LA ZONE -
Résumé : Bienvenue dans la vie quotidienne de merde de Taliesin. Fallait s'y attendre, ça donne dans le régionalisme puant et la haine de l'étranger. Mais le quotidien dérape peu à peu et on se retrouve en plein article de la Saint-Con (en Août ?) et un putain de bon. Taliesin se détend tellement que son style commence à fleurer bon le bouseux testostéroné et c'est pas un mal. Du Djinny boosté aux amphétamines.

845 DTC 75

Le 31/08/2004
par Taliesin
[illustration] 14h15 : « Putain, mais qu’est-ce que c’est que ce gros naze qui se gare à moitié sur la route avec sa grosse charrette de BMW de merde, que j’ai plus la place de passer ??!! » Je lis sa plaque : 845 DTC 75. OK compris, tout est normal, cet empaffé de touriste francilien se croit chez lui, dans ses colonies. J’ai plus qu’à attendre.
Le v’là qui descend de son carrosse, ce blaireau. Chauve, la cinquantaine bronzée aux UV, bedonnant, short-chemisette, l’appareil-photo triomphant sur son gros bide mou, comme une prothèse illusoire. Parfait échantillon de l’aventurier contemporain partant à la découverte d’exotiques contrées indigènes. Vive le charme de la province, dépaysement assuré à deux heures de TGV de la capitale ! Mes couilles, oui ! Mais qu’est-ce qu’il fout ce con ? Ah, le monsieur veut prendre en photo la chapelle qu’est sur le bord de la route. Y a un parking à deux cent mètres, mais non, l’a fallu qu’il se gare juste en face de l’édifice, des fois qu’il choperait une hernie en bougeant son gros cul, ce porc ! Pas moyen de passer, en face, il y a deux tracteurs, un camion de volailles, un autre de fruits et légumes, et v’là une bétaillère de gorets qui se pointe à l’horizon. La Bretagne, première région agricole de France, merci bien ! En parlant de volailles, mémère est restée dans la charrette à compulser le guide du Routard. S’en fout pas mal des chapelles et de son con-joint, la vioque. Doit être en train de choisir le prochain site qu’ils iront polluer de leur présence. Ah ! Enfin, la route est libre ! Je double juste au moment où le gros sac regagne son véhicule. Je lui rase les miches, klaxonne, bras d’honneur, insultes, et plus si affinités, heureusement pour lui, je suis pressé et j’ai pas d’extincteur sous la main.

15h00 : Je hais les supérettes. En plus, c’est mon jour de chance, aujourd’hui : je fais la queue aux caisses, et juste devant moi, il y a un octogénaire sonotoné qui dépose ses courses sur le tapis avec des gestes de parkinsonien alcoolique : mou pour le chat, couches Confiance, pastilles de détartrage pour son appareil dentaire, et y en a encore plein son caddy. Putain, le temps qu’il pose tout ça sur le tapis, mise en sac, paiement à la pétasse de caissière, rechargement de caddy, ma journée est foutue ! Et moi, j’ai juste deux packs de bière et trois bouteilles de Whisky, bordel ! Vraiment pas de bol. Tout à coup, j’explose, j’suis pas patient, moi : j’attrape le vieux croulant par le col et je lui explose la gueule sur le tapis roulant. « Mais-tu-vas-te-dé-pê-cher-un-peu-pa-py-oui-ou-mer-deu ? » A chaque syllabe, sa tête va à la rencontre du tapis avec un sympathique bruit mat. Y a des morceaux de chair et de dentier sur mes canettes, c’est dégueulasse. J’évacue l’ancêtre à grands coups de pompe dans son anus artificiel. C’est mon tour, pas trop tôt. Je fais à grand sourire à la caissière, qui ne pipe mot, elle doit préférer autre chose, je paye, et sors avec mes emplettes. Ah, j’ai oublié de vous dire, il y a quand même un point positif à ce périple supérettien heddomadaire : j’ai dégoté aux rayons produits ménagers un superbe lance-flammes d’occasion en parfait état de fonctionnement. On ne sait jamais, ça peut servir.

