LA ZONE -

Shining on you (crazy diamonds)

Le 08/12/2020
par CTRL X
[illustration]
Shining, c'est l'histoire d'un mec qui est tellement saoul, je crois, qu'il pense pouvoir torcher un roman sur une machine à écrire.
Déjà. Le mec. Un roman.
Alors qu'il a une salle de réception de la taille du Parc des Princes pour lui tout seul, où c'est possible de jouer au baseball sur sa femme, jeter une balle de tennis contre le mur (et que ça résonne de ouf) ou encore, je sais pas, se foutre à poil, balancer des sceaux d'eau sur le sol en marbre et faire des putain de glissades sur le ventre en criant "JEAN CASTEX, ENCUL2 §§".

Je ne sais pas si vous avez déjà essayé d'écrire une seule phrase sur une machine à ruban, mais je vous assure que je préfère me prendre accidentellement la bite dans un Thermomix. Ignoble. Tu te transformes immédiatement en mongolien quand t'essaies de taper à la machine (remarque c'est assez plaisant quand j'y repense...).

Car j'y repense, parfois (mais qu'avons-nous fait de nos rêves d'enfant ?)

Moi, si j'avais un hôtel maudit pour moi tout seul, qu'est-ce que j'irais me faire chier à essayer d'écrire un roman ?
Non.
Mec, t'as un labyrinthe dans ton jardin et des voix qui parlent dans ta tête ! C'est plus ou moins la chance de ta vie !
Ne la gâche pas avec la littérature. Respire un peu, merde !
En plus, t'as vu ta tronche ? T'es beau comme un camion. Alors invite un bus rempli de prostituées, partousez dans la salle de bal en écoutant PNL et arrête de vouloir faire l'amour à des vieilles femmes nécrosées dans la baignoire de la chambre 217.

Tu vaux mieux que ça.

Déjà que ta gonzesse ressemble à rien et que ton fils sait toujours pas faire du vélo sans les petites roues et qu'il parle à son index, ce crétin, ne vas pas en plus te casser le cul à écrire un roman que personne ne lira, je t'en supplie.

Au fait, quand vous êtes arrivés en bagnole et que cet hélicoptère vous survolait depuis quarante bornes, personne s'est dit : "Hey, cette route est hyper sinueuse, maman ressemble vraiment mais alors vraiment à rien, la musique est quand même relativement cheloue et y'a un hélico qui nous suit comme au Tour de France... Quand est-ce qu'on s'arrête pisser, je sens que ça va mal tourner !"

Un roman... Mais ça m'énerve, Jack ! Parce que t'es un mec bien, au fond... C'est juste Wendy qui te tape sur les nerfs et ça je peux tout à fait l'envisager. On dirait une réfugiée roumaine qui vient de trouver un paquet de clope et un peignoir. Et elle est contente, putain ! Qui n'aurait pas envie de la gifler jusqu'à ce qu'elle prenne le motoneige et qu'elle se casse vivre dans un Campanile. Elle est plutôt Campanile, cette fille. C'est comme ça. Y'a pas de honte. Elle a envie de bouffer du hareng tous les soirs au buffet. Ça la regarde. Mais toi, Jack, tu sais vivre ! T'as la classe. Et t'as une batte de baseball. Alors fais ce que t'as à faire et ne sois pas assez con pour croire que tu peux t'aventurer bourré dans un labyrinthe. Ou écrire un roman. C'est pareil, au fond. Personne ne peut écrire un roman, de nos jours. C'est terminé. A part peut-être Salinger, mais je crois qu'il est mort. Il a fait comme toi, Salinger, tu le savais ? Il s'est isolé et a essayé d'écrire un roman. Ben il a fini par boire sa pisse en se trouvant spirituel. Et pourtant, c'était un génie. S'il avait songé à faire davantage de glissades sur le ventre en hurlant "JEAN CASTEX ENCUL2 §§", on en serait pas là, je te jure...

Jack...
Jack.
Sors toi les doigts de ta putain de machine à ruban.
Ne laisse pas ta bite glisser accidentellement dans un Thermomix.
Reprends-toi.
Moi, je t'aime.
T'as une foutue classe.
Pendant tout le film, j'ai eu envie de te voir gagner à la fin.
Comme quand j'étais môme et que j'avais tellement de peine pour le Coyote, qui se donnait toujours beaucoup de mal mais finissait inévitablement par passer pour un con, avec un rocher qui lui tombait sur le coin de la gueule.
J'avais vraiment de la peine pour lui...
Et quand je t'ai vu, Jack, saisi par le gel dans une position absurde, au milieu de ce labyrinthe, j'ai chialé.
J'ai chialé à chaque fois.
Parce que tu as gâché cette belle folie qui t'habitait pour une fille du Campanile et un gamin très peu coordonné qui parle chinois avec son index.
Jack...
Si j'avais été Kubrik, je n'aurais jamais permis que tu finisses comme ça, le cul dans la neige et l'air idiot.
Si. T'avais l'air un peu idiot, je t'assure.
Enfin bref, je voulais juste que tu saches que je te comprends.
Moi aussi, j'ai essayé d'écrire un roman et ça m'a donné envie de mourir.
Mais j'ai pas ta classe, Jack.
(et, au passage, Masturbin sait quand même faire du vélo correctement, sans les petites roues, et sans buter tous les six mètres sur deux sœurs jumelles habillées chez H&M...)

