La Zone La Zone, publication de textes sombres, débiles, violents. (Vous êtes sur le forum, cliquer ici pour découvrir le site)

Auteur Sujet: Textes gaulés  (Lu 29838 fois)

nihil

  • (void)
  • Zonard
  • *****
  • Messages: 4630
  • Pute : 0
    • Voir le profil
    • [WWW.NIHIL.FR]
    • E-mail
Re : Re : Textes gaulés
« Réponse #75 le: février 16, 2010, 21:33:13 »
intenter une action

Oh mais merde, c'est pas vrai, ça recommence.
Trafiquant d'organes
[www.nihil.fr]

Glaüx

  • Modérateur
  • Zonard
  • *****
  • Messages: 5870
  • Pute : 222
  • gnagnagnagnagnadtcs
    • Live Messenger (MSN) - delesquif@laposte.net
    • Voir le profil
    • Moi, envoyer chier les gens, c'est ma grande passion.
    • E-mail
Re : Textes gaulés
« Réponse #76 le: février 16, 2010, 21:44:17 »
Mais quoi, c'est trop classe les robes d'hermine merde. Chacun ses excitants. Flûte.

Hyenne

  • Zonard
  • *****
  • Messages: 830
  • Pute : 0
  • Dans d'atroces souffrances
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Textes gaulés
« Réponse #77 le: février 16, 2010, 23:21:38 »
Une flute comme excitant ?
Ma fois... c'est tentant.

Hag

  • admin zonard
  • Zonard
  • *****
  • Messages: 1036
  • Pute : 2
  • La poliorcétique avant toute chose.
    • Voir le profil
    • Je produis. Je transforme.
Re : Textes gaulés
« Réponse #78 le: février 16, 2010, 23:48:54 »
Après la flute, je propose l'idée de la clarinette à champagne.

Nathan Esmer

  • Déchet
  • *
  • Messages: 1
  • Pute : 0
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Textes gaulés
« Réponse #79 le: août 25, 2010, 01:39:51 »
Bon, mon texte s'est fait plagier, sauf que le bougre  a la malhonnêteté de le réfuter, de changer 5 mots, quitte dénaturer la substance du poème en lui même. Visible ici, posté 10 jours plus tard que la publication sur La Zone :

Voilà la création original du jeune homme, il est vrai, de façon inexpliquée, un peu ressemblant au mien :

Au crépuscule lointain des temps, nous serons un, nous serons mille,
Nous porterons au monde le sang à qui l'espoir sera futile.
Nous partirons au triomphe, et chanterons nos hymnes funestes,
Le vent sera absent, laissant au monde l'odeur de peste...

Nous avancerons ensemble vers la majestueuse colline,
Comme une légion vaillante, fixant fièrement les cimes,
Nous serons tel un corps, un ensemble synthétique,
Assemblage d'identités, sous un uniforme unique...

Nos torches seront les lanternes d'un monde ruiné de ses espoirs,
La voute céleste sera noire et les astres vide de regards,
Et pendant que nos os arpenteront un monde terne,
Nous marcherons, l'intention ferme, vers la gangrène postmoderne...

A ceux qui briseront nos codes, nous briserons le cou,
Les faibles d'esprit et de corps périront sous notre joug,
Envers ces spectres sans valeurs nous aurons pourtant clémence,
En leurs arrachant le cœur nous abrégerons leurs souffrances...

Nous grimperons la colline en tant que maitre de la fin des âges,
Tel des âmes poétiques éternelles nous écrirons la dernière page,
Du haut du sommet conquis nous guetterons encore l'ennemi,
D'un combat sans survie suivra le silence de toutes ces vies...

Lançant l'ultime aria triste et sanguinolente,
La mort hurlera et nous dévalerons les pentes,
De la furie de nos pas rugiront la colère et la rage,
Nos âmes, fortes de courage, transporteront la ruine et le carnage...

Les silhouettes lointaines n’entendront pas nos sombres sirènes,
Contre nos forces par centaine, l'ennemi fuira la mort certaine,
Symbole de leurs vices rirons leurs tristes épouvantails,
De méprisables mannequins de paille, lâche de toute bataille...

Face à l'absurde dénouement nous chercherons en vain un sens,
Face aux sourires épouvantables nous ne connaitrons nulle délivrance,
Nos corps seront fragilisés et l'uniforme noir fragmenté,
A la vue des suicidés qui sous nos pieds serons écrasés...

Alors perdu dans nos méandres, viendra a nous dans une sphère,
Une jeune femme nue d'une évidence teinté de mystère,
Devant nos yeux désabusés, elle dansera la damnation,
Et perdu de toutes notions, nous accepterons notre évolution...

