LA ZONE -
Résumé : Bon alors comment je fais pour résumer ça moi ? Alors comme d'hab ça commence mal pour cette lettre, avec de magnifiques souvenirs et l'exaltation d'une complicité perdue entre un père et un fils... Bla bla bla, bref un tas de trucs chiants, avant que ça parte tranquillement en vrille. Bien conçu et bien écrit, particulièrement intelligent et sobre, ce texte n'aurait définitivement rien à foutre sur la Zone s'il n'était également particulièrement glauque. Un super bon texte, à lire.

Mon père

Le 10/05/2004
par Darkside
[illustration] Toi que j’appelais « Mon Père »,
Il y a bien longtemps que nos routes se sont séparées. Aujourd’hui, à l’occasion de ta promotion, elles se croisent à nouveau.

Il y a bien longtemps…J’étais alors un enfant timide, qui ne pouvait guère s’imposer dans la cour de récréation. Comme tu me l’expliquais, pendant la tendre enfance ce sont les brutes qui règnent et écrasent les personnalités trop sensibles. Alors comme je l’ai fait elles se réfugient dans les rêves et l’étude. Grâce à toi qui me faisais travailler en dehors des cours, j’ai vite brillé. Rappelle-toi des soirées de révisions, après la classe… La lampe de bureau, unique lumière de la pièce, formait une petite île au milieu de la nuit. Une île où nous étions, toi et moi, comme Robinson et Vendredi. Tu étais le compagnon de ma solitude et je m’accrochais à toi comme une bouée. Nous étions inséparables.

Dans les chemins de campagne tu m’apprenais la nature, tu te souviens de l’herbier ? Tu m’apparaissais comme un grand arbre, serein, rassurant…Lorsque l’on visitait l’église, tu me parlais de Dieu. Dieu ne pouvait être qu’à ton image, resplendissant d’amour et de sagesse. Ma foi de gosse était grande mais peut être n’étais-ce que la foi en toi, la foi en l’amour triomphant d’un monde que je ne comprenais pas. Je n’étais pas au bout de mes découvertes. Ta parole était sacrée, j’en gobais chaque mot comme une eucharistie.

Tu m’avais offert une boite de petit chimiste. Je passais des heures à jouer avec, pendant que mes camarades étaient dans la rue ou les parcs. J’étais si fasciné par ces produits, ces tubes à essai que je préférais rester seul avec mes expériences. Sans nul doute, c’est toi qui as éveillé ma vocation professionnelle.

Et l’été, quand tu m’accompagnais à la plage ! Finies alors les longues digressions intellectuelles, tu étais aussi mon unique compagnon de jeux. Le soleil, la mer et toi ! Après, me disais tu, il fallait bien se doucher pour se débarrasser du sel. C’’est sans doute là que les choses sont devenues étranges.

Au début, je recevais tes caresses comme des marques d’affection, j’aimais sentir tes mains sur mon corps. Et puis tes gestes se précisèrent, provoquant en moi des troubles inconnus. Tu m’expliquais que je devenais un grand et que tous les grands faisaient ça quand ils étaient amis. C’était normal et ça ne me surprenait que parce que la règle voulait qu’on ne parle pas de ces choses là. Les amis ont leurs secrets, juste entre eux. J’en ressentais du plaisir et de la honte, mais puisque tu disais que c’était normal…il y a des choses qui nous sont incompréhensibles dans la volonté de Dieu, me disais-tu! Dans la tienne aussi et j’acceptais de toi de plus en plus de choses que je comprenais de moins en moins, de peur que tu ne m’aimes plus si je refusais.

Pourtant malgré ma soumission à tes caprices, tout cela s’est arrêté. Tu m’avais parlé de l’Eden et du péché qui en chassa le premier couple. Ce qui m’exclu de notre paradis terrestre, ce ne fut pas ton péché, ni le mien, mais peut être une conséquence de celui des origines : le temps. J’avais grandi et ton regard sur moi n’était plus le même. Je ne doute pas que tu ais retrouvé un autre enfant triste dans cet internat à consoler à ta manière. Moi j’ai continué mes études. Hé oui, la chimie…

J’ai réussi dans la vie, si ça peut te mettre du baume au cœur. Je t’épargnerai le récit de mes dépressions, de ma tentative de suicide, des psy et des médicaments. Aujourd’hui j’ai appris par le journal que tu as été promu. Mon Père ! C’est comme ça que je t’appelais. J’aurais tant donné pour que tu sois vraiment mon père, que je n’ai pas connu ! Désormais on t’appellera « Monseigneur », Rien que ça ! Et bientôt « Eminence », Pourquoi pas ?

