LA ZONE -
Résumé : Costes s'est fait un nom dans le milieu underground grace à ses performances extrêmistes et ses disques chargés de violence, totalement auto-produits. C'est une surprise de le voir publier un roman chez Fayard, une grande maison d'édition. Pour l'occasion, je lui ai posé les questions les plus stupides qui me venaient à l'esprit. Pas de problème : le bonhomme est plutôt sympathique et son humour largement zonard.

Interview de Costes

Le 27/01/2006
par Costes, nihil
[illustration] Costes a un CV bien rempli. Chanteur scatologue réputé et auto-produit, il a enchainé les disques parodiques et/ou ultra-violents, s'attirant l'admiration des tarés de tout poil et la haine des bien-pensants.
Ses shows bordéliques, pornos et déjantés sont des sommets de brutalité et d'imbécillité jouissive. Costes se plait à se baigner dans le sang, dans la merde et le sperme. Il aime éructer et vagir.
35 disques, 20 trash-opéras, 5 long-métrages et une vingtaine de court-métrages à son actif, puis un premier roman, 'Viva la merda'.
Ceux qui n'ont pas entendu parler de ses performances ou de ses disques se souviendront peut-être de lui en train d'imiter la truie sous la menace du flingue des héroïnes du film 'Baise-moi' de Virginie Despentes et Coralie Trin Thi. Ou, tout au moins, en train de réclamer un fist-fucking à Vincent Cassel et de se prendre des grandes claques dans la gueule dans 'Irreversible' de son pote Gaspar Noé.

Jusque là, comme on s'en doute, les grosses boites de disques ou d'édition avaient évité Costes comme la peste, ce qui ne l'avait pas empêché de bâtir une grosse réputation grâce à Internet et au bouche à oreille. On a de la peine à croire qu'une maison d'édition bien propre sur elle comme Fayard, s'acoquine de bonne grâce avec cet agitateur. C'est pourtant le cas puisqu'il sortent le nouveau roman de Costes 'Grand Père' en février 2006.

En vieux routier du net, Costes connaissait la Zone et m'a proposé de l'interviewer pour parler de ce roman. Résultat...
Question : tu suces ?
Costes : Je rêve de sucer et de me faire enculer, mais je suis jamais passé à l’acte.

Question : t’avales ?
Costes : Dans mon rêve j’avale tout et je baise sans capote; En vrai, je baise jamais et ne fais que me branler.

Question : tu bouffes du gnou ? Hein oui salope que tu bouffes du gnou ?
Costes : C’est quoi du gnou? Tu veux dire du genou? Tu veux dire que je prend des genoux dans le cul?! Faut pas exagérer! Juste des poings.

Question : tu sors ton premier roman en février, qui raconte la vie de ton grand-père. On peut savoir ce que sa vie a de tellement plus passionnant que, mettons, la mienne ?
Costes : Sa vie fut carrément un milliard de fois plus puissante que les notres. Bon dans notre tête, on vit peut-être très fort, mais ça peut pas se comparer avec les épopées des ancêtres. Mon grand-père a été cosaque et a massacré la Russie. Mon grand-père a été légionnaire et a massacré le Maroc. Mon grand-père a tué l’amant de sa femme et a été au bagne. Mon grand-père s’est évadé et a fui en Amazonie. Mon grand-père a été chercheur d’or et a massacré les indiens...
Bon, à la fin, je reconnais, il a fini par tomber dans notre merde de modernité : Il se bourrait connement devant la télé comme on roule notre pétard devant la télé. Mais ca il le faisait à 70 ans, pas à 20 ans. Si on veut se comparer à ce genre de vieux, faut se comparer à lui à 70 ans. Si on se compare à lui à 20 ans, on sera derrière sur tous les plans. Sa vie, c'est un roman d’aventures extrèmes, folles, forcenées mais vraies. Une époque où la rélaité dépassait la fiction et pulvérisait les mots.

