LA ZONE -

Tutoriel pour désespérés - comment faire un feu de camp

Le 11/08/2008
par Carc
[illustration] Tu sais, lecteur, nous sommes en été. Alors, forcément, vu que tu es un trou du cul te dopant au sourire construit et à autres artefacts rueketanouesques, tu as envie de faire un barre-beuh-kioue avec tous tes potes (les autres skattardés du quartier, en somme). Mais, oh enfer et damnation, tu es trop con pour savoir allumer un feu sans te cramer la dread-lock au 3e degré. Ne désespère pas, jeune con qui croit encore que Bob Marley était un musicien accompli. Tu peux à présent respirer, j'ai décidé, dans une grande magnificience et un geste de bonté fantastique, de te sauver la mise en t'apprenant non seulement comment allumer un feu, mais aussi comment préparer ta soirée, ce qu'il faut foutre dans les braises pour gagner l'attention de tes petits amis tout aussi convaincus que toi que la société de consommation c'est mal, sauf pour les Keffiehs multicolores et comment garder un minimum de chances de plaire à la gente féminine. Si tu sais lire, jeune con, alors continue. Sinon, pends toi.
* ETAPE 1 : Organiser

Là première règle à respecter est de trouver l'endroit parmi mille, l'endroit idéal, où toi, pauvre petit préadulte pathétique, tu pourras te rassembler pour la faire, ta fête "trodlabal", ta beuverie "kidéchir" ou ton goûter d'anniversaire "komdantérèv". Pour cela, il faut que tu fasses attention à plusieures choses

En premier lieu le champ dans lequel tu fais ta teuf "trogiga" doit être grand, puisque comme tout connard pseudobabac' qui se respecte, tu as BEAUCOUP d'amis, même si tu ne connais pas le prénom des trois quarts et que tu les appelles "bidule", "Georges" ou "Brozeur" histoire de te simplifier la vie et de ne pas demander à ton cerveau de gazelle enchichonnée de retenir toutes ces informations, informations qui, en plus, ne te mèneraient mais alors strictement à rien. Astuce : tu as forcément vers chez toi Le champ où s'organisent les rave-parties (que tu détestes, toi tu aimes que "les teufs avec du gros son"), Eh bien ce sera un lieu idéal : les dealers n'y sont pas dépaysés, avec un peu de chance tu auras une course-poursuite héroïque avec les flics à détailler à tes petits-enfants et, comble du bonheur, tu peux même soulager tes parents, tes profs, l'administration de ton lycée et la caisse de retraite en t'asseyant sur une épingle, t'administrant ainsi un beau petit virus morte.

En deuxième lieu tu dois prévenir les gens. Ca, c'est facile. Tu envoie à plein d'amis un message générique "lolz le jeudi 20 join (lol) jfé 1 fèt dan le cham 2 patat pré 2 cz mwa tou le mond é inviT fai tourne parske c mieu kan on partag". Le reste de l'organisation, tu t'en fous. Tu es jeune, tu es pas très intelligent, alors faut pas te prendre la tête avec des trucs de vieux, hein? Tu fais juste en sorte de contacter ton dealer.