Je t’imagine, lisant ma lettre, ton visage rougi et une goutte de sueur se forme sur ton front comme lorsque tu devenais libidineux et que tes mains commençaient à me parcourir. Mais rassure-toi, je n’irai pas faire de scandale, raconter le passé trouble du nouvel évêque.

Comme autrefois, je me tairai.

A Dieu donc, Monseigneur.

Par une ultime discrétion, je ne signerai pas.

P.S. : Tu te demandes sans doute pourquoi mon silence. Et bien, c’est peut être que depuis que je travaille dans ce laboratoire de la défense nationale, j’ai acquis une culture du secret. En effet, ici nous mettons au point les armes de demain, comme par exemple une neurotoxine dont il suffit d’imprégner, disons une feuille de papier à lettre et dont l’effet est foudroyant par simple contact cutané…

= commentaires =

nihil


void    le 10/05/2004 à 19:58:53
Petit extrait de mail de Darkside, à qui je disais que son texte me faisait penser aux films Festen et le nom de la rose :

"Le nom de la rose, non, pas vraimment mais certains y on pensé en le lisant. Quand à Festen le souvenir m'en est revenu en l'écrivant. En fait le pire est que cette histoire est d'une banalité terrible, je veux dire qu'elle se produit tellement souvent dans la réalité, il suffit d'écouter les infos...seule la fin change!"

A rebours j'aime bien le début, qui prend un tour bien glauque à la lumière de la fin... Et j'aime bien le coté sarcastique (enfin un peu amer quand même).
Lapinchien


tw
    le 10/05/2004 à 20:33:27
Dis donc, Pedro Almodovar, si l'effet de la neurotoxine est foudroyant, ce connard de prêtre pédophile (pleonasme) il aura jamais le temps de lire la lettre jusqu'au bout ? Alors pourquoi tu nous impose çà ?
nihil


void    le 10/05/2004 à 20:46:44
Peut-être qu'il se méfiait et qu'il l'a lue avec des gants en plomb ?
Darkside


    le 10/05/2004 à 21:20:38
J'ai pensé a l'argument...mais "foufroyant" ça veux pas forcement dire que ca tue en une seconde...peut être deux minutes,juste le temps de lire la lettre!
TriPLe-FeUilLe     le 10/05/2004 à 21:41:57
Et s'il s'en était torché de ta lettre... il aurait eu une belle mort, toute en nuances ?
Darkside


    le 10/05/2004 à 22:42:11
arrête, là tu m'excites!
Super-Pétasse


    le 11/05/2004 à 13:33:01
"Par une ultime discrétion, je ne signerai pas.

P.S. : Tu te demandes sans doute pourquoi mon silence. Et bien, c’est peut être que depuis que je travaille dans ce laboratoire de la défense nationale, j’ai acquis une culture du secret. En effet, ici nous mettons au point les armes de demain, comme par exemple une neurotoxine dont il suffit d’imprégner, disons une feuille de papier à lettre et dont l’effet est foudroyant par simple contact cutané… "


Heu...si le mec y dit qu'il travaille dans un "laboratoire de la défense nationale,(...) ici nous mettons au point les armes de demain,(...)" ben c'est pas la peine qu'il pense rester anonyme ! Y va forcément se faire gauler !

Doit pas y avoir beaucoup d'orphelins qui seraient passés par une institution catho où sévissaient Mr l'Curé ! Hein ? Et du coup les flics...ils sont quand-même pas si cons que ça, y vont forcément faire le rapprochement, hein ?

Darkside...planque ton cul, j'entends déjà la sirène...

Piiiiiiiiiiiiin Pooooooooooooooooooooooooon !


(Comment ça on s'en fout ? OK, je sors !)
Le Petit Prince La gloire de mon père DTCS ?    le 11/05/2004 à 17:06:59
Et Nihil qui fait semblant de tout avoir lu bien comme il faut, en bon rédac'chef consciencieux ! Ben, tu devrais commencer par relire ton résumé ! Mais peut-être que ce n'est pas toi qui l'a écrit ?...

Je cite "... avec de magnifiques souvenirs et l'exaltation d'une complicité perdue entre un père et un fils..."

Et c'est pas la peine de pirouetter en essayant de nous la jouer sur le thème de "c'était pour préserver le supense", hein ? On pige quand même très vite qu'il s'agit d'un prêtre et pas du père du narrateur... quand on a pris la peine de lire le texte, évidemment...

