LA ZONE -

Minutes (2)

Le 06/03/2006
par Konsstrukt
[illustration] 16 :26

je commence à pleurer vraiment
les larmes coulent à mi-joue et tombent dans l'évier en goutte à goutte
le bruit est le même qu'un robinet mal fermé
une goutte
un pause
une goutte
une pause
une pause
une goutte
une goutte
une goutte
une pause
une pause
une goutte
une pause
une goutte
une pause
une pause
une pause
une pause
une goutte
je renifle
je relève la tête
une goutte dévale tout mon visage
la sensation est froide et désagréable
je l'essuie du tranchant de la main
je frotte mes yeux
la boule à l'estomac n'a pas bougé
j'ai encore envie de pleurer
j'ai juste envie de me rouler en boule par terre et de sangloter jusqu'à un miracle
ou alors pas un miracle
je me rends compte que je m'en fous
je veux juste que ça s'arrête
j'en peux plus d'être angoissée
j'en peux plus
je pousse encore un soupir étouffé par l'angoisse
je me rappelle de mon verre d'eau
je le bois d'un trait
ça me fait mal à la gorge
ensuite je le sens descendre
trace froide dans tout le conduit
je devrais aller me passer de l'eau sur le visage
je sors de la cuisine
je marche lentement

16:27

je traverse le couloir sans allumer la lumière
j'ouvre la porte de la salle de bain
j'entre
j'allume la lumière je ne ferme pas la porte
je me regarde dans le miroir
je fais peur
j'ai une trace de sang séché sous la lèvre
j'ai un petit nodule sur la lèvre inférieure rouge sombre avec une entaille
ça me fait pas mal
je le sens même pas
je repense à la gifle
je passe la langue dessus
c'est enflé ça picote
il faut que je nettoie le sang
il faut que je nettoie le sang
je bloque sur la trace de la gifleje repasse la langue
je lèche les traces de sang séché
ça n'a presque aucun goût
julien
ça fait combien de temps qu'ils sont partis
je lèche toujours
je me regarde toujours
julien
je secoue la tête
j'ouvre le robinet
l'eau coule
le bruit
je fronce les sourcils
je recueille de l'eau dans mes mains
je m'asperge le visage
des gouttes vont se perdre dans mes cheveux
je recommence
c'est bon
je laisse mes mains mouillées plaquées sur mon visage
c'est frais
j'aime ça
je presse un peu contre mes yeux
je commence à voir des taches lumineuses

16 :28

ça me berce
j'ai envie de dormir en fait
oublier
j'enlève mes mains de mon visage
je regarde encore dans le miroir
je ne sais pas ce que je pense je pense des choses contradictoires mélangées je n'aime pas mon visage mon visage me fascine je revois la baffe mes yeux sont inertes ils sont sombres quand j'étais ado je passais ma vie à me regarder dans les miroirs ma vie c'est con cette expression enfin je me regardais tout le temps je me trouvais tantôt très belle tantôt affreuse maintenant maintenant je m'en fous je me regarde je vois julien je vois mon visage je vois julien je vois julien mort je vois mon visage mon visage est gris mon visage est encore humide de larmes la cuisine j'ai bu un verre d'eau à la cuisine j'ai de nouveau envie de casser le verre d'eau il n'est plus là julien n'est plus là je regarde mes yeux tout au fond je regarde je crois trouver quoi je crois trouver rien quand j'étais ado je pressais mes boutons mes points noirs j'avais des parfums du maquillage pour ado maintenant j'ai quoi du maquillage du parfum toujours julien julien julien je

16 :29

ne veux pas que tu sois là-bas putain putain putain je voudrais y être moi y être à ta place non je ne voudrais pas je me dis ça maintenant tu parles je regarde ma bouche ma lèvre enflée la baffe c'est drôle quand je regarde je sens la douleur julien je veux juste qu'il revienne julien merde julien je repense au mot qu'il m'a laissé un matin la veille on était bourré julien merde julien je colle mon front contre le miroir les larmes coulent d'elles mêmes j'imaginais pas pouvoir pleurer autant j'ai pleuré plus quand mon père est mort j'ai pleuré plus quand mon premier amour m'a laché julien va mourir je vais pleurer plus que maintenant beaucoup beaucoup plus mon dieu je veux pas je veux pas je veux pas je veux pas qu'il meure je veux pas qu'il meure je veux pas je veux pas je veux pas je presse mon front contre le miroir je sens le froid j'ai les mâchoires crispées les larmes coulent toujours je produis des bruits bizarres avec la bouche et la gorge ça me dégoûte un peu mais je m'en fous j'ai juste envie de me laisser couler par terre

