Clockwork chronik 3

Le 07/10/2004
-
par Tyler D
-
Rubriques / Clockwork chronik
Ce troisième volet se barre dans les contrées de la politique-fiction, il y est plus question d'émeutes et de communautés indépendantes que d'extra-terrestres. Tyler veut dresser un portrait global du futur du monde, mais c'est un peu trop ambitieux, il court trop de lièvres à la fois, on perd en cohésion. En plus les articles cités deviennent longs et pénibles, genre le Figaro qui copule avec les Echos. Et une référence directe à Fight Club, qui (décré)débilise un peu l'ensemble.
14. STRANGE DAYS...

Le mystérieux message provenant des lointaines régions de l'univers et qui ne pouvait qu'être l'oeuvre d'un organisme intelligent a enfin été décrypté, après plus de 32 heures de calculs sur les cryomachines à computation neuronale de la SIC et de l'ancienne NASA.
Parallèlement et conjointement, les enquêteurs de la SIC ont reconstitué ce qui s'est produit en orbite de notre planète avec IS 3.5 voici quelques 50 heures. Pendant le même temps, le désordre mondial s'est poursuivi avec de fâcheuses conséquences pour l'économie des grandes puissances et la santé des marchers boursiers. Les Etats-Unis, dont le dynamisme était déjà fortement atteint depuis deux décennies par un manque de cohésion et un essoufflement des valeurs de l'American way of life égoïste et basé sur une concurrence sans répit, sont dans un état de crise grave suite aux évènements de ces derniers jours. Le président américain a obtenu hier les pleins pouvoirs, après une audience en huis clos devant le Congrès. Une guère raciale, fomentée par des lobbies tel que le séculaire Ku Klux Klan mais reprise par les héritiers des Black Panthers ainsi que des groupes mexicains, chinois, porto-ricain etc. fait rage dans tout le pays, notamment dans les villes les plus touchées par l'anarchie. Le président Arnie Sharzer Jr a mobilisé les forces armées de tout le pays afin de rétablir l'ordre ; mais, contrairement à ses prédécesseurs, il s'est déclaré ouvert au dialogue avec les différentes parties. Notons qu'il n'a pas vraiment le choix. Dans les autres pays du monde, les gouvernements ont de concert organisé eux-mêmes les manifestations de leurs citoyens. Un climat unique et totalement original s'est installé dans toutes les grandes villes du monde au cours de ces derniers jours. Mais pour ainsi dire, la fête est finie puisque des réponses aux questions que le monde entier se posait ont été trouvées, bien que certains refusent d'accueillir ces résultats. Voici les faits tels qu'ils ont été reconstitués par les experts de la SIC grâce à l'analyse des rapports envoyés de la station juste avant sa disparition : l'équipe scientifique embarquée sur IS 3.5 procédait à des expériences liées aux nouvelles théories physiques qui ont provoqué l'ébullition du monde scientifique ces derniers temps. L'un des membres de l'équipe avait entrepris de réaliser un modèle miniature de voile à propulsion lumineuse, de taille comparable à une petite parabole. C'est au moment de la fixation sur la coque de la station que s'est produit l'inexplicable. Le système de propulsion par la lumière a fonctionné au-delà de toute espérance et a fourni à la station une accélération de 100 000 000 G*. Cette dernière s'est donc vue accélérée à la vitesse de la lumière en environs 3 sec ! Si l'équipage a été tué sur le coup, tous les instruments internes de la station ont continué à fonctionner et à envoyer des rapports d'erreur vers la Terre. Par effet Doppler** et à cause des obstacles particulaires rencontrés sur leur chemin à travers l'espace, ces émissions sont arrivées jusqu'à nous suffisamment déformées pour que leur sens nous échappe au premier abord. Mais tout n'a pas été perdu car plusieurs pays, sous la pression massive de leurs citoyens ont déposé à l'ONU un projet de fête annuelle qui serait célébrée dans tous les pays du monde pendant 30 heures et pendant laquelle un maximum d'activités seraient suspendues pour permettre à tous de se réunir dans les rues. Cette proposition a de grandes chances d'être retenue sous peu, puisqu'une telle nouvelle favoriserait un retour rapide des populations à l'ordre.