Lapinchien


tw
    le 11/05/2004 à 18:14:14
pas évident, je pense personnellement qu'il s'agit de la complainte d'un tortelini Panzani vindicatif ayant échappé à une orgie gloutonesque de Don Patillo
Darkside


    le 11/05/2004 à 19:21:15
En effet, SP, ça aussi j'y avait pensé et l'argument est tout à fait valable. Au déprt je voulais lui faire dire que "comme dans mission impossible, grace à un produit qui réagit au contact de l'air, la lettre s'autodétruirait dans les minutes qi suivent...puis parler de la neurotoxine. Mais ça copmpliquait un peu trop et j'ai préféré la sobriété, pensant que PERSONNE NE REMARQUERAIT!!!!!!GGGGRRRRRRRRRRR!!!!!!!!!!!
Lapinchien


tw
    le 11/05/2004 à 19:37:45
va pas nous faire croire que t'as préféré la sobriété.. le recit empeste l'alcool... çà se voit que c'est l'oeuvre d'un drogué
Lapinchien


tw
    le 11/05/2004 à 19:37:45
va pas nous faire croire que t'as préféré la sobriété.. le recit empeste l'alcool... çà se voit que c'est l'oeuvre d'un drogué
pouf     le 11/05/2004 à 20:37:50
Mais que sont devenus nos drogués, je vous le demande?
pouf     le 11/05/2004 à 20:37:50
Mais que sont devenus nos drogués, je vous le demande?
Darkside


    le 11/05/2004 à 20:53:33
Je proteste contre cette ignomineuse attaque concernant ma vie privée, je vais en parler à mon éducateur...
pouf     le 11/05/2004 à 22:37:22
oui entre 2 fellations, il pourra sans doute être à l'écoute, qui sait?
Darkside


    le 12/05/2004 à 00:06:31
quitte a me faire enculer je préfère que ca soit par un laïque! Vive la république!
Aka


    le 12/05/2004 à 11:22:53
J'ai vraiment bien aimé.

Petit prince faut que tu arrêtes de te la péter un peu, parce que perso je m'en suis pas rendue compte "très vite" comme tu as dit. Si c'était là pour nous montrer ta pseudo supériorité due à l'age, il n'y avait pas besoin de ça. Parle nous plutot des who, on ne cernera que mieux que t'es un vieux con.

Je disais donc, j'ai bien aimé. Style impeccable, révélation qui tombe pile poil. Par contre je trouve que la fin est vraiment superflue. Elle gache un peu l'horreur du truc en le rendant moins probable et, franchement, un brin comique.

Commentaire édité par nihil.
Nagash


    le 12/05/2004 à 14:38:12
J'ai bien aimé.C'est sobre et habilement mené, juste assez pour être parfaitement crédible,on passe des souvenirs doucereux(même si dès le début, bizarrement, on ressent quand même une sorte de malaise )à une amertume froide et résignée des plus dérangeantes,ca colle bien..jusqu'à la fin.
En fait la chute sur le coup est bonne,on tombe pas mal sur son cul.Mais une fois digérée c'est vrai qu'elle donne un caractère un peu caricatural au truc,la lettre piégée c'est très classique.
Ce qui aurait pû être très interressant ça aurait été de faire la même chose mais au confessionnal.Le mec vient se confesser à "son père" sous couvert de l'anonymat, un anonymat qui s'effrite au fur et à mesure des confessions.Tout ca pour achever ses confessions( et pas que ses confessions d'ailleurs) en sortant un poignard en guise de pénitence...
nihil


void    le 12/05/2004 à 15:12:36
Ca c'est une putain de bonne idée, ce serait possible qu'au lieu de sortir un poignard, le mec sorte plutôt un bombardier atomique ? Y aurait plus de couleurs, ce serait sympa, faut des effets spéciaux maintenant pour pas se faire niquer par Hollywood.
>Ou alors à la place de sortir un poignard, le mec sort un castor. Ca ça frappe.
nihil


void    le 12/05/2004 à 15:22:52
Et je vous annonce qu'à la mi-temps de ce magnifique match entre les Miami Catholics et les Chicago Heretics vous retrouverez des animations inédites telles qu'un commentaire hilaratif de Lapinchien et bien d'autres...
Lapinchien


tw
    le 12/05/2004 à 15:41:24
mieux que la fin alternative bonus dvd, Nagash invente l'histoire alternative...
Le Petit Prince .    le 13/05/2004 à 11:26:14
Aka, le fait que tu n'aies paqs "pigé très vite" ne me surprend guère. Cela dit, ce n'est quand même pas ma faute
si tu es conne.
Et c'est vrai qu'apprendre soudainement que "behind blue eyes" est une chanson écrite par Pete Townsend et Roger Daltrey bêtement reprise par Limp Bizkit peut causer un choc irréversible à une personne mentalement perturbée et psychologiquement mal préparée.
En revanche, tu peux continuer à écouter Lorie en toute quiétude, les textes sont bien d'elle.
Lapinchien