Le jour même il est enfin venu, le moment ultime, ioupiiai. tu sautes de joie dans ta chambre et fais chier tes parents, qui commencent sérieusement à se demander quel est le con qui t'as prêté ce marteau-piqueur. Mais, stop, mon jeune chenapan. Il y aura certainement Julie, la meuf trop bonne que tu aimerais bien sauter (enfin, la meuf quoi). Et christine, dont ton ami Xavier t'as dit qu'elle suçait comme un Apolon homosexuel perdu dans un club échangiste (étant lui aussi puceau, il le sait de Quentin qui le sait d'un ami à Charlotte qui le sait de l'animal domestique de Cyril qui l'a appris par l'oncle du cousin du frère à la tante de ta mère). Il faut donc te préparer correctement. Faire pêter la triple couche de déodorant sensée (mais alors sensée seulement) masquer le fait que tu ne t'es pas lavé pendant 3 semaines (rebelle que tu es)et l'huile de moteur usagée pour faire reluire les dreads comme on dit. Trois trucs à faire, donc, histoire d'épater toutes les petites putes en jean taille basse, histoire qu'elles daignent te montrer ce qui se cache sous leur Keffieh Magenta, voir qu'elles daignent frotter leur appareil dentaire (titane véritable) à ton gland. D'abord, tu ne dois SURTOUT pas te laver. L'odeur du déodorant mélangée à la décoction de sueur te confèrera un certain charisme animal très attrayant, du moins quand on est vierge et qu'on a des goûts de chiottes. Puis, il te faudra traiter ton acné. A ce niveau, que je suis gentil, je te conseille l'acide nitrique concentré. Tes boutons, ça les fait partir en moins de deux et tu pourras étaler ta beauté intérieure aux yeux de tous. Ensuite, Il te faut t'habiller. Sois confortable dans tes habits. Puis si tu portes un caleçon, un pantalon large fera que tes érections à répétition pendant les slows passeront quasiment inaperçues, leur transparence étant de toute façon encore accrue par le charisme naturel de ton sexe. Car tes parents ont bien réussi leur coup. La preuve, tu es une oeuvre d'art : en plus de ta gueule qui n'est non s'en rappeler un picasso mal dessiné, le mécano qui t'as monté a dû être distrait par le film "Chérie, j'ai rétréci les gosses" lors de l'assemblage de tes parties génitales.

Il est maintenant temps d'aller sur place. Alors fais bien attention. Tu n'es pas ici pour rigoler. Enfin, si, aussi, mais si tu peux perdre cette maudite virginité dans un buisson ce soir, ça te va aussi. Alors faut que tu fasses des efforts. Marche comme un bonobo mutant. entonne un petit sifflement jovial, histoire de bien faire voir au sexe faible à quel point tu es détendu. Joue des muscles quand tu dis bonjour à un mec, c'est à celui qui sera le plus extraverti, le plus grande gueule et se montrera le plus rigolard. Quand tu croises une fille, oublie pas ton crédo ("je ne drague pas, d'ailleurs je ne sais pas draguer, moi tu vois je préfère être ouvert, surtout avec une fille dont le père c'est un putain de terroriste parce que c'est vraiment une bombe lolz"). Si ça marche pas, garde en mémoire que ton dealer pourra très certainement te procurer du GHB.

* ETAPE 2 : Trouver le bon combustible pour l'obligatoire feu de camp

Des combustibles, dans ton champ, c'est pas ce qui manque. Mais, quand même, il faut faire gaffe. Voici donc quelques rêgles de base pour faire un bon feu afin que tu puisses chanter des chansons qui étaient déjà nulles il y a trois regénérations au doux et mélodieux son d'une guitarre désaccordée et d'un accordéon piqué à grand-père.

C'est un fait avéré qu'il n'y a que le carbone qui brûle. Précisions, un caillou, ce n'est pas du carbone. Pour se procurer du carbone, plusieures étapes s'offrent à toi, gentil petit trou-du-cul ignare et inculte.

La première, c'est de trouver du bois. Oui, je sais, cette méthode, et c'est là son principal défaut, ne te rapportera pas l'admiration de tous. En effet, elle est un peu banale, et tout le monde aurait cette idée. Mais, malgré son manque flagrant de branchitude et d'attitude jeunette, elle est clairement la plus simple et la plus efficace. Oui, souviens toi, pauvre petit adolescent. Le feu de bois, c'est dans tous les films à deux balles avec un bain de minuit (en maillot de bain intégral parce que sinon ça serait indécent) des deux héros à la fin. C'est aussi sur toutes tes boites de pizza surgelée préférées. Si c'est aussi répandu, dugland, c'est que ça marche. Tu prends du bois, tu fais un tas, t'allumes, tu souffles dessus et c'est fini. Facile, rapide et efficace

