LA ZONE -
Résumé : M. Yo nous envoie ici sa candidature et ses propositions pour une France plus juste et meilleure. En voilà un que je verrais bien en président de l'UDF, moi.

Programme électoral 5

Le 27/11/2002
par M. Yo
[illustration] Bonjour à toutes, bonjour à tous. Françaises, Français, citoyens du monde. Je me décide enfin, moi, Mossieur_Yo, à me présenter aux élections présidentielles. Vous attendiez tous la parole de « yoyo président » : la voici…

Disons le tout net : le monde évolue. Plus que des changements, je propose donc de véritables révolutions. Et ce, dans tous les domaines. Voici donc mon programme :
ECONOMIE : Mon slogan : « Toujours plus loin dans le capitalisme ». L’économie classique ( agriculture / industrie) ne suffit plus pour subvenir aux besoins d’un pays. Il faut donc VENDRE. Vendre quoi, me direz vous ? Peu importe. « L’Offre crée la Demande », et nos « publicitaires gouvernementaux » sauront créer de nouveaux besoins chez la population.

La France se doit de posséder un produit phare, innovant et nécessaire, afin de redorer son blason économique. Face au dernier succès en date chez les japonais, je propose de changer notre devise stupide et vieillotte « Liberté, Egalité, Fraternité » par « Tout le monde se doit de posséder un Yokémon ».



EDUCATION : Nous sommes tous d’accord : les jeunes sont mal éduqués. Ceci, tout le monde en conviens, à cause d’un laxisme évident des parents. L’école obligatoire jusqu’à 16 ans est donc un échec, et puisque le manque d’éducation est dû aux adultes, je préconise l’école obligatoire A PARTIR de 16 ans.

De même pour les éducateurs sociaux. Pour reprendre en main les jeunes désœuvrés, il faut leur proposer des activités qui les intéressent, en phase avec notre époque. Fini les ateliers « échecs » ou « cuisine » dans les centres sociaux. Intéressons les jeunes, je propose la mise en place d’ateliers « dégradation de matériels » et « tournantes ».



VIOLENCE : La violence n’est pas une fatalité. Ne la subissons pas. Faisons nous en au contraire une alliée. La violence peut faire vendre : expliquons aux jeunes qu’un coup de couteau dans la réalité n’est pas « trippant » : sang sur les vêtements et baskets, enquêtes de police, etc… Vantons plutôt les mérites du monde virtuel.

Proposons leur ainsi notre futur JEU VIDEO D’ETAT « NIQUE TON CRS » (slogan : « traquez les keufs dans le labyrinthe de la téci », développé par les créateurs de Counter-Strike). Proposons aussi ce jeu aux parents en difficultés : un enfant violent qui joue aux jeux vidéos deviens un enfant calme.



RETOUR A L’ORDRE MORAL : Ceci est la tactique choisie par nos opposants qui ne comprennent plus la société actuelle. Pourquoi s’offusquer de l’accroissement de la prostitution ? Pourquoi vouloir la rendre invisible ? Alors qu’avec des vitrines légales, ce phénomène pourrai accroître notre PIB ?

Pourquoi pourchasser les prostitués s’installant à côté des écoles ou hôpitaux ? Je trouve louable que ces femmes souhaitent développer un partenariat avec nos institutions publics (un homme sortant de deux mois d’hospitalisation a bien besoin de se soulager, quoi de plus normal…). Et qui, mieux qu’elles, pourrait expliquer l’éducation sexuelle à nos enfants ? Laissons aux professionnels de la sexualité le soin d’enseigner la sexualité !



LIBERTE DE LA PRESSE : Ceci est certes un beau principe, mais à utiliser avec parcimonie. Si la presse ne parlait pas tant de certains problèmes, les gens s’en plaindraient beaucoup moins… Par exemple, tout le monde se plaint de l’insécurité. Mais si certains journalistes peu scrupuleux n’avaient pas prévenu à tout va la population qu’il y avait tant d’agressions, les gens n’auraient pas été au courant : ils se sentiraient donc en sécurité ! Le problème de l’insécurité viens donc de la presse.

