LA ZONE -
Résumé : Seul Lapinchien se souviendra peut-être de la signification de ce titre, mais ce sonnet fut pondu sur le thème imposé par lui : "quand j'étais mort-né". Adieu, je m'en vais à Angers.

s.h.g.i.3

Le 22/08/2017
par Dourak Smerdiakov
Quand j'étais mort-né,
J'enculais les anges,
Dans les limbes, sans
Jamais fatiguer.

Puis, j'ai respiré,
J'ai sali des langes,
Embrassé la fange,
Puis ça m'a lassé.

Donc, j'attends la mort,
sans hâter le sort,
Car c'est un péché.

D'après mes parents,
J'étais plus marrant
Quand j'étais mort-né.

= commentaires =


= ajouter un commentaire =