La Zone La Zone, publication de texte sombres, débiles, violents. (Vous êtes sur le forum, cliquer ici pour découvrir le site)

Auteur Sujet: Texte de merde : Puyo - Jacques Chirac 2, le clone galactique  (Lu 1378 fois)

nihil

  • (void)
  • Zonard
  • *****
  • Messages: 4630
  • Pute : 0
    • Voir le profil
    • [WWW.NIHIL.FR]
    • E-mail
Texte de merde : Puyo - Jacques Chirac 2, le clone galactique
« le: septembre 03, 2009, 22:27:40 »
C'est l'histoire de Jacques Chirac qui souhaite reprendre le pouvoir, puisqu'il a perdu la guerre politique lors de la dernière campagne. Il est vieux, c'est vrai, le poids de l'age est plus lourd que des tonnes de béton selon ses critères, qui sont ce qu'ils sont, mais tout de même, c'était un président, il faut en tenir compte.

Oh, qu'il est vieux, Jacques. Avec sa petite besace, il va à la chasse aux poules, oui, notre homme aime les poules, celle avec des plumes artificielles (oui, il s'agit d'une fine métaphore des femmes de petite .. enfin, vous comprenez. C'est un style littéraire, une sorte de comparaison, parce que je voudrais éviter d'avoir des soucis en étant plus direct, c'était tout de même un président, même si à présent, notre homme ne peut qu'être président d'une association, style, l'association des anciens présidents de la République.. Mais non, parce que sinon, il y aurait Giscard, et Chirac n'aime pas cet homme là, non. C'est un peu comme chien et chat, comme poisson et.. heu... poissonnier. C'est la guerre, toujours, même s'il s'agit d'amis de trente ans.. heu... je dois peut-être confondre, je... bref)

Jacques dit soudainement, avec un ton délicat, à sa conjointe, qu'il lui dit donc :

- Je vais prendre le pouvoir, ma chère.

Et elle, d'un air snomou (oui, c'est mi-snob, mi-mou) Bref, elle dit :

- Cocorico ! Cocoriiiico ! Pot-pot !

(non, ça, c'était une blague ! Hi hi)

(en fait, elle a dit cela :

- Mais.. quel est ce bruit de poule, Jacques ?

(heu.. ah non, je me suis encore trompé puisqu'elle ne peut pas répondre à une réplique qu'elle n'a pas pondu (hi hi), puiqu'elle ne l'a pas sortie, la réplique « Cocorico » tout ça. Donc, je corrige, je retouche, et voici sa VERITABLE réplique, chers amis : (ambiance coin du feu, buche tout ça)

- Cher Jacques, c'est un peu n'importe quoi comme idée. Au fait, n'auriez-vous une ou deux pièces jaunes ? Je... ou d'autres couleurs, hein ? Je suis .. je.. mais où êtes vous parti, mon ami ?

Ben, il est déjà loin ! (en fait, il était parti à la réplique sur le bruit de poule, quelques lignes plus haut)

Il est... dans Paris ! Ah, belle ville, se dit-il à l'intérieur de lui. C'était comme au bon vieux temps où il était maire. Le maire maudit.. ah, oui, il y avait eu cette histoire d'invocation des morts, pour en faire des électeurs.. pauvre fou.. dire qu'on avait pris ce puissant sortilège pour de faux électeurs, et puis, on avait tenté de lui faire un procès.. en vain, puisque c'était un sortilège, et c'était impossible à prouver, ça, sauf si le juge était sorcier, ce qu'il n'était pas (c'est interdit, en France).

Bref, il était à Paris, ville du pouvoir et du parfum chic (enfin, sauf lorsque l'on va dans les égouts, hi hi, parce que là, ça sent grave, enfin, y'en a qui aiment ça, j'ai même entendu dire qu'il y avait de l'eau d'égouts dans certains parfums chics, probablement ceux que l'on vend aux étrangers.. surtout si le vendeur est raciste, je vous jure, je trouve cela lamentable)

- « Jacques, Jaques... »

Mon dieu, cette voix.. qui remonte de si loin...