Question : le roman s’appelle « Grand-père ». T’as pas été foutu de trouver un consultant en marketing viral pour trouver un titre plus original que ça ?
Costes : C’est vrai que le service marketing a grave tiré la gueule quand ils ont vu le titre! Mais Grand Père, ça veut pas dire papi gateux gateau tout le monde se fout de sa gueule. Ca veut dire GRAND PERE, sans tiret, quelqu’un de plus grand que nous et qui nous a engendré. Dieu le père dans la peau du grand-père. Ouvrez les yeux sur les vieux!

Question : il y a combien de morts dans ton bouquin ?
Costes : Des millions de victimes innocentes écrasées comme des fourmis et pleurées étatiquement, un vieux mort dans un piaule pourrie et personne pour le pleurer. L’histoire du 20eme siècle quoi : on pleure sur l’Histoire à la télé et on laisse crever son voisin de palier.

Question : il y a des explosions ?
Costes : Ya beaucoup de morts décapités au sabre. Mais au-delà de 100.000, faut des explosifs.

Question : tu entretiens quel rapport avec la littérature en général et avec l’écriture en particulier ?
Costes : Je n’entretiens aucun rapport avec la littérature, ni avec quoique ce soit. Je ferme les yeux et je vis dans ma tête. Je suis un faux aventurier moderne, je suis pas un Grand Père, moi.

Question : on te connaît comme artiste underground et tu t’es fait un nom en utilisant les circuits alternatifs. Ca te fait pas un peu mal au cul de publier un roman chez Fayard et de te taper une tournée promo ?
Costes : Je suis très heureux d’être publié chez Fayard parce que l’équipe de gens qui s’occupe de mon livre est exceptionnellement intelligente, passionnée et honnête. quand tu dis Fayard, tu penses peutêtre gros business? Et quand tu manges un yaourt Danone, ça te fais mal au ventre? Et quand tu roules dans ta R16 pourrie, tu penses aux milleirs d’immigrés crevés pour la boulonner pour toi? si à chaque fois qu’on fait quelquechose, on analyse toute la chaine des interactions de A à Z, on peut plus rien faire de peur de se souiller. Faire son truc honnêtement, avec passion, à fond, ça c’est l’essentiel. Que ça soit à Fayard ou dans une cave obscure.

Question : tu penses vendre beaucoup de bouquins ? C’est un aspect des choses qui t’intéresse ?
Costes : Fondamentalement, mon souci a été d’écrire le livre le meilleur possible, le plus intense, le plus passionnant à lire, quelquechose de terrible qui ébranle la tête jusque dans les couilles. Une fois l’oeuvre fini, je suis cureiux de voir l’effet qu’elle fera sur les autres. Comme un boulanger fier de son bon pain, je serai heureux si d’autres l’apprécient.

Question : tu te vois en train d’accorder une interview à Michel Drucker ?
Je ne sais pas qui est Michel Drücker. Mais j’accorderai une interview à tous ceux qui m’en demanderont, aussi dures ou cons que pourraient être leurs questions. Ce sera à moi de trouver les bonnes réponses.

Question : je viens d’un site qui s’appelle la Zone, c’est un site sur lequel tu es déjà passé ou on a été sélectionnés dans le cadre d’une campagne marketing comme cœur de cible potentiel ?
Costes : L’attaché de presse de Fayard informe les grands médias de la sortie de mon roman, mais il n’y a aucune campagne marketing de Fayard visant le milieu indépendant. C’est moi qui informe de la sortie de mon roman dans ce milieu les gens que j’apprécie et qui m’apprécient.
Maintenant, c’est certain que les sites internet indépendants sont bien plus pointus sur la culture qui bouge que les grand médias.