* NDLR : rappelons que notre organisme ne peut résister à des accélérations supérieures à 10 G, 1 G correspondant à l'accélération que vous auriez subi si vous aviez sauté du haut d'une des Twins Towers, ce qui aurait suffit à vous fournir la vitesse approximative de 100 km/h lors de l'impact au sol.

** NDLR : l'effet Doppler est perceptible au bord d'une route ; lorsque les voitures passent, vous entendez leur émission sonore différemment selon qu'elles se rapprochent ou s'éloignent de vous. Il se produit lorsque la source d'une onde se déplace par rapport à celui qui réceptionne cette onde.

15. UTOPIA, UNE REALITE

Un nouvel état vient de se créer sur une île indonésienne. Il s'agit d'Anibi Kukacho, un milliardaire retraité ayant bourlingué pendant des décennies dans le monde des finances. On ne sait que très peu de choses sur ce microcosme. Afin d'en saisir la nature, il faut remonter un peu le temps. Il y a quelques dix ans, Friedersky Svensöm, un autre milliardaire, a racheté une immense étendue inhabitée en Argentine. Il a récolté des fonds de divers organismes écologiques, anthropologiques de puissants états comme l'Inde ou le Brésil, afin de financer un projet de réserve naturelle d'une nature particulière : elle abrite de très nombreux spécimens de la flore et de la faune, dont beaucoup étaient en voie de disparition, mais également, et c'était un première, des humains. Svensöm a donc importé sur son territoire une quantité considérable de plantes, d'arbres, de fleurs, et d'espèces animales. Il a effectué un travail de recherche considérable sur toutes les techniques "naturelles" connues à ce jour (médecine botanique, diététique, confections manuelles diverses...) issues pour la plus grande part des traditions chinoises, indoues, africaines, amérindiennes, indonésiennes... Il s'est donc installé avec sa famille sur son territoire pour fonder une nouvelle forme de société "naturelle". La seule forme de travail connue sur ces terres est manuelle. Les hommes y vivent de chasse, de pêche, d'élevage et de cueillette. L'économie est réduite à sa plus simple expression, il n'existe aucune forme de monnaie. La maîtrise des différentes techniques et la répartition des tâches est organisée pour laisser à chacun du temps qu'il peut utiliser comme il l'entend. Le langage parlé n'est utilisé que pour la poésie. Les membres de la communauté n'ont donc pas forcément la même langue maternelle ; ils communiquent par des moyens plus précis et plus profonds basés sur le regard et l'attitude du corps. La cohésion du groupe est assurée par de fréquentes veillées autour du feu pendant lesquelles chaque membre de la tribu peut s'exprimer, raconter des histoires, faire des tours de magies, présenter le produit de son travail effectué pendant les heures libres. C'est également l'occasion de jouer de la musique sur des instruments qu'ils ont confectionnés, de danser autour du feu, de jouer des scènes mythiques... Cette société est régie par deux règles : effectuer la tâche quotidienne nécessaire à la vie de la communauté et respecter la liberté de chaque autre membre du groupe. Le châtiment suprême est le renvoi de la communauté et du territoire. Svensöm a permis à tous ceux qui se présentaient à lui et voulaient partager ce mode de vie d'intégrer la tribu pour une durée d'une lune à la fin de laquelle il pouvait rester si à l'unanimité les autres membres y consentaient. Les enfants nés sous ces cieux étaient envoyés régulièrement dans le monde "civilisé" et avaient le choix à partir de l'âge de 7 ans de rester dans la communauté ou de s'en séparer pour intégrer "l'autre monde". Kukacho faisait partie de cette communauté avant d'en être renvoyé. Il a donc décidé de recréer un semblable microcosme. Il a secrètement acheté une île déserte dans le Pacifique et y a un installé un système ultra perfectionné de défense sous-marine, aérienne, et même spatiale géré par une pseudo-intelligence artificielle. Il s'y est donc installé et a racheté les droits permettant d'y créer un état qu'il a nommé naturellement Utopia. Personne ne sait exactement où se situe l'île et espérer la retrouver dans les archipels de l'Indonésie est peine perdue.

