LA ZONE -
Résumé : Que dire... 'Ta gueule pute' est une option pertinente pour saluer ce chef d'oeuvre inutile de B52. Dans sa recette, elle mélange un peu tout et n'importe quoi, du plus saugrenu au plus dégueulasse. Certes. Alors on espère une chute, mais non. On se satisfera éventuellement du ton sautillant qui souligne joyeusement la stupidité du propos.

Recette : tourte magique

Le 21/01/2008
par B52
[illustration] Préparation : 20 mn
Cuisson : 30 mn

Ingrédients (pour 8 personnes) :
- 4 beaux foies de lapins d'épices (Appellation Lapin d'Epice Contrôlé)
- 2 peaux à tarte (découpée ou arrachée avec les dents selon les goûts)
- 1 gros bol de placenta agrémenté de croutes de psoriaris
- 1 noeil
- 1 petite boîte d'ongles fraîchement arrachés
- 1 nescargot
- 2 cailloux
- sel, poivre du jardin secret
- 1 restant de fourrure
-1 plume de vieux hibou

Préparation :

Découper grossièrement les foies de lapin, les mettre dans leur urine ( celle de la peur). Y ajouter les ongles coupés, l'oeil battu, le placenta encore bien chaud et luisant.
Emincer finement l'escargot en prenant soin d'enlever sa maison ( la coquille làà!) , ciseler les poils et les ajouter à la préparation, en pluie.
Sucer la coquille et réserver.

Le moment le plus délicat est l'assaisonnement ; en effet, il ne faut pas avoir peur d'avoir "la main lourde", les foies de lapins d'épices étant plutôt durs.. Alors selon les goûts, ne pas hésiter à utiliser une hache, voire un couteau électrique de maman. Sans oublier une bonne pincée de psoriasis en poudre, en plus du sel et quelques tours de moulin à poivre... du jardin.

Pendant que vous laissez reposer la chose, faites préchauffer le four à 200°C.

Abaisser la pâte à peau dans une tourtière, y verser la préparation et la recouvrir de la 2ème pâte à peau. Bien souder les ronds de pâte, (si besoin au jaune de noeil), faire une petite cheminée et enfourner la tourte pour une trentaine de minutes. Quel suspense! il faut que la pâte soit dorée mais surveiller que la garniture ne sèche pas trop.

Dresser sur le ventre du convive, pour plus de viande au découpage. Ne pas oublier la coquille de l'escargot à poser sur son oeil, pour un air distingué assuré.
Découpez! C'est prêt!

N'oubliez pas de signer votre plat avec votre magnifique plume de hibou, signe de distiction suprême.

= commentaires =

Loading


    le 21/01/2008 à 17:28:30
Impossible de commenter le fond. Je dirais juste que "la main lourde" est sûrement un clin d'oeil aux caricatures de Maïté sur Canal+ et que l'ensemble du vocabulaire culinaire attendu est présent. En dehors de cela, on dirait plus une "private joke" qu'autre chose.
Aesahaettr


    le 21/01/2008 à 18:04:55
B52 ça n'est pas des textes, c'est des ébauches pourries de textes. Et elle est même pas foutue de bien savoir cuisiner, comme son rang impose. Elle a vraiment que des tares, cette connasse. En général dans une recette de cuisine y'a des descriptions pointues agrémenées d'un vocabulaire de cuisine qui se marie très bien avec les organes faisandés les plus divers. Là, non.
Je n'accepte la publication d'une telle merde (même si on s'en bat les couilles) que pour la référence à la culture loutre.



commentaire édité par Aesahaettr le 2008-1-21 18:5:22
Marvin


    le 21/01/2008 à 19:39:45
Encore une gueuse qui se fout des doigts quand elle essaye de cuisiner et trouve ça sensationnel (je fournis coloquintes imposants).
MantaalF4ct0re


    le 21/01/2008 à 19:46:04
Pris au second degré, c'est savoureux (CMB), ce texte. B52 parodie tellement bien le texte débile d'auteur attardé mental qu'il y a des cons pour ne pas faire la différence entre l'auteur et le narrateurpseudoauteur, et abandonner toute tentative de publication après les voluptés thermales.
Ici, même si la longueur et la forme ne sont pas comparables, il y a des passages au ton jovial et crétin qui me feraient presque penser à l'humour de la Passion de Bernard.
PATE A PEAUX PATE A PEAUX PATE A PEAUX PATE A PEAUX




commentaire édité par Mentalfactor le 2008-1-21 19:52:51
nihil


    le 21/01/2008 à 20:11:41
N'essaye pas de justifier l'injustifiable, on dirait un enculé d'avocat.

