La Zone - Un peu de brute dans un monde de finesse

Auteur Sujet: Tri séléctif : Ange Verhell  (Lu 4537 fois)

nihil

  • (void)
  • Zonard
  • *****
  • Messages: 4630
  • Pute : 0
    • Voir le profil
    • [WWW.NIHIL.FR]
    • E-mail
Tri séléctif : Ange Verhell
« le: octobre 22, 2007, 17:17:11 »
Devinette
Posté le 19/10/2007
par Ange Verhell


C'est une histoire sans parole, parce que tous les mots sont au bout de la langue ...


– C'est un secret raconté par tes lèvres, mais un secret à répéter…Mais pas tout de suite.
– C'est un piège à bouche.
– C’est une offrande que tu prends.
– Une mise en bouche pour gens d'affaire. Affaire en gros évidemment.
– Massage de manchote.
– Une Naissance à l’envers.
– La confiture donnée aux cochonnes.
– Le feu allumé par un pompier.
- La fumée des pipes c’est quand même mieux.
– Le premier barreau de l’échelle des promotions.
– La barre de celles qui savent naviguer.
– C’est une chanson cochonne en stéréo.
– Et c’est foutrement bon.

... C’est pas con, mais ça aurait pu l’être.

 
Trafiquant d'organes
[www.nihil.fr]

nihil

  • (void)
  • Zonard
  • *****
  • Messages: 4630
  • Pute : 0
    • Voir le profil
    • [WWW.NIHIL.FR]
    • E-mail
Re : Tri séléctif : Ange Verhell
« Réponse #1 le: mars 02, 2008, 21:42:49 »
Backpacker 1
Posté le 01/03/2008
par Ange Verhell


Oui je suis bien arrivée! Le réseau est super merdique ici, je ne peux envoyer q des textos. c vraiment le trou du cul du monde (je crois q'y en a pas mal en Australie des coins comme ça! je suis arrivée lundi soir, il faisait encore jour, et quand g vu le coin dans lequel j'allais être, je me marrée toute seule. ça m'a rappelé les films western d'y a vachement longtemps.
Je ne suis pas dans la ville principale, mais c là ou je suis arrivée avec le bus : une longue piste de terre avec une station essence, un pub, un hôtel et quelques baraques abandonnées!! Et puis rien à perte de vue! Je me demande encore comment c possible que les bus s'arrête là ! Il doit y avoir une 50aine d'habitants a tout casser sachant q dans la ferme ou je suis ils sont déjà plus ou moins 6. C le désert, sauf que c vert, mais seulement parce qu il a beaucoup plu ces derniers temps.
Aujourd’hui aussi il pleut, mais je bénis le ciel, sinon je cuits. je suis obligée de me lever à 6h du mat pour travailler à la ferme, qui n'est en fait pas vraiment une ferme mais bon... parce qu’après il fait trop cho, alors je reste a l'intérieur.


Mardi j'ai passé ma journée a faire de la cuisine. Il y a un arbre a mulberries (me demandez pas la traduction je savais même pas q ça existait avant...) c un peu comme une mûre mutante, plus longue et sans pépin (papy pourrait en manger!!) qui pousse sur un grand arbre. C la saison, et y'en a à chier... tous les jours on ramasse 3 grosses casseroles mais on pourrait faire plus. Du coup g fait de la confiture, glace, jus, et aujourd'hui je vais faire un crumble, des muffins et ils faut que je trouve d'autre idée, sûrement encore du jus... on ne sais plus koi en foutre et je crois que ça coûte la peau en supermarché.

Hier on est allé débroussaillé des champs où ils ont planté des arbres ; horrible, avec des attaques de mouches et tout...

Un des fils ici, il me fait a moitié peur, il doit être retardé, il a un regard de gamin, comme les serials killers un peu, et il se marre tout seul la plupart du temps... J'essaie de ne pas trop le regarder!! J’espère que je ne vais pas devoir travailler avec lui! Hic …

bon, je dois aller ramasser des oranges et citrons dans le jardins pour le crumble et du jus!

Troisième semaine à ferme ! Et ça va sûrement être la dernière parce que après m'cassos du coté de Perth voir Loulou. Alors... cette semaine les moutons se font tondre, c un travail a la chaîne assez impressionnant d'autant plus que le pauv' mec qui fait ça est tout seul pour 1000 bestioles ! Il leur arrache la peau, je n’en ai pas vu un s'en sortir sans une égratignure, une horreur. Je vais allez faire un tour à pied là bas tt à l'heure. C à dix minutes a pieds mais ils prennent tous une bagnole pour y aller... tsatsatsa
Hier, j'ai ajouté les photos du butin de la chasse et la confection des saucisses, on doit les finir ce soir normalement donc j'en rajouterai encore sûrement mais déjà, pour commencer y'a du sang... J’ai vu une araignée mortelle courir à environ 10 cm de ma main, quand je bossais sur mon ordi hier aussi, j'ai fait un bon de 3m! J’ai voulu l'attraper pour prendre une photo mais putain c rapide ces cochonneries mais il vaut mieux q'elle court dans l'autre sens plutôt que vers moi!
Et puis j'ai appris pourquoi le taré est en fait taré...
apparemment il était pas mal intelligent jusqu'à ce qu'il parte a Sydney pour l'université et qu'il se défonce le cerveau à cou d'exta et de fumette. Résultat, c une loque au regard vide et schizo qui peut rester des heures assis a ne rien faire, le regard dans le flou, ou il peut se mettre a rire tout seul et sans raison (apparente). Mais c la faute des parents aussi, la maman est un peu trop hippie et laissait ses gamins fumer des bangs dans la cuisine de la maison et qui a toujours dit amen a quoi que ce soit. Elle laissait parfois ses gamins de 10 ans tout seuls pendant parfois une semaine.
Résultat : maintenant quand le taré n'a pas ce qu'il veut il casse tout dans la baraque, frappe son père, devient un vrai danger. Ils sont obligé d'appeler les flics pour le maîtriser, mais le pt malin il maîtrise la propriété par coeur et va se planquer dans les bush...
Et les deux filles font des études de veto, dont une qui est a la ferme en ce moment. Mais elle n'est pas capable de remarquer que son clébard est malade parce q 'il est pourri de puces, va chez le veto du coin pour enlever une écharde du coussinet du gros, ne donne pas de poulet parce q il pourrait mourir, ne profite pas d'un pt agneau blessé pour s'entraîner a le soigner (une balle dans la tête c plus facile)... je vais pouvoir être veto en Australie moi pas de souci !!
Y’a un 4 quart q'il faut que je retire du four et je pars voir les mouton après !!
Trafiquant d'organes
[www.nihil.fr]

