LA ZONE -
Résumé : "Oui, je t'encule Synérèse, je te prends, je te retourne contre le mur, je te baise par tous les trous, je te défonce, je te mets, Synérèse !" J'ajoute un peu de French Touch, celle qui file la gastroentérite, dans le commentaire car le sonnet de Dourak dans sa contribution au dossier "Sonnet à Sylvestre" est juste sublimissime, certes peut provoquer de graves strabismes divergents à la première lecture, mais à la seconde devient sublimissime. Sonnet technique de luxe donc et on espère secrètement une suite. "Oui, je t'encule Diérèse, je te prends, je te retourne contre le mur, je te baise par tous les trous, je te défonce, je te mets, Diérèse !"

2016, année de la synérèse

Le 01/01/2016
par Dourak Smerdiakov
[illustration] Appel à textes: "un sonnet pour se remettre de la Saint Sylvestre", remède de grand mère contre la gueule et la langue de bois. Vous pouvez directement poster vos contributions sur le groupe Facebook de la Zone. ici
Diable ! Est-elle coiffée en caniche à l'anglaise
Cette vieille luronne altérée au sherry
Qui se jette sur moi comme sur un mari
Prétextant que minuit sonne et qu'on est à l'aise ?

Je termine l'année en embrassant Thérèse
Puis me ressers de tout ce qui traîne et, marri,
Constate que je suis fort peu saoul, puis souris :
Je commence l'an neuf par une synérèse.

J'entre en deux mille seize assez sinistrement,
Et n'entre en rien de plus, et toaste en allemand
Car on sert de la bière, et des crèmes glacées.

Mais in petto je jure en français que putain
Ça manque de cognac, de maintien, de gratin
Sur les schnitzels. Puis je reprends de la purée.

= commentaires =

Le mot juste     le 02/01/2016 à 09:17:50
Apaisant.
Lapinchien


tw
    le 02/01/2016 à 10:52:23
Comme mon baume
Glaüx-le-Chouette


    le 02/01/2016 à 15:53:19
Dignitas et mediocritas jusque dans l'ivresse et la versification MAIS avec un petit noeud papillon fantaisie sur le costume en tweed à carreaux ET une paronomase planquée en douce au vers quatre. Joli écho putain / purée ; en revanche la rime anglaise / à l'aise me fait cruellement douter de la paternité du sonnet, Dourak n'aurait jamais choisi une rime pareille avec anglaise.

Commentaire édité par Glaüx-le-Chouette.
Curare-


    le 03/03/2016 à 21:34:55
Toi aussi tu as croisé Cochonfucius dans l'infernale ?

= ajouter un commentaire =