Crevasses

Le 04/04/2003
-
par Petitclaxon
-
Thèmes / Obscur / Introspection
Clax montre qu'elle a des ressources, qu'elle peut écrire bien et sérieusement, sans trop de fautes, des bons textes comme celui-ci, volontairement peu clair et intrigant, assez sombre, proche de la poésie en prose.
Je t’ai vu faire comme ton père,
Pleurer comme un gosse,
Ne rien dire et pleurer comme un gosse…
Je t’ai vu comme ton père avaler ces cachetons, Pleurer comme un gosse
Et je n’ai rien dis, je n’ai rien fait…
Peut-être est pour ça que tu es comme ton père…

Je t’ai vu te laisser faire part ta mère,
Te la laisser mener, diriger ta vie…
Alors tu as pleure comme un gosse, comme ton père….
Tu t’es laisser faire, diriger, ne rien dire face a ta mère
Mais regardes toi ! ta coquille s’effrite ….
Ta peau se forme…. Ton esprit se dirige…

Je t’ai laisser de côté,
Comme ils ont tous fait pour moi
Je t’ai laisse rentrer dans la tristesse, la hargne,
Je t’ai laisse devenir toi
Pour que tu ne sois pas comme les autres ,pas comme moi…

Maintenant, tu es un homme…
Plein d’ambition, de caractère et de crevasse dans ton âme…
Te préserver, je ne le pouvais pas,
Je ne le voulais pas être comme eux…
Te changer
Je ne te l’ai jamais dis mais je suis fière…de toi
Tu n’es pas comme moi

La Zone - Un peu de brute dans un monde de finesse - https://www.lazone.org/