LA ZONE -
Résumé : Les amateurs de Metal sont tous des débiles mentaux profonds, c'est bien connu, pourtant ils n'avaient jamais jusque là servi de cible au foutage de gueule zonard. Oubli réparé grâce à Dellamorte et cette recette d'une stupidité sans fond. C'est à mi-chemin entre nullissime et indispensable.

Recette : l'abbathvarois à la bière

Le 02/02/2006
par Dellamorte
[illustration] L'abbathvarois à la bière : le dessert des bourrins qui savent être subtils...
Origine du plat : Mélange du nom du bassiste et chanteur d’Immortal, le bien nommé Abbath, célèbre pour son maquillage "corpse-paint" (ou maquillage de panda selon certains) et de « bavarois ». Pâtisserie norvégienne très appréciée des black métalleux. Si le bavarois ordinaire est un dessert délicat à base de mousse de fruits, l’abbathvarois a une recette légèrement différente mais tout aussi exquise. En voici la recette, qui régalera les fins gourmets :

Préparation : 66 minutes et 6 secondes

Ingrédients pour 6 à 666 personnes :
_ 666 grammes de chocolat noir en copeaux
_ 15 centilitres d’eau
_ 200 grammes de sucre en poudre
_ 200 grammes de crème plus ou moins fraîche
_ 1 citron ou 1 poussin ou Pacman (enfin quelque chose de jaune)
_ 6 feuilles de gélatine
_ 66,6 grammes de noisettes
_ de la crème chantilly
_ du sang de vierge de 16 ans... non je plaisante (quoique...)
_ et 6 + 660 litres de bière

Préparation :

Faire tremper les feuilles de gélatine dans un bol d'eau froide.
Porter l'eau et le sucre à ébullition avec un lance-flamme.
Quand tout le sucre est dissous, éteindre le lance-flamme et aller brûler une église.
Laisser tiédir en soufflant dessus (à éviter si votre haleine est chargée d'alcool).

Mesurer 1/4 de litre de ce sirop, et, avant refroidissement complet, y ajouter la gélatine détrempée.
Remuer avec un gourdin, un gode ou un bras d'enfant (bref tout ce qui vous tombe sous la main)
Filtrer.

Mettre les copeaux de chocolat noir dans une casserole et faire fondre à feu doux
Presser le citron puis le jeter car il ne sert à rien. Presser le poussin/Pacman à mains nues et recueillir son sang dans un bol.
Mélanger sirop, gélatine, chocolat fondu et sang (N.B : Le sang est facultatif. Oui il aurait fallu le dire avant maintenant que la bestiole est pressée mais sachez que le sang peut très bien accompagner les abbaths de porc à la norvégienne.).

Battre la crème fraîche avec un fouet ou un martinet en disant : "Ah t'aimes ça, salope !!".
L'incorporer délicatement au mélange.
Mélanger 6 litres de bière (n’importe quelle marque) avec la mixture.
Huiler le moule à abbathvarois (oui j'ai bien dit LE moule...) avec une huile bien grasse (un peu comme celle utilisée par les gladiateurs pour faire saillir leurs muscles... A propos, tu aimes les films de gladiateurs ??).
Verser la préparation.

Mettre au réfrigérateur pendant 12 heures ou enterrer dans la neige pendant 6 heures.

Démouler l’entremet au centre d’un plat.
Entourer de noisette et décorer la mousse avec la crème chantilly de manière à représenter le singulier visage d’Abbath.
Inviter ses amis.
Ecouter Immortal.
Aller chercher des vierges de 16 ans pour fêter ça.
Déguster le met.
Boire les 660 litres restants de bière dans des chopes de 6 litres.
Pisser.
Vomir.
Dormir.

Prix de la recette : 6,66 euros par personne
Au revoir... et bon appétit bien sûr !

= commentaires =

nihil


    le 03/02/2006 à 01:00:29
Ahahahahahah

Burp

METAAAAAL
lH     le 03/02/2006 à 09:38:29
Putain...
La semaine textes de merde a déjà commencée ?
Glaüx-le-Chouette


    le 03/02/2006 à 11:18:51
C'est dur à retranscrir, "beeEuUUharHhgHr".
Arwen


    le 03/02/2006 à 13:13:34
Bé on est en plein dedans!

Ca me fait chaud au coeur que cette rubrique recette soit relancée :)
Myra     le 03/02/2006 à 20:19:31
Bien le texte, comme a dit nihil c'est à mi-chemin, entre nullissime.
*Ahahaha*
Aka


    le 03/02/2006 à 20:27:56
***Lève délicatement l'index et l'auriculaire tout en remuant la tête dans un signe d'approbation***

Commentaire édité par Aka.
nihil


    le 03/02/2006 à 20:39:27
Ce texte n'est PAS un texte de merde. C'est le manifeste courageux d'une génération maltraitée et perdue dans la tourmente de ce siècle, et qui cherche des réponses dans l'enfermement dans une musique forte en sensations et en violence, violence qui n'est que l'exutoire d'une déréliction communaaAAAARGH ! METAAAAAL !
dwarf     le 03/02/2006 à 21:55:18
L'ingrédient le plus difficile à trouver est sans doute la vierge de 16 ans.
La bière de n'importe quelle marque est le signe que c'est un true métalleux qui a écrit le texte, meuuuh.
nourz     le 05/02/2006 à 14:56:22
J'ai bien ri.
Dafal


    le 04/09/2009 à 00:08:00
dwarf :

"L'ingrédient le plus difficile à trouver est sans doute la vierge de 16 ans."

sa dépend si elle est obèse ou triso , là sa devien tout de suit plus facile .

= ajouter un commentaire =