Il est 10h39

Le 06/04/2003
-
par Petitclaxon
-
Thèmes / Obscur / Introspection
J'ai du mal à me faire une opinion sur ce texte sombre et assez frappant (si j'ose dire) de Clax notre pondeuse surdopée. Je dirais : bonne trame d'histoire, mais c'est trop le bordel, on capte que dalle. Enfin c'est rattrappé par l'idée directrice du texte disons.
J’allume mon portable, il est 10H39.
Je le regarde fixement.
Je sens ma jambe bouger.
Le stress m’envahit.
Une période de doute, de vague noire intense, une boule à l’estomac.
Certaines pensées me cogne la tête, ma grand- mère ,ma mère, mon frère, même mon père : La Mort !
Des flashs en continuent me viennent aux yeux : L’accident, Le fusil, Les tentatives échouées, Le cercueil, Les coups sur mon corps, Mes bleus, Mes cicatrices.
Je ferme les yeux : « Non, non ! Va -t-en…. Non, non, arrêtez ! Stop….AU SECOURS ! »
Mes yeux s’ouvrent peu à peu. Ma gorge se sert, ma boule à l’estomac s’intensifie de plus en plus… J’étouffe… encore et encore…
« Boom, Boom… » Ma tête tourne, mes yeux s’humidifient, mes oreilles bourdonnent. Des larmes traversent mon visage. Elles sont chaudes. Elles me brûlent, me gèlent.
« Aïe ! »
Je tourbillonne, je m’enfonce dans le gouffre, ça tourne, ça tourne !
« Non, arrêtez ! Partez ! »
Mon souffle est de plus en plus rapide, ma peau s’humidifie, mes muscles se tendent.
Non ! Non ! ARRETEZ !
Je sens une main arriver sur moi. C’est une main, chaude, familière, attendrissante et pleine de compassion.
Elle est de plus en plus présente. Elle est là pour me rassurer, me réconforter, m’aimer.
Elle est là….
Mon souffle s’atténue, mon cœur se calme, l’humidité sur mon corps s’évapore. Mes yeux ne saignent plus. Mon âme est en paix, je sourie.
« Tout va bien, calmes toi »
Je me replonge au fur et à mesure dans mon monde…
Cette douce chaleur part, m’arrache mon bien être, ma paix.
« Non, non ! reviens ! S’il te plait ! Je t’en prie ! »
Tout recommence, ma poitrine fait des va et viens de plus en plus rapidement.
Le ciel s’assombri, mes muscles se tendent, ma peau pleur ….
Tu m’as quitté, je te cherche…Panic, Peur, Angoisse !
Mes yeux s’ouvrent, se ferment, s’ouvrent….
La lumière est là, je me réveille il est 10H39.
Tu es là, ce n’était qu’un cauchemar !
Cette main, Ta main est douce, chaude, apaisante.
Je la rejoints.
Je sens mes cicatrices, mes bleus, tes coups sur mon corps….
La Zone - Un peu de brute dans un monde de finesse - https://www.lazone.org/