LA ZONE -

Rencontre du 3ème age

Le 08/10/2006
par M. Yo
[illustration] 4H du matin.

J'enlève cette saloperie de prise Jack de l'arrière de mon crâne. Saloperie d'Internet. Plus moyen de chopper depuis que chopper, c'est illégal.
Je sais que des forums existent ou certains jeunes pratiquent la SAC (sexualité avec contact) malgré l'interdiction gouvernemental à cause des maladies. Enfin, il parait qu'ils existent. Mais à l'évidence, google is not my friend anymore.

Il parait même qu'il y a encore des enfants qui naissent comme avant. Sans modification d'ADN. Les pauvres. Myope dans le monde d'aujourd'hui, c'est un coup à passer sa vie dans les couloirs de l'ANPE. Pire, à être enfermé dans un de leur centre bizarre. Un peu comme dans Bienvenue à Gattaca, sacré bon film c'était. Avant d’être retiré à la vente. Un peu comme des trucs encore plus glauques, aussi. Mais ça, c'était pas de la fiction.

Demain, j dois mettre à jour mon firmware. Quelle merde, la paperasse. Enfin, si on peut appeler ça comme ça.

J'm'approche du lit, j’enfile difficilement ma couche, je m'allonge prêt de mon amour. Elle est morte. Et alors. Il me reste encore plus de 2 mois à pouvoir profiter de sa carcasse avant le prochain recensement trimestriel. Et même après. Il ne me la prendront pas, elle. Plutôt crever, dans une dernière action de résistance symbolique et anonyme.

9H. Je n'ai pas dormi les 8 heures conventionnelles. Les hauts parleurs répètent "Vous n'avez pas dormi pendant les 8 heures conventionnelles".
Ouais.
"Veuillez vous recoucher."
Va te toucher, sale pute.
"Vous n'avez pas dormi pendant les 8 heures conventionnelles".
J ouvre ma boite mail. Enfin j'essaie.
"Veuillez vous recoucher."
Oui, je click sur des icônes avec une souris. Ca m arrive. Et je vous emmerde, bande de jeunes cons.
"Vous n'avez pas dormi pendant les 8 heures conventionnelles".
Ca marche aussi bien, avec une souris, après tout. En général. Puis mon câble neuronal est par terre, et j'ai du mal à me baisser.
"Veuillez vous recoucher."
Ah. Un mail avec de l'argent dedans. Ca tombe à pic. Editions Arlequin. Ouais, à la fin de ma vie, j'ai enfin réussi à vivre de mon Art. Ahahahah.
"Vous n'avez pas dormi pendant les 8 heures conventionnelles".
Mais tait-toi tait-toi tait-toi tait-toi tait-toi.
"Veuillez vous recoucher."

Je n'ai pas dormi mes 8 heures conventionnelles. Je crois que... Je vais me recoucher.

13H. Le téléphone sonne. Oui je sais, on appelle plus ça comme ça depuis 20 ans. Et alors.
Je dois décrocher. Prouver que oui, j'aime la vie, et que non, je ne suis pas une tare pour la société.

"Bonjour mon cher ami !!! Vous vous rappelez de moi ???"

Ouais ouais. L'ami ricoré non ?

"Oh bien sur, héhé, vous êtes le meilleurs préposé aux services des retraites du pays, comment pourrais-je vous oublier ? En quoi puis-je vous être utile ?"

"Et bien, je lit dans les rapports que depuis quelques semaines, vous semblez avoir du mal à dormir vos 8 heures conventionnelles. Vous savez tout aussi bien que moi les dangers que cela pourrait occasionner à votre organisme. Vous savez aussi que si cela continuait, nous nous verrions forcés de vous garder dans un de nos hôpitaux afin de vérifier tout cela ! Que se passe-t-il, quelque chose vous tracasse ?"

Ouais. Ma femme est morte. Je dors avec elle.

"Oh non, pensez vous, mais vous comprenez, c'est une question de dignité, je refuse toujours de porter mes couches la nuit. Alors je me réveille au milieu, juste le temps de soulager mes envies naturelles. Vous savez comme moi que cela devient difficile de se contenir avec l'age. Vous êtes un spécialiste, n'est ce pas ?"

"Très bien. Si ce n'est que ça, je pense que nous pouvons... Classer ce rapport d'inquiétude. Sans suite, évidemment. Vous savez que c'est aujourd'hui que vous renouvelez votre firmware ? Pouvez vous vous déplacer tout seul ou voulez vous une assistance ?"

Et toi ? Tu peux fermer ta grande gueule de clone de Philippes Risoli ou t as besoin de mon aide ? Connard.

