LA ZONE -
Résumé : Pour ce premier texte de la cuvée de Saint-con 2013, le narrateur part en investigation dans un village où le con est sélectionné selon des rites ancestraux. Rien de très folichon au niveau de la crémation ce qui est dommage car ça commençait plutôt bien. Au programme : consanguinité, algues et traditions - aucun rapport avec Nadine Morano cependant. ET BONNE SAINT6CON 0 TOUS§

La Saint Con

Le 10/04/2013
par Nana
[illustration] Après dix minutes à cavaler, la vallée en accéléré me semblait plutôt calme, plutôt belle.. Je traverse des choses différentes, des cabanes des chats des chiens des troubadours, ce n'est pas vraiment courant dans le coin.. Je viens d'Aparre, juste derrière, je m'attendais pas à de tels changements. Et enfin j'arrivais, en soirée, à L'M.., un village que mon travail me permet de découvrir afin de faire la description d'une des 13 festivités annuelle : la « Saint Con »
Le village est organisé de façon linéaire, en effet, pas de rond point, de rue, de passage, juste une avenue qui sépare les habitations des champs..Tout se suit, les bâtiments sont alignés par ordre logique : en premier un petit cimetière, 5 chaumières identiques, la mairie, 5 autres maisons puis le second cimetière.
Je dormais au premier étage de la marie qui de sert de chambre d'hôte, le rez de chaussé est un comptoir qui permet aux habitants de passer commande à la "retoural Bou"
Retoural car elle fait des aller retour, et « Bou » car elle fait la liaison entre boucherie-boulangerie-boutique qui sont respectivement au deuxième troisième et quatrième étage de la Mairie. Le Maire siège au cinquième et vit au 6ème, l'infirmerie est au sous-sol, pour isoler les bruits en cas d'opération douloureuse. Le bâtiment regroupe tous les services dont les habitants auraient besoin ; l'organisation du village y est  si arithmétique que le maire n'est utile qu'à titre de symbole.
Il y a 6 genres de familles, les Bou, donc. Les Pro (professeur et prostituées), et les criminels qui rétablissent l'équilibre lorsque maladie et vieillesse ne suffisent pas
Les alliances sont uniquement endogames, seul les enfants conçus par deux parents de même genre sont autorisés à vivre,  pour éviter tout problèmes de consanguinité et stimuler la concurrence il y a deux entités d'une même catégorie, le village est symétrique
Il y a treize fêtes dans ce village, une par mois ! Les habitants sont mus par les festivités, dans un si petit village, l'ennui arrive bien vite.. 
Je m'étendrais donc sur la fête d'Avril, la Saint Con.
Il faut savoir qu'il y a un seul maire donc une seule famille de maires, c'est pour ça qu'il se reproduit à tour de rôle avec un professeur un boucher une prostitué.. , à chaque génération un genre différent, c'est un cycle. Le maire engendré est donc au fil des ans '"un tout" de tout, ce processus est appelé Eragène
Le con est  directement relié à sa définition première, de vagin : suivant le genre de l'utérus qu'il l'a porté, on le défini chaque année. Par exemple, si le maire est une coupure entre le maire précédent et un boucher, le premier con du cycle sera le premier fis de la boulangère en chef! Je ne m'étendrai pas non plus sur les nuances crées par les différents sexes, ça serai bien trop long, mais juste un autre exemple, si la boulangère avait été un homme, le con serait  la deuxième fille du boucher.. Il faut que j'explique une dernière chose, il y a uniquement trois générations dans le village : les grands parents les parents et les enfants. Les grands parents mettent au monde deux humains suivant deux configurations possibles : deux garçons ou deux filles et les parents : une fille ou un garçon. Et cette fille et ce garçon mettront au monde deux filles ou deux garçons.. Le principe de contraception est simple, lorsque les couples ont le nombre légal d'enfants, l'infirmière les enregistres dans le carnet chimique.. Le CC permet aux bou d'adapter leur produits en fonctions des habitants : les médicaments (dont les stérilisants) y sont directement injectés, le travail de retoural est donc méticuleux : il ne faut pas confondre les paquets. Pour la sélection du sexe, la technique ne diffère pas de notre village, une simple histoire de position lors de la copulation.