Question : je considère personnellement la violence et la haine dans l’art comme salutaire. Est-ce que c’est un choix de ta part d’être vulgaire, sale, choquant dans ton œuvre, ou est-ce que tu subis cet état de fait ?
Costes : Je crois comme toi, et comme Beaudelaire, que l’art doit fondamentalement représenter le Mal. La représentatiçon du Bien est parfaitement faite par les moralistes. L’exploration du Mal est l’apanage des artistes. Nous voulons des noirs démons velus qui dansent dans le marécage de sang, nous voulons vomir nos pires cauchemars. Assez du faux art conceptuel de merde qui montre des poutrelles rouillées sur des rond-points et des tickets de métro à Beaubourg! Casser l’urinoir de Duchamp était une bonne idée.
    
Question : la première fois qu’ai pris contact avec ton univers, c’était il y a quelques années en surfant sur ton site web. A l’écoute de quelques chansons, j’ai hâtivement jugé que t’étais un connard de nazi à moitié dérangé, impression confirmée par le fait que des assos anti-racistes t’aient intenté des procès. Il m’a fallu l’avis de plusieurs personnes et quelques articles pour comprendre que tu fais dans la dénonciation et pas dans le premier degré. Ca t’emmerde pas qu’un tas de gens puissent passer à coté de ton œuvre à cause d’une première impression douteuse ?
Costes : Les gens qui sont réellement interessés par l’art, ne peuvent croire longtemps que je suis un criminel! Combien de gens croient que les massacres dans les films sont réels? Si on considère que l’art doit représenter le Mal, ne pas représenter le racisme ou le nazisme qui sont des grands maux de notre temps, serait lamentable hypocrisie. On peut représenter une femme torturée violée mais pas une race? Tout le mal doit être exhibé sur l’estrade de l’art comme sur l’estrade du gibet. La position des anti-racistes qui attaquent l’art en faisant semblant de croire que la fiction égale la réalité, est intenable.

Question : j’ai une certaine fascination pour les artistes capables de se mettre dans la peau des pires ordures de la planète, mais de l’incompréhension aussi. Ca t’emmerde pas de beugler des slogans racistes ou antisémites à la première personne ?
Costes : Je beugle toutes sorte de choses, à la première, à la deuxième, à la troisième et à la multitude de personnes. Je suis moi, l’autre, nous, vous et TOI.
Moi ça m’emmerde pas de beugler en rentrant dans la peau de TOI; Mias peutêtre bien que TOI, ça le gène d’entendre tous ses fantasmes étalés dans les oreills de ILS ?

Question : quelle est ta relation avec ton public en particulier et avec les masses en général ? Est-ce que tu aspires à la notoriété et à la reconnaissance ?
Costes : Je n’ai pas de relation physique avec le public. J’ai des relations de grande amitié et reconnaissance avec tous ceux qui m’ont soutenu, apprécié et dont j’apprécie aussi les oeuvres et les attitudes. Ce sont des interactions entre gens honnêtes et passionnés qui vont jusqu’au bout de leur vie. c’est peutêtre pas la partouze colletive, vu que je sors jamais et bosse seul tout le temps; Mais c’est une respect mutuel par email !

Question : est-ce que tu aimes vomir ?
Costes : La dernière fois que j’ai vomi, j’ai réussi à me filmer la bouche juste au moment où ça jaillissait sans salir la camera. alors j’étais content.

Question : je te confirme que pas mal d’artistes marchent sur tes pas. Tu te verrais bien en chef de file d’un mouvement artistique ? Et si oui est-ce que tu suces bordel ?
Costes : Attend, attend, lache moi la tête. normalement c’est pas le chef de file qui suce. C’est le chef qui se fait sucer, merde!

***

Toutes les infos sur le roman : http://jeanlouiscostes.org

= commentaires =

Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 27/01/2006 à 22:02:12
"Dans un monde où l’on associe parfois la vengeance au nom de Dieu, ou même le devoir de la haine et de la violence, c’est un message qui a une grande actualité et une signification très concrète. C’est pourquoi, dans ma première Encyclique, je désire parler de l’amour dont Dieu nous comble et que nous devons communiquer aux autres."

Benoît XVI, lettre encyclique "Deus caritas est".
Ventoline


    le 27/01/2006 à 23:16:45
Costes, je veux te faire l'amour tout nu. Si j'étais pas un lache je me roulerais dans le caca moi aussi, du coup je roule des joints devant la télé.