tw
    le 13/05/2004 à 12:38:41
pas sur une gerbille hydrocephale à dépose une plainte à la SACEM pour plagiat
El Defoncer bah putain    le 13/05/2004 à 18:40:16
j'y est trop cru, j'avais la larme à l'oeil est tout est tout.. héhé je porte bien mon nom :D
Kirunaa


    le 13/05/2004 à 19:51:00
J'arrive encore apres la bataille... et merde !
pouf     le 13/05/2004 à 22:16:13
Non t'en fais pas pour la bataille Kirunaa, on les enculera tous !
pouf     le 13/05/2004 à 22:16:13
Non t'en fais pas pour la bataille Kirunaa, on les enculera tous !
Aka


Petit prince    le 14/05/2004 à 00:41:11
***Private joke on***

Essaye pas de te la péter genre "je connais la musique des jeunes d'aujourd'hui" parce que c'est pas de Limp Bizkit la reprise. A tous les coups c'est Panoramix qui a du te souffler ce nom, c'est bien de la musique de jeune économiste branché.
De plus, si tu cessais de t'écouter parler et que tu t'ouvrais un peu aux autres (et à la jeunesse justement), tu devrais te souvenir que j'avais mentionner ne pas aimer ce morceau. On peut en effet connaitre des choses, en débattre et ne pas les apprécier pour autant. C'est peut-être trop demander à un vieux monomaniaque, certes.
Ou alors tu nous parles ici de tes gouts inavoués : apprécier les who, Limp Bizkit et Lorie, c'est assez paradoxal, mais il faut bien assumer ses contradictions.
Tout ça c'est un peu comme des histoires de clim', n'est ce pas... camarade...

mouahahahaha

***private joke off***

Commentaire édité par nihil.
Darkside


    le 14/05/2004 à 09:22:42
... moi qui suis aussi jeune que Le Petit Prince j'aime bien certains groupes gothiques comme Dargaard ou Nightwish , de groupes de rap comme AIM ou Assassin, du métal comme Métallica...mais ça ne vaux pas Marcel Amont ou les Compagnons de la chanson, bien sur!
Le Petit Prince Aka    le 14/05/2004 à 09:31:17
Un monomaniaque et une psychorigide... on aurait pu faire un beau couple s'il n'y avait pas cette salope de Bizontin entre nous...
La reprise de "behind blue eyes" est bien de Limp Bizkit, je confirme. Sors un peu de tes certitudes. De toutes façons, on ne va pas tergiverser sur un morceau que tu n'apprécies pas... Mais tu aimes bien parler pour ne rien dire, toi, hein ? J'avais remarqué, déjà... Comme quoi, il m'arrive d'écouter, aussi...
Cet espace de commentaires tourne carrément au procès d'intention. Les autres, si ça vous emmerde, surtout n'hésitez pas à fermer voggle, c'est pas la démocratie ici, Nihil l'a assez répété. Tu vois que j'écoute, connasse ! (tu permets que je t'appelle connasse ? D'ailleurs c'est marqué sur ton badge...)
pouf     le 14/05/2004 à 10:27:34
Darkside tu oublies les 4 barbus bordil!
Sinon c'était pas Elodie la connasse ?
Bizontin.     le 14/05/2004 à 13:11:52
Si vous pouviez me lâcher un peu...
Aka


Suite    le 14/05/2004 à 19:30:23
Ok ok c'est Limp Bizkit. Je ne donnais en fait que l'exemple parfait de ma psychorigidité afin d'appuyer ton argumentation... C'est un peu comme parler pour ne rien dire, ça sert souvent de faire valoir aux gens sans éclat. La prochaine fois je te laisserai te débrouiller.
Je te permets évidemment de m'appeler connasse, je trouve ça sympa qu'on commence à en arriver au petits mots doux, hein vieux con.
Quant à notre couple hypothétique : t'es pas encore assez vieux pour moi, mais ça aurait pu être marrant ouais.

Pouf, quand tu ne sais pas de quoi parle les sujets, évite d'intervenir. A part si tu voulais aussi montrer comment on fait pour parler pour ne rien dire.

Bizontin, je t'aime.
Aka


Suite    le 14/05/2004 à 19:30:23
Ok ok c'est Limp Bizkit. Je ne donnais en fait que l'exemple parfait de ma psychorigidité afin d'appuyer ton argumentation... C'est un peu comme parler pour ne rien dire, ça sert souvent de faire valoir aux gens sans éclat. La prochaine fois je te laisserai te débrouiller.
Je te permets évidemment de m'appeler connasse, je trouve ça sympa qu'on commence à en arriver au petits mots doux, hein vieux con.
Quant à notre couple hypothétique : t'es pas encore assez vieux pour moi, mais ça aurait pu être marrant ouais.