16 :30

je m'assieds sur le rebord de la baignoire je me laisse glisser au sol je pleure je pleure je pleure je suis recroquevillée julien julien je pleure je pleure je pleure je pleure ça fait du bruit je me secoue je pleure je pleure c'est des sanglots je pleure j'ai les joues trempées les mains tremptées je pleure je pleure pleure pleure pleure julien julien non non non je veux pas je pleure je veux pas je pleure que tu meures je pleure non je pleure je veux pas je veux pas je pleure je pleure je pleure je me penche encore mon front se pose sur mes genoux je comprime ma tête entre mes genoux je me tords je pleure je pleure je pleure je sanglotte julien julien julien julien hhhhhsssssss hhhnhnhnnnhnh mmmmmmmmhhmhmhhm hhmhmhmhmhmh je pleure je pleure j'en ai marre je veux je peure je pleure je veux juste je pleure hhhhhsssssss mhhhmmmmmm je pleure que tout s'arrête j'en ai marre je pleure je pleure je pleure julien reviens reviens reviens je pleure je coule encore je suis je pleure je pleure hhhkhkkhhmhmm je suis allongée contre la baignoire je suis recroquevillée je pleure julien julien j'ai peur

16 :31

j'ai peur j'ai peur je veux pas je pleure je veux pas que tu meures julien julien julien je ramène encore plus mes genoux contre mes seins je pleure j'entoure mes jambes de mes bras je pleure je sanglote hhhrrrrmmmmmmm rrrrhhhhhh hhhrhrrhrrrr hhhmmmmmmmm julien julien je tremble je tremble j'ai froid j'ai froid je pleure je pleure je ne pleure plus je me calme mon corps se détend julien merde julien je veux pas je veux pas que tu meures j'ai mal je suis engourdie j'ai un goût de sang dans la bouche je me déplie j'essuie mon visage il y'a une petite trace de sang sur ma main je passe la langue sur la lèvre elle est rouverte je respire à fond je grelotte un peu j'ai froid c'est le contrecoup j'ai tout évacué je me dis je me sens lucide je me sens mieux je me sens faible très faible je reste assise je voulais me relever mais non je préfère rester assise finalement je me sens vraiment faible j'ai froid je fronce les sourcis je regarde autour de moi je suis un peu dans les vapes comme si je venais de me réveiller je n'ai pas l'esprit

16 :32

très clair julien prend toute la place je ne peux penser à rien julien surgit je n'arrive pas à savoir si j'aurais préféré être à sa place comme c'était prévu ou si je suis contente que les choses se soient passées ainsi et que julien soit avec eux et pas moi julien et pas moi pas moi je ne sais pas je ne sais pas je crois les deux c'est horrible les deux sont horribles je soupire j'inspire à fond je le fais plusieurs fois je le fais encore plusieurs fois je me relève j'ai froid j'ai froid encore mais je me sens un peu mieux je n'ai plus la tremblotte je me regarde dans la glace j'ai les yeux rouges le visage bouffi les joues moites des cernes je suis horrible je suis je suis julien dans quel état il est lui dans quel état j'ouvre le robinet je regarde l'eau couler ça me calme un peu je regarde je regarde je regarde je me passe de l'eau froide sur le visage au début c'est très froid ça fait du bien pas du bien en même temps moi je peux faire ça julien je sais même pas où il

16 :33

est je sais même pas dans quel état il est en ce moment il peut pas faire ça lui il peut pas faire ça non je commence à avoir mal à la tête c'est à force de pleurer de stresser à force de tout ça j'ouvre un tiroir je sors un tube de defalgan j'en prend un je le tiens dans la main humide il commence à pétiller merde merde je suis conne
je cours à la cuisine
je prends un verre ça grésille dans ma main je remplis le verre à moitié
je regarde le cachet se dissoudre
je m'essuie la main
je m'essuie le visage
je cachet est dissous
je bois
c'est amer
je rince le verre
je le remplis d'eau
j'agite un peu l'eau dans le verre c'est un geste machinal
je bois l'eau
je regarde dehors par la fenêtre de la cuisine
la vitre est un peu grasse
dehors il fait gris
j'ai de nouveau la tremblotte j'ai de nouveau froid
c'est le contrecoup
je suis calme
très calme
je retourne au séjour
je vois l'ordinateur
la mise en veille
je m'assieds
je bouge la souris
je regarde l'écran sans le voir
je pense à julien

16 :34

j'y pense comme s'il était déjà mort déjà enterré j'y pense sans panique maintenant
je sais qu'il va mourir
je le sais
je peux rien y faire c'est comme ça
je peux même pas mourir à sa place
je sais même pas si je veux mourir à sa place
je ne sais rien
je ne comprends rien
je ressens la fatigue
l'accablement
je passe la main sur le front
j'ai mal au crâne
ça tape
vivement que l'aspirine fasse effet
j'attends
j'attends
j'attends
j'attends
je ne pense à rien
j'attends
j'attends
j'attends
je me sens vide c'est agréable
j'attends
j'attends
toute tension disparue
enfin sauf le mal de tête
j'attends
je suis calme au moins
j'attends
j'ai évacué toute la panique
j'ai des courbatures
j'attends
à cause de la baignoire
j'ai du me cogner tout à l'heure
j'aurais sans doute des bleus
j'attends
j'attends
j'attends
j'attends
je suis dans un état bizarre
je ne ressens presque plus rien
je n'ai plus d'inquiétude
j'ai admis
j'ai admis
je suis résignée
j'attends
de toute façon ça va bien se terminer
d'une façon ou d'une autre
alors j'attends
j'attends
j'attends
j'attends
j'attends
j'attends
j'attends
j'attends
j'attends
j'attends
j'attends
j'attends
je ne pleure plus