Tu fais du neuf et c'est ça qu'on veut, bonne continuation mon lapin.
Aka


    le 27/01/2006 à 23:32:03
Tiens Costes, c'est pour toi :
http://www.nature.ca/notebooks/francais/gnou.htm
Fais-en bon usage.

Sinon j'ai deux questions que cette crevure de nihil a refusées :

- Quand et où te reverras-t-on au cinéma ?

- Est-ce que tu m'aimes ?

Merci d'avance.
Lapinchien


tw
    le 28/01/2006 à 00:31:22
je vois que vous avez deroulé le tapis rouge de vos langues baveuses... Perso je vois pas l'interet d'entrer au guinness book... c'est utile pour un artiste de le faire ? j'entends par là : est ce qu'un artiste est forcement un recordman dans l'âme, un type qui cherche à repousser les limites ? N'importe quel connard avec la volonté de le faire peut pousser le bouchon encore plus loin, ya qu'a regarder ces cons de sportifs pros... Est ce que ces tarés en short son des artistes ? Y aura toujours un tordu sans la moindre inspiration pour vouloir aller plus loin, plus vite, plus fort... Je ne vois là que facilité, facilité et rien de plus. Ah si, y a peut être un fond moralisateur à deux balles qui transparait... "voilà ce qui vous choque, je le sais, je n'en doute pas et je vous le montre...", dit le prêtre pendant son office.
Aka


    le 28/01/2006 à 00:47:05
Pas mal cette vision des choses sur le fond moralisateur, j'aime bien.

Perso je déroule ma langue pour deux raisons :
- Pour un nouveau, il est vachement zonard.
- Je suis une putain d'arriviste et j'assume.
Aka


    le 28/01/2006 à 01:07:51
Ah oui une troisième raison : je rappelle que je suis gérontophile donc lui il m'excite.
Lapinchien


tw
    le 28/01/2006 à 01:09:20
son grand père ? Ah c'est vrai qu'on en à presqu'oublié le sujet du livre
Aka


    le 28/01/2006 à 01:12:36
Non je suis gérontophile pas nécrophile, je parlais bien de Costes.
Ventoline


    le 28/01/2006 à 01:30:24
Lapinchien, ta critique reflete parfaitement celle du gars dont l'opinion était (sur)fait bien avant de t'interesser à son sujet.

Mais t'es tu seulement intéressé ?

Ta comparaison dans l'extrême est franchement risible; il y a autant de rapport entre un sportif et un artiste qu'entre des trucs sans aucun rapports. L'art ne peut traiter de certaines choses (une grande majorité j'aimerais dire) sans être extrême, ça tombe sous le sens.
Il faudrait être bien ballot pour résumer Costes à un gosse qui joue avec son caca, ça me sidère que certaines bonnes gens soient assez étroits d'esprit pour ne voir que l'arbre qui cache la forêt.
Je doute qu'il aurait le courage d'assumer ses créations si elles étaient remplies d'autant de vacuités que tes propos.

commentaire édité par Ventoline le 2006-1-28 1:33:27
Aka


    le 28/01/2006 à 01:34:22
Arrete de faire ta pute Vento et lache cette bite qui est dans ta bouche.
Ventoline


    le 28/01/2006 à 01:35:37
Si je dois sucer quelqu'un, c'est lui.
Nounourz


    le 28/01/2006 à 01:36:43
j'avoue qu'a la lecture de cette interview, le personnage de Costes me plait davantage.

Avant, le peu que je connaisais de lui ne me disait trop rien.

