LA ZONE -
Résumé : Comme l'humanité n'était toujours pas sauvée après son premier texte, Vince Talrom, cousin éloigné de Jésus comme chacun sera libre de l'imaginer, nous revient avec des propositions plus ambitieuse mais, à un moment donné, il perd le fil, et nous de même. Texte livré avec vannes foireuses. À lire en apéro.

Sauvons l'humanité: Stérilisons 90% des femmes

Le 28/07/2010
par Vince Talrom
Comment éviter la surpopulation humaine sur terre? Quelles sont les moyens de sauver la planète?
Ces questions sont capitales dans l’optique de lendemains chantants, débarrassés de la peur de la fin du monde qui selon de nombreux spécialistes apocalyptologues  devrait arriver bientôt, le 5 peut-être, en tout cas pas plus tard qu’hier. Je me propose donc de fournir, à vous mes concitoyens terriens, des solutions envisageables, des bribes d’idées qui, appliquées à la lettre permettront sans aucun doute la pérégrination de notre noble espèce et parfois même, si l'envie m'en prend, des autres.
Amputée de la majorité de son pouvoir de procréation, l’humanité me direz vous bande d’ignares,  se trouvera dans une phase de forte régression démographique qui la conduira inéluctablement vers son extinction. Quenini ! Vous répondrais je  après consultation de mon encéphale particulièrement bien monté auquel j’ai tendance à me référer dans toutes réflexions n’ayant pas pour sujet les femmes, le sexe ou, parfois, les deux. Mais, continuerez vous de m’ astiquer le bulbe crânien, le sujet n’est-il pas justement les femmes et la procréation ? Dans ce cas, il y a de fortes chances que je réfléchisse actuellement avec autre chose de bien monté que mon cerveau et je vous serais gré d’arrêter de l’astiquer.
Voila, je bande, par votre faute j’ai perdu le fil et gagné le barreau, plus moyen de réfléchir… Pardonnez moi mais si je veux poursuivre dans des conditions acceptables cette tentative de sauvetage de l’humanité je vais devoir me faire mousser les neurones génitales.
Je me vois donc contraint, à cause d’une bizarre pudeur qui me pousse à ne pas me branler devant mes lecteurs, de vous demander de vous tourner.

….floc floc floc floc floc floc floc…… hummm … floc floc floc floc floc floc floc…. …ohhhhh oui Carla, ça vient…….. Humm allé le poing….. la tête? oh oui ça passe! Mais dites donc c'est spacieux là dedans, on se croirait au Louvres! Il y a de la queue prête à déambuler dans les couloirs... Floc floc floc floc floc…..Excusez moi monsieur, oui vous avec le poncho! Sauriez vous ou je peux trouver un bureau de tabac? Dans le col de l’utérus? A oui, ça fait loin… vous ne pourriez pas me dépanner une cigarette? Je suis sur le point d‘éjaculer et je ne puis résister au doux plaisir de quelques bouffées de cancer après l‘orgasme. Merci, bonne journée…. Floc floc floc floc floc…. Aaahhhhhhh!!!!!! (Nous noterons l’inébranlable dextérité de l’auteur dans le mime textuel du coït manuel).
Et bien mon gourdin, je suis vidé! J’ai bien mérité cette cigarette. C’est bon, vous pouvez vous retourner... Attention où vous mettez les mains malheureux! ça tache et ça colle vous allez vous en « foutre » partout...

Bon, reprenons. Quenini! et ceci pour plusieurs raisons:
Tout d’abord, les dix pourcents de femmes élues à la fastueuse tâche de procréation seraient évidement sélectionnées sur des critères, d’une (grosse) part physiques, et d’autre (petite) part intellectuels  ( les tests liés à cette deuxième partie de sélection seront et vous le comprendrez du faite qu’il faille assurer un quota de dix pourcents, assez élémentaires ). On ne courrait donc plus le risque de voir des filles très laides se faire engrosser à la va vite par un ivrogne torché à la kanterbräu à la sortie d’un bal de la police par exemple ( il ne s’agit là évidement que d’un exemple, la marque de la boisson n’ayant que peu d’importance). De ce fait, étant donné que les enfants suivent généralement la voie de leurs parents dans la médiocrité, et, que les aspects physiques et autres capacités intellectuelles se transmettent génétiquement, nous ne risquerions plus de compter en nos rangs des sortes de dégénérés hideux mi hommes mi flics.
D’ici une dizaine de lustres, la planète ne sera plus que peuplée par des gens comme nous, enfin comme moi; par des biens nantis au physique agréable, bons sous tous rapports, brun, un mètre soixante quinze, qui aime les balades romantiques au bord de l’eau, les échecs et les clubs échangistes. Si tu es intéressée laisses moi un mail accompagné d'une photo.

J’alimenterais bien cette démonstration d’une foule d’autres arguments mais je crois qu’il se fait tard; tiens d’ailleurs merde, j’ai perdu ma montre… Carla!!

(Suite à l'écriture de ce texte, je n'ai bizarrement pas retrouvé ma flic-floc, qui de toute façon devait être morte étant donné sa non étanchéité... Mais je n'ai pas perdu au change, un autre individu y ayant égaré sa Rolex)

= commentaires =

nihil


    le 28/07/2010 à 21:46:58
C'est plus l'heure de l'apéro, que Truc aille se faire foutre.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 28/07/2010 à 21:53:54
C'est vaguement plus drôle que le précédent, et pourtant je préférais l'autre, qui était plus court. Pérégrination au lieu de pérennisation, soit. Bon, on dirait tantôt un sketch de Kavanagh, tantôt un texte de Saintshaka (voir liste des auteurs).
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 28/07/2010 à 21:57:35
"Quenini !" Ça, par contre, j'aime bien, ça fait cri de guerre breton en graphie auvergnate. Quenini !
Hag


    le 28/07/2010 à 22:57:16
Je vous avais déjà dit que j'aimais bien les pâtes ?
Nico


    le 28/07/2010 à 23:43:13
Mwai. Les gags sont pas vraiment drôles en fait.

Mais en même temps, les langoustines se marient très bien avec la sauce cocktail alors bon.
MTLFKTR     le 29/07/2010 à 23:14:21
Un connard bien décidé à sauver l'humanité, ça ne peut être qu'un connard fier de son sort. Content pour lui. L'idée du texte était intéressante (enfin, le titre, plus justement), mais le contenu vaut tout juste du puceau boutonneux de 3e qui se croit maître de la rhétorique. A part se la péter parmi des illettrés d'australopithèques, aucun intérêt.
KoaX     le 31/07/2010 à 17:43:58
"floc floc floc floc floc floc floc"
C'est à peu près tout ce que j'ai retenu du texte, parce que le Floc, c'est bon, et que la Gascogne, c'est bien.

= ajouter un commentaire =