LA ZONE -
Résumé : Ca faisait longtemps que personne ne nous avait raconté sa journée, chose corrigée avec cet article d'Aka qui s'est carrément prise pour un futur agent de la normalité en tentant le concours Sciences-Po. Les zonards commencent à tenter de noyauter le Système de l'intérieur, mais le Système leur fait aimablement comprendre qu'ils peuvent aller se faire foutre... Il est pas con le Système. Avec des vrais morceaux de polémique dedans.

Les vacances tuent ©

Le 25/02/2004
par Aka
[illustration] Attention : cet article est basé sur des faits réels.

Deux mois de vacances loin de la Zone, c’est long. Deux mois de vacances loin de la Zone, ça vous change une vie. Si, si, croyez-moi sur parole. Et si je fais cet article, c’est dans un but purement solidaire. Il faut que vous soyez avertis de ce qu’il pourrait vous arriver si d’aventure il vous prenait à vous aussi l’envie de vous éloigner un peu…
En deux mois, on peut dire que j’ai fait plein de choses. Je me suis reconstruit une vie sociale, j’ai trouvé un boulot, j’ai décidé de relancer ma carrière estudiantine. Pour ce, il me prit, entre autre, la fulgurante idée de passer des concours divers et variés afin de déterminer ce que serait mon futur professionnel. Et vu que mon ambition, emplie d’une nouvelle ferveur, n’avait à ce moment aucune limite, j’ai décidé de me lancer un défi personnel : l’intégration de Sciences-Po en master. Vous me direz, ok là je me la suis jouée. J’aurai du prévoir. Certes. Mais personne ne sait comment il réagirait devant un regain de normalité.

Première étape : le remplissage du dossier. Je passe les détails, mais je pense qu’il m’aurait bien fallu une année de prépa pour venir à bout de cette tache laborieuse. Non seulement je n’ai plus aucun secret pour eux, mais je peux reléguer au rang de très vieux souvenir toute notion de fierté personnelle après avoir répondu à des questions telles que « que font vos parents ?», « quels concours avez-vous déjà passés ?», « êtes-vous bilingue ?», « faites-vous partis d’ une association caritative ?», « pourquoi vouloir entrer à Sciences-Po », « quels sont vos qualités ?», « vos défauts ?», « votre tour de poitrine ?», « la fréquence de vos rapports sexuels ?»…. Excusez-moi je m’emporte et j’en viens à fabuler. C’est dommage, ça aurait été sûrement plus intéressant que les deux pages que j’ai pu leur pondre sur mon pauvre séjour en Espagne dans la section « stage à l’étranger ».

Bref les semaines se passent, je me prend à rêver. Qui sait, un gros coup de bol, ça peut peut-être passer ? Et là à moi la belle vie : l’argent, la grosse baraque, la bagnole, les pots de vin, les putes, la coke. Voilà vous voyez : ça recommence !
Lundi 2 février (aujourd’hui en fait, d’où le coté un peu incohérent de l’article, vous m’excuserez) : jour fatidique. Après une nuit blanche, je prends mon train à 7h00 direction Arcueil. Sourire jusqu’aux oreilles, l’orgueil qui dégueule de partout. Je suis une rebelle, je vais passer Sciences-Po sans avoir révisé, ni dormi. Je me suis habillée tout en noir à l’occasion, ma croix OSTENTATOIRE accrochée autours du cou pour l’occasion. Il n’y a pas de problème : ils vont voir ce qu’ils vont voir. Coup d’œil de dédain à tous les êtres que je croise dans le métro susceptibles de passer le concours. Ils ont l’air tellement apeurés ces cons. Je monte les escaliers de la maison des examens d’un pas assuré et calculé, n’oubliant pas de faire mon regard noir et hautain….