Tout ça pour dire que les cons sont définis dès le début..Il porte sur lui et uniquement le jour J haines malaises remords et animosité associé à sa catégorie, le but est salvateur : on limite les débordements les représailles et autres formes d'hostilités à un seul jour. Cette année, le con est le neveux du professeur, la mise à mort
se fera par le feu. (Les boulangers sont noyés, les prostituées défenestrées, etc.)
Les couleurs sont très importantes, le con de l'année sera immolé, l'élément de MaM (mise à mort) est le rouge et pour que "équilibre coloral" soit validé, il faut que le village se mette au vert
La fête commence, nous sommes le dernier du mois, le 10 Avril à 0h01. Du début jusqu'au lever du soleil, c'est à dire 4h, on drape les habitations de voiles trempés dans un colorant à base d'herbes et de plantes fabriqué par les grand-mères et brodé tout le mois par les mains délicates des jeunes filles ; jusqu'à 5 heures on habille les
enfants, à 6 heures tout le monde à déjeuner et à 10h les mets sont prêts, épinards poivrons poireaux feuilles de vignes citron melon pomme, un buffert vert, un buvert.. Et jusqu'à 14 heures on prépare le terrain.. Face à la Mairie  à une distance égale à la longueur du village afin de former un triangle isocèle, on place trois bains en bois remplis de trois différentes substances prélevé dans les champs tout le mois.

à 14h, après le repas, le rituel de MaM débute.

L'encens qui enveloppait les narines de vapeurs boisées les transportaient, l'humide chaleur les enivraient.. Ils bougeaient, s'agitaient, les seins rebondissaient, les pénis érigés vers les cieux se balançaient, les chevelures virevoltaient, les dents les doigts claquaient, les pieds nus frappaient la terre et les bras
tourbillonnaient.. Des prières des chants... Je ne saurais les retranscrire, n'aillant rien perçu d'intelligible, j'ai en souvenir une phrase ou une expression ou peut être un cri...  "Juilko iiiiih"..

Une fois la danse achevée, le con est plongé dans un premier bain d'algues jusqu'à ce que les chatouilles humides engendre un malaise, on le réveille en faisant pénétrer des tiges dans ces narines, et  le plonge cette fois dans une mare de limaces vertes, on l'en ressort uniquement lorsque tous orifices ont étés bouchés par la bave, cela
prend environ deux heures, les loches sont nombreuses mais prennent du temps à remplir narine oreille urètre anus de leur liquide.
On place le con au soleil afin que les substances durcisses et qu'elles puissent être percées dans le dernier bain, un bain d'orties
Il doit être 17heures, les convives s'enduisent de leur excrément normalement vert, pour à nouveau valider un équilibre : le con étant purifié, ils doivent se salir ! Ensuite c'est plutôt rapide, un troisième repas composé des trois bains (algues chenilles et fleur d'orties) est servi pendant que le con se repose afin d'être en forme avant de mourir. A 19h la haine accumulée pendant un cycle (donc 6 ans) à l'égard du corps des professeurs se déchaîne, on frappe crache déchire brise.. Les points vitaux sont épargnés, il doit rester vivant et conscient
à 20h un bûcher est installé au point de gravité du triangle, c'est à dire à égale distance de la Mairie et des Bains (l'"équilibre géométrique")
Tout ce qui a servi pour faire la fête est placé : drap voiles habits restes alimentaires..
Le professeur est placé au milieu et le feu y est mis à 23h40 on récupère les cendres.
Le rituel s'achève, les festivités cessent, tout le monde se hâte..
Une nouvelle fête le mois prochain, la Saint ....



BONUS DVD :


Ablution :    

    Affiche trouvée dans les locaux d'un parti (que je ne nommerai point)

    Mangez bougez criez gueulez reduisez la graisse qui englobe vos neurones lavez la crasse qui se mélange à vos merdique idées
    pleurez l'acide qui ronge votre vision et gerbez la haine qui vous possède
    Debarassez vous de la salive, forme visqueuse des injures qui vous décrivent
    noyez vos pets dans de l'alcool, purification nécessaire pour se libérer de vos remords
    Cuticules peaux mortes croûte au chalumeau à brûler,
    hélas mes petits lepreux c'est votre ame poreuse gangrenée par le mépris qu'il vous faudra incendier, par là j'entends un bucher empaillé
    Une buche trouée en longueur passera de votre anus à votre bouche,
    poudre et cendre la garnirons puis une étincelle
    Boom..
    Purification universelle

