LA ZONE -
Résumé : Autant l'annoncer d'entrée, j'entrave que dalle à la poésie. Du moins quand elle ne se permet pas d'être suffisamment claire ou de forme classique. Dans ce cas présent la forme n'est pas essentiellement poétique (on va remplacer "poésie" par canard, sinon on va jamais y arriver); donc je disais, ici on a pas affaire à un canard qui fait des rimes trop évidentes, on pourra même dire que ce canard là, et bien il ne rime pas. On a plutôt affaire à un canard gothassier en forme de puzzle, qui peut être arrivera à toucher les amateurs de canards, moi perso, je préfère la grandeur des otaries célestes à toutes ces conneries.

lacérations quotidiennes

Le 12/10/2011
par tantale
[illustration] pas d'histoire, pas d'idées mais une logorrhée exhaustive aux parfums variés. bon appétit
Brisure de coeur échancré
la nubilité périssante
sous le vernis grumeleux
du labyrinthe cauchemar

j'ai revêtu mes épaules
de sang séché
écrasé la dernière larme
de souffre fondu

et je suis parti
ployé sous la foudre féline
d'un regard noir
assassin sans me voir

spectre irréel
dont je décèle
les lacérations quotidiennes
sur la peau écorchée
dont mon échine est parée

et je me glisse
dans des fentes de poussière

je décale à contre coeur
mon corps offrande

la nausée des caresses
répudie la douceur
je ne suis qu'un amas
d'articulations mécanisme
alourdi de ce coeur fissuré
qui saigne un sang trop lourd
pour y inscrire le passé

larmoyant misérable
l'affetion déplacée
la délicatesse est une plume
dans la gorge enfoncée

= commentaires =

Hag


    le 13/10/2011 à 02:51:17
Putain, mais ça doit faire des années que j'ai pas crié au monde que j'aime les pâtes.
Kwaxe     le 13/10/2011 à 12:10:47
Et un grand merci à tous les stégosaures qui nous regardent.
El def     le 13/10/2011 à 15:22:26
Excellent.
Glaüx-le-Chouette


    le 13/10/2011 à 20:12:49
ALORS DONC.

Certaines expressions sont excellentes à mon goût :
"j'ai revêtu mes épaules
de sang séché",
ou
"et je suis parti
ployé sous la foudre féline",
ou
"et je me glisse
dans des fentes de poussière".

C'est très bon à mes yeux, parce que fin, et sans apprêt.


En revanche la majeure partie du texte est d'une lourdeur affolante, se regarde le nombril linguistique, passe par des mots et des tournures sans utilité aucune et sombre dans le baroqueux le plus égoutier.
C'est dommage.

Du reste j'ai pas bien capté en quoi "exhaustif", le texte.


M'est avis qu'y aurait besoin d'un bon gros filtre à boyaux. Qu'on garde la poésie et qu'on vire l'intention et la glaire, et ce sera un excellent texte.
Certaines bribes le sont déjà.
tantale no id     le 13/10/2011 à 20:32:50
logohrrée exhaustive, pour ne pas être passé au filtre à boyaux.... bref, mon nombril n'est pas une passoire assez fine visiblement

sinon, aouch, je m'attendais à bien des choses mais la lourdeur "affolante" ça j'ai du mal. J'aurais préféré "affriolante" mais c'est un oxymore.

Mes bribes te remercient du compliment... pour le reste j'y songerai pour les prochains textes...

j'ai essayé dans mon écriture de travailler le son et l'image avant tout, un peu comme un tableau (moderne, figures-toi!)

Baroqueux égoutier, ça me va (bien mieux que gothassier aouch).. la glaire c'est un bon lubrifiant qui ne sèche pas vite et n'abîme pas le caoutchouc.

j'entends bien ce que tu énonces à l'écrit, mais à mon avis il y a certaines chose qui sont bien à l'oral.

enfin si je t'écoute, je me mets à écrire des haïkus...
Carc


    le 14/10/2011 à 19:22:24
J'allais commenter, mais en fait, je plsseoie Glo.