15h30 : je m’y attendais à celle-là, presque une prémonition : 845 DTC 75 est juste devant moi, à 20km/heure, au milieu de la route. Doivent admirer le paysage, ces deux débiles. Y a rien à voir : des champs sulfatés au Fipronyl, des bosquets, des talus, un ruisseau nitraté avec des poissons le ventre en l’air, quelques vaches folles, la Bretagne profonde, quoi. On passe un virage au ralenti, puis, ligne droite, route dégagée, je fonce et me rabats juste devant le capot de son tank. Je sens un léger choc à l’arrière de ma voiture. Pas grave, je m’en tape, je roule dans une épave. J’empoigne le lance-flammes et je sors. Le gros lard a baissé sa vitre et commence à m’injurier. S’il est pas mignon, cet avorton ! Je braque le lance-flammes en plein dans sa tronche de gland et je hurle :
« VIVE LA BRETAGNE LIBRE DANS TON CUL CONNARD !!!!! »
Pffffffffffouuuaaawwww !!! Odeur de chair cramée, de poils de goret roussis. La vioque a morflé aussi, sont tout noir les deux parigots. Bretagne, destination idéale pour parfaire votre bronzage.
Pfff, ça va mieux, vachement décontractant comme sport, la crémation de touristes.

Y a pas à dire, en Bretagne au mois d’Août, c’est la Saint-Con tous les jours !

= commentaires =

Narak


    le 31/08/2004 à 18:51:31
J'adore
Narak


    le 31/08/2004 à 18:54:45
Putain je vais finir par devenir un suce-boule moi !
ah...trop tard
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 31/08/2004 à 19:52:11
J'ai surtout bien ri à 'sympathique bruit mat', je ne sais pas pourquoi. J'aime tout ce qui est sympathique, je crois.
Taliesin


    le 31/08/2004 à 20:21:27
L'éclatage de tête de vieux con a toujours un coté très sympathique, voire même ludique et guilleret, si, si.
Tyler D


    le 31/08/2004 à 20:22:16
ah ben ouais je vois c'est la bagnole cramée avec des bouts de graisse sur le fauteuil que Jack va voir dans fight club.
putain t'as oublié de raconter que la petite mioche s'est fourrée l'appareil dentaire dans le cendrier au moment ou t'as fait piler le gros porc.
Taliesin


    le 31/08/2004 à 20:56:29
C'est qui ce Jack ? Et de quelle mioche tu parles ? Et j'ai le droit d'écrire des textes sans faire forcément référence à un film ou je ne sais quelle autre connerie ?
Tyler D


    le 31/08/2004 à 21:00:07
ben si t'avais rajouté ce détail ça aurait pu coller parfaitement avec la scène du film
Taliesin


    le 31/08/2004 à 21:07:39
Ouais, mais là, ça colle parfaitement avec le rapport de la gendarmerie de Châteaulin, juste après mon arrestation.
nihil


    le 31/08/2004 à 22:49:47
PUTAIN DE PLAGIAIRE
Taliesin


    le 31/08/2004 à 22:52:37
J'ai corrigé l'orthographe quand même, parce que le brigadier Moudunoeud, c'est encore pire que le Defoncer.
Taliesin


    le 01/09/2004 à 08:23:01
Sinon, je me dois d'apporter quelques rectifications au premier commentaire de Nihil : les termes "régionalisme" et "haine de l'étranger" sont ici inappropriés, et de plus contradictoires. Il fallait comprendre "indépendantisme" et "haine du colon", d'où l'expression "dans ton cul gros colon", parfaitement illustrée par la photo où l'on voit un colon de droite, un colon de gauche, et un colon en travers de la route, justement. Quant à l'adjectif "puant", je pense qu'il fait référence au nombreuses porcheries qui parsèment notre beau pays breton. Et c'est qui cette Djinny ?
nihil


    le 01/09/2004 à 08:32:39
Pour tout dire, je me suis demandé où était la part de la xénophobie dans ce texte, et ensuite j'ai bu six bières et j'ai oublié.
Kirunaa


    le 01/09/2004 à 09:30:55
Mouarf.
Aka


    le 01/09/2004 à 13:39:51
Ouais t'as raison Taliesin, pour le coup je te dédicace cette chanson :

