LA ZONE -
Résumé : Ariankh profite du contexte social houleux actuellement pour choisir son con : un représentant des manifestants, qui visiblement ne devrait pas l'être aux yeux de l'auteur. Le plan d'Ariankh est très correct, mais au niveau réalisation c'est pas tout à fait ça. Ca dérape très vite dans le n'importe quoi et la compétence de notre inquisiteur du dimanche est mise à rude épreuve. Un texte tout à fait chbonk.

Manif en villchbonk

Le 12/04/2006
par Ariankh
[illustration] Tuuuut tuuuut tuuuut, claironne le réveil-matin. Monde de merde, beuglé-je. Dire que j'étais sur le point de... de... de... bon, tant pis. Ah mais putain, aujourd'hui c'est la Saint Con. Dans le contexte actuel de multipolarisation des puissances, ca tombe bien, y a une manif qui s'y juxtapose. J'aurais dû arrêter les messages a caractère informatif cette nuit. Nonobstons donc. 'fin bref.
De bon matin (14h30), choucroute. Ben oui y a des restes de la veille, et quand on est capable d'encaisser, autant en profiter. Récapitulons : le briquet est dans la poche du manteau ignifugé (enfin hydrofugé, ils avaient pas ce que je cherchais mais y avait des supers soldes), les allumettes avec le briquet, l'essence dans la poche intérieure droite, la vodka dans la poche intérieure gauche, et un paquet de mouchoirs dans la poche du jean ignydrofugé. Et le petit élastique pour pas avoir les cheveux qui brûlent en brûlant, ca serait débile. Excellente cette choucroute, quoique je penserais a la réchauffer la prochaine fois.

Et merde, ou j'ai foutu mes clés. Pas dans mes poches. Pas dans le panier du chat. Pas dans le lit. Pas avec mes dessins. Pas dans la planque à bouteilles. Pas dans la capuche. Pas dans l'évier. Mais ou je les ai foutues ?? Rasade de vodka. Drôle de goût.

On verra plus tard. J'ai trouvé une cible parfaite, en plein milieu des manifestants, un con. Le genre a te faire perdre toute crédibilité. L'aimant a caméras, la grande gueule, charismatique grâce a son super pantalon trop large, sa tronche de défoncé, et ses cheveux présentables, un égo grand comme ma... voila quoi. Mais en quoi est-il con ? Pour plein de raisons :

- Fils de riche (j'aime pas)
- Confiant et arrogant (non plus)
- Il a un vrai fier destrier
- Grande gueule
- et surtout est la pour faire péter les cours et foutre le bordel.

Mais le meilleur est pour la fin, il est pour ce pour quoi tout le monde est contre. J'ai rien contre, par principes, mais s'il manifeste avec nous, ca va mal se finir s'il repère les caméras. C'est pourquoi il est l'élu, à une voix contre zéro. Faudra juste éviter les dommages collatéraux par contre : les rastas sont mes amis, faut les aimer aussi. Eux m'aiment quand ils ont les yeux injectés de sang. Les CRS, ben faut bien manger quoi, et si on peut le faire en tabassant des gens, et que ca leur plait, ils ont trouvé leur voie. Les autres, m'ont rien fait, et j'ai pas des stocks de carburant infinis.

Qui avait foutu ces clés a leur place, sur le buffet ? Je vais être a la bourre. Sautons dans le grandiose carosse. Cabre, fier destrier.

...

Vrombis alors, fier destrier ?

...

Démarre ?

Ah... non. Si ? non. J'ai pas que ca a foutre. Ah ben c'est pas trop tôt. Direction la ville ! Et en évitant les nids de poule, mon fier destrier a un amortisseur en moins, des ressorts très puissants dans l'assise, et pour un fier destrier il est bas de plafoChbonk. Vraiment pas pratique, je prendrais un casque la prochaine fChbonk. Faudra ptet même que je le remplace le fier destrChbonk. SaloperChbonk. D'accord, je me tais. Mais quand mêmChbonk. Glaüx, tes paroles de sagesse me reviennent en esprit : "Ma gueule, bordChbonk.

Et je vois... la ville ! 500 âmes, 300 vaches, 25 caniches nains et assimilés, 3 maisons de retraite. "C'est par ou la manif ?" Demandais-je a un indigène vêtu de bleu. "Ben à l'ôt' bout du pôtelin, cinquônt'mét'." "Merci, brave autochtChbonk." "A vô souhé."

Longeant le boulevard principal, nommé assez originalement N-214, a l'incroyablChbonk vitesse de trente milliers de mètres par heure, je finis par arriver a la manif, assez désorienté par les chocs répétés contre le plafond de cette putChbonk- ce fougueux carosse. Je crois voir trois cent personnes, ca sent le jeune en folie, c'est parfait, je gare ma merdChbonk içi. Tiens, ils ont recyclé les panneaux de la foire agricole. La prochaine fois ils penseront a la peinture, ca le fait plus.

Tout tourne autour de moi. C'est chouette ca, ca m'a coûté qu'un quart de litre de vodka. De mauvaise qualité, elle avait un sale goût d'essence. Et amusant, l'essence a un sale goût de vodka. Peu importe, je suis ici pour réchauffer l'ambiance ! Mais je vois cinqtuple, tant mieux, j'en brûlerais cinq !

