LA ZONE -
Résumé :

Pudeurs

Le 08/10/2017
par Dourak Smerdiakov
Je ne sais plus qui je contacte,
Quelle putride et morne glaise
Je pétris dans la nuit mauvaise,
Mais la chair est autodidacte.

Tu me craches les anciens pactes
À la gueule et ce sont foutaises
Qui me font rire mais... malaise :
Soudain, rétive, tu contractes.

Je ne suis pas menteur, ma chère,
Et de nos pudeurs passagères
la rencontre n'est pas banale.

Tu m'aurais aimé moins honnête
Beaucoup plus prolixe en sornettes ;
Je t'imaginais plus fatale.

= commentaires =


= ajouter un commentaire =