LA ZONE -
Résumé : Petite cuvée de la part de Dourak Smerdiakov qui se fend d'un sonnet en forme de coup de gueule contre les dérangements permanents de nos vies privées, physiques et voire spirituelles, par les sonneries de téléphones.

Prière

Le 15/04/2018
par Dourak Smerdiakov
[illustration]
Que l'on dorme ou que l'on s'astique,
Que l'on lise aux chiottes, peinard,
Que l'on s'allume un gros pétard,
Que l'on picole ou qu'on mastique,

Qu'on s'adonne à l'onomastique,
Qu'on médite sur le Zohar
Ou la recette du homard,
Toujours vous pique ce moustique :

Un inopportun fils de pute
Du genre qu'il faudrait qu'on bute
Veut qu'on réponde à son appel.

Voilà pourquoi, Grand Lucifer,
Je voudrais que flambe en enfer,
Éternellement, Graham Bell.

= commentaires =

Lapinchien


tw
    le 15/04/2018 à 13:09:12
ça sonne bien mais l'argumentaire est un peu téléphoné
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 15/04/2018 à 13:39:55
Et puis Lucifer / enfer, quelle complaisance dans la facilité.
Clacker


    le 15/04/2018 à 21:30:06
Sublime. Un délice pour les yeux et pour le sexe. Je me suis masturbé cinq fois d'affilée en lisant. Oui, je suis précoce.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 16/04/2018 à 00:37:26
Tant qu'à gaspiller l'énergie de ta jeunesse, tu ferais mieux d'écrire un texte de Saint-Con. Ou de monter une start-up, un groupe terroriste, un meuble Ikea, ce genre de trucs.
CTRL X


    le 16/04/2018 à 18:39:41
Ah le foutage de gueule supplémentaire...

Mais, sérieusement, suis-je le seul taré à considérer la Saint Con comme l'évènement le plus réjouissant de l'année ou devrais-je bientôt me rabattre sur Noël ou l'anniversaire de l'opération de mon kyste sacro coccygien ?

En fait, et je suis le premier à le regretter, tu mériterais d'être enfermé dans un cachot infesté de punaises avec un tourne disque de hipster à la con qui jouerait en permanence ce titre désopilant du groupe TRyo :

https://www.youtube.com/watch?v=UdcCGfxl0Vw
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 16/04/2018 à 21:12:18
Je ne vois pas où serait le foutage de gueule. Je me demande si tu n'es pas un béotien hostile à la versification. En même temps, il m'est arrivé de reconnaître que les sonnets c'est de la merde alors je ne sais qu'en conclure.
CTRL X


    le 16/04/2018 à 21:26:43
Il y a deux choses que je ne comprendrai jamais : le reggae roots et la poésie en vers.

D'ailleurs, chaque fois que je lis un sonnet, l'air de "chacun sa route, chacun son chemin.." de tonton David vient polluer l'instant précieux. Ensuite je suis obligé de m'envoyer un Doliprane codéiné périmé et un cul sec de saké à la rose.

Donc, oui, mon avis sur cette œuvre est sérieusement sujet à caution.

Je trouvais juste que le con à bruler était un peu léger en bouche.

mais avec Tonton David, bon, comment être certain ?...

= ajouter un commentaire =



[Accueil]