= commentaires =

Mill


site lien fb
    le 10/04/2013 à 00:18:57
Dommage que le ton soit si descriptif, si impersonnel. Il y a quelques trouvailles amusantes - pas non plus de quoi se taper le cul par terre hein mais bon. Manque de rythme. A ce point que la lecture en devient pénible. Un texte si court, merde quoi.
Lapinchien


tw
    le 10/04/2013 à 00:30:26
c'est surtout un texte de troll la crédibilité en moins donc si on part de ce constat ça fait un peu pétard mouillé. mais pourquoi pas ?
Lapinchien


tw
    le 10/04/2013 à 00:42:25
hormis ce petit détail: CE TEXTE EST FORMIDABLE§
Koax-Koax


    le 10/04/2013 à 00:57:49
L'idée ne serait pas mauvaise, mais la description des lieux prend le pas sur tout le reste, et semble aussi plus soignée. Je ne dirais pas que c'est atroce, y'a certaines choses qui, prises à part, peuvent être valables selon la géolocalisation de l'humeur, mais ça sent vaguement l'effort dans la douleur et le mélangeage de pinceaux, tout de même.

Commentaire édité par Koax-Koax.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 10/04/2013 à 01:20:28
Mais pourquoi le neveu du professeur ? Et pourquoi les boulangers seraient-ils noyés ? S'ils sont mis à mort pour la Saint-Con, ils doivent flamber.

Au risque de paraître m'ériger un peu ridiculement en gardien autoproclamé des traditions, il me semble que voilà une bien scandaleuse façon de démarrer une Saint-Con. Je viens d'en perdre un cheveu. Tout fout le camp.
Nana


    le 10/04/2013 à 03:31:55
Dourak Smerdiakov, non non non ! Tu peux recoller ton cheveu.
Les professeurs sont ceux qui apprennent à lire et écrire, donc ceux qui transmettent les premières armes pour la St Con Zonarde, c'était un brûlant hommage, une spéciale dédicace..

Sinon tout est justifié..
Les boulangers sont noyés parce qu'ils se nourrissent exclusivement de farine, alors mélangés à l'eau et laissés brûlés au soleil, ils deviennent presque pains "Que la foule, cannibale, s'empresse de... "
Pour les prostitués et la défenestration, elles seules ont une vue imprenable sur tous les vices tous les corps et toutes les histoires des habitants, passer par la fenêtre est symbolique
Pour le neveu, ben, on peut pas tuer le prof, ni son gosse ça serait crade, alors son neveu.

Donc non pas de mélange de pinceaux Koax-Koax mais oui, de l'effort dans la douleur pour ne pas continuer la description.. Hé..
La dernière partie oui est plus brouillon que les autres.. je voulais pas que ça soit trop gratuit trop "fou", qu'on regarde la région comme une attraction, mais qu'on se dise "ok j'ai appris un truc"
Mais ouais c'était rapide.

Oui je me justifie, mais tout ou presque est justifié, à part l'absence de rythme.. Peut être parce que le narrateur fait son métier.. donc froidement ?
Le boulot de DRH a été mal fait, j'en conviens. Je penserai à un passionné la prochaine fois

(ça paraissait plus long sur le bloc note)
Lapinchien


tw
    le 10/04/2013 à 11:52:55
tu t'enfonces en trollant les commentaires de ton texte de troll.
Nana


    le 10/04/2013 à 13:13:16
yes
Nana


    le 10/04/2013 à 13:20:24
les remarques de merde manquaient à ce texte. le premier suivait "une salve d'imbécilités", le deuxième "sentait le texte de troll"
c'est fabuleux tout est cohérant : je suis un troll,la terre est ronde, tu ponds des proutes nauséabonds
Lapinchien


tw
    le 10/04/2013 à 14:57:16
je suis désolé si j'ai heurté ton petit coeur de troll
Nana


    le 10/04/2013 à 15:27:22
non non ça va, j'ai toujours sur moi l'armure que je portais lors du tournage du seigneur des anneaux

Commentaire édité par Nana le 2013-04-10 21:01:12.
Carque     le 10/04/2013 à 15:38:28
Quelque part on s'en fout si c'est un troll, une fougère ou un thé au jasmin, un bot d'espionnage à la solde du KGB ou ce qui restait du Duc sur la table d'opération après sa vasectomie je crois.

Le texte. La description du village aurait pu être intéressante, mais elle est un peu faite à la va-vite, c'est dommage. J'ai un peu pensé à Huxley et ses fantaisies anticipatrices, et j'aime vraiment beaucoup le côté planification mathématique du village. Il y aurait de la matière, l'idée est à fouiller. La premiére incohérence est malheureusement leur facon de lutter contre la consanguinité : ce faisant, au plus tard à la 3e génération, ca pêche grave puisque si la 2e génération se marie entre deux familles différentes sur deux familles au total, la 3e génération est faite de cousins.