16. L'ENERGIE : UN MAUVAIS SOUVENIR

Les expériences menées depuis quelques mois sur les stations orbitales ont été très fructueuses. La nouvelle théorie générale de la physique, baptisée hyperrelativité structurelle, a fourni des résultats qui vont bouleverser notre approche de l'univers. La base de l'hyperrelativité structurelle est l'érection d'un nouveau concept extensif à la notion d'énergie : la chaotropie. Les conséquences mathématiques déduites des axiomes de cette théorie laissent prévoir la possibilité de déplacer des corps grâce à la chaotropie structurelle de l'univers sans qu'il soit besoin de leur fournir de l'énergie. En clair, la chaotropie peut se transformer "gratuitement" en énergie de mouvement. Et la vieille équation E=m.C2 n'est plus valable. Mais ce n'est pas tout : la chaotropie est engendrée par l'entropie structurelle (autrement dit la complexité) de la matière. Et c'est précisément ce que nous humains avons à volonté sous la main (ou plutôt dans la main) : rien ne nous est plus facile que de créer un matériau dont la composition chimique a une grande entropie structurelle (ou un grand niveau de complexité matérielle). Il suffit de se baisser et de cueillir un brin d'herbe ; notre corps et surtout notre cerveau sont sans aucun doutes les zones les plus complexes de la galaxie. En effet l'écrasante majorité de la matière de l'univers est contenue dans les étoiles qui sont composées à 95% d'hydrogène et 5% d'hélium (qui est une molécule très similaire à l'hydrogène) : autrement dit une entropie structurelle extrêmement basse. Bref, puisqu'il est très aisé d'obtenir de la chaotropie à partir de lumière et d'un matériau chimiquement complexe, il sera très aisé de "créer" n'importe quelle forme d'énergie en transformant le mouvement produit à volonté par la chaotropie. La conséquence directe en est que l'humanité va accéder à un pouvoir INFINI sur la nature. L'antique rêve du mouvement perpétuel pourra enfin être réalisé (du moins tant qu'il existera des sources de lumière dans l'univers). On peut donc remplacer l'équation mythique par E=infini. La seconde conséquence physique de cette théorie est qu'il sera possible grâce à la chaotropie de fournir suffisamment d'énergie à un corps pour qu'il puisse atteindre la vitesse de la lumière. La lune, mars, Jupiter seront bientôt plus facilement accessibles que le périphérique de notre capitale ! Les humains pourront donc se déplacer dans n'importe quelle région de l'univers pour y terraformer des planètes grâce à l'énergie chaotropique et s'y installer. Des conséquences sociales sont également à prévoir : serait-ce l'annonce de la fin de la misère dans le monde ? Mais ces découvertes posent beaucoup de problèmes éthiques, philosophiques et tout spécialement épistémologiques. Certains pessimistes voient déjà sonner le glas d'une humanité ayant accédé à la toute puissance réservée depuis la nuit des temps aux divinités. Mais l'histoire nous enseigne que cette angoisse n'est pas nouvelle puisqu'elle s'était imposée aux hommes qui découvrirent l'utilité du feu, donnant le jour dans toutes les régions du monde à de nombreux mythes comme celui de Prométhée.
C. Z.

17. ETATS-UNIS : UNE RECONSTRUCTION DIFFICILE

Alors que le reste du monde s'apprête à fêter la première fête mondiale, aux États-Unis cet anniversaire n'est pas commémoratif d'un heureux évènement. On se souvient de quelle manière la crise que subit ce pays depuis bientôt un an jour pour jour a débuté. La plupart des villes sont sous contrôle des forces armées pour éviter tout affrontement entre les différentes ethnies. Et depuis quelques mois, un mouvement anarchiste sévèrement combattu par les autorités fait parler de lui à travers des actions d'éclat qui empêchent toute reconstruction du pays sur ses anciennes valeurs. Ils cherchent, disent-ils, à réaliser le "Projet Chaos" : une sorte de reset de la société américaine.
voir notre dossier en p. 15

