LA ZONE -

Matricule 013 (partie 2)

Le 13/08/2010
par Minilocust
Je ne veux pas être enterré dans un cimetière d'animaux,
Je ne veux pas vivre ma vie encore,
Je ne veux pas être enterré dans un cimetière d'animaux,
Je ne veux pas vivre ma vie encore.
The Ramones - Pet sematary
24 Janvier 2020, 23h.
Pas moyen de fermer l'œil. Ils sont la, ils m'observent, je les entend. Je crie de toutes mes forces. Personne. On raconte qu'ils commencent toujours par la bite. Merde, j'en vois trois, trois vermines, devant moi. Maintenant dix.
25 Janvier 2020, 10h.
A force de gueuler, les gardes sont venus me changer de cellule. On pourrait penser que la pitié est une choses dont ces chiens ne manquent pas. Mais je suis lucide, moi non plus je n'aime pas qu'on me dérange durant mon sommeil. Et puis,tout le monde sait qu'ici "le tailleur de pipe" c'est bien moi.
27 Janvier 2020, 15h.
On vient de m'annoncer que c'est mon anniversaire, j'ai eu le droit de laver mon uniforme, sans rien payer. La jalousie s'installe, je sens déjà des regards noirs se poser sur moi.
Au fait, l'infirmière n'a pas la peste, juste la gale.
28 Janvier 2020, 22h.
Aujourd'hui un garde a pété un câble dans l'aile ouest, il a mitraillé six détenus ainsi que le pauvre petit prêtre. Qui va me fournir mon SHIT maintenant?
A ce qui parait, sa petite fille de trois ans c'est fait violée et égorgée.
Une soudaine envie de me branler.Je revois Joe, mon fils âgé de 5 ans , je le revois me la sucer, putain c'est trop bon.
2 février 2020,14h.
La prison est remplie d'hommes en combinaisons blanches armés de fusils automatiques. Le personnel de la prison, ainsi que les déchets de la sociétés doivent attendre dans la cour principale.
J'écris sur un banc, d'où je peux voir, si je tourne la tête, la pauvre petite infirmière se faire violer, par deux blacks, derrière le gros arbre. Je sais très bien que personne ne fera rien pour elle, même moi, je préfère mater, plus excitant et moins dangereux. Les gardes la retrouveront morte dans une trentaine de minutes, le temps que les deux hommes finissent de la sauter.
2 février 2020,14h32.
Le cadavre de la galeuse a été trouvé par les gardes.
2 février 2020, 14h39
Premiers coups de feu provenant de l'intérieur de la prison.
2 février 2020, 15h15.
Les hommes en combinaisons sont ressortis.
2 février 2020, 16h.
Je viens d'apprendre par mon voisin de cellule que ces fameux hommes en combinaisons n'étaient autres que des "désinsectiseurs" appelés par le directeur pour nettoyer un nid de termites mutantes au sous sol. Les bestioles auraient bouffées deux ou trois femmes d'entretien ainsi que deux connards de gardes. Malheureusement, le directeur ne leur a pas parlé du "petit" problème d'invasion de carnicafards. Mon voisin m'a aussi avoué que les hommes en combinaisons blanches on été scotché en voyant le nombre affolant de radiations qu'il y avait dans cette prison.
6 février 2020, 19h.
En tant que bon prisonnier, j'ai eu le droit de regarder la télé avec les gardes, en échange, d'une ou deux gâteries. Le journal télévisé nous a apportés des nouvelles "du front". En effet Les militaires n'arrivent plus a tenir le coté sud de la ville, les rats mutants gagnent de plus en plus de terrain, faisant des victimes par centaines chaque jour. Le danger se rapproche de plus en plus. Mais pour l'instant rien a foutre, je me fais sodomiser.





= commentaires =

o0oo     le 13/08/2010 à 14:01:23
De l'anticipation éculée, façon société en fin course.
De la provoc' facile avec la gamine de n°13, celle du prêtre et l'infirmière.
Un scénario inexistant: c'est quoi l'histoire bordel? Le récit par flash d'un prisonnier suceur de bite?
On en apprend trés peu et au final, j'ai pas eu envie d'en apprendre plus...
Inutile quoi.
Bruce Willis     le 13/08/2010 à 14:24:00
C'est de la fin du monde de tapette dégénérée, ça, pas une seule explosion, que des suceurs de bites, un quota de nègres violeurs, et même pas de chewing-gum. Je suis disponible pour relever le niveau le jeudi entre 14h et 15h.
Dourak Smerdiakov


site blog lien tw
    le 14/08/2010 à 00:03:24
"A force de gueuler, les gardes sont venus me changer de cellule. On pourrait penser que la pitié est une choses dont ces chiens ne manquent pas. Mais je suis lucide, moi non plus je n'aime pas qu'on me dérange durant mon sommeil." L'enchaînement logique des ces phrases est évident dans ton esprit, mais, même si on comprends en s'arrêtant, ça fait maladroit et ça casse la lecture.

""le tailleur de pipe" c'est bien moi."... ""du front"." Guillemets inutiles, il me semble. Ecris-le, ou ne l'écris pas, mais ne fais pas le timide.

"SHIT" : je ne crois pas que ce soit un acronyme, et, si ça l'était , manquent les points.

"blacks" : personnes de couleur, ou, plus simplement, des noirs ? D'où vient cette manie moderne de dire "black" pour noir ?

"deux connards de gardes" : l'insulte a l'air de débarquer là gratuitement, ça fait langage de cours de récré plus qu'autre chose.

Bite, violer, sucer, pédophilie, viol par des noirs, etc, jusqu'à la sodomie finale : volonté de choquer à peu de frais ? ça fait trop, on n'y croit pas.

"nombre affolant de radiations" : une radiation, deux radiations, trois radiations...

"Mais pour l'instant rien a foutre, je me fais sodomiser." :

Et puis les simples fautes de base : "je les entend"... "auraient bouffées"... "on été scotché"... "nous a apportés"...
KoaXKoaX     le 14/08/2010 à 00:33:14
Ca pourrait être bien, avec ces phrases courtes et concises, mais :
qu'est-ce qu'elle branle l'infirmière, derrière un arbre, donc dehors, et pas dans l'infirmerie ?
Et :
Qu'est-ce qu'ils ont ces rats, termites, et tout, pour être qualifiés de mutants, des couilles évolutives qui changent de forme selon le terrain ? Pourquoi pas des castors ? Bref On sait toujours pas, et ça aurait été bien de les décrire.

"A ce qui parait, sa petite fille de trois ans c'est fait violée et égorgée.", ça, c'est ridicule, du genre "han, et même que j'lui ai mis un coup de pied dedans la tête, oulala"

Finalement, Bruce Willis plus haut à raison.
Bruce Willis à toujours raison.
Narak


    le 15/08/2010 à 12:07:29
Texte très bizarre, mais pas forcément dans le mauvais sens. Bon, ça reste squelettique hein ! Mais avec des corrections, (principalement celles qu'a souligné Dourak) et un peu moins de bordel dans l'écriture, ça passerait assez bien.

"Le danger se rapproche de plus en plus. Mais pour l'instant rien a foutre, je me fais sodomiser."
Je sais pas pourquoi, je trouve cette phrase géniale. Ça fait déjà deux bonnes minutes que je trippe dessus.

= ajouter un commentaire =