nihil

  • (void)
  • Zonard
  • *****
  • Messages: 4630
  • Pute : 0
    • Voir le profil
    • [WWW.NIHIL.FR]
    • E-mail
Re : Tri séléctif : Ange Verhell
« Réponse #2 le: mars 02, 2008, 21:43:24 »

 
Backpacker 2
Posté le 22/02/2008
par Ange Verhell


Je n'ai pas de réseau et ai mis une semaine avant de pouvoir me connecter à Internet. Je suis dans le trou le plus profond du monde, mais heureusement un très gentil fermier où travail un autre backpacker qui vient de Hollande m'a proposé d'utilisé son Internet, jusqu'à présent le seul de cette putain de ville a ma connaissance...! il a même appelé la meuf de l'agence d'emploi pour lui dire q'on avait pas de jour de congés parce que c interdit et q'il voulait nous emmener à la mer et q'il faut une journée pour y aller, ça serait cool ! Parce qu'on bosse quand même bcp et q'on est payé comme de la merde un peu !... tout ça pr rester en Australie !!
Je me sent trop coupée du monde, je pourrai crever q personne ne s'en apercevrait.
Des fois je prends mon ordi avec moi sur le bar quand y'a personne et après y'en a qui me demande limite ce que c q cet engin !!
Sinon pour décrire l'endroit, c difficile, il faudrait vraiment passer faire un tour, mais les gens ont l'air gentils, c déjà un bon point !
Mais franchement ça me fait toujours marrer d'arriver ds des trous pareils !
c un peu dégueu aussi, et puis ils fument partout sauf ds le pub parce que c interdit, y'a environ 10 araignée pendues au plafond de ma chambre, j'essaierai de prendre des photos pour la prochaine fois !


Y avait deux nanas qui bossaient ici qua,d je suis arrivée, une qui s'est barrée vendredi et que je remplace et une autre qui s'en va le vendredi là, et une autre doit arriver mercredi, toutes des grosses allemandes alcooliques, enfin je sais pas pour celle qui arrive (a part qu'elle est allemande) mais les deux autres en tout cas...

La vie ici est plutôt chiante, tu reste derrière ton bar a servir des gars bourrés qui te répètent une dizaine de fois la même chose, et y'en a un que je comprend jamais, alors je hoche la tête quand je sens qu'il a fini sa phrase et réponds je sais pas quand y'a un ton interrogateur...

Que dire... la déco fait très vieux film américain, un mélange de western et de films d'horreur. la patronne boit comme un trou pire que vous tous en même temps et même pas bourrée la vieille, y'a de l'entraînement sous le capot, pis vlà que je te bois le verre de bière comme moi je bois mon verre de lait!
Les prise électriques collées au sol, peux pas brancher le PC, obligée de le foutre sur la télé pour atteindre la prise super haut sur le mur
Y’a 300 frigos ds la baraque, la plupart du temps avec des bières a l'intérieur et je me fait limite engueulée parce que je prend pas de bière a la fin du shift... ça va être drôle de passer du temps ici!

G fait le tour de la ville en 10min, mais ça c parce que j'ai fait des tours pour me persuader que c'est vraiment fini. y'a un pub hôtel (c nous) un mall (mini market) deux églises (ça c ouf)une bibliothèque, un garage-station-poste-et-plus-si-affinité, et quelques belles baraques quand même, bizarrement !

Mais c cool, a chaque fois q je vais dans un nouvel endroit en Australie g l'impression d'être ds un film, soit parce q c vachement bien soit parce q c super crappy, mais attention, y'a foxtel au bar, c pas non plus la fin du monde, y'a les news et les matchs de crickets!

Les nanas ici, elles sont toutes fat, boivent trop. tte devenues alcooliques, (priez pour moi) et la patronne me trouve trop maigre et veux s'assurer que je vais manger comme il faut, trop l'impression d'être ds le pt poucet ou ils engraisse les backpackers pour les manger après, hic*
son mari il a deux dents qui restent, attachés par des fils en ferrailles mais il a l'air gentil.
et pour $4 tu te payes un saladier de frites et g le droit de remplir les bières jusqu'à ce q ça déborde, youpi !