Nous serons la fin des temps, nous abattrons l'être-lumière,
Nous égaleront la force du vent, nous rendrons la beauté à la terre,
Son esprit nous donnera la force, et son corps notre néant,
Mais à l'homme sans destiné, se révèlera les forces d'antan...

Les cendres que nous avions brulées, s'élèveront d'un poids léger,
Car la sombre femme ressuscitée s'avancera vers l'humanité,
Sur les terres vides de couleurs, se versera l'âme aquarelle,
Nous serons ivres de ses malheurs, dans la tourmente universel...

Car en ce monde sans issu, mille évasions et nul chemin,
Quand dans les mers à perte de vue, naitra l'océan diluvien,
Au fond des eaux notre sort scellé, l'achèvement de nos volontés,
Nous verrons la mort en beauté puis nous dormirons à tout jamais...

Prenant les cieux dans son chagrin, elle gagnera l'étendue divin,
Ou d'immenses reflets cristallins brilleront sur l'horizon sans fins,
Les pieds posés sur l'infini, elle dévoilera ses derniers gestes,
Au monde nouveau, de sa gloire intime, elle balayera leurs restes...

Puis l'univers lui donnera l'apothéose d'un magnifique Armaggedon,
Où tous les mondes se déchireront l'instant d'une ultime détonation,
Aux cycles mystiques un nouveau chant, ou chaque ère sera trésor,
Au crépuscule lointain des temps, se lèvera enfin une nouvelle aurore....

Voilà ensuite la réponse du jeune homme :

"A l'attention des "zonards" (je ne vois pas comment les nommer autrement). Après lecture du poème mis en lien, il faut avouer que des ressemblances existent. Néanmoins l'orientation du poème est radicalement différente et le sujet n'est pas le même ! Il faut donc croire qu'il y a eu transmission de pensée je ne vois pas comment expliquer cela autrement. En effet j'ai écris ce poème en "hommage" à une "amie" qui fait partie de ma vie. A moins que nous ayons la même connaissance en commun, il est donc peu probable que ce soit le même sujet. J'ai écrit plus de 600 poèmes à ce jour, et ils sont tous issus de mon imagination. Ce sont au contraire souvent mes poèmes qui sont recopiés de ci de là sur le net. Si vous regarderez bien les deux textes, la plupart des mots et des strophes ne sont pas les mêmes, il n'est donc pas question de copiage, on pourrait tout juste parler d'inspiration et encore ! Car je le redis tous mes poèmes sont de mon illustre personne... Les "blaireaux" sont avant tout ceux qui avancent des accusations sans aucun fondement et qui ne savent se défendrent que par insultes de bas étages... Retour à l'envoyeur donc... Sur 7 milliards d'êtres humains dans le monde, il n'est pas étonnant de constater que des personnes peuvent écrire les mêmes mots ou les mêmes phrases à peu de choses près. D'ailleurs il y a sans doute d'autres dizaines de personnes (si ce n'est plus) qui ont du écrire le même genre de texte. Donc avant de crier au copiage je serai plus réfléchi et parlerai plutôt de hasard... Pour terminer il me semble que le site d'où vous venez a déjà eu (d'après ce que je viens de comprendre) de sérieux ennuis pour cause de plagiat et autres indélicatesses pouvant mettre en danger la santé mental des visiteurs (d'où le fait que certains sont devenus privés d'après la note que j'ai pu lire). Je pense donc ne pas avoir de leçon à recevoir de vous. Comparez donc bien les deux textes et réfléchissez donc avant de crier au scandale la prochaine fois. Au plaisir :)http://sickofyouall.centerblog.net"

Maintenant, quelqu'un à quelque chose à suggérer ? J'avoue avoir quelques difficultés à croire son histoire, et je dois dire que sa défense me parait un peu faible.

Glaüx

  • Modérateur
  • Zonard
  • *****
  • Messages: 5870
  • Pute : 222
  • gnagnagnagnagnadtcs
    • Live Messenger (MSN) - delesquif@laposte.net
    • Voir le profil
    • Moi, envoyer chier les gens, c'est ma grande passion.
    • E-mail
Re : Textes gaulés
« Réponse #80 le: août 25, 2010, 03:07:37 »
Citer
Pour tous les autres, ceux qui m'ont critiqués, je leur répondrai simplement que les plus grands de ce monde ont toujours été qualifiés de fous ou/et d'ignorants avant que l'on découvre bien plus tard qu'ils avaient raison sur toute la ligne... Et tant pis si vous y verrez juste une flatterie envers mon propre ego...


