LA ZONE -
Résumé : Ce salaud mal fini à la vodka de Smerdiakov profite du bordel ambiant pour glisser une ballade de merde en dépit du durcissement de la ligne éditoriale. C'était pour sortir de la liste des auteurs inactifs, messieurs les jurés.

Le temps des grosses putes

Le 23/11/2007
par Dourak Smerdiakov
C'était le temps des grosses putes,
L'époque du tout-à-l'égoût.
Même les pauvres, les hirsutes,
Ça se déverse, voyez-vous.
Depuis, j'ai conservé ce goût
Que d'aucuns jugent ridicule
Mais que j'assume en rendez-vous :
J'aime bien quand ça rime en -cule.
C'était le temps de la culbute
Au trente-et-sixième dessous.
Lorsqu'on la fait sans parachute
Ça vous écorne les tabous.
J'ai eu beau regagné des sous,
La misère vous inocule
Des vertiges sans garde-fous.
J'aime bien quand ça rime en -cule.

C'était du temps que l'on ne jute
Que dans la merde ou dans la boue,
Du temps que rien ne vous rebute,
Pas même un ventre qui se loue.
Je n'ai pas renoncé, j'avoue,
Au jeu de la vache à bascule
Qu'on agrippe par les bajoues.
J'aime bien quand ça rime en -cule.

ENVOI
(à une pute de luxe)

Chose qu'on ne fout pas au clou,
Dont la peau n'est que pellicule,
Ne me refuse pas ton trou.
J'aime bien quand ça rime en -cule.

ENVOI
(aux esthètes)

Censeurs, romantiques, jaloux,
Vous préférez les renoncules.
Soit. Ne me cherchez pas des poux.
J'aime bien quand ça rime en -cule.

ENVOI
(à la mère du lecteur)

C'était le temps de l'amour fou,
Des mots tendres qu'on t'articule
Dans le doux tunnel à grisou.
J'aime bien quand ça rime en -cule.

ENVOI
(aux zonards)

Zonards, c'était du temps très doux
Que je graissais mes testicules
Dans la merdasse et le saindoux,
J'aime bien quand ça rime en -cule.

= commentaires =

MonsieurMaurice     le 23/11/2007 à 19:30:17
C'est presque aussi beau que du Glaüx.
Lapinchien


tw
    le 23/11/2007 à 19:30:50
il y a une petite coquille, on écrit :
"J'aime bien quand sa lime en -cule."

je crois bien.

Sinon Dourak est probablement l'esprit de Gainsbourg...
Aesahaettr


    le 23/11/2007 à 20:03:35
On ne dit pas "trente-et-sixième" nom d'une bite détachable, mais.

L'envoi à la mère du lecteur relève le goût de merde du poyème et le rend même savoureux vers les intercostaux; en écoutant Aguado.

Je vois pas ce que la ligne éditoriale de ce putain de site qui marche au charbon vient reprocher à cette merveille.
Je n'en peux plus d'attendre les cinq autres que Smerdiakov va poster en commentaires.
Aesahaettr


    le 23/11/2007 à 20:08:04
"Sinon Dourak est probablement l'esprit de Gainsbourg..."

Ouch.
Lapinchien


tw
    le 23/11/2007 à 20:12:11
il l'avait bien perdu quelque part avant de clamser ?
Marvin


    le 23/11/2007 à 20:19:47
Sur un air de Brassens.
MantaalF4ct0re


    le 23/11/2007 à 20:35:24
caca est content
Ange Verhell


    le 23/11/2007 à 20:47:42
ça se chante ?
ça se cule en rime ?
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 23/11/2007 à 21:36:21
Ça se dtc. C'est potache et primesautier, j'ai honte mais pas trop, comme d'habitude. Trente-et-sixième parce qu'il m'a semblé que ça sonnait mieux sans e muet et que c'était d'une audace inouie envers les règles établies (société, j'ai brisé mon lien).
bh     le 23/11/2007 à 23:40:20
tu suces
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 24/11/2007 à 00:08:09
Non, je tranche.
Ceacy


    le 24/11/2007 à 14:21:04
J'aime bien le message et les convictions profondes que ça véhicule.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 24/11/2007 à 14:40:51
Moi pas, je préfère les idées de ma ballade à Gerbert d'Aurillac, mais je reste à l'écoute de mon moi profond non immatriculé, parce que je suis un être raffiné et délicat.
la_marquise_de_sade     le 24/11/2007 à 16:27:38
c'est quand même très étrange, si on met un texte sous forme de poésie, tout de suite, il devient moins merdeux.
Il en est même très joli en fait.

c'est une provocation?