Friday 25th january 2008,

Il s'en passe des choses dans cette mini ville, fin pas pendant la journée. C’est plutôt mort en fait... mais quand la nuit tombe et que les bières coulent a flot dans les gosiers, et que les gens deviennent drôles ou complètement cons, ou jaloux... ou autre, je vous laisse faire votre private liste
mercredi soir, j'ai eu le droit à la scène de jalousie parce que le mec il veut pas partir du bar et rester boire des tas de bières. Et la vieille meuf qui vient le chercher par la peau du cul et lui il veut pas partir forcément alors vlà qu'on part avec des "si tu viens pas tout de suite, je te quitte, c'est fini entre nous, ça fait 2ans qu'on est ensemble mais c fini" bon elle en tenait une bonne couche quand même, il faut le préciser, malgré que les gens ils ont une bonne descente ici... bref après plusieurs tentatives de "rentre a la maison tout de suite" elle s'adresse a moi, parce que forcement j'étais derrière le bar à regarder la scène avec une pointe d'amusement, et elle me dit : " je ne sais pas ce qui se passe ici, mais est ce que je pourrait s'il vous plait récupérer mon copain, on est ensemble depuis assez longtemps... blablabla"...
Le lendemain, je me rends compte en discutant avec un des mecs du coin qu'en fait elle était jalouse de la jolie barmaid et qu'elle pensait qu'il me draguait a bloc... et ils devaient partir pour Bali. Aujourd’hui mais elle a annulé son billet d'avion a cause de ça !! En même temps, c facile, sont toutes grosses et pas belles les meufs ici. Forcement ils prennent leur bagnoles pour faire 20 mètres, c pire que tout, pis boivent comme des trous!
les seuls skinny c la vieille patronne mais je l'ai jamais vu manger, je crois qu'elle survit sur la bière et la clope... et la gamine de 12 qu'à l'air d'en avoir 8, qui s'habille plus féminin qur delphine quand elle sort en soirée et parfois comme une vieille, et qui nourrit son chiot de 7semaines aux weetabix et eau, bientôt pire q ds les camps de concentration (mais j'ai pas pu laisser faire ça du coup g acheté des croquettes pour puppy...)
Alors forcement, les mecs, quand ils voient une nana qui pèse pas 80kg (mini), ils bavent... ah ah moi je trouve ça plutôt drôle ! les gens bourrés c con ! D’ailleurs, je suis assez fière de rester très loin de l'alcool, ça me donne vraiment pas envie de boire quand je vois l'état ds lequel je pourrais être. pis de toute façon j'ai pas envie de boire avec eux, c'est pas mes potes !
Et puis heureusement que je reste un peu responsable parce que dans la série des gens cons bourrés, ils conduisent tous avec 8g dans le sang sans hésitation "bah ouais on est dans le trou du coup du monde, y'a pas de contrôles", mais heureusement hier soir j'ai conduit parce que c'est le dernier soir de la barmaid qui est avec moi et ils voulaient aller nager dans un étang dans vu que je suis la plus responsable de tous
ces pts cons (je suis la maman) j'ai posé la seule condition q je conduise. et le mec il était "nan, c une nouvelle voiture, V8 (très gros moteur) y'a que moi qui conduit" " bon bah on reste là.." bref, finalement g conduit tout le monde allez retour saint et sauf jusqu'à ce qu'on rentre au pub et qu'ils veuillent rentrer chez eux, et ce matin en me levant, la première chose q j'apprends c qu'ils ont planté la V8 toute neuve sur leur chemin du retour... bandes de GROS malins!... les pompiers chargés du désastre viennent de venir boire un verre : le nez de la bagnole est arrivée au niveau de l'autoradio... le moteur a dégagé de la bagnole... fin bref... sont trop cons...

La barmaid vient de partir donc je reste toute seule, je ne sais pas quand l'autre va arriver... on verra ! Ce weekend va être calme aussi, tous le monde se barre pour le long weekend (australien day), j'aimerais bien aussi me barrer moi ! Heureusement les backpackers qui bossent chez le gentil fermier restent donc j'espère que je pourrai passer du temps avec eux ! Demain y'a ti déj pour l'australia day juste a coté et ils seront là donc cool! BBQ breakfast, encore un truc super healthy!!

Saturday 26th January, -Auz day-

Ahlala, le tout bourré du coin, le gros relou q tu supportes pas, celui que quand tu le vois arriver de loin dans la rue tu lèves les yeux au ciel en t'exclamant " oh non c pas vraiiiiii...!" Tout le temps bourré et quand pas bourré, drogué, et bien sur puisque c
un jour férié, il sait pas koi faire alors il se pointe au pub à 2h de l'aprèm pour se bourrer la gueule mais il s'est déjà entamé à la maison parce que c'est moins cher. Là ça fait une demi heure qu'il parle tout seul, je l'ignore, et puis de toute façon je ne le comprends pas donc c inutile que je me fatigue et perde mon temps. des fois
j'entends mon nom alors je secoue juste la temps pour dire non, c devenu un reflex.
mais ça me déconcentre, j'essayais de bosser mais g été obligé de me faire un milkshake (pr aller ds la pièce d'à coté et me barrer du bar, sinon g pas le droit de quitter le bar parce qu'il est là, et je vais en refaire parce qu'il me saoule très fort)


Sunday 27th January,

"Beer is in the eye of the beerholder" special dédicace a Loulou et sa japonaise. C'est sur le tee-shirt d'un des mecs au bar et ils disent hello from kiwis. il est 3:20 et ils sont déjà tous tout bourrés, long weekend oblige. la picole c'est devenu un sport a mes yeux, et ceux là ils sont plutôt champions ! Loul, je retire le "tu bois bcp" (tu bois tjrs trop mais pas autant
qu'eux ! ahah)

Thursday 31st January,
Happy birthday Mum !