Le style : je n'aime pas du tout. C'est pas fluide, ca paraît forcé, on a l'impression de lire une jurisprudence.
Lapinchien


tw
    le 10/04/2013 à 16:14:35
personnellement je ne m'en fous pas car je ne peux pas admettre de dissocier l'oeuvre de l'intention de l'auteur pas plus que de l'auteur lui même, car l'oeuvre en soit n'est qu'un déchet d'une pensée ayant traversé l'espace/temps; ainsi par exemple, les œuvres de De Vinci me sont insupportables car c'était un immonde pédophile, d'ailleurs l'Histoire le rejugera, le rejugera encore, puis l'oubliera car tout n'est qu'information qui s'érode, comme le roi, et finit par disparaître sur une échelle d'espace/temps plus ou moins longue, mais comme rien ne se perd et que tout se transforme c'est OK même s'il faut pour cela chercher ce qui s'est perdu dans nos dimensions au delà de nos branes comme nous ferions bien de chercher les liens unissant deux particules intriquées et des solutions pour voyager plus vite que la lumière mais ceci est une autre "problématique".
Lapinchien


tw
    le 10/04/2013 à 16:26:01
bien entendu, mon intention était de troller les commentaires de ce texte et par ailleurs je suis une épave et un sombre connard si ça vous amuse d'évaluer correctement mon précédent commentaire.
Nana


    le 10/04/2013 à 21:32:34
Carc, ah oui en effet merci, j'avais pas calculé cette incohérence (y en a des volontaires)
Koax-Koax


    le 11/04/2013 à 12:04:13
Je la cherchais partout, mais finalement, elle est dans les commentaires la nouvelle saison de Game of trolls. Il était temps.
Damid schweppes libre    le 12/04/2013 à 16:34:19
Salut,

J'ai trouvé ça un peu médical, vu qu'il n'y a pas vraiment de personnages en tant que tel, c'est un narrateur qui se pose et qui raconte... ça donnerait presque envie d'ouvrir une bière au coin du feu, sauf que c'est un coup à se fouler le poignet lors de la partie vraiment la plus lourde ou la plus drôle (j'ai pas fini de voter) qui commence avec :

"Il y a 6 genres de familles... "

Jusqu'à la fin.

Par exemple, juste avant, il y a : "Je dormais au premier étage de la marie qui de sert de chambre d'hôte" mais le "Je", il n'a pas un nom, il dit bonjour à personne dans ce village, c'est le maire ou le boucher qui aurait pu raconter toutes ces élucubrations, ça aurait fait de la densité. Les seconds rôles, c'est super important. Là, on dirait presque "envoyé spécial".

C'est un truc de mégalomane pas assez schizophrène, mais l'histoire n'est pas nulache, ça donnerait presque envie de la lire mieux écrite par quelqu'un d'autre.
Nana


mégaluile    le 12/04/2013 à 22:40:47
après avoir écris un roman puis un deuxième tome, je me contenterai de : tout était volontaire mais pour les fautes techniques l'assurance couvrait pas tout

bon je le réécrirai autrement, je suis assez schizo pour passer pour ce "quelqu'un d'autre"
y a 204948239747203,4 angles possibles.
Le maire qui avant de crever s'exprime ?
Une prostituée qui dévoile 101 anecdotes en exclus ?
Un voyageur aussi peut être.
Ou peut être de plusieurs manières qui s’emboîtent. 'fin bref on s'en fiche
Mégalo est donc (après réflexion) le terme parfait
cimerz
Kwizera


    le 16/04/2013 à 17:15:07
A aucun moment ce texte n'a réussit à m'intéresser. Les raisons semblent avoir été listées par mes camarades.

et, n'oublions pas : "retoural Bou".
Koax-Koax


Bonus DVD    le 21/04/2013 à 15:13:30
Selon le souhait de l'auteur, ci-après le matériau de base un bout de texte en guise de bonus. Ca n'y change cependant pas grand-chose, dans le doute.
Lapinchien


tw
    le 21/04/2013 à 15:52:11
Le bonus DVD est mega stand up get up
Valstar Karamzin


    le 10/04/2014 à 16:40:48
Le style ultra descriptif impersonnel plombe le récit et ne donne pas envie de poursuivre ni de rentrer dans le vif du sujet, dommage. Comme si tu commençais un cent mètres au rythme d'un marathon. Faut parfois pas trop s'appliquer et tailler, injecter de la life, faire danser, aller à l'essentiel... ou pas.
Heureusement qu'il y a un bonus comme un gentil cri punk.

= ajouter un commentaire =