18. SOCIETE : LE VILLAGE MONDIAL

Depuis l'ouverture du premier cyberprovideur, le nombre de neuronautes croît de plus en plus vite. Le neuroweb est saturé en permanence malgré l'ouverture régulière de nouveaux mondes virtuels toujours plus "grands". VORTEX a racheté INTERWORLD, APPLE et MICROSOFT afin de s'assurer le monopole mondial de création et de mise en ligne des cyberespaces. Beaucoup de sociologues estiment que cette technologie est en train de bouleverser la structure de notre civilisation. En effet, plus de 85% des habitants de notre planète ont aujourd'hui un niveau de vie supérieur ou du même ordre que celui des Européens au début du millénaire, ce qui signifie que la grande majorité des humains ont accès aux hautes technologies et peuvent s'ils le souhaitent devenir neuroconnectés puisque VORTEX a étendu son activité dans le monde entier. On retrouve donc dans les cyberespaces des habitants des quatre coins du monde. Puisque de nos jours tout le monde parle Anglais en plus de sa langue natale, la communication verbale n'y pose pratiquement aucun problème. On aurait pu penser a priori que les différences culturelles constitueraient une barrière difficile à franchir pour les neuronautes, mais après des décennies de mondialisation on observe qu'elles se sont beaucoup estompées. En réalité, même si la plupart des neuronautes se retrouvent entre citoyens des mêmes états, de plus en plus d'entre eux osent se connecter dans des cyberespaces où les relations entre les individus sont différentes (pour diverses raisons, notamment culturelles). On voit ainsi émerger des salles virtuelles "thématiques" où les neuroconnectés se retrouvent selon leurs goûts personnels indépendamment de leurs origines culturelles. Des habitants de Bombay ont leurs amis à Sydney, Tokyo et Helsinki et ils se retrouvent régulièrement sur le neuroweb. Les seuls freins à cette tendance sont d'une part les opposants acharnés de la neuroconnexion, toujours plus nombreux, le décalage horaire et l'insuffisance de cyberprovideurs. Mais cette évolution s'effectue puissamment et elle pourrait à terme faire émerger une multiculture mondiale ainsi qu'une redéfinition de l'espace comparable à celle qu'apporta la révolution des transports, mais avec un impact encore plus grand sur l'organisation de notre société.
T. H.

19. MISE EN SERVICE DE LA PREMIERE PLATEFORME ORBITALE.

En quelques mois seulement, la SIC a réalisé un projet monumental : une petite ville en orbite autour de notre chère planète : STARS GATE. Il s'agit d'une plateforme-relais pour les missions spatiales futures. Elle peut contenir jusqu'à cinq mille occupants, depuis les pilotes en transit jusqu'aux manutentionnaires de l'espace en passant par les agents administratifs, les cuisiniers, les infirmiers et les femmes de ménage. Une pesanteur artificielle permet aux habitants de STARS GATE de jouir de tout le confort terrestre, avec entre autres d'immenses "salles vertes" où il est possible de profiter de la douceur des couchers de soleil orbitaux au milieu d'une luxuriante végétation tropicale. La rapidité de réalisation de ce projet tient au bond technologique jamais égalé que constitue la découverte de la chaotropie et qui permet de dépenser de l'énergie sans compter. STARS GATE servira bientôt de relais vers les chantiers lunaires et de base de départ pour les sondes spatiales à propulsion chaotropique qui iront à la découverte d'espaces sidéraux qu'on n'aurait jamais pu croire atteindre il ya seulement deux ans. La SIC s'est déjà attelée à la construction de STARS CITY, la future grande soeur de STARS GATE qui remplacera avantageusement les obsolètes stations IS en matière de tourisme.

20. ALERTE LEVEL 5. URGENCE MAXIMALE. CODE PRIORITE : CRAMOISI

TD programme invasion base de recherche GT#45.

Instructions :

1. Détruire toute traces activités VORTEX dans GT#45.
2. Faciliter infiltration GT#45 par forces armées Projet Chaos.
3. Veiller à ce que documents concernant concurrents soient retrouvés par forces armées Projet Chaos.
4. Discrétion absolue. Ne pas éveiller attention occupants GT#45.
5. Carte blanche. Permis de tuer.

21. SCANDALE A LA MAISON BLANCHE

New Jersey City a été le théâtre hier d'affrontements armés entre les membres du Projet Chaos et les services secrets de l'Etat américain. Une dizaine de civils seulement ont été blessés, la majeure partie des fusillades ayant eu lieu en sous-sol. Il s'agissait d'un centre de recherches top secret construit pendant la deuxième Grande Guerre du vingtième siècle, financé par le ministère de la défense américain et mis à disposition de nombreuses entreprises. Son nom de code était GT#45. Les membres du Projet Chaos se sont rendus maîtres des lieux au prix de lourdes pertes dans leurs rangs et ceux des agents de l'Etat. Le Projet Chaos a mis la main sur de nombreux documents que les services secrets n'ont pas réussi à détruire en dépit de la présence d'un système très sophistiqué qui aurait dû annihiler GT#45. De plus, des personnes ont été retrouvées enfermées dans les profonds sous-sol du centre de recherches. La plupart s'étaient suicidées à l'aide d'une dose de cyanure, certains ont été abattus d'une balle dans la nuque. D'après de récentes déclarations, quelques-uns ont été retrouvés vivants et transférés par le Projet dans un lieu inconnu. ATX, la plus grande chaîne d'information américaine, a accepté de diffuser en direct dans quelques heures une déclaration du chef du Projet Chaos concernant ces évènements. La Maison Blanche, le Congrès ainsi que de nombreuses multinationales prestigieuses seront publiquement mises en accusation. L'Etat américain a encore renforcé le contrôle militaire de la population et livre une guerre des renseignements sans merci contre le Projet Chaos.