Friday 1st February,

plus qu'une heure avant que je puisse me casser de ce bar et retrouver la technologie l'espace d'un instant, juste le temps pour raconter quelques conneries en passant
je suis sur le point de péter les plombs. je me suis tapé une semaine de merde, seule barmaid dans l'hôtel donc a faire les pire boulot tous les jours (normalement ct une fois sur deux) jusqu'à ce qu'une nouvelle (qui avait déjà passé treize semaines ici -tarée-) arrive... et ...l) commence une nouvelle histoire !

depuis q on savait qu'elle revenait on a entendu plein d'histoire plus ou moins amusantes, par exemple comment elle se fou a poil quand elle est bourrée, ou qu'elle s'est tapé tous les mecs ou presque de la ville. Donc g été assez curieuse de la rencontrer. Première impression, ct pas ce q koi je m'attendait, plutôt jolie, un
peu grassouillette, genre de nana pas sportive du tout mais bon... elle avait l'air assez gentille... à première vue, ça ct parce que je n'avais passé que quelques minutes avec elle, parce q j'en avais profité pour demander ma soirée. et le premier soir avec elle derrière le bar : c'est une garce, le genre de nana qui me fait me rappeler pourquoi je
n'aime pas les nanas. Basses actions et commentaires de pute, jalousie et séduction de bas niveau... c comme le mac do: "tout ce que j'aime".
elle ne m'aime pas non plus, donc ça aide pas, mais ça c'est juste parce que je m'entends bien avec tous ses ex qui voulaient juste une partie de cul... à part ça, elle reste toute la journée assis sur son cul derrière ou devant le bar même qd elle a pas a être là et mange quand elle s'emmerde alors le "you're gonna love her" du fermier du coin qui n'arrête pas de parler d'elle (elle se tape le fils après s'être tapé le père), je
Crois pas que ça ai une influence positive sur moi! Et elle ne bosse que jusqu'à dimanche donc je vais encore me taper le boulot de merde... trop bien... je veux trop me barrer. donc là je vais prendre le vélo et aller a la ferme voir les mecs et aller sur le net et j'aurai encore le droit a "elle est folle elle fait 5km a vélo", très dur effectivement ...
Trafiquant d'organes
[www.nihil.fr]

nihil

  • (void)
  • Zonard
  • *****
  • Messages: 4630
  • Pute : 0
    • Voir le profil
    • [WWW.NIHIL.FR]
    • E-mail
Re : Tri séléctif : Ange Verhell
« Réponse #3 le: mars 02, 2008, 21:43:56 »
Backpacker 3
Posté le 01/03/2008
par Ange Verhell


La nouvelle Nana est arrivée hier. Miss America avec un accent Irlandais. Traduction : une grosse que je ne comprends pas la plupart
du temps...De toute façon, j'ai décidé d'arrêter de bosser au pub, c'est pas un boulot très dur mais je bosse plus que je le devrais et ne suis pas
récompensée pour autant. Pas un jour de repos et 4h de souffle par jour ça va si t'as les tunes qui suivent mais à $50 la journée ($5
l'heure voir moins), je suis prête à bosser pour rien chez le gentil fermier du coin qui me prête son internet.

Saturday 9th February,

Hop ! J’ai démissionné du pub hier après avoir concocté une petite excuse qui passe partout et ne blesse personne "le pub n'est pas un environnement propice à l'accomplissement de mon vrai travail... blablabla". En Vérité, j'en ai plein le cul de bosser pour des faignants alcooliques qui, avec le peu d'effort personnel qu'ils fournissent, arrivent à foutre en l'air le peu d'organisation que j'arrive à mettre en place dans le pub. Et puis je manque les (le peu d'événements intéressants qui se déroulent dans le coin sous prétexte d'être séquestrée derrière le bar...Je suis sortie du bureau de la vieille (ai je précisé que la vieille à 52 balais mais en parait 75?!) et ai ajustée mon sourire !


Mercredi, Je part travailler chez le gentil fermier avec les garçons et vais habiter avec eux aussi. Je reste au pub d'ici là, le temps q'une nouvelle nana arrive et que je puisse passer des coups à l'oeil aux gens que j'aime bien ! Ah ah! C'est le seul intérêt que je trouve au fait q cet endroit soit dirigé n'importe comment. Les stocks ne sont pas suivis, les ventes ne sont pas enregistrées et de toute façon les patrons boivent tellement que il y aurait plein de trous dans les stocks par rapport aux ventes tout le temps. la façon de faire la caisse c'est : je prends les gros billets, les glisses dans mon porte feuille et vais me fumer une clope. Le stock d'alcool vient du super marché de la grande ville la plus proche, les chips sont périmées de quelques mois mais on crie au scandale si jamais je suggère de les remplacer par d'autres. Le pire je crois que c le jus de tomate qui dois avoir passer environ deux ans dans les frigos du pub en attendant q'un voyageur égaré vienne enfin les libérer de leur incarcération. Apres tout ça je ne me sens aucunement coupable de glisser quelques tournées à mes préférés ou d'amener des barres de chocolats aux travailleurs! Et puis de toute façon, la plupart des clients viennent parce que je suis là ! Hier quand j'ai annoncé que je ne bosserai plus ici, l'un d'entre eux m'a glissé q ça leur fera économiser quelques centaines de $$. Toujours flatteur !
Ça aura été une bonne expérience en tout cas mais je ne regretterai pas de partir de cet endroit !cette semaine, 10 shearers (les gens qui tondent les moutons) sont restés à l'hôtel, et ce matin la femme de ménage se "réjouissait" de trouver un des lit remplis de pisse... ça fait toujours plaisir ... !