… Et là tout s’écroule. Deux mille paires d’yeux dédaigneux me dévisagent. Et je vous assure que deux mille paires, mon regard vampirique il fait cocker battu à coté. Donc là on reboutonne le manteau, on s’allume une clope et on baisse la tête. Et surtout on observe.
Au bout de vingt minutes d’observation, trois clopes, je suis déjà en train, d’envoyer des sms à qui veut l’entendre avec un message des plus philosophiques du genre « qu’est-ce que je fous là ?! » Imaginez-vous la plus grosse caricature que vous puissiez concevoir de l’étudiant voulant rentrer à Sciences-Po… Et bien vous êtes loin de la vérité. Il vous manque les phrases d’anthologie du genre « c’est dingue, il y a tout Henry IV ici ! » où tout le monde s’esclaffe (me demandez pas, j’ai pas compris la blague non plus). Il vous manque tout ce qu’on peut faire de moins original dans la figure du petit bourgeois, mais en version deux milles clones. Il vous manque le gentil père de famille, ancien énarque, parfaite réplique d’un Pat Bateman cinquantenaire, en train de faire le tour de l’assemblée avec sa fille tout en répétant « Lui il l’aura pas, t’as toutes tes chances » à chaque pingouin qu’il croise. Il vous manque la solitude oppressante face à tous ces robots réunis en bande. Bref, c’est à ce moment là que j’ai fais demi tour. Après quelques minutes de réflexion, je me suis dit que ça serait dommage de ne pas profiter pleinement du spectacle. Je me suis donc dirigée vers ma salle pour l’épreuve d’histoire.

Salle toute en longueur, trois cents places. Allez déjà trouver votre nom dans ce bordel quand ce n’est pas rangé par ordre alphabétique. Ils sont déjà presque tous installés et me reluquent de la tête au pieds pendant que j’erre dans les allées. J’ai jamais autant regretté de ne pas porter un tailleur Chanel. Trouvant enfin le Saint Graal, je pose mon sac pour en retirer de quoi écrire, quand j’entends une voix stridente me hurler aux oreilles « LES SACS C’EST AU FOND DE LA SALLE ON A DIT ». Je baisse les yeux et vois une sorte d’animal avec un chignon et beaucoup de fourrure. C’est mignon mais ça fait du bruit. Distribution des copies. Regardons les sujets :

HISTOIRE - Vous traiterez au choix :
-    Peut-on parler de « mondialisation » avant 1914 ?
-    L’importance du 9 novembre dans l’Allemagne du XXè siècle
-    L’Israël et ses voisins de 1948 à 1982
-    Les jeunes en France pendant les Trente Glorieuses



1914 ça me dit quelque chose je vais prendre ça.

Mondialisation ?


Bon bah là je suis vraiment dans la merde. Je sais même pas ce qu’il s’est passé avant hier alors AVANT 1914… Copie blanche : ça ne m’était jamais arrivé. Je vais essayer de tenir ici deux heures histoire de pas trop m’afficher devant les trois cents boulets qui m’entourent. Ca aurait été après 1914 encore…
Je suis mal là, vraiment mal. J’aimerais partir maintenant. C’est dingue, ils me font limite peur tous ces gens. C’est vrai quoi ! Je pourrais me lever et partir, de toute manière, je ne les reverrai plus jamais. Mais non : je suis bloquée.
J’essaye de tuer le temps en réfléchissant au concept de « mondialisation »… Ils doivent être contagieux.
Je resterai dans ma sphère au moins maintenant. Sciences-Po, l’ENA… Comment j’ai pu ne serait-ce que l’envisager ?
J’ai beau réfléchir, je crois que je n’ai jamais autant eu envie d’être ailleurs. 9h33 ça passe pas. Il faut que je reste là jusqu’à 11h à part si un autre se lève et s’en va avant. Décidemment, je continue à rêver là.
Tiens j’en vois une autre en galère. Elle a pas le look de la maison non plus, elle est black. C’est con, ça leur ferait les pieds, puis sûrement du bien aussi qu’une black l’ai. En y regardant de plus près, il y en a d’autres qui sèchent. Et je le jure, c’est les seuls qui n’ont pas l’air tout droit sorti de Normal Sup.
Le mec devant moi à l’air perdu aussi. Je récite des incantations dans ma tête pour qu’il parte à 10h. On a toujours l’air un peu moins con à deux. Il est habillé en noir, il a un baggy, un bonnet… On va entretenir les caricatures : seuls les geeks accèdent à Sciences-Po !
9h45 l’inconnu mystère n’a toujours rien écrit. Il regarde autours de lui. Je ne le connais pas mais je l’aime bien. C’est mon regain d’espoir de la journée. La petite black s’est mise à gratter elle. J’espère qu’elle l’aura.
Bon l’autre c’est clair, il va partir à 10h parce qu’il a entreprit de s’assoupir un peu là. Ah non merde il prend son stylo… Ouf c’était pour marquer copie blanche. Plus que huit minutes à souffrir si c’est vraiment ça. Je me reprend. Je m’invente une fierté à la con à ne pas être comme eux, à me permettre de partir au bout d’une heure d’un concours qui a coûté 110 euros. C’est nul, je sais.
10h Une fille part. J’hésite. Mon inconnu mystère se lève. Je file.
Un vieux tiré à quatre épingle et avec l’air de quelqu’un qui a tout compris à la vie et ses mystères réceptionne ma copie. Il me tend un carton me donnant droit de traverser la salle pour repartir et me dit sur un ton de connivence agrémenté d’un sourire sarcastique : « Vous avez quand même le droit de venir cet après-midi si vous voulez vous entraîner pour l’année prochaine… »
Revenir ? Repasser le concours l’année prochaine. Imaginez que je l’ai : je finirai comme eux…

