LA ZONE -
Résumé : Prenez un tas de considérations sociologiques banales, groupez-les en fagôt (pas besoin de cohérence) et postez le tout sur la Zone : hourra, un texte pseudo-polémique ! Comme toujours, le narrateur se suppose au-dessus de la masse et rêve de dévoiler La Vérité au bon peuple moutonnier, principalement composé d'abrutis méprisables. On se demande bien pourquoi. Il a au moins l'excuse de la drogue et de la confusion mentale assumée, cela dit. Le texte, lui, est en plein dans la masse : pas mauvais en soi, écrit passablement, sans grand intérêt, vite oublié.

Névrose en poudre

Le 04/12/2009
par Lia, Dafal
[illustration] Vous êtes tous des névrosés.
Parfois je regarde autour de moi bien que la faune actuelle n'en valle pas la peine, et je me dis qu'il faudrait que j'écrive un article dans un journal bien connu afin que cette même faune prenne conscience de la réalité des choses. Le monde qui m'entoure se laisse vivre, au lieu de mesurer ce qu'ils vivent vraiment. Ces gens-là m'horripilent, blasés de tout, lassés de tout, et moi-même je me lasse d'eux. Faîtes donc venir un clown pédophile en spectacle de rue, afin de mettre un peu d'aventure dans leur triste vie. Peut-être est-ce ce qu'ils attendent. Faîtes-moi gober un taz et laissez-moi arpenter les rues en plein délire. Je passerai pour un fou mais ça amuserait la gallerie. En parlant de taz, je vais aller me taper une ligne. Oui, je sniffe, mais c'est exceptionnel.

Je pars de réflexion en réflexion, tout ça va bien trop vite pour mon esprit que la télé déglingue jour après jour. En fait, plutôt qu'un article dans le journal, je me dis que je devrais trouver un moyen de squatter une chaine publique et de pousser une gueulante afin de faire prendre conscience de la réalité des choses à la population actuelle. Ah ouais, un bon gros buzz, c'est ça qu'il faut ! De toute manière les gens ne lisent plus depuis qu'on passe la Star Ac sur TF1. C'est beau le progrès. Vraiment. Brûlez une voiture sur le parking de je ne sais quel bâtiment important, afin de mettre un peu d'animation chez ces ramollis du bulbe. Pas sûr que ça amuse la gallerie cette fois-ci, mais ça fera un peu d'action et tout le monde sait que les gens n'attendent que ça. Je commence à ramollir, moi aussi. Je vais me taper un rail, ça me réveillera sûrement.

Je viens de balancer ma télé par la fenêtre tant le flot de conneries que baragouinait je ne sais quel présentateur à la con me sortait par les trous du pif. De toute manière je ne la regardais pas, je m'abrutissais juste devant en exprimant des bêlements de circonstances. Donc, terminé la télé. Je ne veux plus jamais entendre parler d'elle. Pourtant l'idée du buzz était bonne. Il reste toujours internet, surtout internet, avec ses blogs débiles ou de pauvres adolescents en mal de vivre exposent leur vie comme de la viande crue. Un énorme buzz sur internet, où les jeunes en plein formatage de cerveau pourraient voir et enfin prendre conscience de la réalité des choses. Mais qu'est-ce que la réalité déjà ? Eclatez-moi le crâne contre un mur de béton histoire d'y mettre un peu de couleur. Je me perds. Je vais aller me tirer une bonne grosse poutre.

Mon pochon de coco se vide à vue d'oeil et au fur et à mesure qu'il se vide, ma tête se remplit et les idées affluent les unes après les autres. Je me dis que le meilleur moyen de faire prendre conscience de la réalité des choses à cette foule moutonnière, c'est de faire quelque chose dans la vraie vie. Plus rien de virtuel, rien que du réel. Quelque chose de choquant, violent. Oui, la violence, c'est le seul moyen d'accrocher les gens maintenant, avec leurs gosses lobotomisés nourris aux films d'horreur ou pornographiques, les deux se rejoignant peut-être, tant qu'il y a du sexe et de la violence, pas besoin de scénario de toute façon. Faîtes-moi boire de l'encre et foutez ma putain de tête dans une saloperie de micro-onde dernier cri, ça fera un arc-en-ciel quand elle explosera. On me dit que je délire, pourtant il n'y a personne chez moi. C'est plus une poutre qu'il me faut, c'est l'autoroute que je vais prendre là. J'éclate d'un rire que je ne reconnais pas.

La réalité des choses. Est-ce la réalité qui fait les choses ou les choses qui font la réalité ? Je ne sais pas, ou je ne sais plus. Il faut de la violence, on veut du trash, du sexe et des histoires de thunes maintenant. Du sadisme. Envoyez "Sadisme" au 83232, et en fonction des votes on ne changera rien mais on se fera plus de pognon. Non ! Faire quelque chose de choquant dans la vie réelle. J'ai envie de me trancher la jugulaire du haut d'un immeuble et d'atterrir aux pieds d'un putain de môme avec une sucette à la main, afin qu'il se rende compte de la réalité des choses et qu'il pense quelques années plus tard que si sa grand-mère est atteinte d'Alzeihmer, il en profitera pour lui demander 5 euros tous les jours. Je ne sais pas si ça a un rapport avec mon idée principale mais mon délirium me plaît bien. Tout s'embrouille dans ma tête, et alors ? Pourquoi chercher à avoir les idées claires dans un monde qui ne l'est pas ? Je vous emmerde, d'abord ! Et je, je...
Je suis en dèche de C et je commence sérieusement à me faire chier. Je vais acheter une nouvelle télé.

