La Zone - Un peu de brute dans un monde de finesse

Auteur Sujet: Ballades, sonnets & chansons  (Lu 3655 fois)

Dourak Smerdiakov

  • admin zonard
  • Zonard
  • *****
  • Messages: 3945
  • Pute : 15
  • "...et la Vérité vous affranchira."
    • Voir le profil
    • La sprotchitude des choses
    • E-mail
Ballades, sonnets & chansons
« le: janvier 17, 2011, 16:12:34 »
Quand on promet une ballade dans le titre, on écrit une ballade dans le texte, puteborgne. Le refrain potentiel était intéressant, il fallait juste passer plus de 30 secondes à brailler le reste sur son coin de zinc. J'aurais traité le sujet sous un angle... euh... un peu plus... gnomonique.

Mais je me trompe peut-être, il se peut que la phrase "Viens là simone que je t'encule et que je te casse la gueule et que tu te barres après." se qualifie déjà en tant que texte violent.

Allez l'OM.

[Le Duc : L'auteur ne demandait pas de commentaire à son... texte. Je pense que dans le tri sélectif, il n'y a effectivement aucun risque. Sinon le texte en lui-même est quand-même très mauvais]

Une ballade au poil
Posté le 12/01/2011
par TheAsh


Citer
Mais bordel ! tu veux pas aller te faire casser le hérisson ailleurs ?

Non , honnêtement , sans préjudice moral ou physique ( quoi que .. )
Tu devrait me lâcher la grappe , et pas me l'a lécher ...
Je sais pas a quel moment t'a pas compris que l'espoir et ses synonymes
je m'en servirai même pas pour me torcher le cul si j avais pas " le quotidien" comme P.Q en sponsor .
Une capote de compet' : voila ce que je suis ...

T'a beau me faire a bouffer , le ménage , et la vaisselle , si j'avais
besoin de toi je t'aurais inviter a bouffer ...

Tu veux danser ... ouais pas de problème , j'en connais plein a l'horizontale
, a ta toi de voir si demain , passer les trottoirs en fauteuil roulant : tu va apprécier .

J'ai pas de temps a perdre , je suis pas la pour le paysage : J'bois , j'bourre , j'dors !

La seule issue que t'a : c'est ma porte d'enter !
-ha pardon ... tu connais le chemin ? j''te raccompagne pas ? ouais merci ! c'est loin ...

Comment ca ? tu suce pas après la sodomie ?
tu va me faire me lever ? si ? Ok prend ton manteau au passage ... pourquoi ? bah , c est la que tu te barre ... et vite ... ma liste est longue ... Ouais y'a pas que ca ...je sais , merci ...

Bon , me reste combien de temps avant la prochaine chieuse ?
Moins de 6 heures ...
je sieste , je douche et je .... ah ouais je reprend mon cycle : J'bois , j'bourre , j'dors !


Merde ... vivement demain ...


Message complémentaire : no comment please .


« Modifié: février 09, 2012, 16:41:52 par Le Duc »
Pour le débat citoyen et convivial dans le respect indivisiblement démocratique de la diversité multi-culturelle des valeurs républicaines oecuméniques.

Dourak Smerdiakov

  • admin zonard
  • Zonard
  • *****
  • Messages: 3945
  • Pute : 15
  • "...et la Vérité vous affranchira."
    • Voir le profil
    • La sprotchitude des choses
    • E-mail
Ballades, sonnets & chansons
« Réponse #1 le: mai 21, 2011, 23:41:05 »
[Dude] La participation de Hag au concours de flagornerie, très bon texte, mais plutôt moyen en suçage de bite. Bref me demandez pas ce qu'il fout dans la déchetterie.

Ode au nihil
Posté le 11/05/2011
par Hag


Citer

Moitié nazi, moitié canard,
Le plus incroyable des zonards,
C'est nihil,
C'est nihil,
Ecrivain à la con !

Comme un arc-en-ciel courageux,
Rouge, Rose, Vert, Jaune et Bleu !
C'est nihil,
C'est nihil,
Gros gay de l'Univers !

Les forces Ducales,
Du vide sidairale !
Oh nihil !
Oh nihil !
Tu sauras les briser !

Tu écris de belles aventures,
Qui préparent notre futur !
Oh nihil !
Oh nihil !
Créateur du Ventre !

Beaucoup d'hommes rêvent d'avoir,
Ta connerie, ta bite, ton savoir,
Oh nihil !
Oh nihil !
Tu es si merveilleux !

Personne ne pourra égaler,
Ta voix fluette et ton gros nez,
Oh nihil !
Oh nihil !
Tu hantes nos souvenirs !

Symbole de paix,
Gentillesse et liberté !
Oh nihil !
Oh nihil !
Je rêve de te sucer !

Moitié pianiste, moitié connard,
Le plus abruti des zonards,
C'est nihil,
C'est nihil,
Ecrivain trop dark underground non-je-me-la-pête-pas-du-tout-avec-mes-textes-apocalyptiques-de-cinq-cents-pages-tavu !

Comme un bisounours amoureux,
Rouge, Rose, Vert, Jaune et Bleu !
C'est nihil,
C'est nihil,
Plus mignon de l'Univers !