Qu'est ce que ?!!!!!

Ah ben oui, la voix remonte la corde d'un bateau, elle remonte de loin. (je vous situe, Jacques est près des berges, direction l'Élysée. Il a des armes pour faire un coup d'ETAT. Mais là, il est près des berges, et y'a un bâteau à environ 3 mètres en contre-bas. Il y a une corde pour tenir le large, et là, quelqu'un à VU Jacques et remonte la corde.. lentement.. tout lentement....)

- « Jacques, Jaques... »

Jacques profite de cette lenteur pour partir fista direction l'Élysée. Il a bien fait, puisque l'homme ne put s'approcher de lui (d'ailleurs, on ne saura jamais qui c'était.. probablement un pêcheur nostalgique de la 5eme république.. heu.. enfin, un pêcheur qui pensait être dans la 6eme, mais non, mais voilà)

(d'ailleurs, l'histoire se passe dans la 6eme république, dans le futur, enfin, sauf si vous lisez ce texte depuis le futur, hein, auquel cas, ce serait le présent pour vous !)

Bref, Jacques s'approche de l'Élysée et là... Paf ! Il tombe sur son CLONE !

MON DIEU !

Le clone est IMMENCE, il est TERRIBLE ! Il a une LANCE du JAPON (oui, il aime le japon) et un SUSHI entre les dents (il avait faim, tout clone qu'il était).

D'un coup de PIED (terrible ! Je siffle), Jacques cogne son CLONE. Ses cheveux valsent, tournent, mais.. ce n'est plus un CLONE mais un CLOWN ! (hi hi)

De honte, le CLONE-CLOWN prend la fuite. (dégonflé, va)

En effet, Jaques ne pouvait que gagner, puisque autant son CLONE manie la LANCE du JAPON, autant Jacques manies les JUPES des LAPONS. (hi hi, jeu de mot, en fait, ça n'a rien à voir)

Bref.

Jacques s'approche de la maison de l'Élysée, des députés sortent de toute part ! Oh non, c'est super dangereux par ici ! Mais, ouf, en fait, il n'en ont que faire de Chirac, ils sortent simplement du cocktail (oui, ils viennent de faire voter ADOPI, quelle m...)

C'est un cocktail maison qu'ils avaient bu, avec du citron vert, et puis de l'eau gazeuse. C'est une spécialité du président actuel.

En fait, le président actuel de la 6eme république, c'est.. Giscard ! (fraîchement réelu, ah, quelle surprise !)

D'un coup, il arrive, justement. PAF, ils se battent (Chirac et lui), mais Chirac perd. Ah non, il gagne ! Super !

Et le voilà à nouveau Président. (les socialistes en parlent encore !)
Fin




… et, si vous avez une pièce jaune, vous saurez quoi en faire !!!

(vraie) FIN !!!!!!!
Trafiquant d'organes
[www.nihil.fr]

Soeur Emmanuelle

  • Aspirant
  • **
  • Messages: 26
  • Pute : 0
    • Live Messenger (MSN) - shoutingsilence@live.fr
    • Voir le profil
Re : Texte de merde : Puyo - Jacques Chirac 2, le clone galactique
« Réponse #1 le: septembre 04, 2009, 00:01:54 »
En fait j'ai juste l'impression d'entendre la voix de Chirac dans les Guignols (et la gueule qui va avec). Forcément, ça donne un côté drôle.
Va te faire confesser.

Le Duc

  • Zonard
  • *****
  • Messages: 1843
  • Pute : -1
  • J'emmerde ces enfoirés de nihilistes !
    • Live Messenger (MSN) - morpheus200@hotmail.com
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Texte de merde : Puyo - Jacques Chirac 2, le clone galactique
« Réponse #2 le: septembre 04, 2009, 02:22:08 »
Mais il est pas mort Giscard ? C'est un clone ?

Et Jean Pierre Chevénement ? il est où ? DTC ?
"Celui qui se transforme en bête se délivre de la douleur d'être un homme."