Je pense que je vais essayer de trouver son livre en pdf, pour le télécharger.
Costes


benoit,vento, aka et le chien    le 28/01/2006 à 01:37:43
J'aime bien Benoit XVI, il sort des trucs trop fort comme "L'argent est tres important pour remplir notre mission"

a Ventoline : remaque, vaut mieux rouler son joint devant la télé que dans le caca, parce que le joint roulé dans le caca, j'arrive plus à l'allumer.

a Aka : je ne sais pas quand je rejouerai dans un gros film, mais ca me plairait, surtout pour un role un peu plus abouti que juste prendre un truc dans le cul; Mais je continue a jouer dans mes films au camescope! (ou je prend aussi des trucs dans le cul, tiens c'est vrai!)

lapinchien : L'art ne cherche pas a repousser les limites de la morale. D'ailleurs ce n'est pas lartiste qui fixe les limtes mais la société. L'art évolue simplement d'emblée au dela de cette limite. Il est amoral peut-etre

Bon je me tire parce que Aka veux enculer mon vieux cul plein d'hemorroides et ca fait mal
Aka


    le 28/01/2006 à 01:37:46
Et moi ça me sidère que certains bonnes gens soit assez étroits d'esprits pour ne pas accpeter la moindre critique sur leurs idoles.
Tout en affirmant par ailleurs des vérités établies indestructibles du type : "l'art ne peut traiter de certaines choses (une majorité) sans être extrème". Ah mais oui suis-je bête : "ça tombe sous le sens".

Putain de nazi va.
Lapinchien


tw
    le 28/01/2006 à 01:38:31
explique moi pourquoi nager dans du caca ou de la jutte çà devrait m'interesser ? est ce qu y a un brevet de maitre nageur ?
Aka


    le 28/01/2006 à 01:38:57
Costes > Tu ne m'as pas dit si tu m'aimais. Et j'ai pas de bite mais si tu veux que je t'encule tu me fournis les instru et no problème.
Aka


    le 28/01/2006 à 01:40:12
ET PARLEZ PAS TOUS EN MEME TEMPS BORDEL.
Nounourz


    le 28/01/2006 à 01:43:21
LC, tu me fais penser à jean-pascal, celui de la maison-page.

Dans un tableau, on peut voir un symbole fascinant, un joli dessin ou de la peinture étalée sur une toile.

De la à dire ce que qu'on y voit est plus ou moins valable que ce que voit l'autre...

(nounourz le casque bleu)
Aka


    le 28/01/2006 à 01:44:53
Bah adresse toi à Vento aussi pour la dernière phrase. putain t'es vraiment trop merdique en casque bleu.
Lapinchien


tw
    le 28/01/2006 à 01:46:26
on peut y voir un combustible aussi. Autodafé Rul3z !
Costes


la mer de merde    le 28/01/2006 à 01:46:46
hola le chien!
nager dans mon caca ou mon sperme
faut pas exagerer
je suis pas si grosse couilles et si gros anus que ca pour pouvoir lacher une piscine pleine d'un coup!
Aka


    le 28/01/2006 à 01:48:15
Ok j'ai compris, tout le monde m'ignore, vous vous la faites entre couilles. ok pas de problème je me casse.
Nounourz


    le 28/01/2006 à 01:48:55
aka > ouais, je suis casque bleu clair pour le moment encore...
Lapinchien


tw
    le 28/01/2006 à 01:52:14
toi tu connais pas la levure à foutre
nihil


    le 28/01/2006 à 01:56:10
Costes devrait songer à collaborer avec Jack : http://zone.apinc.org/article.php?id=1282
Ventoline


    le 28/01/2006 à 02:07:46
Aka: "Putain de nazi va."

Mes banalités se tiennent morue !

Pour ce que j'en sais, si ce n'est quand on veut taper dans le bucolique genre pique-nique primsautier à Montmartre par un peintre expressioniste, l'art se doit de frapper de chalant, d'aller au bout de son expression. Les extremités, y'en a pas mal, ça diversifie un peu mon propos, celles de Costes sont interessantes dans la mesure ou elles le sont vraiment, elles restent intolérables pour la plus grande part des gens et foutent le feu au poudre des émotions en cela. Comment pourrait il exprimer son propos sans user de ces méthodes ? Ainsi oui, l'art doit être extrême le plus souvent, exusez du lieu commun.
Glaüx-le-Chouette


    le 28/01/2006 à 02:13:13
*note que la méthode promotionnelle de Costes fonctionne foutrement bien, décidément, et sur la Zone aussi*