16:35

je ne sais pas trop depuis combien de temps je ne bouge pas
le sang s'accumule au bas de mes jambes
j'ai envie de fumer
j'ai peur
je me sens dans un état bizarre
je suis inquiète pour julien
j'écoute les bruits de mon corps dans le silence
je me demande depuis combien de temps je n'ai pas fumé
j'aimerai tirer une bouffée
j'écoute les bruits de mon corps dans le silence
je ne bouge presque pas
j'avale ma salive
ça ne vas pas tarder
je décroise les jambes
je regarde la rue à travers la fenêtre
mes yeux se posent sur mes jambes
je ne sais pas quoi faire
je ne bouge pas
j'écoute les bruits de mon corps dans le silence
j'ai les yeux fermés
je me demande depuis combien de temps je n'ai pas fumé
quand je déglutis c'est dur à avaler
je cherche mon paquet
mon paquet de cigarette est dans ma poche
je ne sais pas quoi faire
quand je déglutis c'est dur à avaler
je croise mes jambes
j'aime passer la main sur mon visage
je ne sais pas trop depuis combien de temps je ne bouge pas
mon paquet de cigarette est dans

16:36

j'attends
j'ai peur pour julien
j'ai peur pour julien
le sang s'accumule au bas de mes jambes
je cherche mon paquet
j'écoute les bruits de mon corps dans le silence
je cherche une position plus confortable
je bloque l'écran
j'ai envie d'aller faire pipi
j'ai peur pour julien
j'arrive pas à penser à julien autrement qu'à son prénom
je cherche une position plus confortable
je me gratte le crâne
mes yeux se posent sur mes jambes
je vérifie si j'ai un mail
je vérifie encore une fois mes mails
je me sens lourde
j'ai envie d'aller faire pipi
je ne bouge presque pas
je me gratte le crâne
je ne sais pas trop depuis combien de temps je ne bouge pas
je suis morte d'inquiétude pour julien
j'ai peur pour lui
j'ai vraiment peur pour julien
je me cale au fond du siège
je passe la main dans mes cheveux
je ne sais pas trop depuis combien de temps je ne bouge pas
j'aime passer la main sur mon visage
mon paquet de cigarette est dans ma poche
je me gratte le front
je déglutis
mon dieu ça ne va pas tarder
je ne bouge presque pas
je marche jusqu'à

16:37

je croise les bras
je respire fort
j'avale ma salive
j'arrive pas à penser à julien autrement qu'à son prénom
je ne sais pas trop depuis combien de temps je ne bouge pas
je me frotte les yeux
je suis inquiète pour julien
je ferme les yeux
le bruit de la ville est atténué par le double vitrage
je ferme les yeux
je me frotte les yeux
j'écoute les bruits de mon corps dans le silence
julien
j'ai peur pour lui
je passe la main sur mon visage
j'avale ma salive
je me cale au fond du siège
j'ai une boule à l'estomac
je déglutis
j'écoute passer les voitures
je regarde mes jambes
je vérifie si j'ai un mail
juste son prénom
je regarde mes jambes
je me sens dans un état bizarre
le sang s'accumule au bas de mes jambes
j'ai peur
j'écoute les bruits de mon corps dans le silence
je regarde la rue à travers la fenêtre
je regarde à la fenêtre
je ne peux qu'attendre et ça me rend encore plus inquiète
mon dieu ça ne va pas tarder
j'arrive pas à penser à julien autrement qu'à son prénom
je ne sais pas quoi faire
je respire

16:38

je me demande depuis combien de temps je n'ai pas fumé
j'ai les yeux fermés
je joue avec la souris machinalement
j'aimerais allumer une cigarette
je me cale au fond du siège
le bruit de la ville est atténué par le double vitrage
je ne sais pas quoi faire pour meubler l'attente
j'ai envie de fumer
ça va pas tarder
je regarde mes jambes
mon paquet de cigarette est dans ma poche
je regarde à travers le fenêtre
je ne sais pas trop depuis combien de temps je ne bouge pas
j'ai peur pour julien
je bloque l'écran
j'ai envie d'aller faire pipi
j'aimerais tirer une bouffée
je croise les mains
je vérifie si j'ai un mail
je déglutis
je suis morte d'inquiétude pour julien
j'aimerais allumer une cigarette
je regarde la rue à travers la fenêtre
je me frotte les yeux
je n'ose pas me lever pour aller faire pipi
je regarde mes jambes
j'ai peur
je regarde la rue à travers la fenêtre
je me demande depuis combien de temps je n'ai pas fumé
j'ai très peur pour julien
je joue avec la souris machinalement
j'ai peur pour lui
j'écoute le bruit de la ville dehors
je ne