Ce qui me dérange, c'est que y'a des moments tu te dis "tiens, c'est pas si mal". Et puis le reste du temps tu penses à une sorte de Châteaubriand de 15 ans qui se donne une contenance. Ce n'est, à mon goût, pas assez incisif, pas assez vulgaire, pas assez haineux. Ca manque de raison d'être.
Kwaxe     le 14/10/2011 à 20:48:54
J'ai jamais lu Chateaubriand, mais j'ai l'impression de le voir souvent cité, ces derniers temps. De fait je ne le lirai probablement jamais, surtout qu'il a un blaze de fiotte à dentelles.
Sinon, comme je l'ai dit, j'entrave pas la poésie. encore moins la poésie qui sort du cul d'un programmateur Arte, du coup je ferai la même remarque qu'au texte ayant précédé celui-ci, c'est à dire qu'il faudrait commencer par poster des choses que les êtres humains peuvent comprendre. Les autres, qu'ils aillent sur Doctissimo, y'en a tout plein des comme eux.
C'est quand même dommage parce qu'avec moins de fioritures, ça aurait pu être fort comestible.
tantale..     le 16/10/2011 à 00:39:17
ok... bon j'admets pour les fioritures...c'est comme de la chantilly j'en fous trop... après il y a des trucs qui se ressentent plutôt qu'ils se comprennent... la vieille poésie (à fioritures), si elle se laisse comprendre, elle n'en recèle pas moins des trésors cachés qui échappent à l'analyse. C'est selon moi l'objet de la poésie, la déconstruction du langage. Ce qui fait que en gros on utilise le langage pour causer à des facultés qui sont inhibées par vos cerveaux rationnels. C'est un genre de subliminal la pub en moins. Du coup ça sert à rien d'entraver... c'est plus profond si ça se trouve ça peut m^me causer aux chèvres. Bon après les anachronismes, je m'en fous un peu... je vois pas l'intérêt de me soumettre aux canons d'une époque qui se résument en un seul bouquin de houellebecq, du coup je fais comme ça me chante de ce côté là sans chercher à ressembler à qui que ce soit et sans chercher à l'éviter non plus....
Glaüx-le-Chouette


    le 16/10/2011 à 11:36:13
Ta définition est extrêmement partiale et met de côté, par exemple, Jaccottet. Ce qui est dommage. Ou Mallarmé et sa rémunération du défaut du langage. Ce qui est regrettable. En fait, elle met tout de côté sauf les tenants plus ou moins proches d'une version plus ou moins floue du Verbe, le retour. Théorie qui à mon sens ne peut prendre forme et sens que dans un abandon total de la signification verbale, sinon elle relève de la paresse. J'ai rien contre la théorie en soi, mais faut la mener jusqu'au bout.
nihil


    le 16/10/2011 à 12:56:35
C'est affreusement laid et pédant, ça manque très nettement d'otaries, également.
nihil


    le 16/10/2011 à 12:57:24
Le pire, c'est que si il avait effectivement ajouté des otaries, la tournure générale n'en aurait pas été fondamentalement affectée, vu le fatras gloubiboulguesque.
tantale..     le 17/10/2011 à 02:20:17
jaccottet connais pas, mallarmé pas d'accord.... la clarté dans le discours c'est pas superflu... vous, vous l'attendez dans la poésie, moi je dirais que ce serait pas mal déjà dans le discours! C'est pas mal d'avancer des choses sans les expliquer et JE VOUS EMMERDE.... et pour les otaries d'accord... la paresse aussi... et le trip de l'abandon total de la signification ou l'acceptation totale de la signification (??? dans la pub peut être, ou un mode d'emploi pour tronçonneuse?) c'est épatant de subtilité! c'est cool de voir que pour des mecs qui n'"entravent" rien à la poésie vous ayez des avis aussi pointus! dommage que les justifications ne soient pas à la hauteur... peut être une petite faiblesse au niveau du périnée???
Glaüx-le-Chouette