Pouf, quand tu ne sais pas de quoi parle les sujets, évite d'intervenir. A part si tu voulais aussi montrer comment on fait pour parler pour ne rien dire.

Bizontin, je t'aime.
pouf     le 14/05/2004 à 20:15:59
Ouais ouais tu vois que tu comprends les choses quand tu t'en donnes la peine Aka.
Bizontin. Et en plus t'es sourde !..    le 14/05/2004 à 20:34:35
Je veux pas qu'on m'aime... Je veux pas qu'on m'aime... Je veux pas qu'on m'aime... Je veux pas qu'on m'aime... Je veux pas qu'on m'aime... Je veux pas qu'on m'aime... Je veux pas qu'on m'aime... Je veux pas qu'on m'aime... Je veux pas qu'on m'aime... Je veux pas qu'on m'aime... Je veux pas qu'on m'aime... Je veux pas qu'on m'aime... Je veux pas qu'on m'aime... Je veux pas qu'on m'aime... Je veux pas qu'on m'aime... Je veux pas qu'on m'aime... Je veux pas qu'on m'aime... Je veux pas qu'on m'aime... Je veux pas qu'on m'aime... Je veux pas qu'on m'aime... Je veux pas qu'on m'aime... Je veux pas qu'on m'aime... Je veux pas !
Darkside


    le 14/05/2004 à 21:09:28
Hé Petit Prince, je croyais que c'était moi le monomaniaque!
Sinon Pouf, la reprise de "Smell like Teen spirit" par les quatres barbus est excellente...
X


    le 14/05/2004 à 21:26:00
A vos âges ...
Darkside...soit on s'épanouit comme une fleur! ;-)
Petit Prince...soit on se flétrit d'amertume...
Aka


    le 14/05/2004 à 21:33:33
Pouf. Merci d'essayer de faire que je me connaisse mieux moi même (sur ma faculté de compréhension ou non par exemple), mais il me semble que j'arrive à gérer de ce coté là.

Bizontin. Mon coeur est brisé, je vais devoir me rabattre sur GB à cause de toi.
pouf     le 15/05/2004 à 21:55:59
J'en suis fort aise et me sens soulagée soudainement !
X


    le 16/05/2004 à 20:07:03
Après relecture, je précise mes propos pour Petit Prince:
J'aime pas quand tu fais celui qui sait tout sur la musique devant les p'tits jeunes: on ne sait jamais tout!
J'aime bien quand tu parles de HFT, tu le cites toujours à propos et avec des jolis extraits...
Kirunaa


    le 16/05/2004 à 21:54:24
Et si on en venait aux mains pour changer ?
nihil


    le 16/05/2004 à 23:37:47
Bah moi ça fait deux ans et demi que je tabasse mon écran tellement vous m'énervez... Je dirais que le problème pour en arriver aux mains, c'est la distance...
Le Petit Prince X    le 17/05/2004 à 11:10:59
Satan va plus chez Mick Jagger voir ses admiratrices,
Bouffer la bidoche de leurs mères dans des tubes en plastique.
Au dernier banquet des zonards j'ai failli m'étrangler
Quand j'ai vu lady Jane au bras d'un prêtre-ouvrier.
Veuillez parler à mon flipper, mon juke-box est malade...
Oh, yeah !
Arkanya


    le 17/05/2004 à 20:15:25
Idem qu'un peu tout le monde, enfin sauf les quatre cents précédents commentaires qui ne parlent pas du tout du texte, au détail près que comme chaipuqui je trouve la fin en trop, à la limite, l'idée qu'il n'aurait pas été buté laissait imaginer le malaise qu'il pouvait ressentir, et c'est ça qui aurait été bien glauque, qu'il sache que planait au-dessus de lui une menace pour sa carrière parfaite.
Cependant que je lisais le texte, une question existentielle m'a taraudée, pourquoi les enfants sont-ils traumatisés par les sévices sexuels, est-ce qu'ils le sont instinctivement alors même qu'ils les subissent, ou le sont-ils plus tard, une fois que la société leur inculque les valeurs morales qui les rend aptes à se rendre compte après coup qu'ils ont été abusés ?
nihil


void    le 17/05/2004 à 20:50:26
Bof sans doute un peu des deux, ou alors ça dépend peut-être aussi des cas... Déjà si la victime a plus de quelques années tu peux parier qu'elle a déjà le crâne bien bourré de notions morales donc la deuxième hypothèse est d'ores et déjà valable.
Et admettons qu'il n'ait aucune notion morale, y a surement la douleur physique qui peut traumatiser, où la pression morale exercée sur le gamin par l'adulte...

