La Zone - Un peu de brute dans un monde de finesse

Auteur Sujet: Pas assez beau pour pouvoir se permettre d'être ennuyeux...  (Lu 2958 fois)

Dourak Smerdiakov

  • admin zonard
  • Zonard
  • *****
  • Messages: 3974
  • Pute : 15
  • "...et la Vérité vous affranchira."
    • Voir le profil
    • La sprotchitude des choses
    • E-mail
Pas assez beau pour pouvoir se permettre d'être ennuyeux...
« le: novembre 08, 2012, 19:58:00 »
Catégorie de textes rejetés parce qu'ils sont soit franchement exécrables, soit plus simplement insuffisants d'un point de vue qualitatif (qu'ils soient mal écrits et bourrés de fautes par incompétence ou négligence, on s'en fout, on juge des textes, pas des gens), et cela sans que l'originalité, l'intérêt, la drôlaticité ou quelque autre caractéristique justifient la publication sur la Zone.



« Modifié: janvier 20, 2013, 16:50:39 par Dourak Smerdiakov »
Pour le débat citoyen et convivial dans le respect indivisiblement démocratique de la diversité multi-culturelle des valeurs républicaines oecuméniques.

Dourak Smerdiakov

  • admin zonard
  • Zonard
  • *****
  • Messages: 3974
  • Pute : 15
  • "...et la Vérité vous affranchira."
    • Voir le profil
    • La sprotchitude des choses
    • E-mail
Re : Pas assez beau pour pouvoir se permettre d'être ennuyeux...
« Réponse #1 le: novembre 08, 2012, 19:58:34 »
Enfance arraché par la haine
Posté le 18/10/2012
par Abracadabrants   

Citer
Chaque jour je suis seul, chaque jour est interminable. Je ne me sens pas vivre, la mort m'observe, les plaies sur mon corps sont là pour me rappeler ma peine. Seul la lame me fait vivre, chaque goutte de sang en moins dans mon corps est comme une délivrance, chaque jour de nouvelles marques, de plus en plus profondes, de plus en plus nombreuses. Personne ne voie ma peine, je la dissimule pour ne pas choquer, pour ne pas avoir de pitié. Inconnu et seul, seul avec la mort, je m’assois paisiblement dans un coin, les images de mon passé défilent et blessent. Chaque images ré ouvrent la plaie de mon cœur, je pleure ce passé, je pleure cette haine, cette peine. On me frappai et on me laissai sur le sol, dan l’indifférence, comme un jouet que l'on aurait cassé, et on recommençai chaque jour encore et encore, jusqu'à ne plus avoir de force, je me souviens de mes cotes brisées, celle-ci me faisaient cracher du sang, du sang noircît par la haine, je ne peux plus vivre ainsi, à mon âge, tu me bas comme un adulte, je n'ai que trop peu d’années et tu me dégoûtes de la vie. Je veux que tu meurs, tu es mon père et ta mort me serait bénéfique, tu as détruit ma vie, je ne peux rien construire, tu hantes mon esprit, chaque gestes, chaque paroles, je m'en souviens et cela me détruit, tu ne recommenceras plus. Je brise un miroir, mes veines réclament le verre, je saisis un morceau, il me coupe à la main, ce n'est que le début, la lame se rapproche de ma peau, je la transperce et coupe mon bras, le sang tache le sol, je me sens enfin vivre, cruel paradoxe. Je suis mort par ta faute, le sang afflux de plus en plus, mes yeux se ferment, et je tombe rejoindre les larmes de mon bras; Le sang m'entour, je me sens bien, la mort qui m'observai va enfin avoir ma vie, et mon père enfin débarrasser de l’enfant qu’il ne voulait pas. La haine a engendré ma mort, je n’ai pas choisi de vivre, je choisis de mourir.

Critère qualitatif  + pas suffisamment original pour compenser (lamentations typiques d'adolescent  malheureux).

Pour le débat citoyen et convivial dans le respect indivisiblement démocratique de la diversité multi-culturelle des valeurs républicaines oecuméniques.

Nana

  • Addict
  • ****
  • Messages: 256
  • Pute : 10
    • Voir le profil
Re : Pas assez beau pour pouvoir se permettre d'être ennuyeux...
« Réponse #2 le: décembre 07, 2012, 23:31:44 »
Je comprends pas, ces textes ont vraiment étés écrits ? Par des gens qui les ont postés sur la zone ?

edit : ah bah oui fallait lire le poste suivant

Bisous.
« Modifié: décembre 07, 2012, 23:38:33 par Nana »