Les parisiens sont des PD darladiladada
Des fils de putes des enculés darladiladada
C'est par les couilles qu'on les pendra darladiladada
Oui mais des couilles ils n'en ont pas darladiladada

A quoi j'ajouterai :

Paris, Paris on t'encule

(les puristes sauront que la première chanson est normalement destinée aux marseillais, mais comment dire... je m'en branle)
El Defoncer     le 01/09/2004 à 16:31:22
Si ils sont venu en tgv, comment ca se fais qu'ils sont en bmw imatriculer à paname ?
Sinon c'est pas mal quoique là, y'à vraiment rien d'original.
Le paragraphe ou tu décris les blaireaux, j'avais l'impretions de lire la description de mes parents; c'est mon passage préfairer.. le coup du vieu qui ce fait éclater
ca on la tous fantasmer.
manque d'originaliter flagrant - 12/20
Taliesin


    le 01/09/2004 à 17:00:23
L'expression "à deux heures de TGV de la capitale" est un euphémisme exprimant d'une manière générale un rapport "distance/durée du trajet" assez court. J'aurais pu dire "à une heure d'avion de Roissy Charles de Gaule" ou "à dix jours de gnou de Pontault Combault". Si les vacanciers parisiens ressemblent à tes parents, je comprends que ce texte n'ait rien d'original pour toi, et ce n'était pas son but. Et si l'éclatage de vieux te fait fantasmer, couche donc tes fantames sur papier au lieu d'astiquer ton orvet de calbute.

Ton commentaire est sans aucun intérêt et qui plus est bourré de fautes : 2/20 DTCC
El Defoncer     le 01/09/2004 à 17:30:17
moi quand je sort des papiers; j'essaye de faire en sorte de pas réecrire ce qui a été écris dix milles fois et puis si j'ai envie de m'astiquer mon "orvet de calbute" comme tu dis et bien je m'astique et je t'enmerde.
nihil


    le 01/09/2004 à 18:50:23
El Def t'es un petit peu casse-couilles, tu postes pas mal de messages pour lesquels tu devrais t'abstenir. T'es con comme tes pieds, c'est amusant un moment, mais au bout d'un moment ça lasse. Je te propose d'éviter d'émettre des jugements sur les textes des autres, ils ne pourraient être qu'invalides.
Et si tu peux arrêter de spammer forum et commentaires, de poster à tire-larigo tout ce qui te passe par la tête, ce serait pas un mal.
El Defoncer     le 01/09/2004 à 20:01:27
va chier
Tyler D


    le 01/09/2004 à 23:05:23
bande de connards
Aka


    le 01/09/2004 à 23:33:17
groupuscule de gnous
crdp     le 02/09/2004 à 09:09:54
Pour une fois j'ai rien à dire à ce commentaire de merde digne d'un chef scout .
Taliesin


    le 02/09/2004 à 09:14:12
Connerie Récurrente de Débilité Profonde.
Vassago


    le 04/09/2004 à 00:04:14
Mouarf.

Y'a des parisiens dans la salle?
Lapinchien


tw
    le 04/09/2004 à 17:21:35
Moi je suis autonomiste de mon corps et c est bien assez... rien à foutre de mon pays, rien à foutre de ma région, rien à foutre de ma ville, rien à foutre de mon quartier, rien à foutre de ma cage d'escalier, rien à foutre des voisins de mon étage... c'est pas parce que je parle la même langue que d'autres connards que je sens une quelconque affection ou devoir envers eux... le patriotisme est le ciment de la guerre... le régionalisme pue la consensualité et la manipulation. Les états sont des mafias, à quoi çà sert de se battre pour avoir la peste au lieu du cholera ?

d'autre part, c'est pas pasque des gens vivent au même endroit qu'ils doivent penser pareil. Au contraire, comme le brassage genetique, le brassage culturel est nécessaire pour que survivent des pans de tradition sinon à force de mariages consanguins la culture s'étouffe et meurt... Le conservatisme c'est marrant un moment, mais à grandes doses çà gave. La connerie n'a pas de frontières , c'est ma patrie.
nihil


    le 04/09/2004 à 17:52:49
C'est le meilleur post que j'ai lu depuis une éternité. J'aurais pas pu dire mieux.
Taliesin


    le 04/09/2004 à 17:59:49
Pareil, et pourtant, je n'ai lu que les 4 premiers mots.
Narak


    le 04/09/2004 à 18:32:45
Les bretons sont exclus de tout ça bien sûr, les bretons sont toujours exclus...
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 04/09/2004 à 19:23:55
Il va sans dire que je suis je ne suis d'accord.