Commentaire édité par nihil.
MantaalF4ct0re


    le 21/01/2008 à 20:16:17
N'empêche, dénoyauté et perforé, un avocat bien mûr ça doit être sympa à pénétrer.
Bilb Hoquet     le 21/01/2008 à 20:21:02
sI Je mE SuIS FaIt ENcul2 PaR ErReuR Je sUis PéD2 ?
Le Duc


    le 21/01/2008 à 21:45:29
Bah j'ai toujours trouvé que les textes de recettes de cuisine, n'étaient pas des textes. Et j'ai toujours pas changé d'avis.

Nul, zéro, Roger Hanin
Massime


    le 21/01/2008 à 21:48:30
sert à rien?
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 21/01/2008 à 23:41:39
Ce texte n'est pas totalement inutile dans la mesure où il pourrait bien mettre en valeur le suivant. Merci pour lui.
nihil


    le 21/01/2008 à 23:46:14
Faut peut-être que je précise, vu que mon résumé est plutôt desctructeur, que je crains pas trop en fait. C'est stupide et inutile, mais ça a pas de volonté d'être quoi que ce soit d'autre. C'est comme un épisode d'Happy Tree Friends : c'est du n'importe quoi, y a pas de chute, on le sait mais on s'en fout. Putain je suis en forme sur les comparaisons à la con en ce moment.
B52


    le 22/01/2008 à 00:25:33
"Ce texte n'est pas totalement inutile dans la mesure où il pourrait bien mettre en valeur le suivant. Merci pour lui." Doudoune à la vodka.

Le tien par exemple?

Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 22/01/2008 à 00:50:06
La vodka, j'en bois rarement ;
Je n'ai rien contre, du contraire,
Mais j'ai des goûts plus prolétaires
- Entendre : économiquement.

Au demeurant, éperdument,
Je me fous sans pouvoir le taire
De ces conneries culinaires
Dont un exemple gît céans.

Veuille agréer, cher bombardier,
Au plus profond de ton gosier,
L'expression la plus distinguée

De la mienne, de connerie.
La prochaine fois, je t'en prie,
Ne m'invite à la diarrhée.
B52


    le 22/01/2008 à 01:02:13
Mon lapin est scié
Un poète est né
On dirait un chevalier



ça mérite des applaudissements des deux papattes.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 22/01/2008 à 01:21:35
Laisse tomber tes deux papattes
Couche toi sur le ventre, ô ventre,
Que vienne te défoncer l'antre
Quelque ours hirsute des carpathes.

Pour ma part, je me carapate
Loin de cet optique, je centre
Mes ambitions ailleurs, je rentre
Dans la catégorie sup math.

La poésie me chie dessus
Je rimaille il en sort du pus
Tout ça n'a vraiment rien à voir.

Cavalier, voir, mais chevalier,
Qu'on leur coupe la tête, allez,
En place de Grève et bonsoir.
MantaalF4ct0re


    le 22/01/2008 à 01:57:32
Putain et on s'envoie des poemes, c'est pas meetic ni libreechangisme, ici, bordel!
Ronsard     le 22/01/2008 à 12:09:01
"Ne m'invite à la diarrhée."

Ouh ! la vilaine diérèse pourrie qui fouette du cornet.
Beurk !
Aesahaettr


    le 22/01/2008 à 13:04:35
Venir provoquer Dourak avec un pseudo aussi... provoquant.
Tu vas te prendre un One-Two haïku suivi d'un uppercut-sonnet dont tu te remettras sans doute pas.
Lapinchien


tw
    le 22/01/2008 à 13:21:42
"sI Je mE SuIS FaIt ENcul2 PaR ErReuR Je sUis PéD2 ?"


erreur,c'est féminin
donc t'es pas pédé
Ronsard     le 22/01/2008 à 13:28:04
Je l'attends de pied ferme.
Ma grand-mère fait du judo
Ronsard     le 22/01/2008 à 14:20:05
Je goûte assez cette recette
Qui semble avoir été piquée
A la grand-mère à Maïté.
L'aurais-tu donc prise en levrette ?

C'est potée pour un jour de fête,
Mais son ingestion, fort risquée
Peut vous valoir de ces nausées
A degueuler sur vos baskets.

Méfiez-vous des tourtes magiques
Comme de ces mets exotiques
Aux ingrédients souvent douteux

Soyez chauvins ! Mangez français
Rien de tel qu'un croque-monsieur
Arrosé d'un bon beaujolais.












Le Duc


    le 22/01/2008 à 14:36:38
On a retrouver le cercle des poetes disparue !