16:39

juste son prénom
je me cale au fond du siège
julien julien julien mon dieu julien
ça ne va pas tarder
je croise les jambes
mon paquet de cigarettes est sur le bureau
j'aimerais allumer une cigarette
je suis morte d'inquiétude pour julien
je passe la main dans mes cheveux
j'ai vraiment très peur pour julien
je soupire
je ne bouge presque pas
je regarde l'écran de l'ordinateur
j'étends mes jambes
je regarde l'écran de l'ordinateur
j'arrive pas à penser à julien autrement qu'à son prénom
j'écoute les bruits de mon corps dans le silence
ma main fait bouger la souris et mes yeux suivent le déplacement du curseur
je me sens lourde
je soupire
j'ai peur pour julien
je regarde à travers la fenêtre
j'ai vraiment peur pour julien
je me gratte le crâne
je bloque l'écran
je ne sais pas quoi faire
le bruit de la ville est atténué par le double vitrage
juste son prénom
j'ai les yeux fermés
mes yeux se posent sur mes jambes
j'attrape mon paquet de cigarette
je me gratte le crâne
mon paquet de cigarette est dans ma poche
je ne sais pas quoi faire pour meubler l'attente
je vérifie l'heure
j'avale

16:40

je me cale au fond du siège
je reste dans le silence presque complêt
j'ai peur pour julien
je baisse la tête
j'ai peur pour julien
c'est dur d'attendre et de ne rien faire d'autre
si je vais faire pipi et qu'ils me contactent qu'est-ce qu'il va se passer ?
je regarde mes jambes
je suis inquiète pour julien
j'ai peur pour lui
j'ai peur pour lui
j'ai une boule à l'estomac
je croise les mains
ça ne va pas tarder
j'avale ma salive
j'ai les yeux rivé à l'écran
je me demande depuis combien de temps je n'ai pas fumé
j'ai les yeux rivés à l'écran
je joue avec la souris machinalement
le sang s'accumule au bas de mes jambes
mon paquet de cigarette est sur le bureau
je vérifie encore une fois mes mails
j'ai envie de fumer
je reste assise sans bouger
je passe la main sur mon visage
juste son prénom
je passe la main dans mes cheveux
j'ai envie de fumer
j'écrase la cigarette
j'ai les yeux fermés
si je vais faire pipi et qu'ils me contactent qu'est-ce qui va se passer ?
je me sens l'esprit lourd
je regarde dans la direction de la

16:41

je me demande depuis combien de temps je n'ai pas fumé
je ne sais pas quoi faire
je marche jusqu'à la fenêtre
j'ai très peur pour julien
je regarde l'appartement
j'ai envie de fumer
j'écoute le bruit de la ville dehors
je croise les bras
ça ne va pas tarder
je me demande depuis combien de temps je n'ai pas fumé
je reste assis sans bouger
je me sens l'estomac lourd
le sang s'accumule au bas de mes jambes
je me demande depuis combien de temps je n'ai pas fumé
je voudrais attraper mon paquet
je n'ose pas me lever pour aller faire pipi
je me sens l'estomac noué
julien julien julien mon dieu julien
je regarde la rue à travers la fenêtre
je regarde l'heure
j'ai très peur pour julien
je pose les mains sur mes cuisses
mon paquet de cigarettes est dans ma poche
je cherche mon paquet
je décroise mes jambes
je regarde à la fenêtre
je pense à julien
je me cale au fond du siège
je ne sais pas quoi faire pour meubler l'attente
je ferme les yeux
je vérifie l'heure
j'ai peur pour julien
je passe la main sur mon visage
mon paquet de

16:42

je me sens nouée
je déglutis
mon paquet de cigarette est sur le bureau
je ne bouge presque pas
j'aimerai tirer une bouffée
mes yeux se posent sur mes jambes
je me gratte le front
j'attrape mon paquet
je me demande depuis combien de temps je n'ai pas fumé
j'ai peur
je me cale au fond du siège
mon paquet de cigarette est sur le bureau
je ne bouge presque pas
je vérifie si j'ai un mail
j'avale ma salive
j'ai les yeux fermés
je ferme les yeux
le bruit de la ville est atténué par le double vitrage
écouter mon corps dans le silence m'apaise un peu
je passe la main dans mes cheveux
le sang s'accumule au bas de mes jambes
j'étends mes jambes
je regarde dans l'appartement
je me demande depuis combien de temps je n'ai pas fumé
écouter mon corps dans le silence m'apaise un peu
je tourne la tête
je passe la main dans les cheveux
je regarde à travers la fenêtre
j'écoute passer les voitures
je ne peux qu'attendre et ça me rend encore plus inquiète
mon paquet de cigarette est dans ma poche
je croise les mains
j'ai peur pour julien
j'ai envie

