LA ZONE -
Résumé : On sent bien que l'auteur a hésité, tout au long de la conception de ce texte, entre écrire un texte amusant sans plus, et chier un texte franchement merdique. Le résultat s'en ressent. Il s'agit d'une parodie du rosaire chrétien, invitant les fidèles à méditer sur une liste de msytères. Ici, presque logiquement, les msytères sont remplacés par des histoires de bite. Evidemment, c'est naze et ennuyeux. Mais pas suffisemment pour retenir l'attention.

Les mystères du Rosaire (chapelet)

Le 03/09/2009
par MantaalF4ct0re
[illustration] Mes biens chers frères et soeurs,

Urbi et Orbi,
nous constatons avec regret la désaffection des jeunes populations pour la pratique religieuse au sein de notre Eglise. En effet, chaque canicule ou recrudescence de gastro- entérite, chaque poussée de grippe nous rend à chaque fois moins nombreux, et ce en dépit du zèle manifesté par les plus fervents de nos pratiquants, malgré leurs tendances consanguines notoires, qui plus est, et sans lesquels les scouts d'Europe auraient disparu depuis vingt ans!..

A notre humble et infaillible avis, ce phénomène ne peut être dû à la grande clairvoyance de nos prédécesseurs méfiants à l'égard de la contraception ou des loisirs chez les jeunes ou encore vis-à-vis de l'implication sociale de certains de nos effectifs ayant côtoyé de trop près les couches populaires au lendemain de la guerre. Au contraire, le noeud du problème, selon nos frères les plus avisés, pour ne pas encore dire vénérables, semble se situer au niveau de la grande prière du Rosaire que Saint Dominique nous a léguée.

Certes,les papes Léon XIII ou encore Jean-Paul II , finement inspirés, avaient déjà orienté nos efforts sur ce point. Mais aujourd'hui est venu le temps d'un Nouveau Rosaire, plus évocateur auprès de nos ouailles et plus à même de ramener sous notre protection les brebis égarées.Dans un souci d'économie d'énergie, celui-ci ne comportera point de Mystères Lumineux: à l'heure où le réchauffement planétaire annonciateur de la Parousie prochaine se fait plus certain et indubitablement d'origine humaine, il faut rappeler à l'humilité et à la sobriété les convives au Repas. Les Mystères du Rosaire Nouveau sont les suivants, et s'appliqueront avec effet immédiat aussi bien aux hommes, qu'aux femmes, aux sodomites, aux péripatéticiennes, aux lesbiennes, aux transsexuels, aux chauves, ou encore aux zoophiles:

LES MYSTERES JOYEUX.
1.La première Erection.Survenant bien assez tôt, c'est une manifestation de la Joie, une apparition à ne pas manquer.
2.Le jeu du Docteur avec la voisine d'en- face. Notre Seigneur lui-même n'a-t-il pas guéri des êtres en souffrance?
3.Les premières caresses du bas-ventre avec la cousine, ainsi que Marie et Elizabeth se sont Visitées.
4.Les premiers rougissements et frissons, Annonciation de sincères marques d'Amour.
5.La découverte de la Masturbation, puisque la vertu théologale Charité, bien ordonnée, commence par soi-même.

LES MYSTERES DOULOUREUX.
1.Le premier Rateau, rappelant au fidèle que le travail de la terre est le châtiment du premier homme chassé du Jardin, transmis à sa descendance, et que le labour doit attendre la bonne saison.
2.La première Réception en fondement, instant de Transfiguration instantanée et de Révélation.
3.La première Rupture, 30 deniers d'argent pouvant éloigner de celui qui a la Foi un être proche.
4.La première Célébration Collective Clandestine et Imprévue, dans une Cave, avant de quitter les ténèbres.
5.La Diffusion ,par la Parole d'un Conjoint Messager, d'expériences inédites et extraordinaires, vidéo à l'appui.

LES MYSTERES GLORIEUX.
1.L' Orgasme , moment de Révélation et de profond Amour du Prochain.
2.La Faciale, placée sous la Protection bienveillante de Sainte Véronique.
3.La Moustache, rappelant au fidèle l'épisode où Jean cessa d'être imberbe.
4.L' Imposition des Corps tarifée en grammes de poudre ou en vases de parfum.
5.La Partouze, scène finale et transcendante de la Communion Partagée.

Compagnons de la Sainte Prostate, que les Voies du Seigneur vous rendent Pénétrables!

Benito XVI V

= commentaires =

Soeur Emmanuelle     le 03/09/2009 à 23:31:59
Ce serait un beau prologue à mon bouquin sur l'onanisme, tiens.
Das


    le 03/09/2009 à 23:36:13
Tu parles d'une ouverture !
Dafal


    le 03/09/2009 à 23:40:23
J'ai scotché sur les paragraphe 2 et 3 sa raconte quoi si une âme passe par là?
A chier au sens propre du terme , sa arrive ... en masse !
Lapinchien


tw
    le 04/09/2009 à 12:22:59
ce texte est très bien. Il m'a fait infiniment rire. par infiniment rire j'entends qu'il a inexorablement altéré les neuronnes qui coordonnent le mouvement de mes zygomatiques et qu'à jamais un echo gutural resonnera dans un recoin de mon cerveau. À jamais. À jamais. À jamais.
MantaalF4ct0re


    le 23/11/2009 à 18:08:52
A préciser qu'on était plusieurs poètes (avec quelques non-zonards) au moment de gribouiller le brouillon de ce texte... Je n'ai fait que la mise en forme au propre, "après-coup", si je puis dire. Urbi, Orbi, et Snorky.

commentaire édité par MantaalF4ct0re le 2010-6-10 21:47:28

= ajouter un commentaire =