Je vous gerbe dans le gosier, bande de taffioles
Ronsard     le 22/01/2008 à 15:58:36
Je crois, mon gros, que tu mélanges,
Clapotant, heureux, dans ta fange
De proseux insensible au vers,
Goûts sexuels et littéraires.
Ce serait te donner raison
Que de te rétorquer qu'au fond
De ton anus soyeux je m'installe,
Pour en sortir l'organe sale.
Je dédaignerais ton saint siège.
Vraiment trop grossier, comme piège !
Mais sache bien, proseur pathétique
Que si ce n'est toi que je nique
Je rencarderais bien ta soeur
Pour une sodomie au beurre.
Tu sauras, Duc de mes valseuses,
Qu'on peut aimer courir la gueuse
Et rimer à grands coups de louche.

Dourak, t'en remets une couche ?











B52


    le 22/01/2008 à 16:02:20
Un ptit café avec le beurre?
Ronsard     le 22/01/2008 à 22:45:44
En plus, y'a une chausse trappe métrique rien que pour voir si vous êtes atentifs.
Bilb Hoquet     le 22/01/2008 à 22:46:16
Bizarre, bizarre...
Glaüx-le-Chouette


    le 22/01/2008 à 22:54:56
Deux vers fautifs, mon ami, deux vers fautifs.
Ronsard     le 22/01/2008 à 22:55:35
( Je vous le refais proprement )

Je crois, mon gros, que tu mélanges,
Clapotant, heureux, dans ta fange
De proseux insensible au vers,
Goûts sexuels et littéraires.
Ce serait te donner raison
Que de te rétorquer qu'au fond
De ton trou soyeux je m'installe,
Pour en sortir l'organe sale.
Je dédaignerais ton saint siège.
Vraiment trop grossier, comme piège !
Mais comprends, proseur pathétique
Que si ce n'est toi que je nique
Je rencarderais bien ta soeur
Pour une sodomie au beurre.
Tu sauras, Duc de mes valseuses,
Qu'on peut aimer courir la gueuse
Et rimer à grands coups de louche.

Dourak, t'en remets une couche ?
Ronsard     le 22/01/2008 à 23:11:12
Un piège et une fourberie, mon ami...

Alpha Rhum et eau     le 22/01/2008 à 23:31:18
Je vous encule tous, mon ami.
Aesahaettr


    le 22/01/2008 à 23:37:02
T'es d'la merde.
Le Duc


    le 22/01/2008 à 23:47:21
Ma soeur a 4 ans, t'es peut etre pas gay, mais t'es pédophille sale merde.
Ronsard     le 23/01/2008 à 00:15:47
J'accepte volontiers cette insulte facile
D'autant qu'il est connu de tous les pédophiles
Que le sain avantage d'une enfant de quatre ans
Est de ne pas laisser de poils entre les dents.
Alpha Rhum et eau     le 23/01/2008 à 00:18:25
C'est moi Ronsard, bande de tarlouzes.
Ronsard     le 23/01/2008 à 00:22:34

Que me veut cet escroc à minuit bien sonné
A vouloir endosser mon manteau de poète ?
Cherche t'il les ennuis ? A t'il perdu la tête ?
Il me faut confesser que c'est la vérité
Massime


    le 23/01/2008 à 00:40:22
le duc tu t'es fait rossé accepte-le...
Monsieur Choké     le 23/01/2008 à 01:36:56
la je part en vacance chez mais parent est la semaine prochaine j ariv a votre capital mais vous voulé pas parlé en live non ? alors je dis aurevoir pour quelque vacance là !
Ronsard     le 23/01/2008 à 09:08:33
"Que le sain avantage d'une enfant de quatre ans"

Vous noterez la césure épique.
Alpha Rhum et eau     le 23/01/2008 à 10:58:50
Ta connerie aussi elle est épique, raclure de fond de slibard.
Le Duc


    le 23/01/2008 à 14:37:40
Y me fais penser à un des deux cons qui sont appellé pour récuperer le corp de Bruce Willis dans "Sin City" pour ceux qui ont vus..

Massime ----> Je ne faisais pas de joute littéraire, mais si tel était le cas j'accepte ma défaite avec humilitée
Palimpseste Jouissif    le 24/01/2008 à 20:10:35
Je vais mourir de plaisir sur ce site ! Vous êtes parfaits !
La joute était tran-scen-dante ! (j'insiste !)
Merci pour ce pur orgasme !
Tête à grog     le 24/01/2008 à 20:37:42
Une verbe inégalée et digne de Rabelais dans cette recette et dans les poèmes qui l'ont suivie. Ces deux bardes sont les fils spirituels de Laforgue et de Rollinat.

= ajouter un commentaire =