16:43

ça ne va pas tarder
je pense à julien
je ne bouge presque pas
je passe la main sur mon visage
j'écoute les bruits de mon corps dans le silence
je me sens nouée
je regarde dans la direction de la fenêtre
je me demande depuis combien de temps je n'ai pas fumé
je me sens l'estomac lourd
je passe la main sur mon visage
je joue avec la souris machinalement
j'ai peur pour julien
je regarde l'heure
juste son prénom
le bruit de la ville est atténué par le double vitrage
je marche jusqu'à la fenêtre
j'ai les yeux fermés
je me cale au fond du siège
je me gratte le front
je me demande depuis combien de temps je n'ai pas fumé
j'ai peur pour lui
je n'ose pas me lever pour aller faire pipi
j'entends des pas dans le couloir
j'ai envie d'aller faire pipi
je reste assise sans bouger
juste son prénom
j'ai envie d'aller faire pipi
je reste dans un silence presque complêt
j'ai envie d'aller faire pipi
j'écoute passer les voitures
je décroise les jambes
le bruit de la ville est atténué par le double vitrage
j'ai les yeux rivés à l'écran
je passe

16:44

j'entends des pas dans le couloir
je me sens l'esprit lourd
je vérifie si j'ai un mail
je regarde la rue à travers la fenêtre
je passe la main sur mon visage
vous avez des e-mail
la voix me fait sursauter
l'enveloppe de la page d'accueil internet est ouverte et rouge
je clique
c'est envoyé par un type que je connais pas
je-suis-la-pour-toi-grosse-pute@caramail.com
je contracte les mâchoires
j'ouvre le mail
je lis
vas-y rejoins nous sur netmeeting salope tu vas faire la pute pour nous et tu vas nous voir découper ton pédé de copain en morceaux
je frissonne
la boule au ventre est très lourde
il y a aussi une adresse ip
je suis mortifiée
je suis paralysée par la peur
il faut que je lance netmeeting
j'ai peur de ce qui m'attend
et si je ne faisais rien
si j'attendais
je n'ai qu'à rien faire
ce n'est pas dur
non vraiment ça n'est pas très dur
pffffff
juste ne pas brancher la caù
pfff
juste ne pas ouvrir netmeeting
juste
pfffff
voilà
ils feraient quoi à
enfin
ils lui feraient quoi
ils le tueraient
pffff
je ne crois pas
ils le dérouilleraient juste
enfin j'en sais rien
pfffff

16 :45

moi
ils me feraient quoi à moi
rien
ils peuvent rien
ils vont pas revenir
ils peuvent pas
j'ai qu'à rien faire
ils est quelle heure
cinq heures
a six heures tout le monde rentre chez soi
j'aurais qu'à appeler
qui viendra me repprocher quelque chose ensuite
qui
personne
non personne
je serai sauvée
julien ne mourra pas
pfffff
j'en sais rien
merde
pffff
non
n'importe quoi
pfffffff
il faut obéir
j'ai les yeux humides
j'ouvre le programme
il faut que je remplisse les champs
je branche ma webcam
le programme charge
j'attends
j'attends
j'attends
j'attends
l'image me parvient
c'est la tête de julien
mon dieu
ma bouche s'ouvre
il saigne de la bouche
mon coeur commence à battre trop fort
mon dieu
une main lui ouvre la bouche
du sang coule
il lui manque des dents
mon dieu
mon coeur cogne dans la poitrine
il a du sang partout sur le visage
il respire
il est vivant
mon dieu
une main l'écarte violemment
il y a des pixels très gros
un visage souriant
le type qui avait un couteau
il écrit dans l'écran de dialogue
grosse pute tu te souviens de moi
je hoche la tête
je réponds oui

= commentaires =

Glaüx-le-Chouette


    le 06/03/2006 à 22:04:03
Ben qu'il achète une télé et qu'il arrête de faire chier, il est en train de rater le Bigdil là.

Une caricature de merde, fallait oser.
Mais c'est plus la semaine.
nihil


    le 06/03/2006 à 22:04:21
Pour ceux qui ont la flemme (et on les comprend), je vous livre un résumé-citation tiré du texte, au temps 16:40 :

"j'avale"

Voilà, merci. Une bonne nuit de sommeil là-dessus me semble de rigueur.
Abbé Pierre


    le 06/03/2006 à 22:09:06
Quand on passe vite avec la molette pour accéder aux commentaires en faisant semblant de s'être intéressé au texte, on a l'impression que c'est un grand "je" démultiplié. C'est beau, comme ça.
On peut transformer l'ego de dedans son cul salope de konsstrukt en ragondin?

commentaire édité par Abbé Pierre le 2006-3-6 22:13:59
Glaüx-le-Chouette


    le 06/03/2006 à 22:18:25
Toi tu parles tout le temps de ragondins.
Toi tu as un problème avec les ragondins.
Parle-moi de ta mère le castor.
Abbé Pierre


    le 06/03/2006 à 22:19:07
Elle a la queue travailleuse.
Lapinchien


tw
    le 06/03/2006 à 22:20:43
R
A
G
O
N
D
I
N
Glaüx-le-Chouette


    le 06/03/2006 à 22:27:01
BONUS DVD


La version ragondin du texte.


-----------------------------
16:26



16:27



16:28



16:29



16:30



16:31

GNIIIIIIIIRK GNIRK

16:32



16:33



16:34



16:35



16:36



16:37



16:38

grmf grmf

16:39



16:40



16:41



16:42



16:43



16:44

proatch

16:45

Abbé Pierre


    le 06/03/2006 à 22:31:25
Je proteste. C'est pas un vrai ragondin, à 16:40, il avale pas.
Glaüx-le-Chouette


    le 06/03/2006 à 22:35:56
J'ai jamais tenté de me faire sucer par un ragondin, je peux pas dire.