Etrangement larges ces rastas. Et je vois mon con, tout de bleu vêtu ! Ma quête s'achève. Tel un boeuf, je pique un sprint, essence goût vodka a la main, et me vautre lamentablement dans un rasta blanc avec des taches noires un peu plus loin. Mon con hurle. Amusant, il a une fourche : ca n'en sera que plus amusant. Je suis tout plein d'essence, les bouteilles en verre ca tient mal les chocs contre le goudron, à noter. Faudrait voir a passer à l'acte, il se rapproche en me hurlant des mots que je ne comprends pas, accent du crû oblige, forcément il est né loin d'ici.

Je sors mon fond de vodka, n'ayant plus que ca d'inflammable a portée de main. Je tend le bras en l'air, me relève, et tente de l'assommer avec, manque de bol, raté. Je retrouve la stabilité rassurante du bitume, au goût de vodka essence. Qu'on est bien au sol, tout de même. Lui continue de borborygmer dans sa moustache (ca pousse vite cette merde), je l'aspèrge avec ma bouteille après un laborieux passage sur le dos, mais visiblement il s'en fout.

Tant mieux. Fiou, ils refoulent ces rastas, j'ai marché dans une de leur merdes. Je tente de me raccrocher a un pis, sans succès, alors je tente le tout pour le tout : sortie de zippo, armé, au bout de vingt secondes qui me semblent une éternité je réussis a avoir une flamme correcte, et au moment ou je lance sur le paysan qui est un sale con, un bovidé jamaïquain me piétine. Et dans un éclair de lucidité, je me rends compte j'ai pas mis mon élastique a cheveux, et que sans élastique a cheveux, les cheveux, ca fait mèche.

= commentaires =

Glaüx-le-Chouette


    le 12/04/2006 à 12:25:32
Deux trois trucs pas logiques dans la seconde moitié, mais on s'en tape : on peut pas rigoler comme un poney saoul et faire de la logique en même temps. Très bon. Très con, très bon.
Abbé Pierre


    le 12/04/2006 à 12:33:01
J'ai adoré. Par contre, à partir du moment où il sort de la voiture, c'est moins con, donc moins bon. Mais ça doit être les Chbonk. Je m'en remets pas, des Chbonk.
Glaüx, arrête de dire que t'as aimé parce que t'es cité dedans, putain de François Bayrou.
Ariankh


    le 12/04/2006 à 12:45:16
Je suis méchamment parti en couille sur la fin, c'est assez confus quand je me relis.
Glaüx-le-Chouette


    le 12/04/2006 à 12:45:41
Je suis cité partout, l'Abbé. Par conséquent je ressens comme une grande vague de sympathie pour le monde entier, en ce moment.
Abbé Pierre


    le 12/04/2006 à 13:09:27
http://tinyurl.com/ru6q3

Et je veux un dessin, aussi, bordel, je veux un dessin.
Ariankh


    le 12/04/2006 à 13:15:01
Je vais te faire ca, t'inquiète pas.
Abbé Pierre


    le 12/04/2006 à 13:17:11
Non, toi, je m'en fous, je veux un dessin de Glaüx.
Toi, continue à faire des Chbonk, ça me fait marrer, tes Chbonk, camarade.
Ariankh


    le 12/04/2006 à 13:21:13
Bon, ben je me fais un dessin a moi tout seul, d'abord. Avec des chbonk.
Nounourz


    le 12/04/2006 à 15:35:47
marrant comme tout, cartoonesque, déjanté.
mais je dois être aussi blonde que les autres : j'ai pas tout saisi à la fin.
Simili


    le 12/04/2006 à 15:44:33
Putain de bordel de merde, c'était mon idée les manifestants.
Pute!
Nounourz


    le 12/04/2006 à 15:47:48
héhé c'était mon idée aussi.
mais j'ai trouvé une super-parade dans mon texte qu'il va certainement gagner!

il suffisait de [...]

*suspense*
nihil


    le 12/04/2006 à 15:57:23
Explication pour les abrutis qui ont eu la chance de survivre à la Saint-Con (sans doute parce qu'ils étaient bien cachés) : Ariankh, ayant un peu inversé sa fiole d'essence et sa fiole de vodka hallucine complètement et confond un pauvre troupeau de 300 vaches avec des manifestants. D'où les rastas blancs à tâches noires etc...
MantaalF4ct0re


    le 12/04/2006 à 17:49:20
Bordélique, débile et amusant.
Ariankh


    le 12/04/2006 à 20:13:01
Putain, mais y en a un qui a suivi \o/

Je salue la prouesse, poil aux fesses.
Aka


    le 13/04/2006 à 16:55:51
Même moi j'avais compris, comme quoi c'était pas très compliqué quand même.

Ariankh président ! Ariankh grand inquisiteur !
Aelez


    le 14/04/2006 à 14:24:59
Wow.

J'avoue, je me suis marrée comme une hyène à partir du premier "Chbonk" et jusqu'à la fin.

Très sympa.
Glaüx-le-Chouette


    le 09/12/2006 à 12:34:22
Il est où Ariankh ? C'est un truc du genre Jason, on lui a coupé les tifs et comme il écrivait avec son sébum il a plus rien à dire ? Ou bien ses parents lui ont peint un faux clavier sur son mur comme Bud Powell en tôle, pour qu'il arrête le net, et il est en train de tapoter comme un con sur du bois ? Ca manque de textes débiles drôles dans le coin, en ce moment.

= ajouter un commentaire =