LA ZONE -
Résumé : Après six mois de silence Herpès revient et se range gentiment dans l'actuelle mouvance 'poésie en prose obscure et si possible sans le moindre intérêt'. Ici l'écriture est particulièrement aléatoire et on en retire rien.

Chemical brother

Le 21/05/2005
par Herpès
Ecriture. Bien grand mot.
Toute cette chaire qui m’entoure et m’oppresse. Un cri déchire le silence. Un remous dans le liquide. Le verre se brise. Froid, chaud, je ne sais que choisir. Un flash dans ma tête : une douleur qui m’assomme. Où suis-je donc ? un cachet dans un verre, des murs blancs. Un sourire triste et la pitié dans les yeux. Tu me regardes mais tu ne me vois pas. Comme le reste tu es irréel, amertume, compassion hypocrite. Je vous connais tous. Vous voulez ma perte. Vous me fuyez, j’ai peur peur peur..
Peur de qui ? de moi peut-être
Cette violence est bien la.
Violence…qui a prononcé ce mot pour la première fois. Une dernière cigarette. Dans le lointain un air de chanson connue « je veux qu’on baise sur ma tombe ». Tic-Tac la pendule. Un drap blanc. Je suis allongé. Rêve ou réalité ? plutôt crever. « Comment vous sentez vous aujourd’hui ? ». Ce regard dans la glace, injecté de sang, endormi, absent. La peinture qui coule sur mes doigts. Il paraît que ça calme. Je n’ai pas envie de dormir. Une aiguille dans mon bras. Le plafond se rapproche. Ma chaise brisée par terre. Pourquoi les nuages sont-ils gris aujourd’hui ? ah non une pointe de jaune et de blanc. Des gâteaux : je les vomis et contemple cette mare noirâtre. J’y trempe un doigt de pied. Ma peau s’étire. Je suis un barbapapa.
Dormir
Toc-toc c’est maman. Tu parles de l’utérus. Ce tissus blanc qui m’enserre les bras. Ne plus bouger, se sentir devenir pierre. Un arbre, une pâquerette : c’est le printemps. Pourtant les feuilles ne sont pas la. Feuille blanche. Décrire moi-même. Qui me demande…La mort terrible, non juste un enfant. Une larme.
Souffrance. Manque…
Le plafond, toujours ce plafond. D’où vient ce sang sur mes mains. Je remonte la goutte et le goût amer revient en bouche. Tard tard tard, il est trop tard…
Un tressaillement. Seule reste la pilule…Eternité…

= commentaires =

nihil


    le 21/05/2005 à 20:09:38
Hormis le déjà classique "Ma peau s’étire. Je suis un barbapapa." qui fait très Las Vegas Parano, tout est à jeter. Pas mon trip. La poésie en prose c'est facile à faire, mais la bonne poésie en prose, c'est pas si évident.
Antrax     le 21/05/2005 à 20:39:13
c pas de la poésie en prose ça, c un extrait de journal intime
nihil


    le 21/05/2005 à 20:40:03
C'est carrément les restes de sa toilette intime ouais.
Aka


    le 23/05/2005 à 15:41:17
On dirait une chanson d'Alizée.
Lapinchien


tw
    le 23/05/2005 à 15:47:29
on dirait du marguerite Duras sous morphine. J'aurais bien dit que j'aime bien juste par esprit de contradiction, mais je ne me prononcerais pas parce que j'ai l'impression que çà vire au plebicite.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 23/05/2005 à 19:24:40
Ca parle de suicide ou de contraception ?
nihil


    le 23/05/2005 à 19:34:41
Le suicide par abus de contraceptifs me parait être un bon compromis : overdose de pillules contraceptives par exemple, ça peut être sympa, je vais en causer à Ventoline pour son guide.

Commentaire édité par nihil.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 23/05/2005 à 19:39:30
Ce sont surtout les nations qui se suicident par contraception, je crois.
nihil


    le 24/05/2005 à 07:07:19
Elles feraient mieux de se foutre à nouveau toutes ensemble sur la gueule, ça irait beaucoup plus vite et ce serait plus sur. On plus on se fait chier là, donc c'est le moment ou jamais.
Lapinchien


tw
    le 24/05/2005 à 11:37:33
Puff Daddy, et le clonage thérapeutique alors t'en penses quoi ? est ce que le retard qu'on prend sur les Coréens ne va pas nous retomber sur la gueule pour des questions bioéthiques de toutes manières impossibles à trancher sauf sous le prisme d'apriori neomoralistes à la con ?
Antrax     le 24/05/2005 à 15:27:08
nihil si tu te fais chier y'a déjà des tas de guerres un peu partout où tu peux aller faire mumuse, t'as qu'à te déguiser en Papou et tu vas faire un tour en Indonésie par exemple, ce pourrait être un bon remède à l'ennui, ou alors tu donnes tout ce que t'as, tu lâches ton petit job, ton appart, ta bagnole, la zone etc... et tu pars à pied (avec rien dans les poches évidemment, le matériel ça distille l'ennui) en prenant toujours la première à gauche... et si jamais un jour tu reviens, tu pourras tjs nous raconter tes aventures à nous qui nous emmerdons tant
Lapinchien


tw
    le 24/05/2005 à 15:57:03
un peu de respect, jeune fille, c'est pas comme çà qu'on s'adresse à un vétéran de la guerre des boutons
Antrax     le 24/05/2005 à 16:21:36
c vrai, je me suis un peu emportée, et dans ma folle jeunesse j'ai oublié le respect dû aux anciens nouveaux nés, sorry, mes hommages

= ajouter un commentaire =



[Accueil]