Conclusion :
Merci la Zone ! Je partirai plus promis, mais me laissez pas avec les gens normaux PITIE !
J’ai péché, j’expie.
J’ai péché, j’expie.
J’ai péché, j’expie.
J’ai péché, j’expie.
J’ai péché, j’expie.
J’ai péché, j’expie.
J’ai péché, j’expie.
J’ai péché, j’expie.



= commentaires =

Gawhell


    le 25/02/2004 à 15:02:48
Et dire que j'etais censé te rejoindre à midi à ton truc là... j'allais frolé la crise cardiaque. Je regrette pas de pas être venue (le Henri IV c'est pas un lycée super bourge??? si c'est ça, j'ai honte d'avoir compris la blague, moi aussi j'irai me confesser.)
Aka


    le 25/02/2004 à 19:28:30
C'est ça...
kafka show must go on    le 25/02/2004 à 19:36:43
Touché par les propos qui sont riches en sentiments. Il n'y a pas confusion entre ceux ci et leurs expressions contenues .....(mais dévoilées ici). N'y avait il personne dans cette assemblée qui se comportait de la meme manière que toi ? Ou as tu regardé tes pompes pendant tout cet épisode ? Autrement , j'aime bien me sentir seul parmi "les gens".
Aka


    le 25/02/2004 à 23:57:49
J'avoue, j'ai compté en tout 4 personnes qui avait l'air aussi à leur aise que moi. Du moins dans mon batiment.
Le concours science po est une usine qui regroupe plus de 6000 personnes sur 4 batiments. Ca ne prete pas à être à l'aise pour les non initiés dont je faisais partie.

Ma foi j'en garde quand même un bon souvenir avec le recul.

Je tiens à signaler aussi que la deuxième partie de ce texte a été écrite ( et raccourcie pour la zone) pendant l'épreuve sur une feuille de brouillon. Surement pour ça que les sentiments sont "dévoilés" comme tu dis.
Lapinchien


tw
    le 26/02/2004 à 12:23:32
moi j'aurais rendu une copie un peu dans ce genre...



Vous êtes bien gentil mais j'en ai marre de devoir faire des choix... deja quand j'etais petit on me demandait de choisir qui que j'aimais le mieux entre mon papa et ma maman... bien sûr çà m'a traumatisé... par ailleurs, il est completement arbitraire de nous demander de faire un choix entre les sujets... tous les sujets se valent... tous les sujets naissent libres et egaux en droit... c'est inscrit dans la déclaration internationnale des droit des sujets... Je vous rappelle que des millions de sujets sont morts pour défendre des valeurs telles l'égalité la liberté et la fraternité... çà ne sera surement pas moi qui jouerait le jeu de la politique des quotas... oui parfaitement j'ai tout de suite remarqué une certaine forme de ségrégation positive dans vos choix... çà frole le politiquement correct et c'est écoeurant...

- Peut-on parler de « mondialisation » avant 1914 ?
est un classique, une espèce de sujet pistonné. Je trouve çà dégueulasse de se complaire devant les passe-droits... Je ne pense qu'à demi mot que vous n'etes qu'un corrompu ! et je pèse mes mots !