Monday 11th February,

La nouvelle nana, Tara est partie faire une leçon de conduite dans une magnifique vieille voiture... Avec l'homme le plus effrayant que j'ai rencontré ici. Le vieil homme d'1m65, aussi gras que ses cheveux roux- jaunes mi long désordonnés, les verres jaunies de ses lunettes toujours de travers dissimulant un regard en croix. Une bouche oblique. Une voix largement massacrée par le tabac. Une démarche de mort vivant soutenue par une canne bientôt plus grande que lui... Ce
midi, je croix que le plus effrayant était encore son nibard droit dégueulant de son vieux marcel poussiéreux !
Je passe les pires nuits dans cet endroit. Entre ses putains de moustiques qui font des danses au dessus de mes oreilles ( et l'anti moustique vide ), Les gens qui vont pisser en plein milieu de la nuit dans les chiottes qui sont collés à ma piaule, la gamine qui se lève deux heures avant d'aller a l'école pour jouer du piano dans la pièce juste en dessous de la mienne ( 7h du mat quand tu finis à 12h la veille) jouant des mélodie de merde, mais la vieille qui s'extasie devant le talant de sa princesse ( mais je dis ça juste parce que la mioche m'a réveillée et q je l'ai détestée l'espace d'une heure ).
Je me sens honteuse, je n'ai pas encore pris de photo depuis que je suis ici...

Tuesday 12th February,
Ce pays est un sèche linge géant. Vous vous en foutez certainement mais je trouve ça qd même génial q je mette mes fringue à sécher à 2h et q'à 3h30 tout soit sec. Et pt détail qui fait la différence : les fringues rétrécissent ! Mais le meilleur c'est qu y'a des sèches linges dans les baraques !
Définitivement, si y'avait pas le surf et le boulot facile, ce pays ne m'attirerai plus tant q ça. Entre les mentalités écolos inexistantes, les attitudes irresponsables genre drunk driving, lunettes de soleil et crème solaire : connais pas ! (et rien a foutre), les gens qui paraissent tous 10 ans de plus, le "je sais pas quoi faire alors je bois"...remarque c'est peut-être comme ça en France aussi mais j'ai eu la chance de vivre loin de cette connerie... c'est possible aussi !

5h, à cette heure ci, les voitures ralentissent au alentours du pub pour jeter un coup d'oeil à travers les vitres, voir si leur copains sont là, ou regarder les plaques d'immatriculations de celles garées devant. Elles sont toutes perso. Celle du pub c'est "KUKERINPB" et aujourd'hui on a le droit à "SPOKE" et "YODA" mais rien à voir avec star treck ou starwars q'ils disent...

Le monsieur effrayant est revenu, et aujourd'hui il a les deux nibards dehors, ça me donne froid dans le dos. Il est venu avec sa fille. Quoi que je ne sais pas si c'est sa fille mais je le devine parce q'elle est toute aussi grosse et effrayante ! Heureusement, elle garde ses nibards pour elle sinon, ça pourrait être vraiment
écœurant ! Son accent est effrayant aussi, en écoutent sa voix j'arrive a visualiser la sorcière de Disney, celle avec le gros bouton a poils sur le nez...

Y'a des bouquin rien q sur les gens du pays mais ça ne m'étonne plus. Si le bar n'était pas aussi mort toute la journée, je pourrais juste rester assise et décrire la population du bar. Ah ! Le vieux super énervant vient d'arriver. Il est très gentil mais le truc relou chez lui c'est q'il vient mater son émission préférée, "deal or no deal" (le truc horrible avec les boites, on a le même en France) il vient le mater pour pas être tout seul et désespéré chez lui, sauf qu'après 5min il se barre dehors fumer sa clope. Et la chaîne doit rester la même parce qu’il va revenir dans 15min...
Y'a un papy qui vient assez souvent aussi, tout maigre et recroquevillé, "soda water", c'est l'un des seul qui ne boive pas, et je crois q'il ne mange pas non plus, des fois les patrons le force a rester pour le repas familial pour q'il balance qqch ds son gosier de temps a autre. Des fois il prend une bière, mais il a du mal à marcher
après.