"Vous avez la réponse dans votre dossier, vous savez bien que je n'ai besoin de personne pour me déplacer."

"Oui mais ne soyez pas égoïste et ne pensez pas qu'à vous, Yohan. Vous savez à quel point la vue d'une personne âgée peut être désagréable, indisposante, pour les citoyens actifs. Vous n'êtes pas... Esthétique. Une assistance de déplacement vous permettrait d'être discret, pour le confort du plus grand nombre."

"Je n'en ai pas besoin."

"Ce n'est pas la question. De plus il apparaît que votre chasse d'eau n as pas fonctionnée cette nuit lors de votre phase de réveil. Il apparaît aussi selon le centre de traitement des déchets que vous mettez bel et bien vos couches. Dois-je rouvrir l'enquête sur le rapport dont nous parlions tout à l heure ?"

Un jour je t'enfoncerai ta voix guillerette dans ta gorge bronzée aux UV jusqu'à ce que ton étouffement soit indisposant et inesthétique. Un jour, je... Ah non. Je suis vieux. A mon age, la fierté, ce n'est qu'un vague souvenir.

"Ce ne sera pas nécessaire. J'aimerai une assistance de déplacement pour mon rendez vous finalement. Ca me reposera. Vous êtes gentil."

16H. La voiture qui m emmène à l hôtel de ville a les vitres teintées. Il faut bien ça quand on transporte un vieux. On me fout de l'opéra en fond sonore. Ils doivent penser que c'est un truc de mon époque. J'ai 83 ans, bande de demeurés. Pas 3 siècles... Ya 83 ans, on pouvait écouter tout un tas de styles différents de musique. Certains étaient même étroitement liés à des idéologies politiques, à des styles de vie, à... Merde. Je radote.

Les infos carillonnent sobrement le dernier discours du président européen.

"La déviance, au sens large du terme, tant du point de vue médical, social, légal, philosophique... La déviance, donc, ce mal-être, tant pour notre société que pour l'individu qui la génère, et qui en souffre finalement peut être plus que ses concitoyens qui l'entourent, la déviance, je vous l'affirme, est sur le point d'être totalement éradiquée."

"Par le fruit de vos efforts sans cesse renouvelés, par notre politique de sélection des naissances in vitro, par notre vigilance, VOTRE vigilance, sur vous même et sur les autres, de grandes évolutions ont pu avoir lieu en moins d'une décennie. Je l'affirme avec fierté : l'être humain entame une nouvelle phase de l'évolution. Demain, nous pourrons l'affirmer la tête haute, avec joie, sans animosité aucune : Nous, Européens, aurons dépassé un cap ultime dans l'avancement de notre civilisation. Nous ne sommes pas... Américains ! Nous sommes l'élite. VOUS ETES L'ELITE !"

(Salve d'applaudissements...)

Je n'écoute pas la suite. Une civilisation d'OGM. L'élite... Bah, tout ça ne me concerne plus.

Je descend du... Corbillard, le chauffeur aussi, il insiste pour m'accompagner, comme si trouver mon chemin dans les méandres de l'administration m'était impossible. Le pire, c'est qu'il a sûrement raison.

Je m’assois dans la salle d'attente. Une hôtesse me demande si je souhaite manger quelque chose ou boire un thé en attendant. "un cheesburger." On dirait qu'elle à vu un fantôme. "C'était de l'humour." Elle rie de façon gênée, avec une tristesse dans le regard, genre "le pauvre, il délire."

C'est mon tour. J'me lève sans assistance, même si ça fait mal. Je me rassois, seul toujours, en face de la fonctionnaire au visage de marbre qui me fait face. Peut on vraiment avoir été conçu dans une éprouvette et être si… Imposante ? Enfant de l'amour, va. Oui je sais, c'est une vanne de jeune.

"Alors ? Il parait que papi fait dans le spirituel, hein ?" me fait elle en alliant clin d'oeil complice et regard assassin.

"Oui. Ta mère cherche ton père sur Meetic. Merde, raté. Dites, je ne vois pas l'appareil pour changer la puce incrustée sous mon ongle. Vous avez changé de méthode ?"

"Pas du tout. Simplement, vous n'êtes pas ici au service de mise à jour du firmware. Que voulez vous, même de nos jours, l'administration fait encore quelques erreurs."

Fût un temps, mon esprit était plus prompt à comprendre ce qui m'arrivait.

"Je... Mais... Où sommes nous alors ?"

"Traitement des Demandes d'Euthanasie. C est écrit sur la porte."

"Il... Y a erreur."