Parle-moi de ta mère.
Abbé Pierre


    le 06/03/2006 à 22:36:24
Elle a la queue travailleuse.
Bordel.
nihil


    le 06/03/2006 à 22:40:50
Vous avez pas honte de flooder de conneries les commentaires de ce superbe flood à la con ? Ok j'ai rien dit. Poursuivez.
Lapinchien


tw
    le 06/03/2006 à 22:40:55
Ce commentaire de LC contenait une itération de 1 à 10 000.

Chez moi, la page mettait dix secondes à s'afficher. Lourd. J'édite.



Commentaire édité par Dourak Smerdiakov.
Abbé Pierre


    le 06/03/2006 à 22:47:45
Putain, ma molette en a joui comme une folle en émettant plein de bip sonores alors que je la titillais sauvagement.

Sinon, c'est un ralenti magnifique, expressif et imagé d'un castor qui se métamorphose en ragondin suite au passage d'un 30 tonnes sur sa queue.
Enfin, d'un tracteur, là, plutôt.
Aka


    le 06/03/2006 à 23:17:47
LC tu t'ennuies ?
Dourak Smerdiakov


site blog lien tw
    le 06/03/2006 à 23:23:38
veuillez tapez le code suivant pour valider votre commentaire : 4dg5flDSkFDHdHgdfH6H2hgH3H1HhFRG8Gh9HQDh8df4h33GJSHDhSH34GFJGJ567G

La Zone vous remercie de votre commentaire et vous signale que votre IP est envoyée au service détchétchénisation du FSB, et cela afin d'améliorer la qualité de nos services. Merci de votre compréhension.
Dourak Smerdiakov


site blog lien tw
    le 06/03/2006 à 23:25:29
Non, LC sait faire une boucle dans un quelconque langage de programmation. En python, ça lui aura pris 3 ou 4 lignes, par exemple.

Commentaire édité par Dourak Smerdiakov.
dwarf     le 07/03/2006 à 00:03:04
Putain, c'est nul.
Dourak Smerdiakov


site blog lien tw
    le 07/03/2006 à 00:06:11
Pourquoi ? T'as lu le texte de Konsstrukt ? T'es con ?
Nounourz


    le 07/03/2006 à 01:01:48
vraiment, vraiment, vraiment pénible.
les passages de 16:28 à 16:33 me font un peu penser aux délires que je me tape parfois sur mon forum, où à mon dernier texte de merde qui traîne sur celui de la zone. mais en beaucoup moins bien.

Il aurait toutefois pu être encore plus chiant tout en restant crédible, en insérant encore 5 bonnes minutes de pleurs aux alentours de 16:39
Dourak Smerdiakov


site blog lien tw
    le 07/03/2006 à 01:05:28
A chier. Litière allemande et dans tous les sens. Konsstrukt, sincèrement, tu te fous de nous ?
Ange Verhell


    le 07/03/2006 à 03:39:33
Moi je le trouve bien le texte. Si on applique la formule REL de Rudolf Flesh il a un score de 100 %.

L'auteur n'a pas pris la peine de relire son texte, elle, parce qu'il y a plein de fautes d'orthographe (en moyenne 0.8 par minute) et n'a même pas pris la peine d'appuyer sur la touche MAj ( A moins que ça aussi ce soit exprès).

Et personne ne s'est demandé comment le personnage a pu faire tout ça en 18 minutes seulement.
nihil


    le 07/03/2006 à 04:37:19
Tout quoi ? Elle a rien branlé à part se mater dans le miroir comme une conne et recevoir un e-mail. Moi en dix-huit minutes, je suis capable de concevoir un enfant pour te donner un ordre d'idée.
Imax


    le 07/03/2006 à 07:59:09
Bon j'ai fait un grand mouvement de molette, vu que les permières lignes étaient à chier et je suis tombé au hasard sur un passage.


''16:36

j'attends
j'ai peur pour julien
j'ai peur pour julien
le sang s'accumule au bas de mes jambes
je cherche mon paquet
j'écoute les bruits de mon corps dans le silence
je cherche une position plus confortable
je bloque l'écran
j'ai envie d'aller faire pipi
j'ai peur pour julien''

OK C'est à chier. Bon je retente un coup parce que c'est pas gentil de se faire une idée sur un seul passage.

''
juste son prénom
je me cale au fond du siège
julien julien julien mon dieu julien
ça ne va pas tarder
je croise les jambes
mon paquet de cigarettes est sur le bureau
j'aimerais allumer une cigarette
je suis morte d'inquiétude pour julien''


MAIS BORDEL DE MERDE !!! J'espère qu'il a au moins une grosse bite le Julien.

