LA ZONE -

A table

Le 19/07/2006
par Sirius
[illustration] S'il est un sujet sous abordé et auquel il ferait pourtant bon de prêter attention, c'est bien le cannibalisme, un mode de vie méconnu et qui gagnerait pourtant à toucher les masses. Si la plupart des gens trouvent cette pratique barbare et morbide, elle se révèle être extrêmement pratique.
L'anthropophagie a avant tout un but humanitaire: sa mise en application permet de réduire l'effet de surpopulation dont nous sommes victimes depuis plusieurs années, et donc par là même d'améliorer notre bien-être, mais également de protéger la faune et la flore. En effet, l'homme ne se nourrissant que de ses congénères, il n'aura plus à manger de viande animale, ce qui permet de conserver une certaine biodiversité à ce niveau, et donc bien évidemment d'accroître le plaisir des chasseurs (par ailleurs trop peu nombreux) mais également de protéger l'environnement (en éliminant en premier les végétariens, responsables de la déforestation de par leur goûts culinaires). Mais outre le but humanitaire, elle permet bien évidemment de se nourrir comme dit plus haut.
Parallèlement, cette pratique permet d'augmenter le pouvoir d'achat des gens suite par exemple à l'ingurgitation de personnes malades (il convient cependant de prendre quelques précautions sur lesquelles nous reviendrons) ou de personnes réfractaires/ ne supportant pas la vue du sang (des faibles donc).

Evidemment, tout n'est pas rose. Les habitants de pays du Tiers-Monde ou en voie de développement risquent de tirer parti d'une éventuelle diffusion de l'anthropophagie, ceux-ci ne pouvant pas s'entredévorer du fait des maladies très courantes. Ainsi, pour que les pays capitalistes puissent conserver leur domination sur ce monde en pleine décrépitude, il faudra veiller soit à éradiquer les pays pauvres, soit à les mettre en esclavage, le second cas étant bien sûr plus envisageable et pratique que le premier.

Tout ceci aboutissant à une forme de sélection naturelle, et donc à la formation d'une certaine élite, les faibles/pauvres étant annihilés. Il faut cependant veiller à ce que la reproduction soit suffisante pour assurer un avenir serein aux générations futures, le cas inverse aboutissant par logique à une sous consommation.

Cependant, faîtes attention, l'anthropophagie,oui,mais des Panzani mais d'appellation d'origine contrôlée, car vous risqueriez justement de tomber sur un os (haha). Lors de vos voyages à l'étranger, dans des pays pauvres, emmenez par exemple votre belle-mère avec vous et préférez-la aux produits locaux, celle-ci étant normalement plus saine. Et si vous restez chez vous, préférez cette fois-ci les produits locaux aux produits dont la provenance est peu sûre.

Enfin, prenez garde si vous comptez vous repaître d'une personne malade, faîtes bien attention qu'elle ne soit pas contagieuse. Par exemple, les MST ne posent aucun problème.

Au niveau de la préparation, il est conseillé de ne pas manger le système nerveux ainsi que la moelle osseuse, tous deux laissant un arrière-goût fort désagréable. De même, pensez à bien faire cuire votre repas afin d’éliminer les bactéries (c’est un peu comme pour la grippe aviaire).

Il est au final difficilement compréhensible de voir à quel point les masses se refusent à devenir cannibale tant les avantages sont multiples. Mais une fois de plus, c'est la nature humaine qui prend le dessus: les sentiments pervertissent l'être et le transforment en faible, tandis que ce dernier dans son égoïsme préfère laisser lentement suffoquer notre chère planète bleue de par sa surpopulation. Mais que voulez-vous, il est malheureusement impossible de faire changer d'avis 6 milliards d'individus.

= commentaires =

Abbé Pierre


    le 19/07/2006 à 12:14:06
J'ai pas trop compris sur quel ton le texte est construit (J'ai donc pensé que l'auteur avait écrit sur lui-même, ah ah, que cette blague est drôle..ah non, finalement).

Si ça devait être drôle, ça l'est pas.
Si ça devait être sérieux, ça l'est pas non plus. Tu peux poivrer, par contre (hoho).

Ben voilà, quoi.
Kirunaa


    le 19/07/2006 à 15:46:07
Ouais... y a de l'idée, mais j'aurai préféré avec un peu plus de sérieux.
Au moins y a tous les accents et les conjugaisons (je crois).

Y a quelques maladresses aussi qui m'ont fait faire un peu la moue.

Et oui, j'avoue, j'avais un a priori négatif sur le nom de l'auteur donc j'ai lu en me disant dès le début que j'aimerai pas.
Lapinchien


tw
Pute : +1
    le 19/07/2006 à 15:54:39
c'est vrai qu'ils ont des pseudos à la con qui ne collent pas du tout avec le type de texte qu'ils ecrivent, tous ces nouveaux...
Dourak Smerdiakov


site blog lien tw
Pute : +0.66
    le 19/07/2006 à 16:53:48
Je ne sais pas à combien d'années-lumière psychiques de nous se trouve Sirus, mais la magnitude apparente de son texte ne troublera pas les lucioles en quête de partenaire sexuel.

Manque un fil conducteur pour traiter le thème, n'importe quoi qui accroche un peu l'attention. Ou simplement un ton véritablemment débile (cfr. reloux-le-gueux dans la liste des auteurs). Là, c'est pauvre. En plus, pauvrement écrit. Bref, c'est naze.

Tu suces, t'avales ? T'as des frères et soeurs ?
Astarté


    le 19/07/2006 à 18:28:05
6 523 997 234 et plus d'individus sur terre ...
Peut être moins aussi, y'a une nouvelle guerre, un séisme, des inondations et la canicule.

Sinon le texte euh je sais pas quoi dire

Winteria


    le 20/07/2006 à 14:38:54
C'est parfois un peu maladroit dans la construction des phrases, et j'ai pas réussi à trouver le sens de lecture.

J'ai subi, donc.
dwarf
    le 21/07/2006 à 20:28:03
Je suis probablement pas aussi difficile, mais j'ai bien aimé.
Le ton est justement bien trouvé car l'orateur semble sûr de lui.
Bon, c'est pas dark of the killing death mais ça change un peu.
Aka


    le 25/07/2006 à 23:13:47
J'ai oublié de dire que j'aime beaucoup ce texte, son écriture et son humour. Son auteur est mon nouvel ami.
Aelz
    le 25/07/2006 à 23:33:36
J'aime bien. Sans plus, mais j'aime bien.

= ajouter un commentaire =