LA ZONE -
Résumé : Oh bah oui. On avait déjà eu droit à du pseudo Ellis, du pseudo Mylène Farmer, fallait bien qu'on ait droit un jour à notre clone de texte à la Nothomb (dont je serai peut être le seul à faire le rapprochement d'ailleurs). Que dire de plus si ce n'est que décidément, s'attaquer à des textes comme ceux de la Bible c'est un peu comme tenter de battre Sub Zero dans Mortal Kombat 3. Donc, si vous désirez lire un vrai bon texte sur la création, allez plutôt lire "Holy shit" de LC, ou le texte original lui-même, et priez pour la rédemption de vos âmes, stupides impies. Avec en cadeau la plus belle retouche paint du monde entier.

Au commencement

Le 21/11/2010
par Zalgor
[illustration] L’idée que quelque chose existe est surement le second concept le plus absurde qu’on m’ait jamais fait remarquer, le premier concept le plus absurde étant que j’ai moi-même constaté ce phénomène. (Dieu - instant 0)
Au commencement, Dieu divisa par zéro.
Il apparu ainsi au milieu d’un monde informe et vite.
Dieu était bien perplexe de s’être crée soi même et de surcroit, d’être un aussi bon mathématicien.
Le monde était informe et vite, et il se demanda bien comment il se faisait qu’il existait au beau milieu du néant.
Dieu dit : Que la lumière soit ! Dieu fut subjugué par sa maitrise du français, avant de se demander ce que pouvait bien être le français. Il se dit que c’était surement une version mal traduite de ses dires, avant de se demander concrètement dans ce cas, ce qu’il à dit à se moment là.
Mais Dieu vit que la lumière était bonne, bien que dans le néant il n’y avait pas franchement grand-chose à éclairer.
Dieu appela ainsi la lumière jour, et les ténèbres nuit, bien que géographiquement parlant, il avait bien de la peine un dissocier les deux. Mais, ce dit-il, vu qu’il venait de crée la lumière, il se dit qu’il était alors le premier jour.

Vu qu’auparavant personne n’avait encore eu l’idée de se crée soit même, Dieu se dit que cet esprit d’initiative était une très bonne chose à mettre son CV, avant de se sentir bien vanné puisque qu’à ce jour, personne n’était en mesure de lui donner un travail rémunéré.
Dieu dit alors : Qu'il y ait une étendue entre les eaux, et qu'elle sépare les eaux d'avec les eaux, avant de se dire qu’il n’avait rien compris à sa propre phrase. Dieu regarda en contrebas et vit une chose plutôt informe, des particules de matière gravitant autour d’elle-même. Il leva ensuite les yeux, pour constater qu’au dessus de lui, le même phénomène s’était produit. Dieu, découragé de ne vraiment pas comprendre se qu’il se tramait depuis sa prouesse mathématique donc il ne voyait pas comment il pouvait en être l’auteur du fait qu’il n’existait lui-même, déclara : qu’il en soit ainsi.
Dieu appela les eaux du dessus ciel et hésita un instant à nommer celle d’en dessous. Mais l’étrangeté de nommer quelque chose par une sonorité le laissa dans une profonde réflexion.
Il se dit qu’il était bien fatigué, se reposa un instant puis se réveilla, encore une fois se demandant bien se qu’il venait de faire : ce fut le second jour.

Dieu dit: Que les eaux qui sont au-dessous du ciel se rassemblent en un seul lieu, et que le sec paraisse ! Dieu se dit qu’il tenait là un concept intéressant avant de se prendre une grosse averse en pleine figure.
Encore une fois, totalement dépité Dieu déclare : qu’il en soit ainsi.
Dieu appela le sec terre, et il appela l'amas des eaux mers. Dieu vit que cela était bon de crée le sec, bien qu’après ceci, il reconnu publiquement qu’il aurait bien mieux préféré créer une belle serviette, pour éviter d’attendre trois quart d’heure sur le sec, pour enfin être sec lui-même. Néanmoins, n’ayant a cette époque aucune idée de se que pouvait être une serviette, et ravi d’être enfin tout sec, Dieu créa tout types de formes improbable de couleur verte pour remercier cette parti du monde qui n’était absurdement humide, elle. Ravi, peut-être trop, de sa journée, Dieu décida de retourner dormir, et rêva au concept d’horloge biologique. Bien qu’au réveil Dieu n’est eu aucun souvenir de ce rêve, ce qui était fort dommage car il venait enfin de comprendre pourquoi, à certains moments il fermait les yeux pour perdre conscience pendants quelques instants. Ce fut le troisième jour.

Dieu se dit alors qu’il fallait organiser ce grand n’importe quoi en quelques chose de rationnel, car franchement, depuis le début, rien ne tenait debout.
Dieu dit alors : Qu'il y ait des luminaires dans l'étendue du ciel, pour séparer le jour d'avec la nuit; que ce soient des signes pour marquer les époques, les jours et les années.
Dieu créa alors d’énormes boules de gaz à une distance forte éloignée, mais tellement immense qu’on pouvait les percevoir de la Terre. Il appela ces boules des étoiles et fut tellement content de sa création qu’il en fit une beaucoup plus proche, pour bien mettre en évidence son incroyable création, et lui donna un nom : Le Soleil. Dieu vit que c’était très bon, et se congratulait intérieurement tout en hochant la tête le petit sourire au coin. Dieu poussa sa vanité un peu trop loin en créant une autre boule, beaucoup plus petite et beaucoup plus laide que les autres pour bien signaler à ceux qui ne suivent rien à ce qui se passe que c’est la nuit. Il l’appela : La Lune. Bien des peintres et décorateurs reconnaisse là une maladresse à Dieu qui gâcha tout le génie pictural qu’était les étoiles. Par la suite, Dieu, pour mettre fin à ses déboires, trouva l’idée qu’on ne verrait finalement la Lune que de façon périodique, et ce, tout les 28 jours, et à l’heure d’aujourd’hui, ce système est toujours en vigueur. Dieu retourna se coucher, en se disant que c’était le meilleur jour de sa vie, et ce, malgré le fait que ce n’était que le troisième jour. Il eu un soir, un matin, et Dieu se leva enthousiaste face à sa création le quatrième jour.