- L’importance du 9 novembre dans l’Allemagne du XXè siècle
Pourquoi un 9 novembre du XXe siecle d'abord et pourquoi l'allemagne par ailleurs ? Est -ce à dire que tout le monde se fout de ce qui s'est passé un 13 janvier du 12eme siècle en Mongolie mineure ? C'est vraiment n'importe quoi !

- L’Israël et ses voisins de 1948 à 1982
Les querelles de voisinages ne consernant qu'eux et Julien Courbet, je vous propose d'envoyer ce sujet en recommandé à Maitre Vergès qui vous répondra dans les plus brefs délais dans l'exellente émission Sans aucun doute... merci de vous adresser aux bons interlocuteurs pour repondre à vos problèmes existenciels !

- Les jeunes en France pendant les Trente Glorieuses
C'est non seulement demagogique, populiste mais également ridicule que de tenter de vous rattrapper en soumettant un sujet incontestablement Jeuniste... comme si on pouvait mettre tous les dits "jeunes" dans un même paquet et faire de belles théories générales et absolue qui les présenteraient comme des sortes de clones...

En conclusion je voue chie à la raie même si vous n'êtes qu'une loque de correcteur de mes deux, le dernier maillon d'une chaine de responsabilité gangrènée par les apprioris et les abus totalitaires...

En même temps je suis solidaire à votre cause et je vous comprend... vous n'êtes pas responsable... je ne vous en veux pas... il faut bien payer ses factures et remplir sa bedaine... Je vous serais donc gré de me rendre la pareille... Comprennez moi... J'ai déboursé 110 Euros pour passer ce concours à la con... Quelle ne fut pas ma surprise de me retrouver entouré de 6000 autres bêtes de somme. A ce prix la j'aurais pu m'acheter une X-Box et même plusieurs jeux. Vous voyez, vous n'etes pas la seule personne à plaindre... J'espère que nous nous comprennons et que vous me mettrez une bonne note.

Aka


    le 26/02/2004 à 17:14:56
Bah ça me donne envie de m'inscrire l'année prochaine du coup.
Kirunaa


    le 27/02/2004 à 15:49:15
Ca me rappelle une pub kiwi, dommage que j'ai perdu le lien.
O     le 22/03/2004 à 18:19:20
Mdrrrrr Lapinchien...!!!!!!!

C'est l'histoire d'un mec genre bazané, sans privilèges hérités, qui a réussi ce concours... résultats prestigieux, notes mirobolantes...
Puis complément jusqu'au doctorat de droit...

Résultat? Il a tout envoyé balladé parce qu'il refusait le lavage de cerveau total, les pots de vin et les magouilles proposées sitôt diplômé.

Suite... aujourd'hui il bosse dans différentes boîtes de l'immobilier après avoir inventé un slogan très 'sciences po' genre " vous voulez avoir de la chance? Alors embauchez moi..." (faut le dire avec un sourire de star de cinéma... français bien entendu...!)
Le reste du temps il le passe chez le frère d'un écrivain célèbre à torcher de la vodka le matin au réveil...
Il envisage d'immigrer sur une île pour ouvrir un bed and breakfast...
Vous vous en foutez? Z'avez bien raison...

C'était juste pour dire que sciences po ça ne vous change pas un homme (même si Remond pense le contraire).. le plus dur n'est pas d'y entrer, mais d'être en accord avec les valeurs que, la plupart du temps, l'on vous propose à la sortie...
Le conditionnement reste du conditionnement, même à son plus haut niveau.

Le texte est bien écrit, impressions et sentiments retranscrits avec honnêteté, les mots sont vivants et souples, le style aérien et charmeur...
Tu sembles bien meilleure pour la danse littéraire que pour l'adaptation au "moule", et c'est très bien comme ça.

Aka


    le 23/03/2004 à 01:51:28
Suite et fin de l'histoire:

J'ai reçu il y a quelques jours un courrier de ce cher établissement disant à peu près ceci :

"Mademoiselle,

Après un examen attentif de vos résultats, nous avons le regret de vous annoncez que vous ne ferez pas partie de la promotion de l'année prochaine.

Histoire: 0 (copie blanche)
Anglais: 0 (absente)
Réflexion: 0 (absente)

Nous vous prions bla bla bla..."