Wednesday 13th February,

Premier jour loin du pub et déjà, les aventures deviennent plus excitantes ! Du mauvais coté de l'excitation ce matin mais au moins j'ai une histoire à raconter...
Le barbecue dans le jardin est en brique, aménagée d'une petite terrasse extérieure et abrité par une espèce de vigne quelconque. Il n'a pas été utilisé depuis qq temps maintenant du coup j'ai voulu le débroussailler histoire q'on puisse se griller de la barbaque un de ces soirs. Avec une petite touche finale : nettoyer la plaque. Quelle la meilleure solution pour nettoyer une plaque dégueu me dis je... la chauffer et faire cramer la graisse puis racler avec de l'eau ?
mhmh... mauvaise idée...D'abord, faire un feu (parce q c un barbeuc à bois) est strictement interdit (mais je me dis stupidement que c dans un barbeuc donc c
différent). Ensuite, la petite vigne qui fait de l'ombre est revenue à l'état sauvage. Et pour finir, le fire place a eu le temps de se remplir généreusement de feuilles et brindille particulièrement sèches...
Donc, vous l'aurez tous deviné depuis le début du récit, j'ai faillit démarrer un bush fire, et ça a été un moment particulièrement intense qui m'a fait faire l'expérience de toute ma force et rapidité d'esprit sous l'effet de l'adrénaline. Quand j'ai vu un peu trop de fumée s'échapper de la cheminée, je me
suis dis q ct pas très bon signe et que cette putain de vigne n'allait pas tarder a me faire sortir le coeur de la poitrine, je vide ma bouteille d'eau derrière la plaque, le feu ne frétille pas. Panique. Plus d'eau. Je cours chercher de l'eau. Je balance la bouteille d'eau, cherche un saut, le plus gros possible. Je cours le remplir. Un millier de chose défilent ds ma tête pdt que l'eau coule …"q'est ce que tu peu être con Cécile", image de feu énorme, la maison en feu etc... Je cours balancer la flotte sur le feu, dégage la plaque pour pouvoir balance la flotte plus amplement et après le deuxième aller retour, le feu faiblit. Un 3eme l'aller retour, pour
être sure que le feu est maîtrisé. Je reste a coté une bonne dizaine de minute le temps de reprendre mes esprits et d'être sûre que la moindre petite fumée meure. Je vide le fire place tranquillement, vais vider le contenu dans un gros bidon de ferraille qui sert de poubelle. Je vais remplir le saut d'eau, pas à raz bord comme les
fois précédente mais juste la moitié, histoire de me rassurer sur la mort du feu. Je peux à peine le soulever... Je force et arrive a l'amener jusqu’au barbeuc. Une fois inondé, je veux remettre la plaque en place, mais impossible, elle est toujours brûlante... Je fronce les sourcils " Putain ! C'est taré !"...

Sinon, je suis partie faire du fencing aussi (les clôtures pour les pâturages)….
Trafiquant d'organes
[www.nihil.fr]

nihil

  • (void)
  • Zonard
  • *****
  • Messages: 4630
  • Pute : 0
    • Voir le profil
    • [WWW.NIHIL.FR]
    • E-mail
Re : Tri séléctif : Ange Verhell
« Réponse #4 le: juin 01, 2009, 16:02:27 »
Vodou SDF
Posté le 31/05/2009
par Ange Verhell

    Enfin le pont piéton tant attendu enjambe la rivière à hauteur du marronnier. Pour moi, cet endroit est le coin des amoureux. Le spot est propice, le sentier vert met le centre ville à deux pas et les cœurs au secret d’un ombrage liquide.
    Mais voilà, les clochards en ont décidé autrement. Il y avait longtemps qu’on ne les avait pas vus, mais ils rappliquent ; mâtinés goélands, ils devancent les amoureux. Faut dire que ça fait cinquante ans qu’on attend ça, ça fait au moins dix générations de SDF. Tiens ! en voilà deux au chevet de l’ouvrage en finition. Ça vaut le jus...

    ... Ils considèrent l’œuvre. On dirait des ingénieurs. L’un d’entre eux s’adosse au marronnier, l’épuisement sans doute, ou bien la déshydratation. L’autre se plante face au pont, les mains dans les poches, sûrement le responsable. Il contemple son œuvre. Il opine du chef, fait un commentaire, avance la lèvre inférieure avec un air d’expert, se déhanche et avance une jambe comme pour la poser sur le trophée. Ça cause dur ; on n’entend rien, mais on comprend tout. C'est Gustave Eiffel devant un de ses ponts, détaillant la structure et ses caractéristiques. Il estime, il jauge, il vante. Il savoure avec simplicité. Les yeux se plissent sous l’intuition du génie, les lèvres s’étirent sur le rictus délicat du vainqueur, les regards se tournent vers lui. Inspiré, il se tourne enfin vers son compère, reprend la pause à 90°, on ne sait jamais avec les paparazzis. Enfin, d’un mouvement rodé il enfile sa veste avec un luxe de manières et de haussements d’épaules et fait mine de s’en aller. Il s’éloigne, mais après quelques pas décidés fait un 180° et revient devant le chantier. Un oubli ? Une idée ? Une envie de pisser ? Il retire sa veste, la replie soigneusement avec une classe de grand couturier, la pose sur la barrière de sécurité et, comme s’il revenait de mission, reprend la conférence. La classe. C’est sûr qu’il n’en est pas à son premier pont. Pour les inaugurer il a dû en casser des canettes... La maîtrise du rôle est parfaite, on croirait le vrai Gustave. Pourtant, ce n’est pas le fantôme d’Eiffel qui a pris possession par erreur du premier corps éméché disponible : C’est le contraire : Le clochard a pris possession d’une icône. C’est fou ce que les nouvelles drogues permettent. L’underground moderne triomphe des morts, ses gourous parviennent à envoûter nos ectoplasmes. Les presque morts prennent possession de nos illustres fantômes. C’est le monde à l’envers, il n’y a plus d’ordre, plus de repères, plus de règle à l’épouvante.
    Voilà.
    Le pont des amours est annexé. L’arrosage a commencé sans nous, les premières bouteilles vont à la mer, les naufragés restent à terre. Le pont est bien gardé.
Trafiquant d'organes
[www.nihil.fr]