Les fosses nasales,
Du vide sidérale,
Oh nihil !
Oh nihil !
Tu sauras les boucher !

Tu prends plein de photos obscures,
Avec des codes-barres comme censure !
Oh nihil !
Oh nihil !
Photographe de nichons !

Moitié chauve, moitié triso,
Le plus à la masse des héros,
C'est nihil,
C'est nihil,
Prends-moi tout par derrièèèère !

Message complémentaire : Si avec ça je deviens pas admin...


« Modifié: février 09, 2012, 16:50:58 par Le Duc »
Pour le débat citoyen et convivial dans le respect indivisiblement démocratique de la diversité multi-culturelle des valeurs républicaines oecuméniques.

Dourak Smerdiakov

  • admin zonard
  • Zonard
  • *****
  • Messages: 3945
  • Pute : 15
  • "...et la Vérité vous affranchira."
    • Voir le profil
    • La sprotchitude des choses
    • E-mail
Re : Ballades, sonnets & chansons
« Réponse #2 le: janvier 06, 2015, 16:41:55 »
Franchement : trop naze, pas drôle.

Citer
Le Sapeur Lipopette
Posté le 05/06/2014
par LeLoempe


Le sapeur Lipopette jure à chaque instant de la vie
Mais il ne sait pas que sa femme s’ennuie à temps
Alors il décide de balancer son tuyau de gauche à droite
Pour ainsi qu’elle puisse si elle veut s’amuser

Le sapeur Lipopette est gentil avec sa bonne femme
Car elle est bonne surtout pour allumer le four
Sans brûler sa robe qui sent l’oignon et l’ail
Pour ainsi qu’elle évite d’embrasser ses enfants

Le sapeur Lipopette nettoie la maison et l’asperge
Ainsi espère-t-il bâtir un château d’eau potable
Pour avoir l’occasion d’arroser son jardin
Pour ainsi qu’il peut avoir une botte d’asperges

Le sapeur Lipopette jure encore moins depuis lors
Qu’il a perdu sa femme dans un naufrage
Où elle s’est noyée pour rôtir ses enfants
Qui sentaient l’ail et l’oignon comme petits agneaux

Le sapeur Lipopette ne connaît pas son bonheur
Car les dieux furent contents du beau sacrifice
Qui puait comme cochon qui se prend pour pompier
Pour ainsi qu’il se brûle et devient viande de porc


Message complémentaire : Ceci est bien un poème, au kazoo.
Pour le débat citoyen et convivial dans le respect indivisiblement démocratique de la diversité multi-culturelle des valeurs républicaines oecuméniques.

Dourak Smerdiakov

  • admin zonard
  • Zonard
  • *****
  • Messages: 3945
  • Pute : 15
  • "...et la Vérité vous affranchira."
    • Voir le profil
    • La sprotchitude des choses
    • E-mail
Re : Ballades, sonnets & chansons
« Réponse #3 le: janvier 06, 2015, 16:42:43 »
Idem

Citer
Quand la musique est bonne
Posté le 05/06/2014
par LeLoempe


Quand la musique est bonne
Elle me prend pour une conne
Qui s’allume puis se fane
Comme le baudet de l’âne

Car quand la musique est bonne
Et qu’elle me prend pour une conne
Plus un âne plus d’émules
Qui glousseraient comme perdrix

Alors, quand la musique est bonne
Puis qu’elle me prend pour une conne
N’allaiter pas la mule soûle
Les boules mangées par les poules

Quand la musique est bonne
Elle me prend pour une conne
Qui s’allume puis s’eunuque
Comme la gorge et la nuque

Car quand la musique est bonne
Et qu’elle me prend pour sa bonne
Qui enclume puis se pâme
Comme un jambon de Parme

Alors, quand la musique est bonne
Puis qu’elle me prend pour trombone
Les lumières veulent s’éteindre
Qui de noir vont me teindre

Si jamais la musique est bonne
Si elle me prend pour une tonne
Qui s’enfonce dans bêtise
Alors il faut que je te dise :

Jean-Jacques Goldman
Si tu m’allumes puis me fane
Je ne suis pas si pomme
Ta musique est trop bonne
Pour le débat citoyen et convivial dans le respect indivisiblement démocratique de la diversité multi-culturelle des valeurs républicaines oecuméniques.

Dourak Smerdiakov

  • admin zonard
  • Zonard
  • *****
  • Messages: 3945
  • Pute : 15
  • "...et la Vérité vous affranchira."
    • Voir le profil
    • La sprotchitude des choses
    • E-mail
Re : Ballades, sonnets & chansons
« Réponse #4 le: janvier 04, 2017, 14:47:15 »
Rien à foutre
Le 04/01/2017
par HaiKulysse

Citer
J'en ai rien à foutre de la littérature
2017 sera l'année des ordures
J'en ai rien à foutre de la zone
2017 sera l'année des clones

J'en ai rien à foutre de vos commentaires
2017 sera une année paire

Il y a des limites au laisser-aller non qualitatif, même sur la Zone. Je sais, on publie des merdes, mais ce n'est pas automatique.
Pour le débat citoyen et convivial dans le respect indivisiblement démocratique de la diversité multi-culturelle des valeurs républicaines oecuméniques.