LA ZONE -
Résumé : Les vraies raisons de la quête incessante de spiritualité par les humains.

Dénonciation 2

Le 13/02/2002
par Gwen
[illustration] L’IDIOTE QUETE DE SPIRITUALITE

Après avoir discutaillé de la mauvaise foi, je vais m’attaquer à la foi tout court… Dans un monde où le téléphone portable est désormais capable de vous calculer les calories que contiennent votre sandwich ainsi que votre cycle menstruel, une société où les 35h sont en fait de révolution sociale un maelström sans nom, une ère où l’on communique avec un néo-zélandais via le net sans connaître le nom de son voisin de palier, c’est le grand retour de la foi. Et ça m’exaspère…
De toute façon, ce n’est pas compliqué : quand tout va mal c’est vers la spiritualité que l’on se tourne. Qu’on soit pour ou qu’on soit radicalement contre, le sujet revient au centre des débats. Les événements tragiques du 11 septembre en sont une illustration parfaite. D’un point de vue politique, on a montré du doigt les fanatiques d’une religion (religion dont ceux à qui appartenait ledit doigt ne connaissent rien). D’un point de vue médiatique, on a fait des gorges chaudes des écoles coraniques. Du point de vue des fanatiques, on a parlé du respect de la volonté de dieu. Du point de vue des pauvres quidams juste croyants, on a pleuré la méconnaissance de ladite volonté de dieu. Voici un pan de l’analyse.
Car il y a aussi ceux qui se sont empressés de retourner dans les églises, les temples, les mosquées pour prier, pleurer, réclamer. Et les détracteurs de la religion sous toutes ses formes se sont fait un véritable plaisir d’y trouver enfin la preuve que dieu n’existe pas et de le clamer haut et fort.

Voilà ce qu’est devenue la religion : un phénomène de société, un sujet journalistique qui vient servir de justification à des actes humains, purement égoïstes, étayant de vagues théories de puissance et d’étatisme.
Il y a cinq cents ans, on sortait Dieu et sa colère de leur placard pour trouver une cause aux famines, aux guerres, aux mauvaises récoltes… Maintenant on le dépoussière pour couvrir la bêtise humaine. Vous me direz, rien de nouveau sous le soleil en fait…
Bref… là je m’éloigne de mon sujet… Revenons donc à nos kangourous.

L’homme est faible et il le sait. Et il croit que cette raison est la seule valable pour se jeter corps et âme (enfin pas trop quand même) dans la quête de la spiritualité. Mais attention ! Donner dans le religieux, le spirituel, l’accomplissement de soi, c’est une chose, mais tudieu ! Que ce soit fait de la plus belle manière ! Car maintenant la foi se veut d’être à la mode !
Désolée pour mon pauvre vieux curé Dédé qui a pris maintenant sa retraite, mais le catholicisme n’est plus un concept vendeur ! A la chandeleur à la rigueur, on se revendique catho pour pouvoir profiter des crêpes, mais bon les crêpes, c’est connu, font grossir et ça, ce n’est pas à la mode non plus de s’empiffrer, produits lights obligent…
Beaucoup ont senti venir le coup du retour à la spiritualité et se frottent les mains allégrement au son du tiroir caisse. Les psys devraient se méfier, leur clientèle va finir par aller voir ailleurs ! Et oui, c’est désormais totalement has been de dire qu’on est en psychothérapie pour troubles du comportement (ça laisse supposer que la camisole n’est plus très loin…). On préfère pérorer en annonçant son prochain rendez-vous chez un grand maître reconnu (dont on a eu l’adresse chez le coiffeur à la mode) au cours duquel on vous réalignera vos chakras afin de vous réharmoniser avec votre environnement. Ah ça en jette tout de suite.
C’est un exemple parmi d’autres… Je pourrais aussi parler de la tendance Feng Shui. Ca fait aussi son petit effet de placer ce sujet dans une soirée un peu mondaine. Les instituts de beauté font recette, les magasins new age font leur come-back, les magazines spécialisés pullulent, les plus grands couturiers n’en peuvent plus de sortir des collections « spirituelles ».

Et tout de suite, on parle de spiritualité, de foi, de retour aux sources de la religion.

Comme je le disais, les religions « traditionnelles » ne font plus leur beurre et les grenouilles de bénitiers sont une espèce en voie de disparition. On veut de l’innovation, de l’exotique, de… l’ésotérique. Du mystique, du surnaturel. On veut dépasser X-Files et Poltergeist. Manquerait plus que certains se prennent pour des Ghosbusters et recyclent leur vieille BX en fidèle destrier blanc…
Je n’ai jamais autant entendu parler de chamanisme, de sorcellerie, de sciences occultes, et autres stages au plus profond de la nature que ces six derniers mois. Et ça m’énerve.
Ca m’énerve de voir surgir du néant des sites traitant de la magie, du taoïsme et du confucianisme. Pour faire un mauvais jeu de mot, c’est la confusion la plus totale oui !
On mélange religion, foi, spiritualité, philosophie, mode de vie et loisirs. Choisir une voie spirituelle, ce n’est pas comme choisir le film qu’on va voir au cinéma le week-end suivant. C’est un credo (encore une fois, c’est fou comme les mots ont vraiment une signification non ?). C’est un travail de longue haleine, qui dure toute une vie, qui nous remet en cause, qui fout en l’air nos convictions pour en forger d’autres. Et c’est un choix per-son-nel. Un chemin que l’on fait seul.