22. EXTRAITS DE L'INTERVENTION TELEVISEE DE TYLER DURDEN (?)

Mes chers compatriotes, pour des raisons de sécurité, vous ne pouvez pas me voir, mais je vous parle en direct, tandis que des images illustrant mes propos seront projetées sur vos 3décrans. A ce propos, certaines d'entre elles sont extrêmement choquantes. Mais elles sont bien réelles et elles ont été tournées au coeur même des villes où vous habitez, dans des lieux administrés par l'Etat qui auquel vous êtes soumis. Alors soyez forts et regardez-les ! (...) Depuis le début de ce siècle, les présidents qui sont censés diriger notre pays ne commandent plus rien du tout. Ils exécutent souvent sans même les comprendre les ordres de leurs "conseillers". Lesdits fonctionnaires sont à la solde des lobbies les plus influents. Où est passée notre démocratie? Le sort de notre pays, ses décisions économiques, militaires, diplomatiques appartient depuis longtemps aux plus gros portefeuilles, qui n'ont aucune autre ambition que de devenir encore plus gros. Ils passent la moitié de leur temps à comploter pour accroître leur pouvoir et l'autre à vous maintenir dans la plus grande ignorance possible sur ce qui se passe réellement. (...) Nous avons mis à jour une ignoble base de "recherches" qui se situait au cœur même de New-York. Les habitants de la ville étaient devenus les garants que cette base, nommée GT#45, ne serait pas détruite par des puissances étrangères, puisque celà aurait impliqué la mort de centaines de milliers de nos concitoyens. (...) Il ne fait aucun doute que d'autres centres de "recherches" analogues se trouvent dans les autres villes de notre pays. (...) Comme le montrent les images qui défilent sous vos yeux, les traitements subis par les pensionnaires de GT#45 étaient proprement inhumains et relevaient de la torture physique et mentale. Certains y sont nés et n'ont jamais vu la lumière du jour. Nous avons discuté avec ceux que nous avons pu retrouver vivants. Ils croyaient tous être les survivants d'une guerre bactériologique qui aurait décimé la surface de notre planète et obligerait les hommes à vivre sous terre, et que si les "ennemis" découvrait un jour leur retraite, la meilleure chose à faire était de suicider à l'aide de la capsule de cyanure qu'ils avaient toujours sur eux. (...) En réalité, on profitait de ces pauvres bougres en leur faisant subir des expériences auxquelles aucun humain n'aurait accepté de participer dans des conditions normales. (...) Certains étaient proprement lobotomisés, après avoir subi l'implantation de circuits imprimés dans diverses parties du corps, notamment dans le cerveau. (...) Les documents que nous avons trouvés confirment que la plupart des sociétés de technologie de pointe commandaient des expériences à GT#45. Il s'agissait en réalité d'un fond de commerce visant à financer des recherches militaires auxquelles le Congrès n'aurait jamais donné son approbation. (...) Mes chers compatriotes, réveillez-vous, sortez de la caverne et soutenez notre action pour que nous puissions enfin vivre dans un monde juste où ceux qui naissent démunis ont une chance de ne pas mourir avec un seul rein et un seul poumon avant l'âge de 25 ans pendant que les milliardaires bénéficient du marché des organes humains pour vivre jusqu'à 150 ans ! Réveillez-vous !

note : l'identité de la personne qui a prononcé ce discours est restée inconnue. Mais il y a de fortes chances qu'il s'agisse de Tyler Durden, puisqu'à cette époque il est certain qu'il était encore en vie.
La Zone - Un peu de brute dans un monde de finesse - https://www.lazone.org/