Enfin voilà, je t'aime, Jack.
Prends soin de toi.

PS : ton propre fils va essayer de te baiser la gueule en revenant sur ses propres pas, dans la neige. Un vieux truc de sioux, complètement indigne. Même venant de lui. Ton propre fils....Ne te fais pas avoir, cette fois...
Et finis-le proprement. Par pitié.

= commentaires =

Clacker


    le 08/12/2020 à 19:22:42
Cela dit, je te comprends. Shelley Duvall a beaucoup trop de dents contre nous, déjà.
Lapinchien


tw
    le 08/12/2020 à 20:13:14
on notera l'éjac faciale de l'abominable homme des neiges sur la photo d'illustration. Sinon ce texte m'a bien fait me bidonner. Je devrais participer aussi en me fixant une limite de temps d'écriture comme pour une rédaction de 5eme.
Lunatik-


Sceaux d'eau    le 08/12/2020 à 20:20:15
Où l’on apprend que CTЯL X est d’ascendance noble, voire divine, probable rejeton de Poséidon, et qu’il mérite amplement son titre de Garde des Sots (oui, je vais à la pêche aux points pute, en ce moment)
CTRL X


    le 08/12/2020 à 20:56:09
"Shelley Duvall a beaucoup trop de dents contre nous, déjà"

Je suis tellement fier d'assurer cette inquisition fantôme à tes côtés, Clacker. Tu peux difficilement savoir.

Les justifications à mon absence, si elles existent vraiment et que je n'ai pas tout imaginé dans une sorte de camisole mentale dégueulasse, mériteraient un texte à part entière car :

1. on manque cruellement de contribution ici et

2. je serais le premier à vouloir faire le point sur ce qui vient de se passer.

Cela dit, il me faudrait bien plus d'une heure pour venir à bout des causes de mon absence et je suis encore incapable à ce jour de me focaliser au delà de ce délai pourtant très raisonnable.

LC, si tu sèches, si tu as perdu la foi (et ces érections durables qui firent ta renommée dans les clubs de campagne au cours des années 80), je te recommande sans tarder de caler un minuteur sur 60 et de torcher sans tarder le même genre de merde dont je viens de me rendre coupable aux yeux de tous, sans souci du qu'en dira-t-on (un peu comme Mylène Farmer) (que tu fréquentais à l'époque, je crois).

Je te mets au défi, baltringue.

Lunatik, je suis omniscient de naissance et je te remercie de le souligner une nouvelle fois. Je cours d'ailleurs t'enlever un point pute, pour la beauté du geste.
Castor tillon


    le 09/12/2020 à 14:18:45
"JEAN CASTEX, ENCUL2 §§", attends qu'il voie ça. Je donne pas cher de ta peau d'électeur.
Shelley Duvall était parfaite dans le rôle d'Olive Oyl avec Robin Williams, vous me faites beaucoup de peine, tous.
Et on est d'accord que Kubrik a respecté moyen le personnage de King. Si CTЯL X avait été au scénar, les points pute auraient pleuvu.
Lapinchien


tw
    le 09/12/2020 à 15:48:32
Je sèche pas, je suis lyophilisé.
CTRL X


    le 09/12/2020 à 21:33:23
Mec, si je t'avais sous la main, je te balancerais sans ménagement le contenu de cette bouilloire dont je ne me sers d'ailleurs jamais.

J'attends ton texte dans une heure.
Merci
Clacker


    le 10/12/2020 à 01:00:16
Ça ferait sans doute des Wai Wai du tonnerre.
Castor tillon


    le 14/12/2020 à 03:59:49
Pas sûr. Les Wai Wai au lapin ça n'existe pas. Au chien non plus. Il doit y avoir une raison.
Clacker


    le 14/12/2020 à 13:59:20
Je ne suis pas aussi péremptoire que toi concernant l'inexistence de Wai Wai au chien.
Castor tillon


    le 14/12/2020 à 14:57:00
Hu hu hu

= ajouter un commentaire =