400asa

  • Zonard
  • *****
  • Messages: 1503
  • Pute : 0
  • *BLOUAARGH*
    • Live Messenger (MSN) - aesahaettr@hotmail.fr
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : vodou SDF
« Réponse #5 le: juin 01, 2009, 17:04:59 »
Je pige pas trop la conclusion, ni l'envoi. Sinon c'est marrant. Mais il manque l'action, le sang.

nihil

  • (void)
  • Zonard
  • *****
  • Messages: 4630
  • Pute : 0
    • Voir le profil
    • [WWW.NIHIL.FR]
    • E-mail
Re : Tri séléctif : Ange Verhell
« Réponse #6 le: juin 01, 2009, 17:28:26 »
Ouais, pareil. C'est surement une scène provenant d'un truc plus long. Ces connards d'écrivains se foulent pas, ils nous envoient leurs extraits à publier. Reprenez vos déchets, bordel.
Trafiquant d'organes
[www.nihil.fr]

Narak

  • admin zonard
  • Zonard
  • *****
  • Messages: 1746
  • Pute : 4
    • Live Messenger (MSN) - Narak96@hotmail.com
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Tri séléctif : Ange Verhell
« Réponse #7 le: octobre 11, 2009, 19:59:40 »
Le pont des célébrités
Posté le 10/10/2009
par Ange Verhell 



Enfin ce pont piéton tant espéré enjambe la rivière à hauteur du grand marronnier. Pour moi, ce coin est fait pour les pauses tendres. Son chemin vert met les cœurs au secret d’un ombrage liquide.
Mais voilà, les mariniers de la rivière en ont décidé autrement. Il y avait longtemps qu’on ne les avait pas vus, mais ils rappliquent ; mâtinés goélands, ils devancent les amoureux. Faut dire que ça fait cinquante ans qu’ils attendent, au moins vingt générations d’habitués. Tiens ! En voilà deux au chevet de l’ouvrage en finition. Ils font l’état des lieux, on dirait des ingénieurs. Ça vaut le jus. Il y a des spectacles gratuits qui valent le détour.

L’un d’entre eux s’adosse au marronnier, l’épuisement sans doute, ou bien la déshydratation. Lui, c’est Yves Rognes. L’autre se plante face au pont, les mains dans les poches, sûrement l’ingénieur. Il s’appelle Al Collo. Il contemple son œuvre. Il fait un commentaire, opine du chef, avance la lèvre inférieure avec un air d’expert, se déhanche et avance une jambe comme pour la poser sur le trophée. Son échine s’incurve sous le poids de la réflexion. Ça cause dur ; on n’entend rien, mais on comprend tout. On imagine Gustave Eiffel devant un de ses ponts, détaillant la structure et ses caractéristiques. Il estime, il jauge, il vante. Il savoure avec simplicité. Le front s’absorbe, les yeux se plissent sous l’intuition du génie, les lèvres s’étirent sur le rictus délicat du vainqueur. Les regards se tournent vers lui. Satisfait, il se tourne enfin vers son compère, reprend la pause à 90°, on ne sait jamais avec ces damnés paparazzis. Enfin, d’un mouvement rodé il enfile sa veste avec un luxe de manières et de haussements d’épaules et fait mine de s’en aller. Il s’éloigne, mais après quelques pas décidés fait volte-face et revient devant le chantier. Un oubli ? Une inspiration ? Une envie de pisser ? Il retire sa veste, la replie soigneusement avec des façons de grand couturier, la pose sur la barrière de sécurité et, comme s’il revenait de mission, reprend la conférence... La classe. C’est sûr qu’il n’en est pas à son premier pont. Pour les inaugurer il a dû en briser des canettes...
Nous sommes admiratifs, on croirait le vrai Gustave, la maîtrise du rôle est parfaite. Pourtant, ce n’est pas le fantôme d’Eiffel qui a pris possession par erreur de ce corps vacant, c’est le contraire : Le drôle a pris possession de l’ectoplasme du grand ingénieur, il s’est transmuté. C’est sûr, sous peu il va s’emparer de Bonaparte et rallier Gambetta par ce mini Arcole …
C’est fou ce que les nouvelles drogues permettent. L’underground moderne triomphe des morts, ses gourous parviennent à envoûter nos spectres. Les presque morts ensorcèlent nos illustres fantômes. C’est le monde à l’envers, il n’y a plus d’ordre, plus de repères, plus de règle à l’épouvante…
Voilà.
Le pont des amours est annexé. L’arrosage a commencé sans nous, les premières bouteilles sont lancées à la mer, les naufragés restent à terre. Le pont va être bien gardé.

L'amour c'est fort, l'envie de chier c'est pire...

400asa

  • Zonard
  • *****
  • Messages: 1503
  • Pute : 0
  • *BLOUAARGH*
    • Live Messenger (MSN) - aesahaettr@hotmail.fr
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Tri séléctif : Ange Verhell
« Réponse #8 le: octobre 12, 2009, 18:27:28 »
Euh. Pareil que le précédent, le style est agréable mais j'entrave rien de quoi ça parle, je m'en branle et il ne se passe rien. Il aurait fallu remplacer "pont" par "cadavre de pute en putréfaction", ça aurait vachement bien collé avec "Son chemin vert met les bites au secret d’un ombrage liquide."

