LA ZONE -
Résumé : Environ 75% de la production de Dourak est destinée à le faire sortir de la liste des auteurs inactifs pour un sursis de deux mois supplémentaires. C'est encore le cas ici. Quelques vers sombres, sales, mélancoliques et d'une élégance décadente qui fera jouir Glaüx. Comme d'hab.

Ballade des épandus

Le 23/02/2007
par Dourak Smerdiakov
[illustration] contribution trimestrielle.
Au fond des troquets, silencieux,
L'illusion que la vie génère,
Nous nous en rinçons bien les yeux
À grands flots de vinasse amère ;
Puis nous allons, cette misère,
La déverser dans un vagin.
Chaque soir un peu plus légère,
Notre âme s'écoule en purin.

Sur ta gravure, sourcilleux
Témoin dont la folie s'obère,
Toi-même, vieux Faust orgueilleux,
Sais bien que, malgré la chimère
De ton regard qui s'exaspère
Du grimoire sur le lutrin
À la fiole sur l'étagère,
Notre âme s'écoule en purin.

Il est un ciel plus harmonieux,
Dit-on, mais pas pour nous, mon frère :
Là sont des êtres plus gracieux,
Qu'à notre fange un dieu préfère.
N'allons pas polluer la sphère
Du chéroub et du séraphin,
Mieux vaut qu'inutile jachère,
Notre âme s'écoule en purin.

Satan, recycles-tu, sous terre,
Ce jus fade en puissant venin,
Quand, reposé le dernier verre,
Notre âme s'écoule en purin ?


= commentaires =

Glaüx-le-Chouette


    le 24/02/2007 à 01:25:57
Suis-je donc si prévisible. Diantre.


Je conteste néanmoins "puissant venin" et le quatrain final en général, qui m'a fait penser à du Baudelaire, et outre le fait que me forcer à une référence littéraire en commentaire, ça pue du cul, je hais au surplus l'immonde oeuvre baudelairienne, sauf quand ça parle de la Belgique.

Le reste, d'une élégance confite dans le cognac et la nature humaine, comme d'hab, en effet, tant mieux.
nihil


    le 24/02/2007 à 01:34:40
Il fait genre une dépression là Dourak ? On sent moins bien son amour immodéré des vaches dans ce texte.
Aelz     le 24/02/2007 à 01:38:45
Euh... "Ce texte mériterait d'être mis en sonnet"
Glaüx-le-Chouette


    le 24/02/2007 à 01:44:00
Bah y a quand même le purin, on sent une certaine proximité avec le purin.
Hag


    le 24/02/2007 à 11:00:54
Je trouve nuls et mal foutus les 4 premiers vers, mais le reste est fort bon, quoique assez peu pénétrant.
Lapinchien


tw
    le 24/02/2007 à 15:59:28
Wahooooooissime! me donne presqu'envie de connecter mon cerveau à un sanibroyeur SFA, là , tout de suite... Je vais me faire un rail d'Eparcyl avant quant même.
Lapinchien


tw
    le 24/02/2007 à 16:03:50
vagin,lutrin,séraphin,venin...
c'est domage qu'y ait pas eu Juventus de Turin
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 24/02/2007 à 22:31:10
Envoi alternatif en bonus DVD :

Coquin fieffé dessous la terre,
Dédaignes-tu ce vil butin
Quand, reposé le dernier verre,
Notre âme s'écoule en purin ?

La prochaine fois, j'en reviendrai aux fondamentaux, genre enculage de mouches cantharides, histoire d'évoquer Gainsbourg plutôt que Baudelaire. Et ça permettra de caser le Réal de Madrid quelque part. Sinon, une ballade pénétrante, ça ressemblerait à quoi ?
Glaüx-le-Chouette


    le 24/02/2007 à 22:45:49
Démonstrations d'amour linguales, pompons de majorette, bras au ciel, tout ça.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 25/02/2007 à 02:42:08
Ha bon, je crois que je vais m'abstenir de donner dans le pénétrant, alors.

Commentaire édité par Dourak Smerdiakov.
Glaüx-le-Chouette


    le 25/02/2007 à 07:55:16
Ha mais non, je répondais aux premiers deux tiers de ton message, j'ai été contrait d'arrêter ma lecture avant la dernière phrase et ta question, suite à une petite mort.

Une ballade pénétrante ça doit ressembler à une ballade gravée sur un obus commémoratif de la première guerre mondiale propulsé à cent mètres par seconde dans l'oreille du lecteur.
ceacy     le 25/02/2007 à 18:25:55
Dourak, je veux t'être ; tu acceptes ?
Mill


site lien fb
    le 27/02/2007 à 14:18:42
J'aime pas. Mais j'apprécie quelques images - notamment l'âme qui s'écoule en purin et la misère qu'on déverse dans un vagin.
Astarté


    le 28/02/2007 à 10:15:56
Bin moi J'AIME Baudelaire, Victor Hugo, Paul Eluard et Aragon, j'aime aussi ce poème de Dourak et aussi Verlaine tiens.

Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 28/02/2007 à 13:08:37
C'est pas mal de se voir citer avant Verlaine.
Glaüx-le-Chouette


    le 28/02/2007 à 13:31:50
http://www.vincentverlaine.be/

http://www.nordpasdecalais.fr/cesr/membres/VERLAINE_107.htm

http://www.jasonverlaine.com/



Commentaire édité par Glaüx-le-Chouette.
nihil


    le 17/03/2007 à 23:51:44
Paul Eluard. Ahahahahahah. Paul Eluard.
nihil


    le 17/03/2007 à 23:55:57
"La courbe de tes yeux fait le tour de mon coeur,
Un rond de danse et de douceur,
Auréole du temps, berceau nocturne et sûr,
Et si je ne sais plus tout ce que j'ai vécu
C'est que tes yeux ne m'ont pas toujours vu.
Feuilles de jour et mousse de rosée,
Roseaux du vent, sourires parfumés,
Ailes couvrant le monde de lumière,
Bateaux chargés du ciel et de la mer,
Chasseurs des bruits et sources des couleurs,
Parfums éclos d'une couvée d'aurores
Qui gît toujours sur la paille des astres,
Comme le jour dépend de l'innocence
Le monde entier dépend de tes yeux purs
Et tout mon sang coule dans leurs regards.

- entre Oct. 1924 et aout 1926 -
Paul Eluard"

AhahahahAHAHAHAHAHahahah.

Commentaire édité par nihil.
nihil


    le 18/03/2007 à 00:09:21
Envoi remâchouillé en bonus DVD :

Satan, remixes-tu, sous terre,
L'oeuvre maudite d'Eluard
Pour bien torturer de ces vers
L'âme damnée de ce connard ?
Astarté


    le 18/03/2007 à 11:14:13
...
La souffrance est comme un ciseau
Qui tranche dans la chair vivante
Et j'en ai subi l'épouvante
Comme de la flêche à l'oiseau
Du feu du désert à la plante
Comme la glace sur les eaux

Mon coeur a subi les injures
Du malheur et de l'unjustice
Je vivais en un temps impur
Où certains faisaient leurs délices
D'oublier leurs frêres leurs fils
Le hasard m'a clos das ses murs

Mais dans ma nuit je n'ai rêvé qur de l'azur
...

Eté 1952
Lapinchien


tw
    le 18/03/2007 à 11:39:15
ah ben c'est un putain de rapeur avant l'heure ? un mec qui fait beaucoup d'effort pour expliquer que c'est une pauvre tite victime...

çà me rassure, je pensais que Paul Eluard c'etait une marque de constructeurs d'ecoles.
nihil


    le 18/03/2007 à 12:22:55
Non, tu confonds avec JC Decaux : http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/0d/Sanisette.jpg/250px-Sanisette.jpg
Kwizera


    le 18/03/2007 à 12:25:04
bof (pour l'acharnement sur Eluard). dans la liste des cités ci dessus, je m'acharnerais volontiers sur Hugo, par contre.
Astarté


    le 18/03/2007 à 12:44:44
Euhhh ...
un autre pour la route

En souvenir d'un fauve au ralenti maté dompté
On prend des châînes pour limites
On cultive l'art d'être heureux
On appuie de temps en temps sur le levier complaisant du bien

On met de l'eau dans son soleil


nihil


    le 18/03/2007 à 12:45:38
C'est un cauchemar, je vais m'éveiller.
Glaüx-le-Chouette


    le 18/03/2007 à 13:17:14
Ma bite est comme un gros ciseau
Qui tranche dans la chair vivante
De ton cul salope
Et tu en as subi l'épouvante
Comme de la flêche à l'oiseau
Hahaha putain mais haa
Du feu du désert à la plante
Hahaaaa salope hahaaa
Comme la glace sur les eaux
Et mon gland dans la cyprine lubrifiante

Ton cul claquant a subi les injures
Des frottements et puis des saignements
Je fouraillais en un endroit impur
Où certains cultivaient pour leurs délices
L'oubli de leurs frères et de leurs fils
A coups de bite je t'ai clouée mon amûr

Mais dans ton fion je n'ai rêvé que de ta mère


Eté 1952, tard.
Narak


    le 19/03/2007 à 17:41:39
Putain.
Glaüx-le-Chouette


    le 19/03/2007 à 17:55:28
Hoegarden.
Astarté


    le 20/03/2007 à 22:44:15
Bin merde...les plus beaux commentaires de ces derniers temps ont disparu...
nihil


    le 20/03/2007 à 22:54:32
Ca va revenir, on a les sauvegardes, faut patienter un peu.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 21/03/2007 à 02:10:26
C'est vrai que ces effacements massifs de commentaires ont emporté, entre autres, la seconde version de mon envoi. Je suppute que des forces cosmiques préféraient la première version et que ceci explique tout celà. D'ailleurs, "puissant venin" dans Google, ça renvoie la ballade ci-dessus, mais rien de Charlot, lequel j'imagine mal écrivant le mot "recycler". Je suis donc incompris, comme tous les êtres raffinés et délicats.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 21/03/2007 à 17:25:18
Maintenant que je viens de rétablir les 779 commentaires disparus, et que je découvre non sans affliction toute cette éluarditude, je regrette.

= ajouter un commentaire =