Publication de textes sombres, débiles, violents. Réseau asocial depuis 2001. Déconseillé aux âmes sensibles. Pour proposer un texte, lisez le GUIDE puis cliquez sur poster texte dans le menu de droite.
3471 articles. 57281 commentaires. 486 abrutis auteurs. 485 neurones.


= En attente =

= Articles en attente =

= 7 textes en attente =
auteurtextes
pascal dandois 1
Nouveaux auteurs 6

= Choisir un texte au hasard =

Piocher un article au hasard...

= rechercher un texte =


Appel à textes permanent : Envoyez vos textes sombres, absurdes, violents respectant la ligne éditoriale. La Zone c'est avant tout la liberté d'expression. N'hésitez pas en particulier à créer des feuilletons en proposant des chapitres.


Mettez en avant des liens vers vos sites personnels et comptes sur les réseaux sociaux. Brillez dans les commentaires par votre répartie, votre esprit critique, vos calembours et hors sujets pour collectionner un max de followers.

Découvrez le Best Of de la Zone. Non mais certains textes incontournables devraient y être ! C'est une honte ! N'hésitez pas à remonter tous les textes que vous aimeriez voir dans le Best Of en les commentant.

Découvrez le Worst Of de la Zone. Franchement certains textes ne méritent pas d'y être ! C'est un scandale ! N'hésitez pas à les commenter pour alerter les admins qui ainsi pourront les réexaminer au cas par cas.

Suivez la page facebook de la Zone pour être tenu au courant des dernières parutions, des événements et appels à textes. Vous pouvez aussi rejoindre le groupe de la Zone sur Facebook.

Le compte Twitter gazouille peu, mais vous êtes encouragés à vous abonner, pour l'avenir.
links
bibliotheca zonarda
zone 51

= News =

= 03/05/1840 =

[Honoré de Balzac] "Bon, alors quoi, tas de branleurs ?"



[=Actualiser=]
= Foutoir =

= Anniversaire =

Phobie 2 : flot de vermine (01/10 - Nounourz)

= nihilique =

Vieux design du site
Évolution de la mise en page sur la Zone : signaler des bugs, émettre une opinion...

= Employé du mois =

Charogne

Qui sent bon le savon Bérénice qui fait le cul tout lisse

[= Les Grands Inquisiteurs =]

Petit retour sur les différents vainqueurs de la Saint Con, depuis 2002 jusqu'à nos jours.
= 2002 =
Premier vainqueur : nihil. À cette époque, tout était truqué, bien sûr.
= 2003 =
= 2004 =
= 2005 =
= 2006 =
= 2007 =
= 2008 =
= 2009 =
= 2010 =
= 2011 =
= 2012 =
= 2013 =
= 2014 =
= 2015 =
= 2016 =
= 2017 =
= 2018 =
= 2019 =
= 2020 =
= 2021 =

[= CTRL History X =]

[= Remises à l'honneur =]

Sortons des vieux trucs de l'oubli.
2006, tondeuse à gazon et Édith Piaf
Les cinq articles de la rubrique Lex, de nihil, avaient obtenu un bon succès lors de leur parution. Bon, moi, je l'avais zappée, ça fait juste partie de mes trucs à lire sur la Zone depuis 2006. Ceci est un genre de marque-page à usage personnel en quelque sorte, mais ça peut toujours intéresser des insomniaques.
Beaucoup plus léger, "? rire, la mort ?" d'Aure la Poétesse, un grand classique de notre "worst of". Certains se demandent encore si ce n'était pas un troll.

Atelier découpe de texte

Le pompiste

Une autre ville. C'était en Décembre ou peut-être en Aout je ne sais plus. Parce qu'il m'interloque, là. . Est-ce quelque chose en moi marche de travers ? Il était articulé autour d'une gigantesque Fontaine de boue, qui permettait à tout Citoyen de faire ses ablutions quotidiennes.

Malheureusement, cela se traduisait le plus souvent par un silence total. . Y avait toute une armada de bactéries, de champignons qui colonisaient la climatisation, les tuyauteries, les radiateurs, l’eau des douches était un vivier, l’air irrespirable, il aurait fallu se balader avec une combinaison de protection avec masque à gaz intégré pour être patient ici. Tout le monde ici ne vivait que pour sa maladie. Réfléchis, que j'me suis dis, réfléchis un peu, bordel! Alors j'ai décidé de lui laisser une chance.

Les vieux, ils avaient rien à foutre de l’âme, ils se focalisaient sur la viande ou plutôt sur ce qu’il en restait, la peau flétrie, les artères bouchées, les dents qui se déchaussent et le coeur qui se barre en couille. Je suis assise dans le bac de douche. J’ai tout recompté, et j’aurais du saigner déjà deux fois au cours des derniers mois. j'étais en première dans un lycée miteux, j'avais des amis, dans l'ensemble je n'avais pas à me plaindre. Il eut le temps de la regarder tomber, laissant échapper un sou(p)(r)ir(e): elle se brisa dans la poussière, libérant son précieux contenu, qui se dilata dans l'air, enveloppant tout autour d'un halo grisâtre, pour enfin s'élever vers les cieux.

Un demi dieu, planant au dessus de tout, et le commencement n' en est qu' un parmi tant d' autres. Puisse t'il enfin couler dans ma gorge, tapisser mes entrailles et les brûler afin de me rendre poupée ardente, jouet entre tes mains nobles, prêtes à me presser, m'écraser, me bénir. Ayant de plus au préalable été digéré par ce surhomme n’y avait -il pas là, l’instar d’une gestation ? Et dimanche, c'est demain. Les propos d’Alexandre, concernant la stérilité, et la chirurgie en général me reviennent en mémoire.


poubelle