Si il n'y a ni violence ni pression psychologique, je crois pas qu'un tout jeune gamin se rende bien compte qu'on lui "a fait du mal" comme on dit, mais ça viendra très vite, dès que son éducation lui laissera entrevoir des interdits et des tabous sur la sexualité... Je ne crois pas à l'explication "instinctive". La pédophilie n'est pas un tabou animal, biologique, mais social...
Arkanya


    le 17/05/2004 à 21:21:15
Bien, c'est un peu ce que je pense aussi, finalement c'est doucement marrant de se rendre compte que les plus grands maux de la société sont ceux qu'elle se crée elle-même, de se rendre compte que sans les valeurs morales des tas de gens ne souffriraient pas, de s'apercevoir que si on était pas englués dans une moralité salvatrice sensée nous apprendre à mieux vivre, on aurait pas la moitié des soucis qui nous torturent en permanence...

Belle connerie la morale...
Darkside


    le 17/05/2004 à 22:45:10
Au dela d'une histoire de morale il faut quand même ne pas oublier que l'enfant a certes une sexualité mais qui est latente, qui s'éveillera normalement à la puberté. Lorsqu'on lui fait accomplir des actes dont il ne saisi pas le sens il y a toute l'angoisse de sentir en lui un trouble sur lequel il ne peux mettre de mots. De plus pour lui les adultes ont toujours raisons. Les interdits sur la pédophilie comme st l'inceste sont bien sociaux si on veux, mais en fait ceux sont eux qui permettent à la société d'exister, à l'homme d'être humain.Par la limitation apportée à notre désir (on ne viole pas, on ne tue pas) nous reconnaissons l'existence de l'autre...bon , mais on est plus sur la Zone là...
Darkside


    le 17/05/2004 à 22:45:10
Au dela d'une histoire de morale il faut quand même ne pas oublier que l'enfant a certes une sexualité mais qui est latente, qui s'éveillera normalement à la puberté. Lorsqu'on lui fait accomplir des actes dont il ne saisi pas le sens il y a toute l'angoisse de sentir en lui un trouble sur lequel il ne peux mettre de mots. De plus pour lui les adultes ont toujours raisons. Les interdits sur la pédophilie comme st l'inceste sont bien sociaux si on veux, mais en fait ceux sont eux qui permettent à la société d'exister, à l'homme d'être humain.Par la limitation apportée à notre désir (on ne viole pas, on ne tue pas) nous reconnaissons l'existence de l'autre...bon , mais on est plus sur la Zone là...
Arkanya


    le 17/05/2004 à 23:33:40
Zone ou pas Zone, si l'interdit n'existait pas, il n'y aurait pas de malaise, tu ne peux pas le nier. Bien sûr la douleur physique est traumatisante, mais il existe des peuplades où l'inceste et la pédophilie sont monnaie courante, et ne sont pas réprimés par la société, est-ce que ces enfants sont malheureux ? Je ne fais l'apologie ni de l'un ni de l'autre hein, n'allez pas me prêter des intentions que je n'ai pas, juste je me pose la question de savoir dans quelle mesure nous nous créons de plus en plus nos propres maux, et si au lieu de reconnaître l'existence de l'autre comme tu dis, on ne serait pas de plus en plus tentés de reconnaître uniquement notre petite existence égocentrique et toute-puissante, je me demande si l'humanité ne serait pas en bonne voie pour appliquer de plus en plus d'interdits, de tabous, de façon à ce que chacun se regarde le nombril, enfermé dans ses pseudo-névroses.
nihil


void    le 18/05/2004 à 01:07:05
Je suis au moins d'accord avec Darkside sur le point qu'on ne peut structurer une société qu'autour d'interdits, de règles... Bref d'une morale. Toutes les souffrances engendrées par le trop ou le pas assez de respect de ces règles est inhérente à la constitution de toute société. Je l'ai toujours dit d'ailleurs, les sociétés c'est de la merde hin hin.

Là où je suis moins d'accord c'est sur le coup de ce tabou qui définirait en quelque sorte notre humanité... C'est plutôt mignon, mais faut remettre en perspective quand même... Les interdits ça évolue, ça dépend des périodes. Aujourd'hui on est dans le culte du libre-arbitre supposé, à savoir que toute personne non-consentante est une victime... Y a eu des périodes où convertir de force des non-catholiques était un acte moral (ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres, mais qui montre qu'il y a eu des périodes où le consentement n'était pas la valeur reine). Et les gens de la Renaissance étaient humains que je sache... Nan c'est juste qu'il faut admettre que la morale, c'est essentiel pour une société, mais très fluctuant, adaptable en fonction des mentalités (regardez l'avortement, le mariage homosexuel, tous ces trucs vus comme amoraux il y a quelques décénnies seulement). L'humain n'a pas une morale par nature, il s'en impose une pour vivre en société, c'est de la putain d'auto-contrition ouais !

