Douce rêverie

Le 10/04/2005
-
par Arwen
-
Thèmes / Polémique / 2005
La confusion mentale personnifiée, j'ai nommé Arwen, frappe à nouveau dans ce texte volontairement flou. Les explications à propos de la connerie de la victime et les détails de la crémation ne sont qu'esquissées. La gueule de bois est déconseillée le jour de la Saint-Con hihi huhu hoho.
    Une pièce étroite, une chambre. Dans cette chambre, il y a un bureau, encombré d'un ordinateur, avec quelques miettes de pain, une tache de ketchup, d'ailleurs un tournevis cruciforme nage dans celle-ci et tout ce que l'on peut trouver habituellement comme papiers ou pièces détachées. Un caleçon et une paire de chaussette traîne a la diable sur le sol. Il y a 3 chaises, dont une est cassée. Des câbles traînent par terre, LAN RJ45 de diverses couleurs. Et une bouteille de sirop vide.
    Satané réveil. Je déteste sa sonnerie. Un jour comme les autres. Non, toujours le même jour. Encore. Enfin, pas tout à fait. Je me rappelle de ce que j'ai rêvé. Je ne devrais pas aller aussi souvent sur la Zone. J'ai rêvé de cette fichu Saint-Con. En fait je me demande d'où lui est venu à Nihil, cette idée à la con, si je me permet le jeu de mot à la con. Con. Le début et la fin. Quoi qu'il en soit, le con de mon rêve été gratiné. Ou, plutôt a fini gratiné.

    Le trouver n'avait pas été simple, dans mon rêve, je me rappelle d'être très fatigué, enfin ressentir une grande fatigue et une profonde satisfaction. Dieu qu'il était con! Et pourtant je suis athée! Je me rappelle qu'il débitait encore, alors qu'il était attaché, divers arguments pro capitalisme. Puant. Il m'avait saoulé avec ça toute la soirée, durant la traque. Toujours les mêmes justifications de cette férocité, de cette société prédatrice. Et il ne voyait même pas à quel point il en était le jouet! A quel point sa crasse ignorance, sa connerie et son aveuglement était catastrophique. Il fallait l'éliminer. Ce rat puant! Et il allait puer encore plus! Je me rappelle lui avoir dit dans mon rêve, alors que je traînais la chaise sur laquelle je l'avait attaché avec des câbles réseau, et oui c'est très solide, qu'un humain qui brûle ça sent le poulet cramé.
    Et il se mit à crier, non comme un poulet mais comme un porc que l'on égorge. Pour la peine j'enfonçai un tournevis dans sa cuisse, en tournant, pour le faire crier encore plus. Je traînais la chaise avant de saisir une bouteille en verre, remplie d'essence, une fois qu'il était dans le couloir. Et je mis le feu. Pour la Saint-Con. Hélas ce n'était qu'un rêve. Vu qu'aujourd'hui nous sommes le... Tiens, non c'était hier.

    La sonnette de mon appartement sonne. Qui peut bien venir me voir aujourd'hui? Et pourquoi?
La Zone - Un peu de brute dans un monde de finesse - https://www.lazone.org/