Ange Verhell


    le 07/03/2006 à 08:00:22
Ouais, bon, d'accord, en tout cas l'image dans le miroir doit avoir mal à la tête.
Sinon, tu conçois l'enfant tout seul? Sinon dix-huit minutes à deux, c'est plus facile, plus agréable, et moins chiant que le texte.
nihil


    le 07/03/2006 à 15:22:01
Je rêve où il est en train de me proposer une partie de jambes en l'air, ce tordu à la con ?
Simili


    le 07/03/2006 à 19:17:16
Mais, c'est illisible ce truc.
nihil


    le 07/03/2006 à 23:42:01
Merci de nous le faire constater, ça fait trente-six qu'on le lisait en tous sens. Si tu nous avais pas signalé que c'était illisible on y serait encore, fous et aveugles que nous sommes.
Nounourz


    le 07/03/2006 à 23:46:14
moi je l'ai lu trois fois.
je voulais être bien certain que ce texte était vraiment chiant, et non pas le juger sur une hâtive première impression.
nihil


    le 07/03/2006 à 23:49:02
Tu devrais essayer de le lire à l'envers. On sait jamais, ça se trouve il est moins chiant, et tu l'aurais jugé et peu hâtivement, ce qui serait moralement inacceptable (CMB).

Commentaire édité par nihil.
Lapinchien


tw
    le 07/03/2006 à 23:49:57
tu sais aprécier le chiant ?
Womble


    le 08/03/2006 à 00:56:27
23h54 :
Faudrait au moins que je lise le texte de Konsstruckt avant de le commenter.
Putain ça s'écrit comment Konsstruckt.

23h55 :
Je suis en train de commenter j'ai toujours lu le texte.
Y a une minute j'ai vérifié l'orthographe du nom de l'auteur (M'en souvient déjà plus) en remontant le long du texte je me suis rendu compte que dans un sens ou dans l'autre ce serait chiant.

23h56 :
Je poste ce commentaire avant qu'il ne devienne plus chiant que le texte.
Dourak Smerdiakov


site blog lien tw
    le 08/03/2006 à 01:32:53
Putain, mais t'es dans le fuseau horaire des Angloys, toi, sacré fils de pute.
nihil


    le 08/03/2006 à 13:14:07
En habitant à Bristol ce serait dur de s'affranchir des contraintes morales du fuseau horaire local à mon avis.Moi-même j'aimerais vivre à l'heure sibérienne, sans bouger de chez moi évidemment. Bah putain : rien à faire.
Aka


    le 08/03/2006 à 14:15:20
C'est vraiment chiant comme la mort. Par contre bien joué niveau marketing : se passe un truc qu'à la fin. Comme ça les connasses dans mon genre elles vont quand même se faire chier à lire la suite. clap clap.
Simili


    le 08/03/2006 à 16:12:35
En fouillant le merveilleux monde d'internet, j'ai trouvé un site où les auteurs écrivent encore pire que ca.


La guerre des temps.


En fait, nous sommes en Avril 2006, à Edopolis, une ville de la banlieue de Ivanville, cet endroit ce trouve entre la France et l´Espagne, face à l´océan atlantique. En fait ce pays est nommé "le pays du Ivan". La ville d´où est Rico et son clebs, nommé Churos se trouve sur une montagne plate (comme Alésia).
Sachez que Rico est célibataire et vit seul avec Churos, un cavalier King-Charles.
Soudain... Rico entendit un bruit de fond... Cela venait de sa chambre... Rico alla voir ce qu´était ce bruit... Il vit sa chambre transformée en véritable souk! Il se rendit compte qu´on lui avait voler un énorme diamant que sa famille le passe de génération en génération.
Ni une ni deux, il descendit dans son garage pour sortir son véhicule et poursuivre le voleur qu´il vit partir.
Il sortit de son garage... Un bus de course! Avec un énorme moteur et des roue de 2 mètres 50! Ce fut une véritable course poursuite entre lui et le voleur : chicanes très sérées, slalom entre les voitures, virages en épingles... Mais notre héros reussi quand même à arrêter le voleur.
Mais ce n´était pas la fin des ennuis : un énorme morceau métalique en feu tomba du ciel, Rico pensait que c´était les dernières secondes de sa vie...



Z'en voulez encore?

~~ Rex le chien berger ~~


« Ouaf ouaf ! » Hurla Rex, le Berger Allemand qui avait à l´œil le troupeau de moutons, le matin à 5h tu matin, notre Rex sureveillait le troupeau comme d´habitude, quand tout à coup, son maître lui cria aux oreilles :

« Sale cabot ! Tu as laissé s´échapper un mouton ! Rattrapes-le ! » Rex alla à la poursuite du mouton, mais lorsqu´il le retrouva, ce mouton se transforma en monstre, Rex mort de peur, se fit poursuivre à son tour...



Et enfin le meilleur de tous.

chap. 1 le sang coule

"Un beau matin j´ai vu un cleps mort avec du sang qui sortait 24/7 et plus les heures passait plus il y avait de sang . Le lendemain matin il y en avait 2 ensuite 3,4,5,6,7,8, et le ledemain c´etait un lac de sang , on serait cru en enfer et même le journal en parlait tout le temps !! ! on aurait dit la fin des cleps ."