"En effet. Mais soyez sûr que lorsque nous nous en rendrons compte, nous serons sincèrement désolé. Bien. Enterrement ou crémation ? Mort rapide ou lente ? Musique d'ambiance ? Dernier repas ?"

"Juste une clope. Et une pipe de votre assistante."

"Vous jouez de malchance, encore une erreur sûrement, je vois dans votre dossier : Mort lente en silence, aucune dernière volonté. Un peu comme votre femme que vous avez laissé mourir dans votre lit finalement. Bien, puisque vous pouvez vous lever sans notre aide, c'est par la. Mais vous pouvez aussi essayer de fuir. Ce serait cocasse de vous voir essayer de courir, soyez drôle une dernière fois, je vous en prie."

Fin de parcours d'une vie passée à ne rien foutre dans un environnement aux limites de l'absurde. Je voudrais trouver quelque chose à faire, quelque chose à dire, quelque chose de spécial, qu'on se rappelle de moi. Je voudrais vivre encore, je crois que c'est la première fois. Au lieu de ça, ma vessie se relâche.

Les couloirs passent sous mes yeux, je crois que je suis sur une civière, mais je n'en suis pas certain, je ne sais pas si c'est moi qui me déplace, ou le plafond. Je sens vaguement une aiguille trouer ma chaire. Tout s'arrête doucement. Je repense aux paroles méprisantes de l'employée de tout à l'heure. "Aucune dernière volonté". Dernière volonté... Volonté... Volon...

= commentaires =

Winteria


    le 08/10/2006 à 13:57:46
C'est bien joué et pas mal pensé. J'ai bien ri, en tout cas.
Malaxx
    le 08/10/2006 à 14:31:06
Chouette texte qui se lit tout seul, j'aime aussi l'idée.
Lapinchien


tw
Pute : +1
    le 08/10/2006 à 15:33:58
putain ! y a des tas de trucs qui collent pas avec l'histoire originale ! Je trouve que cet épisode spécial de N3rdZ est vraiment une vaste supercherie... Quand on est guest-star çà dispense pas de lire un minimum le scenar de base pour pas faire un truc à coté de la plaque!
Ange Verhell


    le 08/10/2006 à 19:16:11
Moi j'aime bien les trucs à côté de la plague
Le Duc


    le 08/10/2006 à 19:52:06
"Ya 83 ans, on pouvait écouter tout un tas de styles différents de musique. Certains étaient même étroitement liés à des idéologies politiques, à des styles de vie, à... Merde. Je radote" J'en ris encore

Le texte ce lis super bien le style passe comme un doigt dans le cul, innovateur, marrant, barré. génial j'en veux encore
Dourak Smerdiakov


site blog lien tw
Pute : +0.66
    le 09/10/2006 à 15:12:13
Bon texte, simple, condensé, efficace, désabusé, et même intéressant. Légers signes d'Alzheimer niveau deuxième personne du singulier pour la conjugaison. Recommandons : euthanasie du sujet. Dernière volonté ?
Glaüx-le-Chouette


    le 09/10/2006 à 23:08:43
Extra, pourtant l'anticipation type Matrix me broute, d'habitude (sauf quand il y a de la grosse musique très fort avec son multidirectionnel dans mon cul en même temps, là ça me donne envie d'acheter des manteaux noirs de prêtre).

C'est très drôle, mais sinistre en même temps. Désabusé, en fait. Yo a quatre vingt sept ans, peut-être que tout le monde ne le sait pas, mais là ça se sent. Un peu comme la pisse. Faudrait le sortir, je crois.
Glaüx-le-Chouette


    le 09/10/2006 à 23:09:14
Merde, "désabusé", je marque pas de points, et je recul de trois cases, Dourak l'avait déjà dans son jeu.
Astarté


    le 12/10/2006 à 08:31:39
En lisant l'intro de Nihil je m'attendais à un texte comique... ça n'a pas marché avec moi.
J'ai lu un bon texte qui m'a foutu les boulles par son ton froid (j'emprunte aussi désabusé)et sinistre, du coup je suis triste.
Excellent texte.


Aesahaettr


    le 30/10/2006 à 11:14:25
Nom de Dieu ça fait du bien.
Aka


    le 04/11/2006 à 03:11:13
Idem, j'ai beaucoup aimé. Mais je ne l'aurais pas rangé dans "débile", malgré quelques passages droles, il laisse un constat amer ("désabusé" étant déjà pris, j'ai trouvé que ça).
Narak


    le 04/11/2006 à 17:24:28
On devrait créer une catégorie de classement M.Yo effectivement.
Mill


site lien fb
    le 08/03/2007 à 12:42:56
J'adore ce texte. Très bien vu.

= ajouter un commentaire =