Ange Verhell


    le 24/11/2007 à 16:30:41
Gerbert ? cré vin diou, j'y étais aussi, c'était en 1850, ou peut-être 1865... je sais pus bien, j'me rappelle qu'on se culbutait les brebis avec le pâtre Arsène, mais quand il est devenu pape, il a cru bon de renier l'être raffiné et délicat qu'il était.
Slashtaunt


    le 25/11/2007 à 15:35:32
Y'a pas d'image.

Coule, connard.
Aesahaettr


    le 26/11/2007 à 01:08:23
"je ne publie plus qu'en commentaire de mes textes."

Allez, merde.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 26/11/2007 à 21:50:41
T'as une mémoire d'éléphant ou tu prends des notes ? Tu travailles pour qui, chacal-agitateur ?
Aesahaettr


    le 27/11/2007 à 19:21:42
Réponse 1.

Je représente la conscience de la masse laborieuse, nous crions d'une seule et même voix : BOUGE TOI ON LA TIENT, ON LUI FAIT MACHER DES POIS CHICHES SECS, ON VA PAS TENIR LONGTEMPS.
Lol47


    le 28/11/2007 à 16:39:17
A part l'image qui l'illustre...
nécrophilia -cule    le 08/12/2007 à 01:56:09
Dans la merdasse et le saindoux.
Mill


site lien fb
    le 28/12/2007 à 14:13:18
Chiche, on la reprend avec mon groupe (nom du groupe Retire ta langue que je pète).
Lapinchien


tw
    le 28/12/2007 à 14:51:23
oisif, adjectif

Féminin ive.

Sens Qui n'exerce pas d'activité. Désoeuvré. Synonyme inactif / Anglais idle

oisif : 6 synonymes.
Synonymes badaud, désoeuvré, flâneur, inactif, inoccupé, mill




Mill


site lien fb
    le 28/12/2007 à 14:57:25
Pour une fois que j'suis en vacances... 'culé.
Atra


    le 28/12/2007 à 17:04:38
Lapinchien, c'est pas parce que t'es un gros enculé illettré que tu dois t'en prendre à Mill, tout occupé à lire de la prose et de contempler mon cul.

Laisse le jouir en paix.
Mill


site lien fb
    le 28/12/2007 à 17:06:41
Ah parce qu'il y a des photos, en plus? Elles sont où?


D'accord, d'accord, je fais probablement une fixette. Une fille avec des seins et tout qui balance des vannes comme tu le fais, ça fait forcément jaillir le dard sous la toge.
Atra


    le 28/12/2007 à 17:32:34
Toutes métaphoriques, les photos.


Parce qu'en plus, t'es en toge!?
Si tu savais, moi je suis à poil sous la couette, en train de lire tes commentaires si brillants qu'ils en sont relaxants et même, attends je touche, là, oui, en effet, aussi quelque peu, lubrifiants.
Mill


site lien fb
    le 28/12/2007 à 17:38:59
La toge, ça sonnait bien.


T'en fais un peu trop, là. Ca commence à se voir.


Cela dit, tu es métaphoriquement craquante.
Atra


    le 28/12/2007 à 17:52:43
D'accord. Je te laisse lire et commenter, en paix avec ton gland, j'arrête de te perturber.

Mais sache bien que je continuerai à lire chacun de tes mots, faute de pouvoir les sucer. Oh! Pardon, ça m'a échappé.
Mill


site lien fb
    le 28/12/2007 à 17:54:17
Et en plus elle s'échappe... Dommage, ça m'amusait.



Par ailleurs, tu as un MP.

commentaire édité par Mill le 2007-12-28 17:55:9
EvG


    le 15/01/2008 à 23:10:35
Oh ! Les derniers commentaires m'ont fait oublier le texte. Ca mérite un gros miaou, j'en ai les sphincters qui poudroient et la quéquette qui plussoie. Je prends une photo et m'en vais louer Chouchou ! Je dépose le tout dans mon éphémère anthologie.
evariste     le 21/02/2008 à 14:52:27
Enfin relus le texte qui est somme toute agréable maisbien moins puissant qu'un poème qui a fait mon bonheur au dessous d'un texte qui traitait du métal... après relecture de commentaire, pardonnez la vulgarité, mais : karacho !

Commentaire édité par Dourak Smerdiakov.
gaston sarimm    le 30/03/2009 à 22:50:04
je voulai juste voi la tète de sarimm

= ajouter un commentaire =