Archives Menstruelles

séparateur
séparateur

Graphiques

Tableaux

Recherche d'articles par mois

  1. Aux abonnés absents par Lapinchien - (01/01/1970)

    "La poésie doit être faite par tous. Non par un" - Lautréamont ; Poésies II (1870) "Quelle est cette armée de monstres marins qui fend les flots avec vitesse? De tous ces êtres humains, qui remuent les quatre membres dans ce continent peu ferme, les requins ne font bientôt qu'une omelette sans œufs, et se la partagent d'après la loi du plus fort. Le sang se mêle aux eaux, et les eaux se mêlent au sang. Leurs yeux féroces éclairent suffisamment la scène du carnage... Mais, quel est encore ce tumulte des eaux, là-bas, à l'horizon? On dirait une trombe qui s'approche. Quels coups de rame! J'aperçois ce que c'est. Une énorme femelle de requin vient prendre part au pâté de foie de canard, et manger du bouilli froid." Une sorte d'amuse-gueule avant le sonnet de LC.

  2. Écrire (la gueule de bois) aux temps du Covid-19 par CTRL X - (01/01/1970)

    Suite de notre feuilleton "vis ma vie" avec cette fois un questionnement autour du week-end. Allons-nous mieux apprécier l'alcool que nous consommons pour oublier la semaine de merde que nous venons de vivre ? ou au contraire mieux se murger la gueule avec la crainte de ne pas avoir fait assez de stock ? Dans tous les cas, faut bien enlever son masque ou faire un trou dedans pour boire au goulot. On enlève ses claquettes, on pose son cul sur le canap', on prend une bière et on clique sur l'icone triangulaire en haut de la page des favoris, oui voilà.

  3. Saint-Con 2020 - Lola par Cuddle - (01/01/1970)

    Mesdames et Messieurs et Non Identifiés, Cuddle lance les hostilités avec ce premier texte de la Saint-Con 2020, et le moins qu'on puisse dire c'est qu'on n'est pas dépaysé. On a affaire à un petit garçon manifestement pas très à l'aise dans ses bottes en caoutchouc qui a le malheur de passer ses vacances dans l'Oise. Ça rendrait malade n'importe qui. Comment est-ce qu'on dit déjà ? Ah oui, c'est champêtre et pastoral, malgré une crémation prévisible à deux mille kilomètres. On finit tout de même sur un cliffhanger digne de Cliffhanger le film (que je vous conseille au passage), qui nous fait dire que ce texte n'est peut-être qu'un prologue à quelque chose de tentaculaire et ramifié comme ta mère.