Attentivement...
Tyler D


    le 04/09/2004 à 11:25:56
et encore, personne n'a vu comment se déroulent les oraux
crdp     le 04/09/2004 à 12:21:30
Vous le faîtes exprès, après l'histoire de Bambi voila l'histoire de Babette qui rate son examen, je vais chialer toute la journée !
Je m'tire ailleurs, je déprime !
Tyler D


    le 04/09/2004 à 12:27:16
c'est ça casse-toi
crdp     le 04/09/2004 à 21:33:28
Viens avec moi ma poule, je te faire voir du pays .
Tyler D


    le 04/09/2004 à 21:37:37
ah non
mon père me l'a toujours dit : "rengagez-vous, rengagez-vous qu'ils disaient"
très peu pour moi
crdp     le 04/09/2004 à 21:56:39
Sans commentaire sur la légion, car le garde-chiourme (lc) va me faire panpanculcul, et il aime ça .
Womble


    le 09/01/2006 à 18:22:49
J'ai été jusqu'aux oraux, vous voulez que je vous raconte ?

Sinon le texte est vraiment très bien et retranscrit assez fidélement la réalité d'Arcueil St Guillaume le jour des concours.

Je regrette juste que tu n'as pas aussi donné les sujets de Culture Gé, c'est marrant parfois...
Aka


    le 09/01/2006 à 18:34:56
J'ai pas été jusque là, je suis rentrée chez moi. Attendre 4h là bas pour ça, merci bien.
MantaalF4ct0re


    le 29/05/2006 à 17:09:48
ahahha je l'ai passé aussi, on s'est peut-être croisés
12, 12 ,et 5,5 en espagnol, éliminatoire
mon pote a eu les memes notes
l'année suivante aussi.
quelque chose me dit que le concours est bidonné, c'est étrange.
il faut voir le bon côté des choses. il y a de sacrées bonasses qui passent le concours, et en mater durant les écrits est assez agréable.

la culture générale c'etait basé sur une citation qui disait que la littérature c'est plus bandant que la réalité...

fils de putes de bourges de merde

commentaire édité par Mentalfactor le 2006-5-29 17:13:22
Glaüx-le-Chouette


    le 29/05/2006 à 17:51:27
Bienvenue sur racontetavie.com.

MoI qUaNd J'éTaIs PeTiT uN jOuR jE sUiS tOmBé SuR lE gEnOu GaUcHe.
MantaalF4ct0re


    le 29/05/2006 à 21:28:21
ouais je raconte ma vie de merde
ouais ça n'a aucun intéret
ouais c'est dans la logique du texte
ouais t'es un chieur invétéré
Glaüx-le-Chouette


    le 29/05/2006 à 21:37:01
Ma remarque est valable pour le tout, j'ai pas l'habitude de faire dans la dentelle, employé des postes.
Aka


    le 29/05/2006 à 22:00:09
Hahaha c'est le mec qui fait la pute partout pour son blog qui nous dit ça.

Pianiste va.
Glaüx-le-Chouette


    le 29/05/2006 à 22:01:04
"son" blog ?
Aka


    le 29/05/2006 à 22:12:15
Ouais celui de ton autre personnalité si ça peut te faire plaisir.
Nounourz


    le 30/05/2006 à 03:19:23
Perso, comme concours, j'irais plus volontiers passer celui pour entrer dans la fonction publique, héhé =)))

Sinon il est toujours aussi sympa ce texte, je me rappelle l'avoir déjà bcp apprécié sur la première version de ton blog...
Aka


    le 30/05/2006 à 08:22:33
Je comprends que tu l'ais apprécié sur mon blog... qu qu'il n'y était pas.

Non, non je suis pas vexée.
Nounourz


    le 30/05/2006 à 11:15:22
t'es sure et certaine ????
je connaissais déjà ce texte, il me semblait pas que c'était sur la zone.
mais il est possible que je me trompe, ma mémoire est assez farceuse ces temps ci...

M'enfin, puisque tu n'es pas vexée, je ne te présente pas mes excuses, et je ne suis pas désolé ^^
Dakruo     le 03/03/2007 à 18:52:23
C'est tellement vrai.

= ajouter un commentaire =



[Accueil]