Tellement fier qu’il réutilisa la bonne vieille technique de la division par zéro pour créa tout type de créatures sur Terre. Il en créa de toutes formes et toutes tailles, avec quelques chef d’œuvres d’imagination, tel que l’ornithorynque. Néanmoins, toutes ses créations n’étant pas intellectuellement apte pour lui dire que le Soleil c’était quand même très joli, il créa l’homme, à son image, bien qu’à cet époque il n’avait pas encore eu l’occasion de voir à quoi il pouvait bien ressembler. Dieu créa l’homme et fut bien déçu de ressembler à cela. Il tenta de l’améliorer en lui donnant plus de forme et de subtilité et créa ainsi la femme. Il laissa tout de même vivre l’homme, car il était venu le complimenter pour la création du Soleil. Dieu repensa à l’ornithorynque et se dit qu’il aurait pu crée l’homme et la femme de suite, avant de tenter n’importe quoi. Il dit alors a ceux-ci : Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l'assujettissez; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre. Dieu contempla sa création et se dit, que finalement, il ne s’en était pas trop mal tiré au vu de la situation initiale. Il se dit alors que c’était le moment de dormir. La Lune fut vue cette nuit là, et fut décrier par beaucoup d’espèces. Après une réunion syndicale inter-espèce il fut décidé que le loup était le meilleur représentant pour lever sa voix contre cette abomination.

Dieu se réveilla le septième jour. Il contempla un instant le monde qu’il venait de créer. Outre l’ornithorynque il se dit qu’il avait franchement bien bossé jusqu’à lors, et que vu qu’il venait de crée un peu prés tout à partir de rien, ça serait sympa de le laisser un peu tranquille aujourd’hui. Voire définitivement.

= commentaires =

Koax-Koax


    le 21/11/2010 à 13:07:43
Je demande l'indulgence pour ce texte au nom de la présence du mot "ornithorynque", pis aussi parce que j'l'aime bien moi, mon gif...
Koax-Koax


    le 21/11/2010 à 18:01:07
"La Lune fut vue [...] le loup était le meilleur représentant pour lever sa voix contre cette abomination."

Y'aurait tellement plus à dire sur cette phrase que sur tout le reste, ça m'a fait tout plein de trucs dedans la tête et depuis j'arrête pas de voir jaunit à l'idée sautiller dans la barraque, PU6TAIN.

http://trauma-team.com/wp/wp-content/uploads/2009/05/2009_05_25_tee-shirt_0-300x264.jpg
Castor tillon


    le 21/11/2010 à 18:38:46
Il se jaunit à l'idée que s'il vit, c'est sans elle ?

Ah, le texte ? Dieu appela le sectaire, et lama des omers.

C'est gavé de fautes, comme d'ab, et c'est marrant, comme d'ab. Je réclame solennellement une version en vers.
Ralgoute.     le 21/11/2010 à 19:03:10
"Dieu créa l’homme et fut bien déçu de ressembler à cela. Il tenta de l’améliorer en lui donnant plus de forme et de subtilité et créa ainsi la femme"

C'est d'un sexisme insupportable.

Sinon j'ai le même sentiment que pour le dernier texte publié sur la zone. J'ai l'impression qu'on profite que la zone soit déserté de ses prédateurs pour refourguer ses merdes réalisés en écriture automatique.
Castor tillon


    le 22/11/2010 à 23:31:27
Oui, Koax, il est beau, ton gif. Si y avait eu moins de vert et plus de rouge, j'en aurais fait mon fond d'écran.
On dirait Amélie Nothomb tombée dans la nouvelle de Stephen King, là, quand il se couvre d'algue extra-terrestre.
Zalgor


    le 22/11/2010 à 23:45:38
Moi aussi je dois dire que je suis très heureux de ton illustration Koax-Koax. Je remercie d'ailleurs la Zone de toujours trouver des illustrations toujours très judicieuses pour mes textes.
400asa     le 01/12/2010 à 02:30:43
MAIS ?ALORS MAIS SI TOUT LE MONDE EST BEAU ET HEUREUX C4EST G2NIAL TOUT EST G2NIAL CE MUR EST G2NIAL§ BONJOUR? MUR§ WILST THOU DANCE WITH ME ?
Valstar Karamzin


    le 10/04/2014 à 14:07:02
Le dernier texte de Zalgor s'intitule "au commencement", c'est profond, et mégalo, car maintenant il se prends pour Dieu. Zalgor, la comète qui passa en 2010 dans le ciel de la Zone ce fut quoi exactement, une tomate pourrie qui tentait d'atteindre sa cible, un délassement adolescent, un faux martien priapique échappé d'une bédé de Vuillemin ?

= ajouter un commentaire =