à l’aventure, dans la jungle urbaine d’abord, en enjambant peut-être un sdf par-ci par-là. Je vais prendre un peu de fric pour me payer un hôtel ce soir, et après, on verra, bon, faudra que je trouve des chiottes accessibles de temps à autre, histoire de pas trop me pisser et/ou me chier dessus, histoire de faire mes besoins correctement, car ça pourrait être con si je me tape une infection urinaire ou une inclusion intestinale, je pourrais peut-être en crever, qui sait ? c’est vrai qu’avec cette connerie de handicap moteur, je peux plus trop me payer le luxe de jouer les clodos, mais bref, quand même je vais avancer, et après la ville, j’atteindrai bien quelque cambrousse de merde, je me réchaufferai la nuit dans le creux de l’arbre d’une forêt quelconque pour y dormir, mais sans trop rester immobile pour pas chopper d’escarre, l’aventure quoi, ça va être le pied, c’est sûr ! Je poserai mon cul insensible à même le sol froid de temps à autre, pour faire une petite pause, me reposer les bras, les jambes, les mains, les poignets, car ça peut être fatiguant à force de marcher en s’appuyant sur des cannes, et puis après, on verra… bon, je ferai ça demain, ou après-demain, on verra…
La Zone - Un peu de brute dans un monde de finesse - https://www.lazone.org/