Archives Menstruelles

séparateur
séparateur

Graphiques

Tableaux

Recherche d'articles par mois

  1. Pour l'Amour par Un Dégueulis - (01/01/1970)

    Est-ce une java ? Est-ce un tango ? Un Dégueulis nous a déjà souvent parlé de Germaine, et apparemment il n'a pas encore tout dit. Se déroulant dans un univers d'anticipation que l'on sent assez peu éloigné de nous dans le futur, cette participation à la Saint-Con se révèle en fait être un très émouvant chant d'amour conjugal. Ne partez pas. Vous l'avez mérité. J'imagine. Et puis ça crame à la fin et il y a du caps lock.

  2. Camping Sauvage par Cerumen - (01/01/1970)

    On continue de souffler sur les braises de cette Saint-Con 2022 avec la participation de Cerumen : un couple d'affreux Français moyens, très moyens, part en vacances, bien décidé à cuire ses merguez à la belle étoile, et ce qui doit s'ensuivre en découle sans excès de surprise.

  3. jcpa par Connard - (01/01/1970)

    Ne cherchez pas trop loin la fonction de Connard sur la Zone : incarnation perpétuelle de la "semaine textes de merde", il est donc à la fois notre crime et notre châtiment. Expions, mes frères, expions. Quant au texte, je laisse la parole à l'auteur du méfait : "c'est un texte qui désserv ce qu'il en a l'air". Troublante lucidité. Et à part ça : monsieur et madame Lewiski ont un fils...

  4. Cocktail Mongolov par Charogne - (01/01/1970)

    Charogne s'attaque à la riante localité cauchoise de Bolbec, dûment peuplée de Bolbécais et de Bolbécaises, et c'est d'autant plus son droit que la crémation est rondement menée. Notice culturelle de l'auteur : « Le cucaracha est un cocktail originaire du Mexique, servi en shot, composé de tequila, de cola et de liqueur de café. Il tient son nom (cafard en espagnol) de la démarche adoptée par les consommateurs après en avoir bu. La particularité de ce cocktail est de faire flamber la tequila avant de boire le shot : dès que l'alcool brûle, il faut placer une paille dans le verre et boire d'un trait, avant que la paille ne fonde. »