Commentaire édité par nihil.
Kirunaa


    le 18/05/2004 à 11:50:16
Je vais assez dans le sens de Nihil et Darkside à une nuance près que je veux préciser.
Je pense qu'on est d'accord qu'à la base, l'humain est avant tout un animal. Et quand Nihil dit "La pédophilie n'est pas un tabou animal, biologique, mais social...", je ne suis pas trop sûre. Je n'ai pas de preuve mais je ne pense pas qu'aucune race animal commence quelque relation sexuelle que ce soit avant la puberté (à part peut être les bonobos ?).
Je suis d'accord que l'inceste est quelque chose de purement moral et arbitraire. S'il est vrai que ca peut entrainer des malformations chez les jeunes au bout de quelques generations, je ne vois a part ca aucun probleme physiologique reel.
Par contre des relations avant la puberte, si on part de l'interet pur et simple de la reproduction, ca n'a aucun sens. Par contre, si jamais le jeune (garcon ou fille), est forme tres tot, il n' y a pas de raison technique au fait qu'il n'ai pas de rapports sexuels. Apres tout, meme s'il/elle n'a que 8 ans, il est physiologiquement mur pour ca !
Le question est de savoir si un jeune de cet age est capable d'apprehender ce qui lui arrive, mais honnetement, si c'est fait "en douceur" et que le jeune est conscient de ce qui lui arrive et consentant, il n'y a pas d'autre raison que la morale au fait de voir ca comme qqch de "mal".
Darkside


    le 18/05/2004 à 13:18:13
Ca demanderai pas mal developpements mais les "limites" dont je parlais ne doivent pas être seulement considérées sous leur aspect négatif et frustrant, ils sont aussi ce qui nous structure. Le diston populaire dit que "ma liberté s'arrête la où celle de l'autre commence". Voila précisement les limites. Je n'ai pas le droit de violer la première femme qui me plait ni voler mon voisin ni cogner un passant juste parce que je suis vénére. On est d'accord la? Voila comment les "interdits" permetent non seulement à la "sociètè" d'exiter mais aussi à la conscience individuelle d'apparaitre. En reconnaissant que je ne peux pas tout faire avec l'autre je reconnais la ou il commence et donc la ou je finis et donc que je suis une personne diférenciée du reste du monde.
Dans mon travail je rencontre (entre autres) deux types de personnalités:
- Les schizophrènes qui n'ont pas constitués une personnalité différenciées et qui sont en proie à de terrifiantes angoisses de morcellement
- Les psychopathes qui n'ont pas intégrés de façon positives les "limites". Ceux la ne supportent pas les frustrations, agissent sur impulsion.Ceux la passent leur vie entre la prison et l'hôpital psy et finissent souvent par se suicider.

Darkside


Suite (erreur de manip)    le 18/05/2004 à 13:24:40
Evidement les interdits et tabous sont relatifs aux cultures et époques mais il y en a toujours.. Il faut quand même faire une différence entre un comportement individuel comme l'homosexualité et ceux qui mettent en cause des thiers.
Un mot sur le tabou (universel) de l'inceste; sa cause n'est pas biologique mais sans doute est-il lié au fait qu'en interdisant de trouver un partenaire dans la famille il pousse a creer des liens a l'extérieur
nihil


void    le 18/05/2004 à 17:48:09
Ouais ton raisonnement est largement valable si tu considères qu'un être humain ne peut être réellement humain qu'en société (d'ailleurs ça se tient comme idée, quoi de plus grégaire qu'un être humain). Ca lui ôte un peu sa qualité d'individu à part entière mais OK on va pas chipoter, t'es dans le vrai, on est pas du tout des individus mais seulement des composants interchangeables d'un tout.