Naufrage de l'éducation nationale, quand queulqu'un est aussi nul pour écrire on devrait avoir le bon sens de l'envoyer faire des maths.
El Duc     le 17/07/2008 à 04:42:22
MOI JE VEUX LA SUITE DES AVENTURES DE RICO SA MÈRE LA PUTE 111 SURTOUT QUE EN PLUS IL PORTE LE MÊME NOM QUE LE PERSONNAGE PRINCIPAL DE STARSHIP TROOPERS QUI EST UN DES FILMS MERDIQUE QUE JE PRÉFÈRE PARCE QUE ENFAÎTE C'EST PAS UN VRAIS FILM D' ACTION SCIENCE FICTION MAIS UNE PARODIE DE FILMS ACTIONS SCIENCE FICTIONS ET QUE EN PLUS Y A DE L'HUMOUR DÉBILE AVEC LE SERGENT INSTRUCTEUR DE RICO QUI ENVOIS DES COUTEAUX DANS LES MAINS DE SES ÉLÈVES PARCE QUE ENFAÎTE C'EST POUR LEURS BIEN ET QUE EN PLUS IL EXPLIQUE QUE C'EST POUR EMPÊCHER EN CAS DE GUERRE NUCLÉAIRE QUE L'ENNEMI APPUIS SUR LE BOUTON ALORS COMME CA FATALEMENT ET BIEN FORCÈMENT AVEC UN COUTEAU PLANTÉ DANS LA MAIN ET BIEN T'APPUIES MOINS BIEN SUR LE BOUTON DE LA TÊTE NUCLÉAIRE DU COUP PUISQUE TU PEUX PLUS LA BOUGER TA MAIN BAH OUI FORCÉMENT C'EST SUR QUE VUS COMME ÇA C'EST LOGIQUE ET EN PLUS IL ET PAS SI MÉCHANT DANS LE FILM PUISQUE APRÈS IL CRIE MÉDECIN POUR QU'IL SE FASSE SOIGNER EN PLUS VUS COMME C'EST DIT ET BAH C'EST MARRANT ET EN MÊME TEMPS C'EST UN LEITMOTIV DANS LE FILM ALORS C'EST VRAIMENT TRÈS DRÔLE DU COUP ET PUIS EN PLUS IL Y A BEAUCOUP DE BÊTES BIZARRES DANS CE FILM MAIS IL FAUT PAS S'INQUIETER PUISQUE C'EST LE MÊME SERGENT QUI A LA FIN RÉCUPÈRE LA PLUS GROSSE MÉCHANTE BESTIOLES ALORS CA FINIT BIEN EN PLUS MAIS BON TOUT CA POUR DIRE QUE J'AI BEAUCOUP APPRÉCIÉ LES AVENTURES DE RICO DANS LE COMMENTAIRE CI-DESSUS ET QUE J'AIMERAIS BIEN LIRE LA SUITE ET SINON LE TEXTE TOUT EN HAUT ET SYMPA AUSSI ET DU COUP ET BIEN APRES L'AVOIR LU ET BIEN JE SAIS PAS CA FAIS UN EFFETS SYMPA QUI TE DONNE L'ENVIE D'ECRIRE UN COMMENTAIRE COMME JE SUIS ENTRAIN DE FAIRE DONC VOILA C'EST POUR CA QUE DU COUP J'ECRIS CE COMMENTAIRE ET SINON ILS ONT FAIS STAR SHIP TROOPERS 2 MAIS IL EST BEAUCOUP MOINS BIEN ENFIN MOI J'AI PAS AIMÉ QUOI EN PLUS JE ME RAPPEL PLUS TROP L'HISTOIRE JE SAIS QUE LES HÉROS À UN MOMENT DU FILM ILS SONT PRIS AU PIÈGE DANS UN GENRE DE MÉGA BUNKER DANS UNE PLANETE DESERTIQUE ET QUE FRANCHEMENT J'AVAIS TROUVÉ CA NUL MAIS PAS AUTANT QUE LE TEXTE CI-DESSUS QUAND MÊME NON IL FAUT PAS DECONNER TIENS EN Y REPENSANT BIEN L'HISTOIRE DU STAR MACHIN 2 ME FAIT PENSER AU CHRONIQUE DE RIDDICK QUI EST ENFAITE LA SUITE DE PITCH BLACK QUI LUI EST UN FILM QUE J'AI BIEN APPRÉCIÉ MALGRÈS QUE CE SOIT VIN DIESEL QUI JOUE L4ACTEUR PRINCIPAL EN PLUS LUI JE PEUX PLUS LE PRENDRE AU SÉRIEUX APRÈS LES PARODIES QUE J'AI VUS DE LUI SUR DAILYMOTION OU IL L'APPELLE BABOULINET ET QU'IL FINIT TOUJOURS A L'HOPITAL MAIS C'EST MARRANT AHAH QU'EST-CE QU'ON SE MARE !
Narak


    le 17/07/2008 à 14:29:36
"VIN DIESEL QUI JOUE L'ACTEUR PRINCIPAL"

Excellent.

= ajouter un commentaire =