Quand on me demande si je suis croyante/pratiquante/catho/protestante/athée, je ne sais pas quoi répondre. Je dis juste que je crois, mais en quoi ? J’étudie, j’apprends, au contact de gens qui ont le savoir et qui m’ouvrent l’esprit pour trouver ma voie. Mais je ne me déclare pas pour autant initiée, pratiquante ou sage. En tapant ces quelques dernières phrases, je viens de m’apercevoir que personne ne m’avait jamais demandé si j’étais musulmane ou juive… Et pourtant j’ai tout autant lu et étudié le Coran et la Torah que les Saintes Ecritures, le Tripitaka ou la Bhagavad Gîta. C’est donc ça la conception première qu’ont les gens de la spiritualité, il faut qu’elle aille avec ta tête. Vous croyez que si je leur dis que j’ai étudié le vaudou, ils vont prendre leurs jambes à leur cou ? Quoique, peut-être, lancerais-je là une nouvelle mode et que les pattes de coq remplaceront les croix en médaillon…
J’en ai assez de voir mes congénères se chercher une issue à leur triste vie à travers une pseudo-religion qu’ils ne connaissent qu’à travers les frasques et les caprices des stars hollywoodiennes. C’est ça, proclamez-vous hindouistes et bouffez de la salade… Je crois que personnellement, je vais me dresser un emploi du temps… Le lundi animiste, le mardi orthodoxe, le mercredi sataniste, le jeudi papiste, le vendredi juive, le samedi musulmane et le dimanche Gweniste (c’est une nouvelle religion avec une super nouvelle à adorer…).

Pour faire parfaitement dans le coup, je conseille à tous ces nouveaux spirituels de se faire une bonne bibliothèque : le Kama Sûtra illustré par Cauvin, la Bible Sataniste avec un cd de Marylin Manson en bonus, un traité sur l’angélogie dans la collection Pour Les Nuls (vous savez comme le HTML pour les Nuls), le Petit Sorcier préfacé par Garcymore et bien sûr toutes les œuvres des grands philosophes qu’a porté la Terre depuis Platon jusqu’à Patrick Sébastien dans la collection « les livres à 10 frs » (je me renseignerai pour ce qui est des nouveaux tarifs en euro). Pour votre intérieur, n’oubliez pas l’encens, la boule de cristal, le masque vaudou made in Taïwan, les cristaux, le pendule, la croix, le bougeoir à sept branches, le tapis pour les prières (on oublie pas, vers la Mecque les prières, vers la Mecque !). On mange macrobiotique, on s’essuye les pieds sur le paillasson, on retire les doigts de son nez et on n’oublie pas de dire bonjour à la dame.
Ah… tant que vous y êtes, fumez donc un petit joint, ça vous ouvrira peut-être les voix de la spiritualité et vous serez peut-être enfin drôles. Parce que pour l’instant, vous êtes juste risibles…
« I have a dream »… Que les gens comprennent que la quête de la spiritualité est une chose sérieuse et pas seulement un phénomène de mode. La spiritualité fait partie intégrante de leur vie et est le reflet de l’âme. Faire du yoga en club, ce n’est pas s’élever… c’est faire du sport.

Bon sur ces bonnes paroles bien martelées, je m’en retourne à mes occupations… je dois finir de marabouter la sale garce qui m’avait loué mon parking avec ma petite poupée et mes petites aiguilles… Après j’vais moi aussi réaligner mes chakras devant la troisième partie de soirée d’Arte.
Amen…


= commentaires =

toto pour Gwen    le 18/07/2006 à 20:06:02
Tu te poses les vrais problèmes : à qui se fier? ,à quoi sert la vie? etc..Lis donc le "Catholicisme pour les nuls" Cela vient de sortir aus éditions "First" et cela t'ouvrira des horizons insoupçonnés.
Salut et fraternité.
TOTO

Lapinchien


tw
    le 18/07/2006 à 20:46:16
on se demande pour qui d'autre que pour les nuls, le catholicisme existe...
Kafka Champ de bataille sous vos scalps    le 18/07/2006 à 22:36:40
Avez vous des nouvelles de Tulia ? je suis inquiet. Pourquoi n'existe t'il plus d'espace pour dialoguer sur ce site, même pour les gens fatigués.
Salutations globales à nihil, Lapinchien, et les autres
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 18/07/2006 à 23:01:23
Tulia, on s'en branle carrément. Le tas de foin est dans la grange. Moi, ce qui m'inquiète, c'est les éruptions solaires et les trous noirs. Le reste, c'est vraiment des conneries.

= ajouter un commentaire =



[Accueil]