Si tu veux être un peu plus hype, tu sacrifies les meubles de ta mère, les fringues de ton père ou les jouets imitation-bois super mal foutue de ton petit frère. Oui, c'est des combustibles, et ça montrera aux autres trous-du-culs rebelles mal assumés que toi, t'es trop pas attaché aux valeurs matérielles (tant que c'est pas les tiennes, bien entendu. Faut pas déconner). En plus, tes parents, mécontents que tu les aies si volontairement sortis de cette société marchande inhumaine, t'engueuleront. Et tu pourras, de ce fait, te faire plaindre auprès des autres lombrics morts-nés de ton espèce. Et puis l'odeur de plastique brûlée, ça masquera l'odeur des bruyants pets que tu lancera à la gueule des autres mongoliens du champ. Tu peux aussi convaincre une fille pas trop répugnante de foutre ses vêtements à elle au feu, voir la forcer si tu es très téméraire ou que la fille en question est ta petite soeur.

Le hype du hype c'est de foutre un ami au feu. Oui, tu l'as compris. Personne n'est irremplacable. Et le vase oriental auquel un sorcier vaudou a donné la parole qui te sert d'ami pourra ainsi montrer à tout le monde que il est littéralement tout feu tout flamme à l'idée de réchauffer autrui. Pour le convaincre, rien de plus simple puisque tes amis ont certainement autant de QI qu'une anémone de mer en état de putréfaction avancée. Tu lui dis que seul l'amour peut nous sauver. Tu cites des chansons merdiques de groupes de pseudorastafaris ridicules (choisis parmi les groupes français, d'une t'auras pas à traduire les paroles, de deux faut trouver le plus ridicule possible). Passes allègrement en revue tout le répertoire du mauvais kitsch tout juste bon à embraser une gamine abonnée à la bibliothèque rose (Note : l'anémone de mer et la lectrice de la bibliothèque rose, intellectuellement c'est, comme tu peux le voir, très proche). Finis par lui dire que tu tiens à lui, que ce n'est pas parce que il n'a jamais voulu te rendre ton tamagochi. Tu verras, il sera tellement ému et attendri qu'il se jettera dans l'atre et s'arrosera lui-même d'essence.

Maintenant tu l'as, ton feu tout beau tout mignon. Tu danses, tu fais le con, tu te bourres la gueule, tu te la défonce aussi, tu pinces les bourrelets des jeunes filles parce que les fesses c'est indécent et tu es content. Mais, afin de ne pas avoir de problèmes avec autrui, respecte bien ces dernières consignes. Fais ce qu'on te dit (comme d'habitude, d'ailleurs), et tu verras, tu passeras une soirée des plus agréables

Ne jette pas de trisomique dans le feu! Je sais que tu serais tenté de te débarasser de ton demi-frère qui te fout la honte à chaque soirée de cette façon. Or, misérable petit guignol multicolore, tu devrais savoir qu'un trisomique, c'est empli de graisse. Et tu veux quand même pas que Hector, 14 ans, fonde et ruine tout ce gentil petit bordel. Pareil pour Alice, d'ailleurs. Aies encore pitié cette fois-ci, ses 200 kg au garrot font d'elle un candidat tentant pour l'usine de farine alimentaire la plus proche, mais une disqualifiée d'office pour alimenter ton joli petit feu.

N'oublies pas de ne pas acheter d'alcool plus fort que la bière oublie pas, jeune chômeur en devenir, que tu es une fiotte. Et que tu serais capable de faire un coma éthylique en buvant trop de champomy. Alors, bien sûr, le coma éthylique, ça a une certaine classe, et ça te fera encore des histoires à raconter à des hypothétiques petits-enfants (mais n'oublie pas, pour ça faut déjà avoir des enfants... tu vois le problème maintenant?), mais tu risques d'être interdit de télévision pendant un mois par tes parents. Et ils pourraient te confisquer ton exemplaire de nintendogs en prime.

