LA ZONE -
Résumé : Après les récents étalages, un texte concis ne peut pas faire de mal. Sauf que là, c'est encore trop long pour ce que c'est. Une sorte de poésie en prose potagère, sexuelle et atomique, dit comme ça, ça pourrait le faire. Et non. C'est confus, fantaisiste, et si le coté bizarroïde est pas déplaisant, l'inutilité flagrante du texte saute trop aux yeux pour qu'on la pardonne.

Au supermarché

Le 08/09/2006
par John Noeud
[illustration] J’avoue : je ne suis pas en forme, je pue, je ne me suis pas lavé; combien de temps vais-je rester vivant? Tant qu’il faudra…
Peut-être dans quelques instants j’aurai la joie, avec la caissière au supermarché… la vision aveuglante de l’explosion nucléaire dans le centre ville, tandis que les vitres éclateront en millions de morceaux, la vague de fraîcheur Hollywood chewing gum retentira comme une sirène. Atours de sa voix qui résonne comme un refrain commun. C’est vrai qu’il faut peser les légumes avant de les allonger sur le tapis roulant. Alors, avachi, j’extrais de mon portefeuille un inhalateur qui me servira de bouclier anti-atomique. La caissière s’excuse, il faut retourner à la balance… Des jeux de mots foireux que j’essaie de lui glisser pour tenter une évasion sans payer, sa figure béate qui n’y comprend rien car elle est d’un autre pays, ---l’addition--- comment fait-elle pour se plaire dans ce travail? Je décide de lui mettre un doigt. Cette conne joue avec son clavier numérique comme avec une console. Les autres clients trépignent, ils veulent aussi toucher au magot, dénicher la perle rare qui leur vaudra d’acquérir toute la condescendance de leur société risquée, perpétuer inlassablement des rites semi-religieux. Sur l’île, ta chanson que je connais me fait écarquiller les yeux : l’obscurité y règne comme sous une baignoire. Finalement je n’achèterai que des citrons. La caissière m’interpelle, tout excitée : « Vous ne me baisez pas complètement? » Il est tard, le vigile à l’entrée s’apprête à fermer la porte, je m’en vais.

= commentaires =

nihil


    le 08/09/2006 à 21:53:17
C'est la réincarnation d'Anthrax ce truc, c'est pas possible.
Glaüx-le-Chouette


    le 08/09/2006 à 22:04:42
J'avais jamais remarqué qu'il avait une bouche en vagin putréfié, ce tableau.

A part ça faut arrêter de publier des textes de bots alimentés en phrases aléatoires, merde. L'Abbé va faire une overdose.
nihil


    le 08/09/2006 à 22:07:56
Tu rigoles ? C'est de là qu'il tire sa force, ce putain de supermutant.
Abbé Pierre


    le 08/09/2006 à 22:36:08
-Ils étaient à quel prix, les citrons ?
-Ca dépend, vous êtes un ragondin ?
-Oh, c'est une aubaine.
-Non, plutôt du lait, Ben.
-Ca s'encule ?

Bof.
Glaüx-le-Chouette


    le 08/09/2006 à 22:46:52
On reconnaît la patte du maître. Jamais un bot n'égalera la puissance humaine.


Enfin humaine. Ouais. Bon.


Jamais un bot n'égalera.
lapinchien     le 09/09/2006 à 15:46:40
c'est drôle mais à Intermarché, les caissières son équipées de balances aux caisses pou peser les fruit et legumes... ah ben non c'est pas drole.
ceacy     le 09/09/2006 à 23:49:30
En effet.
Sinon, à propos du texte, eh bien, je n'ai pas aimé.
Winteria


    le 10/09/2006 à 13:12:47
Un dimanche matin, lendemain de bonne bourre, ça passe tout seul.

Relisez-le donc dimanche prochain. Ça vous évitera de foutre de la bave partout chez vous, devant Drucker
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 11/09/2006 à 18:01:08
Ce texte est court. Et ça c'est bien. En plus, ça parle de supermarché, et ça c'est carrément formidable. Bon, ben, sinon, aucun intérêt, ou il m'échappe. Faut connaître l'oeuvre de René Guénon pour apprécier ?

Commentaire édité par Dourak Smerdiakov.
MentalFFactor     le 13/09/2006 à 05:02:18
Je trouve ça assez rigolo et décalé, mais heureusement que ce n'est pas long.
Quoique.
Astarté


    le 13/09/2006 à 12:52:57
gniiiiii
John Noeud


    le 13/09/2006 à 17:21:06
Vous trouvez ça encore trop long?

Pour l'intérêt, c'est vrai, c'est pas terrible...
MF     le 13/09/2006 à 20:49:58
mon "quoique" portzit sur "heureusement", et non sur "long".
fuck
Le Duc


    le 03/10/2006 à 19:30:56
voici un commentaire constructif :
c nul
Aka


    le 03/01/2007 à 20:27:28
D'accord avec Le Duc pour une fois. Donc je pense vraiment à l'option du suicide.
Narak


    le 03/01/2007 à 21:48:13
C'est ça, va crever dans ta merde grosse salope.
Aka


    le 03/01/2007 à 22:56:12
Comment il me parle l'autre jeune con !
Aka


    le 03/01/2007 à 23:05:13
Non en fait tout est rentré dans l'ordre.

Elodie dit :
hey il t'arrive quoi mongolien !
Narak dit :
euh...
Narak dit :
bonsoir
Elodie dit :
comment tu me parles petite fiote !
Narak dit :
ah sur la zone, j'ai pas pu me retenir
Elodie dit :
après tout ce qu'on a vécu, ordure
Narak dit :
c'est satan qui parlais à travers moi
Elodie dit :
ah ok tout s'explique
Narak dit :
chez nous l'insulte est une manifestation affective enfin, grosse salope
Elodie dit :
non jamais tu m'as traitée de grosse salope, et là pile quand je reviens
Elodie dit :
je suis blessée
Narak dit :
je trouve ça chou moi
Narak dit :
putain chou, jamais j'aurais pensé utiliser ça
Elodie dit :
bon bah tu t'excuses, tu fais un bisou et ça roule
Narak dit :
je suce mais j'embrasse pas
Narak dit :
un calin gentil éventuellement ?
Elodie dit :
je t'ai pas dit de me rouler une pelle : j'ai dit tu t'excuses et tu fais un bisou
Elodie dit :
ouais ok
Narak dit :
publiquement ? non ?
Narak dit :
j'ai eu peur
Elodie dit :
non c'est bon

Mouahaha !
Aka


    le 03/01/2007 à 23:22:16
Narak dit :
tu sais si je t'ai traité de grosse salope ta chatte ta chatte ta chatte, c'est uniquement pour ne pas qu'on soit trop mollasson dans nos rapport
Narak dit :
s*
Elodie dit :
oui oui je comprends

Il est trop mignon.
Aka


    le 03/01/2007 à 23:24:46
De pire en pire :

Narak " Il me semble évident que je suis incapable de vivre en dehors d'un environnement que je pourrais hair. " dit :
je déteste pas jean pierre chevènement
Narak " Il me semble évident que je suis incapable de vivre en dehors d'un environnement que je pourrais hair. " dit :
c'est uniquement du mimétisme par rapport aux autres...
Elodie dit :
HAN !

Ok j'arrête.
Narak


    le 03/01/2007 à 23:39:08
Va crever dans ta merde grosse salope.

= ajouter un commentaire =