Pour éviter cela, je propose la mise en place de « points libertés » : plus les journalistes donneront des informations fiables et saines (le catalogue de nos nouveaux produits par exemple), plus ils seront libres. « La carte de presse à points plutôt que le permis à points » : Voilà le futur.



CHOMAGE : Les gens ne veulent pas travailler. C’est honteux ! La preuve : peu de chômeurs travaillent bénévolement. Incitons les gens à chercher un emploi pour le travail, non pour l’argent. Relançons le BENEVOLAT ! Pour ceci, nous obligerons nos chômeurs à fabriquer des Yokémons. Nous donnerons aussi des primes aux employeurs qui choisiront de privilégier le bénévolat français plutôt que le travail étranger. Je vous le promet : avec Yoyo Président, tous les français auront du travail !



IMMIGRATION : Je suis contre ! Avec mon concept de renouveau du bénévolat, nous n’aurons plus besoin de main d’œuvre étrangère. Un consommateur est un consommateur, quelle que soit son origine. Je suis donc contre le racisme primaire de certains partis extrémistes.

Cependant, les seuls étrangers rentable sont ceux qui consomment. Je dit donc : « NON à l’immigration passive, OUI à l’activité du tourisme ».



JUSTICE : Il faut absolument lancer une réforme de nos institutions judiciaires. Les juges actuels n’ont aucun sens des réalités. Les gens les plus inquiétés par les juges (du moins, ceux qui s’inquiètent le plus) sont les hommes politiques et les chefs d’entreprise. Un voleur ou un assassin pense-t-il une seule fois à un juge avant de commette son méfait ? Que nenni. Je connais, à l’inverse, de pauvres entrepreneurs qui ont du mal à dormir pendant des nuits et des nuits, suite à une simple et innocente fraude fiscale…

Pourquoi tant d’acharnement contre des gens innocents et utiles au pays ? Oublions la corruption un moment, attaquons nous un peu aux personnes qui ne servent à rien à la France. Mettons en prison les gens qui n’ont aucun pouvoir d’achat : l’absence de consommation, l’absence de rentabilité : faisons en des crimes.

De même, un meurtre n’est pas si grave, tant que le coupable a plus de revenus que la victime. Emprisonner un voleur de téléphones ou de blousons ? Allons donc ! Une personne s’investissant jusqu’au meurtre pour le sain plaisir de vendre des habits de marque, et d’accroître son revenu afin de consommer plus, c’est une attitude saine. De plus, le produit génère deux fois du profit : vente du magasin à la victime, puis vente du coupable à une prochaine victime. Ceci crée un « cercle vertueux de croissance », un seul blouson pouvant créer de la richesse chez de multiples acteurs de la chaîne économique. Condamner des gens qui s’investissent autant pour notre pays me semble être un acte bien démesuré. Enfin, afin de combattre le coté « parallèle » de cette nouvelle économie, je propose de garantir l’immunité à ces « vendeurs clandestins » s’ils déclarent leurs revenus aux impôts.



Vous savez maintenant tout de mon programme. Si, vous aussi, vous souhaitez une France logique, saine, et en phase avec son époque, VOTEZ YOYO ! ! !

= commentaires =

_Strange_ Toi    le 17/08/2003 à 03:06:25
Ptit con :-p
*kiss ciblés*
GGcool art dans la nuance    le 04/09/2003 à 14:30:21
je te propose que l'art ne soit plus que gore opaque et glauque pour nous amener à ce delice subtil qu'est the twilight zone. Donc mettons un peu de bacon dans anne rice cela sera plus épicé nous arriverons à faire un monde papal vetu de rouge sang agremente de fourmis.
Comme d'habitude j'ecris cela dans l'instantané donc cela ne veut rien dire. yoyo je vote pour toi de ma blanche couleur de colombe et blabla .......
Lapinchien


tw
    le 05/12/2016 à 14:54:42
En 2017, votez pour Monsieur Yo et son parti pragmatique.

= ajouter un commentaire =



[Accueil]