Dis a tout le monde, même à Alice, que tu l'aimes, c'est important dans une bande comme la tienne. Plus on passe une bonne soirée, plus on se doit de le montrer. Alors sois chiant à souhait, grande gueule comme pas permis et aime tout le monde. Tu peux quand même, histoire de ne pas provoquer de catastrophe, préciser à Alice que tu es hétérosexuel et qu'elle n'a donc aucune chance.

= commentaires =

Dourak Smerdiakov


site blog lien tw
Pute : +0.66
    le 11/08/2008 à 23:56:43
Mais ouais, mais c'est terrible, mais qu'est-ce qu'on peut y faire, à part changer de trottoir ?
Lapinchien


tw
Pute : +1
    le 12/08/2008 à 00:03:41
encore un fils de Desproges.Il en a eu beaucoup des batards dans le genre ? Esperons que le cancer soit hereditaire.
Konsstrukt


    le 12/08/2008 à 08:45:04
c'est un peu ampoulé, quand même
dwarf
    le 12/08/2008 à 09:01:08
C'est agressif, c'est bien.
Sauf que les vannes sont du niveau d'un beauf fan des JO. Bouh.
Marquise de Sade


    le 12/08/2008 à 13:15:33
impossible de tenir jusqu'à la fin

la zone, une annexe à skyblog ?
Aesahaettr


    le 12/08/2008 à 14:41:22
C'est un TUTORIEL sale pute littérariste de mes deux.

C'est bien, j'aime cette haine. Un peu trop chargé, peut-être, trois vannes/phrases c'est dur à ingérer.
Dourak Smerdiakov


site blog lien tw
Pute : +0.66
    le 12/08/2008 à 18:14:05
cmb
Konsstrukt


    le 12/08/2008 à 19:25:03
cmb ?
Traduction Zonardes
    le 12/08/2008 à 19:34:37
cmbdtc,s

traduction

comme ma bite dans ton cul, salope
Konsstrukt


    le 12/08/2008 à 19:36:23
merci bien camarade
Contre-paix


    le 15/08/2008 à 02:07:16
Bof.

Je me suis emmerdé pendant les deux tiers du texte, soit la totalité de ce que j'ai pu me forcer à lire.

Ah si, les "lolz" sont drôles.

Sinon, je dirais pas que c'est de la merde, non, mais ça vaut pas un disque de Patrick Sébastien.
Hag


    le 23/08/2008 à 01:08:33
Aaah, ce texte.
He bien il est pas drôle du tout.
robinzen
feu    le 01/09/2008 à 14:31:09
nous aurions préféré que du mobilier brûle avec ce cri"je suis le Palissy du barbecue" ou un quelquonque bus banlieusard avec des diabétiques qui dégagent une délicieuse odeur de caramel...
Larissa
    le 26/10/2009 à 13:40:22
Ah voilà un texte intéressant. Certainement écrit par une personne qui était persécutée du temps de son lycée. Ainsi sa rancoeur trouve une échappatoire. Il est heureux, notre ami, d'avoir le sentiment d'effacer ces années douloureuses. Lorsque ses camarades sortaient, faisaient la fête, lui, il restait chez lui. A réviser son contrôle de physique. Que de souvenirs désagréables ! Alors au moins peut-il insulter les jeunes de maintenant. Et les trisomiques ainsi que les personnes obèses. Pourquoi s'en priverait-il ? A l'abri, derrière l'écran de son ordinateur. Il est heureux, rassuré. il vit toujours chez sa mère mais ce n'est pas grave. C'était son destin après tout. Allez va, les Jeunes, ceux qui ont encore un avenir, ne t'en veulent pas ;)
Carc


    le 28/12/2009 à 23:40:57
la tienne avant la mienne.
Lapinchien


tw
Pute : +1
    le 29/12/2009 à 22:48:10
ahah et je suis sûr aussi que Carc n'a jamais été inscrit à un poney club. Booo ! Booooo ! la honte !

= ajouter un commentaire =