Pour recentrer le débat les exemples de Kirunaa m'ont rappelé que dans la plupart des civilisations sauf la notre jusqu'à il y a peu, les gamines sont mariées (contre leur gré d'ailleurs et ça ne choque pas la morale dans ces civilisations) très tôt, des fois à partir de 10 ans, avec des mecs beaucoup plus âgés... Ca me surprendrait que ce genre de pratiques soit de la simple barbarie imbécile, c'est juste une autre vision des choses...
nihil


    le 18/05/2004 à 17:51:31
Oh et je me permets de rappeler aux bien-pensants de service qu'ici on ne défend ni n'excuse personne hein. C'est une évidence.
Darkside


    le 18/05/2004 à 19:51:35
Pour recentrer le débat les exemples de Kirunaa m'ont rappelé que dans la plupart des civilisations sauf la notre "jusqu'à il y a peu, les gamines sont mariées (contre leur gré d'ailleurs et ça ne choque pas la morale dans ces civilisations) très tôt, des fois à partir de 10 ans, avec des mecs beaucoup plus âgés... Ca me surprendrait que ce genre de pratiques soit de la simple barbarie imbécile, c'est juste une autre vision des choses..."
Ben oui, j'ai pas dit le contraire...Mis est-ce que c'est de la pédophilie? dans sociétés la les gamines sont pubères trés tôt et mères a 15 ans. Elles meurent aussi beaucoup plus tôt d'ailleurs, un peu comme dans nos sociétés il y encore quelques générations.
Je n'ai pas la prétention d'apporter des réponses définitives...
Darkside


Hé Nihil!    le 18/05/2004 à 19:57:54
J'ai pas dit non plus qu'on était interchangeables...ni qu'on était pas des indvidus a part entière. Seulement que le reconnaissace nos limites nous structurent comme les rives d'un fleuve lui donnent sa force...Bon...l'image est nulle...je retourne écrire une histoire de chien de chat..
Lapinchien


tw
    le 18/05/2004 à 20:11:19
*gratage de ma barbe*
*faisage d'un rond de fumée*

Je signale à nos telespectateurs que vous pourrez trouver cet excellent récit :http://zone.apinc.org/article.php?id=556
aux editions la Zone bien sûr... et maintenant poursuivons le débat...


*tapotage de ma pipe*
*faisage d'un rond de fumée*
Kirunaa


    le 18/05/2004 à 20:51:44
"Mais est-ce que c'est de la pédophilie? dans ces sociétés la les gamines sont pubères trés tôt et mères a 15 ans."

Mais tu sais, dans "nos" sociétés, c'est pareil. J'en connais plusieurs qui l'étaient avant 10 ans.
Kirunaa


@LC    le 18/05/2004 à 20:52:25
Tu fumes la pipe toi ?
hinhinhin.

Pardon.
nihil


void    le 18/05/2004 à 21:06:01
Hein c'est pas ce que t'avais dit ? Tu voudrais dire que j'entends que ce que je veux entendre et que je m'en sers pour ma propre argumentation ?? Naaaan je suis pas comme ça moi hin hin...
Bon bah c'était bien ce débat, on fait quoi maintenant ? On pourrait aller tuer des bébés phoques ?
nihil


void    le 18/05/2004 à 21:06:01
Hein c'est pas ce que t'avais dit ? Tu voudrais dire que j'entends que ce que je veux entendre et que je m'en sers pour ma propre argumentation ?? Naaaan je suis pas comme ça moi hin hin...
Bon bah c'était bien ce débat, on fait quoi maintenant ? On pourrait aller tuer des bébés phoques ?
crdp     le 18/05/2004 à 21:25:19
On pourrait aller tuer des bébés phoques ?
>>>>

Nan on va tuer Bardot .
Darkside


    le 18/05/2004 à 21:38:44
Prochain débat: Est il moral d'enculer les bébés phoques? Est-ce de la zoophilie ou de la pédophilie? Estce que baiser Bardot s'apparente a la nécrophilie où à la scatologie?
Abbé Pierre


    le 09/12/2005 à 21:04:38
Prout.
Mill


site lien fb
    le 08/02/2007 à 11:35:47
Le style acéré, précis, ironique m'a happé d'emblée. J'aime beaucoup le ton de tout le récit, entre sarcasme froid et un pathos volontairement factice. Chiadé. Le sujet ne me passionne pas, en revanche. Mais putain, ça fonctionne du tonnerre.
Arkai59


    le 08/02/2007 à 16:30:26
réponse à darkside:je dirai que le fait de baiser Bardot relèverai d'une action désespérée apparentée au suicide.
ça te va?
Pour les phoques vas-y tout seul, je ne suis pas emballé par cette charmante proposition qui ne m'est pas digne d'intérêt.
Glaüx-le-Chouette


    le 08/02/2007 à 22:29:16
Et pour le truc que t'es censé commenter au lieu de parler à des morts, connard ?
Arkai59


    le 09/02/2007 à 13:01:35
I'm sorry.Je ne comprends pas vos aboiements de bite:veuillez reformuler votre question sans faire de fellation....
Narak


    le 09/02/2007 à 18:50:55
Putain t'es pénible, mais d'une force...

= ajouter un commentaire =



[Accueil]