= commentaires =

nihil


    le 04/12/2009 à 23:41:48
Ca commençait bien mal, avec ce genre de philosophie en carton coutumière des invertébrés et des handicapés de la logique. Celle qui veut que la masse vit dans l'aveuglement et que nous, par contre, on a tout capté au sens de la vie parce qu'on est trop forts.

Et puis peu à peu, la flemme mentale devient quasiment justifiée par l'état du narrateur. On se prend pas la tronche à développer, à boucler son argumentation ou à faire dans la logique pointue quand on est défoncé, on raconte des bribes de conneries, sans plus. Peu à peu en fait, ça devient presque valable, un peu cliché, un peu banal, mais avec quelques bouts de passages pas dégueus.

Rien qui vienne sauver le texte de la mauvaise impression qu'il m'a laissé d'entrée, quand même.
KoaXKoax     le 05/12/2009 à 04:34:45
C'est pas mal, et je dis ça parce que je connais les auteurs, sinon, c'est quand même bien de la merde, mais de la merde amicale, quoi.
Josh


    le 05/12/2009 à 15:13:57
de la merde en poudre quoi.

ah ah.

j'ai noté que ce passage. "Faîtes-moi boire de l'encre et foutez ma putain de tête dans une saloperie de micro-onde dernier cri, ça fera un arc-en-ciel quand elle explosera."
bien pensé mais mal mis en valeur.

Pauvre style, bla bla, etc, jme suis fait chier du début à la fin. Pour les considérations sociologiques de branleur médiocre je rejoins l'avis de nihil. Bien fade et vain tout ca. Ya que du fond, et pas de forme. Et le fond est assez quelconque et sur-vu. Même la médiocrité du narrateur est sous-exploitée.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 05/12/2009 à 15:18:08
Merci de m'avoir ouvert les yeux sur la réalité des choses, je vais aller me les laver. Et si d'aucuns me voulaient demander si je lave les yeux ou les choses, je répondrais que pute eux borgnes Siloé au gué au gué.

Sinon, ça reste un peu flou en tant que diatribe, et sans les deux phrases sur la tête explosée contre le mur ou dans le micro-onde, ça serait un peu mou en tant que texte sur la zone. Fondamentalement, ça me paraît plus du registre des sous-thèmes 'humeur noire' ou 'propagande nihiliste' que 'polémique'.
Hlxc


    le 05/12/2009 à 19:06:15
La roue tourne et ce sont toujours les mêmes qui tapent sur les "gens" comme ils disent, bien entendu, très très cons!

Le début du pseudo cynisme-élitiste pour se laver les mains par avance des saloperies qu'ils vont commettre, qu'ils ont déjà commises.

Des petits enculés, comme tant d'autres, qui font blabla à propos d'action directe mais qui se chient dessus. Bof.

commentaire édité par Hlxc le 2009-12-5 19:7:34
Lapinchien


tw
    le 05/12/2009 à 19:18:54
nano-anecdotique
Hag


    le 05/12/2009 à 21:47:03
Hamster in the sky with rien d'intéressant.
l'ocsa     le 22/12/2009 à 00:33:22
"J'ai envie de me trancher la jugulaire du haut d'un immeuble et d'atterrir aux pieds d'un putain de môme avec une sucette à la main,"

ça c'est drôle...
le reste....
Nana


    le 17/01/2010 à 09:08:04
Des idées, ou plutôt "philosophie en carton coutumière des invertébrés et des handicapés de la logique" sont débités aussi légèrement que tout ce que tu critiques.
Les pseudo-réflexions que tu ne développes pas ne changent donc pas grand chose à ce que l'on pourrai entendre dans des paroles d'un groupe populaire (qui passerait sur toutes les chaînes de télé et qui, bien entendu, aurait été découvert sur internet et grâce au journal local).
Puis ouais l'cliché de la drogue-réflexions n'est pas très bien amené, soit c'est pour montrer que le gars s'emporte lui même dans une "réelle névrose"(> accrocher les gens avec de la violence, c'est exactement ce qui se passe actuellement sur un peu tous les médias), ou soit que c'est encore plus pourri: que ses délires ne ressemblent qu'à de vulgaires pensées. (ce qui est triste avec un 'polochon de coco' qui se viderai rapidement)
Dafal


    le 09/10/2010 à 10:41:50
KoaXKoax le 05/12/2009 à 04:34:45 C'est pas mal, et je dis ça parce que je connais les auteurs, sinon, c'est quand même bien de la merde, mais de la merde amicale, quoi.


"De la merde amicale"
Koax-Koax


    le 09/10/2010 à 13:05:31
Du caca sympathique, qui tache pas et qui sent la fraiche rosée du matin, et qui dit même "merci" une fois au fond des toilettes. hips.

= ajouter un commentaire =