Le brassage génético-culturel des invasions germaniques a manqué tuer la culture latine - sauvée seulement par les moines catholiques (notamment irlandais). Avant ça, le brassage génético-culturel de la conquête de la Gaule avait, lui, complètement réussi à exterminer la culture gauloise. Bien sûr, il y a des exemples inverses d'enrichissements salutaires. Je prétends simplement qu'il n'y a pas ici de règle générale. La nuance est sans doute dans le dosage. Et la meilleure manière de contrôler les doses qu'on t'administre, c'est d'être autonome.

Le patriotisme n'est pas du tout le ciment de la guerre. Le ciment de la guerre, c'est la testostérone et le capitalisme. Le patriotisme, ou le nationalisme, ne sont qu'une forme moderne de l'attachement à la tribu, sans laquelle on ne survit pas. L'individualisme mal compris est un signe de décadence morale et une tare pour la collectivité au sein de laquelle il se développe, qu'il affaiblit, pour la plus grande joie des collectivités concurrentes. L'individualisme libéral-capitaliste à l'anglo-saxonne, s'il triomphe en Europe comme ça semble probable, la voue à une mort certaine. A Dieu ne plaise.
nihil


    le 04/09/2004 à 19:50:40
Sacré déconneur va.
Bon, va pour la non-survie, la décadence morale, la tare pour la collectivité et la mort certaine, ce sont des valeurs qui me conviennent parfaitement.
Les collectivités sont tumorales et la culture est un chancre.
Lapinchien


tw
    le 04/09/2004 à 19:54:27
je prone plutot le brassage culturel par le biais d'actes individuels... Ceux que tu decris sont des brassages de masse en l'occurence des invasions guerrières suivies de proscriptions totales d'us, coutumes et langages asservis... Je pense qu'il faut prendre ses origines et sa culture comme une rampe de décolage et pas du tout comme un terreau de sedentarisation intellectuelle ou de stagnation.

J'ai bien plus peur du communitariste que de l'individualiste soit dit en passant.

nihil


    le 04/09/2004 à 19:59:43
Moi j'ai peur de tout le monde.
Et j'aimerais signaler que malgré les apparences, un réactionnaire n'est en aucun cas un subversif, et qu'en plus on est pas sur honneur-et-patrie.com
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 04/09/2004 à 21:37:37
http://www.honneur-et-patrie.com/ : HTTP 404 (ça, c'est dommage)


Le vrai malheur, c'est que je ne vois pas comment exprimer tout ça sous forme de ballade.
nihil


    le 04/09/2004 à 21:39:06
A moins peut-être qu'on puisse considérer une marche militaire fasciste comme une ballade ?
Taliesin


    le 04/09/2004 à 21:58:42
Et moi, je vous pisse au cul. (parce que je n'ai pas envie de développer un débat voué à la stérilité et à l'échec, surtout en rentrant du bistrot)
Kirunaa


    le 04/09/2004 à 22:03:50
Ah, oui, tiens, une bière, c'est pas con ça.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 04/09/2004 à 22:11:31
On devrait employer moins souvent le mot fasciste, ça lui conserverait encore un peu de signification.

Par exemple, si Dieudonné est fasciste, je serais fier de l'être avec lui.
nihil


    le 04/09/2004 à 22:12:54
pareil pour moi d'ailleurs
Aka


    le 04/09/2004 à 23:19:55
Putain vous êtes lourds.
lalalalla     le 30/05/2006 à 11:23:43
c à chier tous comme les bretons tête de cons !
Narak


    le 30/05/2006 à 19:55:08
Exactement !

= ajouter un commentaire =



[Accueil]