Laisse, c'est un génie méconnu ; il finira comptable, comme les autres.

nihil

  • (void)
  • Zonard
  • *****
  • Messages: 4630
  • Pute : 0
    • Voir le profil
    • [WWW.NIHIL.FR]
    • E-mail
Re : Textes gaulés
« Réponse #81 le: août 25, 2010, 06:27:22 »
Le hasard a bon dos, putain, c'est un grand champion de la mauvaise foi comme j'en avais rarement vu, lui. Transmission de pensée ? Ouais, d'accord.

Là où il aurait pu tenter une argumentation valide, à la rigueur, c'est de signaler que la propriété intellectuelle sur internet, c'est quand même très fluctuant et qu'il y a peut-être lieu de s'en réjouir (je rentre pas dans le débat sur le téléchargement illégal, mais pour info, toutes nos images d'illustration sont honteusement pompées sur le net sans permission). Quand on balance un truc sur le net, on le donne un peu à tout le monde qu'on le veuille ou non, perso je trouve que c'est plutôt une bonne chose.

Cela dit, on a jamais plagié de textes, je crois (et j'espère), et faire semblant de suggérer qu'on peut c/c des textes pour peu qu'ils proviennent d'un repaire de trous du cul comme le notre, c'est vraiment gonflé. Mais on aurait un peu du mal (et pas très envie) à se poser en donneurs de leçons à quelque niveau que ce soit.

J'ai pas de ligne de conduite à suggérer, mais tu risques de pas avoir beaucoup d'autre choix que laisser pisser. A une époque, on aurait pu aller lui pourrir son blog, mais les sites de maintenant sont un peu trop bien protégés pour ça, et je me vois pas partir en croisade pour toi, qui ne participe pas à la communauté et profite juste des locaux pour exposer ta prose, si je puis me permettre.
« Modifié: août 25, 2010, 06:32:46 par nihil »
Trafiquant d'organes
[www.nihil.fr]

nihil

  • (void)
  • Zonard
  • *****
  • Messages: 4630
  • Pute : 0
    • Voir le profil
    • [WWW.NIHIL.FR]
    • E-mail
Re : Textes gaulés
« Réponse #82 le: août 25, 2010, 06:42:04 »
A lire la page concernée (http://sickofyouall.centerblog.net/6572173---Requiem-une-ame-en-peine--#i), je pense qu'une chouette punition lui a déjà été infligée par la voix de ses lécheurs de burnes d'amis qui lui disent tous que c'est le meilleur de "ses" poèmes. J'aurais aimé voir sa tronche lorsqu'il a lu ça. Encore que vu le genre du personnage, il a du bien se convaincre que ce texte est le sien et qu'il a le droit de se féliciter des bons commentaires. J'imagine qu'on peut pas attendre grand-chose de mieux d'un débile qui prétend ouvrir les yeux à la masse.
Trafiquant d'organes
[www.nihil.fr]

Glaüx

  • Modérateur
  • Zonard
  • *****
  • Messages: 5870
  • Pute : 222
  • gnagnagnagnagnadtcs
    • Live Messenger (MSN) - delesquif@laposte.net
    • Voir le profil
    • Moi, envoyer chier les gens, c'est ma grande passion.
    • E-mail
Re : Textes gaulés
« Réponse #83 le: août 25, 2010, 08:46:14 »
Les outils sont nos amis, et un homme qui veut rendre la vue à une masse de chantier, moi, je le respecte et je l'appelle Jésus. Avec l'accent portugais.

Inv

  • Addict
  • ****
  • Messages: 492
  • Pute : 0
  • Rien.
    • Live Messenger (MSN) - pseudopourri80@hotmail.com
    • Voir le profil
Re : Textes gaulés
« Réponse #84 le: août 25, 2010, 09:35:15 »
Visiblement, il aime beaucoup la zone : je prends un de ces textes, recherche google sur une phrase et du premier coup :
http://sickofyouall.centerblog.net/6572176---Quel-genre-de-Psychopate-etes-vous--#i
http://zone.apinc.org/articles/841.html
][>:=~+

-Nico

  • Adepte
  • ***
  • Messages: 192
  • Pute : 0
  • Putain je hais le foot.
    • Live Messenger (MSN) - doc_maboul@hotmail.com
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Textes gaulés
« Réponse #85 le: août 25, 2010, 22:30:16 »
Tu déconnes Inv. Transmission de pensée, c'est évident.
Rien de plus.