LA ZONE -
Résumé : En préambule de la #SaintCon2016, Dourak Smerdiakov a lancé un pré-concours de rondels dont les règles sont exposées ici : http://forum.lazone.org/index.php?topic=3544 Le dix-huitième rondel du pré-concours et le troisième posté par Dourak après "Bon vieux temps" et "Relation spéciale". Dourak profite du pré-concours qu'il a lancé pour sournoisement distiller sa propagande anti-atlantiste. Certes les bombes frappent aveuglément qu'elles viennent du ciel ou de l'explosion de la ceinture de terroristes. Les frappes chirurgicales n'existent que dans les contes de fée, le prince charmant dans le tréfonds de Blanche-neige. Cependant dans sa démonstration, Dourak oublie de dire que la Russie bombarde les "mahométans" avec encore plus de zèle, sans faire le tri des zones sous contrôle des rebelles anti-régime ou sous celui de Daesh. Sinon rien à voir mais la plupart des auteurs qui ont posté des rondels jusqu'à présent n'ont pas encore posté de texte de Saint Con. Espérons qu'ils jouent tous le jeu et que la moisson sera bonne. Vous êtes bien entendu tous conviés à poster des rondels. Pour autant ce n'est pas une épreuve obligatoire pour participer à la #SaintCon2016

L'OTAN a largué son tapis

Le 25/03/2016
par Dourak Smerdiakov
[illustration]
L'OTAN a largué son tapis
De bombes, de choc, et d'effroi,
Et ses aériens palefrois
De mort ruisselé sans répit.

Il n'y a de cache ou d'abris
Quand te bombarde cet arroi :
L'OTAN a largué son tapis
De bombes, de choc, et d'effroi.

Mahométans tout estourbis,
Vos victimes, je leur bats froid,
Et fi de votre désarroi.
Suis-je Donald ou Hillary ?
L'OTAN a largué son tapis.



(Bon, en fait un palefroi c'est un cheval de parade, pas de guerre, contrairement au destrier, mais n'en disons rien.)

= commentaires =

Curare-


    le 25/03/2016 à 21:55:12
. .

Commentaire édité par Curare- le 2016-03-26 19:19:13.
Lapinchien


tw
    le 25/03/2016 à 22:03:35
mince je me suis gouré en postant. L'auteur est bien sûr, Dourak Smediakov.
Lunatik-


    le 25/03/2016 à 22:57:12
Il est beau, celui là. Et fluide à la lecture. On pardonne donc l'approximation à propos des canassons moyenâgeux, d'autant que faute avouée à moitié pardonnée, va en paix, mon enfant.

Bémol : "Et ses aériens palefrois
De mort ruisselé sans répit."
Je suppose que le "ont" est élidé suite au "a (largué)" mais comme l'OTAN est singulier et palefrois pluriel, ça ma froisse l'oreille et la comprenette.
Peut être que c'est grammaticalement correct (j'ai pas été assez loin à l'école pour le savoir) mais ça me gêne.

Pour préserver le nombre de syllabes et puisque la suite est au présent, j'aurais plutôt écrit :
"Et ses aériens palefrois
De mort ruissellent sans répit."

Mais bon... je ne suis pas poète.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 26/03/2016 à 00:18:09
Ca tombe bien, on les emmerde.

Je ne me suis peut-être pas assez longtemps posé la question parce je m'inquiétais surtout de "ruisseler de" au lieu de "ruisseler" (transitif). Ça m'a paru être quelque chose comme un zeugme, ou du même ordre. Moi-même, j'hésite si c'est fautif ou pas. Si Glaüx-le-Chouette était là, il nous dirait.

Il me semble qu'on ne discuterait pas : Bob a biné Bobette et les putains buté tes potes.

Au début (c'est au moins à moitié réussi dans la première strophe), j'essayais de faire écho au rondel de Charles d'Orléans "Le temps a laissé son manteau / de vent, de froidure et de pluie". Puis j'ai laissé tombé. mais c'est aussi pour ça qu'il y a des choix de mots désuets ou médiévaux (dont mahométans).

Il y a de toute façon au moins un autre gros défaut dans le fait que le refrain, réduit à un seul vers en fin de rondel, ne tient plus vraiment la route tout seul.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 26/03/2016 à 13:53:24
Lire intransitif au lieu de transitif.
David


    le 26/03/2016 à 14:33:58
trouver ce commentaire intempestif au lieu de tempestif.

Et ranger ses chevaux, Guernica revient.
Mill


site lien fb
    le 09/04/2016 à 10:12:55
Ptain, Dourak...

T'as déconné avec le palefroi. Ca casse tout. Le rythme, la cohérence du message, la portée de la dénonciation, le ton caustique de l'humour.

Ah bravo.

BRAVO !

= ajouter un commentaire =