LA ZONE -

Le plat qui se mange froid

Le 01/06/2009
par Affliction
[illustration] La colère qui s'empare de nous. Les mots violents ne sortent pas. Pourtant l'envie de commettre un crime est là !
Il croyait que j’étais gentille et ce fumier en a profité ! Il s’est permis milles moqueries, et m’a même plusieurs fois rabaissé. Je fermais les yeux car j’étais amoureuse, je voulais me nourrir de cette flamme si grande, qui envahissait tout mon être, avant de sombrer dans la solitude complète. Ô il ne savait pas qui se cachait derrière ce visage, si doux, si tendre, si innocent. Être infâme, aujourd’hui je te méprise. Mon cœur a cessé de battre, et depuis tu me sembles être aussi pathétique que tous ces êtres qui peuplent la planète. Tu es aveugles, tu es con, tu me répugnes par le son de ta voix, par la couleur de ta peau, par tout tes gestes que je déteste.
Je ne supporte pas de te savoir en vie. Tu aurais dû être parfait, mais tu n’es qu’une bête et ce soir me vient l’idée de te tuer. Oui te tuer, mutiler tout ton corps, renier tout ton être que j’ai tant adulé. Je veux te voir à terre, et puis enfin sous terre. Toutes les paroles que tu m’as dis n’étaient que mensonges et moi je voulais te croire, je t’ai cru, tellement cru que aujourd’hui j’en ai la nausée. Je ne veux plus que tu parles, je ne veux pas que tu respires, je veux te voir souffrir. Toi plus que quiconque, toi tu devais être le seul pour l’éternité. Tu m’as confié tes pires secrets en pensant qu’avec moi ils étaient bien gardé. Idiot, je ne suis pas celle que tu croyais, je t’ai donné le meilleur de mon être dans l’espoir d’être aimé. Tu m’as brisé, maintenant tu vas connaître ma pire cruauté !

= commentaires =

Kolokoltchiki


site blog fb
    le 01/06/2009 à 18:04:05
Ô.

Quelle belle merde.
dwarf
    le 01/06/2009 à 18:44:32
J'espère que ça fait plaisir à écrire, parce que c'est pas très intéressant à lire.
400asa
    le 01/06/2009 à 19:11:13
On en vient presque à regretter que l'orthographe ne soit pas duchesque, ça, au moins, aurait pu divertir.

Oui.
C'est de la merde.
C'est le genre de texte qu'il faut écrire parfois comme il faut parfois se branler, ça aide, ça purifie, ça permet de dormir la nuit.
Mais faut qu'il y ait ce petit quelque chose qui fait que le lecteur peut y trouver son compte, sinon osef; enfin, dans ce genre/registre/thème/jambon/paradigme (rayez les voitures inutiles) de texte où ça parle de ressenti par rapport à, eh bien je trouve que.

Aussi, le narrateur n'a aucune classe : "Tu m’as confié tes pires secrets en pensant qu’avec moi ils étaient bien gardé. Idiot, je ne suis pas celle que tu croyais, je t’ai donné le meilleur de mon être dans l’espoir d’être aimé. Tu m’as brisé, maintenant tu vas connaître ma pire cruauté !"

Ça, ça donne juste envie de punir à grands coups de Bible éditée en morse dans le cul.
Y'a rien de plus faiblard que la vengeance passionnelle, ça montre que le narrateur à finalement rien de mieux à foutre de sa nouvelle vie et que la pendaison serait un acte d'humanité.
CE QUI EST UN TR7S BON POINT DE D2PART POUR UN TEXTE ZONARD? N4EST6CE PAS.
Mais faut développer. Balancer de la description, de l'action, du but. Un texte, quoi.

Voila, j'ai fini mon commentaire bateau auto-thérapeutique; convaincu, je file écrire un texte sur une fille que j'aime sans ensuite le faire lire à qui que ce soit.
400asa
    le 01/06/2009 à 19:14:41
Et surtout, est-ce que l'Affliction suce et est-ce qu'elle avale, cette sale pute en bois ?
glopglop
    le 01/06/2009 à 19:38:44
"Le meilleule de mon êtle" ça fait très chanson réaliste, années 40.
Affliction, tu seras tondue à la libération.
Das


    le 01/06/2009 à 20:16:24
Le gothisme est une imposture.
Dourak Smerdiakov


site blog lien tw
Pute : +0.66
    le 01/06/2009 à 21:40:37
Votez à gauche. Roulez à droite. Ne confondez pas internet avec un journal intime.
Contre-paix


    le 02/06/2009 à 02:00:08
Tout ceci nous fait plonger dans un océan de mascara noir et gluant. Il y a un peu de hargne, mais c'est noyé dans toute cette platitude pouffo-gothique.

Bon. Si on pousse l'analyse plus loin (cette phrase prononcée à haute voix est très évocatrice), le thème de la trahison et de la déception sature le texte, à la façon d'un hurlement dans un micro. C'est très désagréable. Une revanche, OK, vouloir rétamer une tronche, c'est humain ("CE QUI EST UN TR7S BON POINT DE D2PART POUR UN TEXTE ZONARD? N4EST6CE PAS.") Mais pourquoi, foutrecul - et je le dis parce que ça a l'air d'être du vécu - est-ce que tous ces connards attendent-ils quelque chose des gens ?

Mes frères, ou plutôt mes bâtards désunis, plussoyons en choeur 400asa.
Contre-paix


    le 02/06/2009 à 02:00:19
Ou allons tous nous faire foutre.

Et effectivement, c'est textes de merde toute l'année. Ça donne envie de s'y mettre, CMBDVCS.

commentaire édité par Contre-paix le 2009-6-2 2:1:17
(())
    le 03/06/2009 à 12:02:05
Elle est bien trop gentille, ça manque d'envie, et elle aura bien pardonner a son homme une fois qu'il l'aura invité manger à Mc Do samedi soir pauvre pute qu'elle est.

Bref, des mots des mots mais pas d'action.

Merde ça a déjà été dit...
Itsanewday


    le 03/06/2009 à 14:24:59
Coucou tu veux venir sur MSN pour en parler? :(
evariste galeux
    le 03/06/2009 à 19:00:40
Tiens, en fait, c'est l'heure d'aller boire une coup.
Cuddle


fb
    le 03/06/2009 à 23:50:33
Mouais, pas trés intéressant à lire. D'la merde quoi !
Omega-17


    le 04/06/2009 à 05:53:24
C'est la mode des textes de merde très courts, dis donc.
On peut s'en féliciter tant que les auteurs en question ne s'associent pas sur des projets d'ampleur.
Non, vraiment, c'est bien. Continuez.

= ajouter un commentaire =