*note également que Costes a posé un texte en attente sur la Zone, alors est content, parce que du coup c'est pas juste un coup promotionnel, cette interview, ça devient une collaboration*


*du coup, trouve Costes limite sympatoche, mais pas au point de lui sucer le gland ou la rondelle ou le nombril, ni ceux de ses ouvres diverses, pour ça va falloir que je me renseigne, hein, avant*


*ben va se boire une bière, alors*
Lionel Chapeau    le 28/01/2006 à 03:00:09
David Kersan aurait convaincu Fayard de publier Costes en 48 heures, bravo !
trognon Merci a nihil    le 28/01/2006 à 11:15:35
je suis ravie de mettre enfin un nom sur un anus !
Narak


    le 28/01/2006 à 12:09:25
Il a un avis sur l'art interressant je trouve, mais l'interview est chiante.
nihil


    le 28/01/2006 à 19:14:07
En survolant son oeuvre en quelques minutes, on a l'impression effectivement que le but du jeu c'est de faire "toujours plus gore, toujours plus crade, toujours plus odieux", de dépasser en ignominie le voisin histoire de faire causer de soi. Mais quand on rentre un peu plus dedans, on se rend compte que c'est pas gratuit et qu'il y a quelque chose derrière.

En plus le jeu du plus choquant, du plus débile ou du plus brutal, sur la Zone on est les premiers à s'y livrer avec une joie non dissimulée, alors faut pas jeter la pierre.

Je l'ai déjà dit quelque part (en commentaire d'un texte de Konsstrukt me semble-t-il) mais dans les mp3 de Costes y a des choses qui me mettent réellement mal à l'aise de manière désagréable. Je veux dire, en terme d'art je recherche toujours le malaise, la peur ou le dégout procuré par une oeuvre, mais j'y prend toujours plaisir. Là y a certains trucs que je suis obligé d'écouter en serrant les dents tellement c'est stressant. Qualité ou défaut, à chacun de trancher.
Reblochon Je dois aller faire caca ...    le 29/01/2006 à 23:23:54
Je vous en garde un peu ?


J'aime bien Costes, j'adore son grand-pere, mais c'est Ventoline que je prefere.
P-E


    le 30/01/2006 à 23:59:48
Nihil, combien t'as payé Costes pour qu'il parle sur la Zone, et qu'ainsi, sous pretexte de faire sa promo, tu puisses profiter de son image de marque pour faire de la pub à ton site? Tu lui as léché le genou c'est ça?

(quoi? parano? allez vous faire foutre!)
nihil


    le 31/01/2006 à 00:14:35
Si j'avais de quoi payer quelqu'un je serais allé aux putes.
Glaüx-le-Chouette


    le 31/01/2006 à 00:26:21
P-E, sache que c'est pas la Zone qui est allée à Costes, c'est Costes qui est allé à la Zone.





Mais sache aussi qu'il est allé à Lapin, en même temps.

Et à popi_online.com, ump.org, casimiretsesamis.net, buyviaggraxxx.ge et zoukmachine.prout aussi, j'imagine.
Parce que si Costes a un rapport avec Lapin, je bouffe un balai par le nombril.




La pub n'est pas du côté qu'on ne croit pas.
P-E


    le 31/01/2006 à 17:13:01
C'est ce qu'on essaye de vous faire croire.
kih     le 02/02/2006 à 14:17:27
kh

Aka


    le 02/02/2006 à 17:16:56
Faites gaffe à ce que vous dites, c'est retranscris ici : http://jeanlouiscostes.org/buzz.htm

Nounourz et trogon sont déjà grillés.
trognon     le 02/02/2006 à 17:26:29
Ouahhhhhh alors moi aussi je vais peut être finir par être célèbre un jour, qui sait ?
Sinon, il me semble que lapinchien est grillé lui aussi.
Aka


    le 02/02/2006 à 17:34:10
Ah ? pas vu, en même temps je suis tombée sur ça par hasard, pas tout épluché. Notez quand même que les propos de Nounourz ont été un petit peu déformés.
Et je suis déçue parce qu'il m'a toujours pas dit s'il m'aimait, donc je n'achèterai pas son bouquin bordel !
Glaüx-le-Chouette


    le 02/02/2006 à 17:47:25
"Faites gaffe à ce que vous dites, c'est retranscris ici : (etc.)"