Yog

  • Zonard
  • *****
  • Messages: 622
  • Pute : -1
  • Tirons une bordée
    • Live Messenger (MSN) - andreja.jude@gmail.com
    • Voir le profil
Re : Tri séléctif : Ange Verhell
« Réponse #9 le: octobre 15, 2009, 12:15:06 »
Moi j'aime bien la dernière phrase quand elle est suivie de la signature de Narak, dont je connaissais une version plus poétique "l'amour est un plaisir ardent mais l'envie de chier passe avant"
"Te lave pas, j'arrive"

nihil

  • (void)
  • Zonard
  • *****
  • Messages: 4630
  • Pute : 0
    • Voir le profil
    • [WWW.NIHIL.FR]
    • E-mail
Re : Tri séléctif : Ange Verhell
« Réponse #10 le: décembre 15, 2009, 17:36:06 »
Le juste, le con et le salaud
Posté le 04/10/2009
par Ange Verhell

Moins il a de prérogatives, plus un con cherche à emmerder le monde. Son besoin de revanche est inversement proportionnel à son pouvoir. Le matin devant sa glace, il astique l’auréole du héros qui part en mission, et le soir lorsqu’il se couche, c’est avec la satisfaction du devoir accompli : Il a lâché des papillons d’automne, capturé les chiens qui montent tout seuls dans son fourgon et, d’une manière générale, harcelé les braves gens avec des motifs sans importance. C’est plus sûr que de courir après des voyous ou se mêler aux bagarres en dehors, il faut le dire, des heures ouvrables. Car la mission du con n’est pas vitale, elle est sans risque et se confine au créneau de sa compétence et de son espace-temps. Le con constitue, grâce à dieu, la minorité de sa corporation, tout le monde le sait.
Mais un expert (comme le con, dans son acceptation la plus large : scientifique, officier de justice, etc.), c’est autre chose...

Celui-là tient son pouvoir de la connaissance. Il met son savoir au service d’une mission délicate : instruire la conviction intime et l’équité du juge. Car l’expert est neutre, ne ment pas, ne déforme pas, n’occulte pas, n’élude pas, n’abuse pas de sa position pour tromper le néophyte. Son éthique le tient à l’écart de toute vendetta, de toute prévarication, et ses sentiments sont réglés par sa profession de foi. Il ne peut pas prendre parti, n’est censé influencer quiconque, puisqu’il n’a d’autre but que de contribuer à la vérité. Il est incorruptible et désintéressé.
Mais, hélas, pas toujours.
Il n’y a pas si longtemps, une minorité d’experts, forte d’une science ésotérique réservée à une élite, justifiait l’opinion des menteurs et formatait celle des imbéciles. Poussant le cynisme à son comble, l’inquisiteur poussait l’innocent à se convaincre d’un crime en lui faisant payer les frais de l’expert en préalable à lui faire creuser sa tombe. L’expert offrait à l’inquisition la caution facile d’une dictature ignominieuse. Notre société névrosée exposait ses symboles dans le supplice légal et le mensonge établi. Mais les temps ont changé, les gens sont moins ignorants. Aujourd’hui, il est beaucoup plus difficile de maquiller une intention louche sans dévoiler l’imposture. C’est pourtant grâce à ce genre de spécialiste que Monsanto a pu faire pencher la justice en faveur des OGM, et si les juges n’avaient pas eu l’alibi de leurs rapports, ils auraient du laisser courir ce stupide principe de précaution et ces arriérés du bio.
L’inquisition s’est transmise dans l’expertise… Aujourd’hui personne n’est dupe, mais combien se révoltent ?
Le problème est là : La loi n’a jamais pu pondre un article sur le bon sens, ni trouvé assez de sages pour peupler les prétoires. Elle croit solutionner ses doutes et ses lacunes en nommant des commissions et des experts. Dans les temps anciens, la justice était rendue par les sages, mais ceux-ci, réfractaires à une certaine notion du progrès, ont décliné comme le Tibet, et la loi, cancérisée par une société de plus en plus procédurière, n’a pu améliorer la justice. En fait, la justice ne peut être rendue que par les hommes justes.
Alors, dans notre monde égaré, vaut-il mieux se révolter contre le pauvre con qui cherche à s’affirmer en emmerdant les autres, ou bannir les salauds qui cautionnent l’assassinat légal de la planète ? Les mauvaises dispositions deviennent malfaisantes dès lors qu’elles se servent de la loi. Un salaud est un con instruit.
Après tout, notre société, habituée à nourrir ses perversions et banaliser ses scandales, masque son imposture jusque dans ses expertises. Les temps n’ont pas changé... Les cons et les salauds non plus, d’ailleurs.
Trafiquant d'organes
[www.nihil.fr]

nihil

  • (void)
  • Zonard
  • *****
  • Messages: 4630
  • Pute : 0
    • Voir le profil
    • [WWW.NIHIL.FR]
    • E-mail
Re : Tri séléctif : Ange Verhell
« Réponse #11 le: décembre 15, 2009, 17:37:04 »
(on va pas chercher à savoir si c'est zonard ou non, intelligent ou non, compréhensible ou non. Ca fait juste un bail qu'un texte m'avait pas ennuyé à ce point, ça me semble suffisant)
Trafiquant d'organes
[www.nihil.fr]