    le 17/10/2011 à 09:48:21
Peut-être qu'ici, c'est pas un cours de littérature pour les nuls et qu'on a autre chose à foutre ? Castor ?
nihil


    le 17/10/2011 à 10:29:47
Attends, que je résume pour vérifier si j'ai bien compris : il faut que moi je me justifie de pas aimer ton texte débile et hypotariste ? Toi, justifie-toi de m'avoir cassé les couilles pendant environ vingt-sept secondes, je te prie.

Faut avoir le sens du service, oublie pas que c'est nous qui te rendons un service en lisant ton texte, pas toi qui nous gratifie de tes déchets comme si c'était une bénédiction divine.
kolokolotchiki     le 17/10/2011 à 23:44:27
Quand je lis ça, je ne peux pas m'empêcher de l'entendre dans ma tête comme un morceau d'IAM. Je ne sais pas si c'est bon signe.
tantale..     le 18/10/2011 à 00:27:59
non c'est pas bon signe... sinon pour le reste je disais que c'est juste dommage... vous pouvez bien faire ce que vous voulez je m'en cogne, pas là peine de justifier son tempérament. J'avoue que pédant m'a foutu un peu rogne... Sinon, en dehors du fait que la dialectique hégelienne me fasse royalement chier, j'aime bien Mallarmé, et sans aller jusqu'au délire d'absolu dans le verbe, j'estime comme lui que le langage s'use en se divisant et que c'est en le pervertissant ou en le trahissant que l'on en tire quelque chose pour aller vers la pureté du son (le verbe, le souffle, ce qui vient en premier)... mais je m'arrête là avant de devenir mystique, je sens que ça va vous gonfler.... j'entends bien l'idée de l'abandon total de la signification verbale et je vois mal comment c'est possible autrement que par onomatopée un peu comme a pu le faire Artaud mais même lui revenait au sens, pour le tordre et en faire autre chose, mais ce n'est que dans le langage que le poète sort du langage... ce n'est pas une si mauvaise définition de la poésie, il me semble que Sartre disait des trucs dans le genre... sinon tu donnes des cours glo? t'a l'air super calé, c'est épatant! et toute mes excuses à sieur nihil qui a du faire d'incommensurables efforts pour lire mon déchet, et encore merci de m'accueillir en ce lieu formidable dont l'accès me semblait définitivement pas à ma portée.
tantale..     le 18/10/2011 à 00:29:21
et désolé si je rentre pas dans les détails de la théorie mais je ne vais pas me taper une dissert pour des mecs qui s'en battent le gland!
maisjemesoigne     le 18/10/2011 à 04:12:38
captivant ce jaccottet!
koloklotchiki     le 19/10/2011 à 20:02:03
Tu penses beaucoup trop pour un plat de spaghetti à la bolognaise.
Cuddle


fb
    le 19/10/2011 à 21:34:05
moi aussi j'aime les pâtes !
robert     le 21/10/2011 à 23:44:06
tu aimes surtout la bite il paraît.
Cuddle


fb
    le 23/10/2011 à 15:08:23
ouuuuuuuuuuuuuiiiiiiiiiiiiiiiiiii robert !
Carc


    le 23/10/2011 à 17:35:12
en même temps, la bite, bien marinée, décorée d'herbe de provence et servie grillée sur un lit de petit légumes, je ne connais pas grand monde qui n'aimerait pas, en fait.
Youri     le 24/10/2011 à 17:16:52
Le prépuce en pierrade ?
Je t'arrête tout de suite, Bigard l'a déjà fait...
Valstar Karamzin


    le 18/04/2014 à 10:08:15
Le texte me parle pas du tout mais les commentaires sont hilarants... Jaccottet, Mallarmé et Tantale qui se vénère.

= ajouter un commentaire =