Allez-y, dites-moi que ça vous étonne. Allez-y.
gouga     le 16/02/2006 à 14:06:23
Et ça a donné quoi la sortie de son livre?
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 16/02/2006 à 14:37:32
Gouga geug gogagr og gagergu grog ?
ducon     le 21/02/2006 à 21:17:58
vous craignez
ducon     le 21/02/2006 à 21:18:47
sinon le livre est bien
Glaüx-le-Chouette


    le 21/02/2006 à 21:28:29
Le livre est du racontage de laïfe plein gaz. Le livre est une semblance de livre, écrit gros, avec une photo de nain de jardin qui suce un bout de plastique pour faire subversif. Le livre est écrit comme on parle, sans aucune recherche autre que celle de "faire subversif et nature quoi je me fais pas chier". Le livre est sans aucune surprise. Tu l'as lu, le livre ? Tu t'es demandé une seule fois, pendant la lecture, "est-ce que ce serait différent si c'était Norbert Bilmoudiou ou Astrid Pétougnoux qui l'avait écrit" ? Parce que la réponse, c'est non. Ca pourrait être de n'importe qui, c'est fade et sans corps. La seule chose qui fasse différence, c'est que ce bouquin-là, il est de Costes. AAAAAAAAALLELUIA. De Costes. Alors on le vend.
Ouvre les yeux. C'est même pas une question de goût. C'est une question de matière. Y en a pas. Pas plus que dans le discours commun d'un coin de table de troquet.


Et fais des commentaires de plus de cinq mots, s'il te plaît.
Glaüx-le-Chouette


    le 21/02/2006 à 21:30:32
(J'ajoute que si je dis ça, c'est que le reste de ce que fait Costes, je l'apprécie à sa juste valeur, non pas parce que c'est de Costes, mais parce que ça a une valeur en soi, une force en soi, un intérêt propre. Mais ce bouquin, c'est la faute de goût qui déchire. Ca ne remet pas en cause ce qu'il y a avant, mais c'est quand même de la merde.)
Narak


    le 21/02/2006 à 21:46:58
Sinon, Astrid Pétougnoux j'ai lu son dernier bouquin il est super bien.
Glaüx-le-Chouette


    le 21/02/2006 à 21:48:57
Ouais hein ?
J'ai adoré aussi.

Le moment où elle dit "Alors comme j'avais plus de lait je suis descendue au Ed et là qu'est-ce que je vois, dites donc, les poivrons jaunes étaient à un euro cinquante, c'était vraiment donné, surtout pour des poivrons jaunes". Inénarrable. Si juste. Si subversif.
Narak


    le 21/02/2006 à 22:01:03
Et les 30 pages écrites en blanc sur fond blanc, avec seulement les "G" et "F" qui transparaissent, tout ça pour dénoncer les limites qu'impose le language. Magnifique !
Et le final, les parole de la chanson "Cargo de nuit" écrite en bleu turquoise ! J'ai failli pleurer...
mara     le 22/02/2006 à 22:24:26
Moi, je le trouve excellent le livre de Costes. Ok, il est écrit en gros et la couv est racoleuse. Mais si vous allez au-delà de l'emballage vous découvrirez un récit complètement dingue à la hauteur de ce qu'il a fait jusqu'ici. C'est impossible de dire que c'est un livre comme les autres. Il n'a rien a voir avec les autres livres. C'est un livre complètement barge, comme on n'a pas pu en lire depuis des années. Et on ne peut pas dire qu'il parle comme tout le monde. Je défis quiconque de reproduire le style de Costes sur 300 pages et on verra bien s'il écrit comme tout le monde. C'est un grand sorcier-poète. Tout ce qu'il a fait jusqu'ici n'est que de l'écriture finalement. Et il atteint les sommets de son art dans ce livre.
Abbé Pierre


    le 22/02/2006 à 22:55:17
Ouais, c'est ça Costes, on t'a pas assez léché le cul, faut que tu rajoutes ta putain de langue de 20 mètres?
Je t'ai découvert.
Et bienvenue!
mara     le 23/02/2006 à 17:02:03
mon style est-il si costien ?
Merci, je prends ça comme un compliment !
Lapinchien


tw
    le 23/02/2006 à 17:07:23
how much it costes ?
Glaüx-le-Chouette


    le 23/02/2006 à 17:11:43
Mais laissez ce pauvre homme tranquille, vous voyez pas qu'il est mort, comme Johnny Rotten et les autres.
Narak


    le 24/02/2006 à 13:47:32
T'as pas le droit de dire que Johnny rotten est mort !
mara     le 24/02/2006 à 15:31:24
Costes n'a jamais été aussi vivant. C'est avant qu'il était mort, quand il était sous la terre.
Narak


    le 24/02/2006 à 15:37:19
Dans l'absolu, on s'en branle de savoir si il est mort ou vivant non ?
Putain, ce besoin de mettre les gens dans des cases...
Glaüx-le-Chouette


    le 24/02/2006 à 15:40:58
Y a pas de cases en l'occurence (mais ça me rappelle quand même une chanson à mourir de rire de Vincent Delerm, ce grand sorcier-poète subversif).

Avant, Costes faisait des actes, et j'aimais bien ses actes ; maintenant, il fait du fric. De mon point de vue, point barre, et c'est une expression foutrement adéquate pour le coup.
Ange Verhell


    le 26/02/2006 à 13:22:50
Donde esta mi Costes ؟
Excusez, j'arrive en retard, mais je suis comme le professeur Choron, encore quelque chose à dire entre deux blondes...
Costes se fait récupérer par les bien pensant. Ça fait penser à l’ex terroriste qui regagne sagement le rang en acceptant une pochette surprise, genre légion d’honneur ou siège d’immortel à l’académie. Façon de se faire acheter par la modernité. Moi je dis qu’il y a des terroristes bien plus authentiques à assimiler que celui-là, mais c'est plus difficile.
Je ne le connais pas ou si peu. Si j’ai bien compris, c’est un subversif, nazi le jour, pipi caca la nuit, qui a les couilles dans la tête et rien que pour ça, on doit le respecter (parce qu’il peut se branler la tête). C’est le talent qui compte, pas spécialement ce qu’il traduit. Je ne sais pas, d’ailleurs, s’il a du talent; on le dit. Moi je n’ai pas assez de recul ni de hauteur de vue pour déceler du génie dans le pipi caca prout ou gros groumf qui fait groumf groumf grouf, pas plus que dans « Grand Père » (une chanson, Grand Père, une chanson !). Il a une bonne communication et il fera du fric, ça c’est sûr. Et, quant à faire dans l’immoral (...coucou Glaüx, j'ai bien retenu ma leçon?)Je préfère tourner mes esgourdes vers Gainsbourg, toujours vivant, lui au moins il baisait à couilles rabattues, ou les Gauchos qui font de la subversion sans gueuler ni groumfer et qui assument leur « Je- nous ».
En tout cas s’il est (re) venu vers la Zone, c’est pas pour se faire passer la brosse à reluire, mais pour se faire passer à tabac, littéralement parlant. Nihil a très bien mené son interview, je crois pas que j’aurais fait mieux dans le genre, sauf que ce n’est pas ça du tout que j’attendais. Je n’y ai crû qu’au début, après il s’est fait avoir. Costes était venu rechercher ici ce qu’il donne à son public : une raclée, une dérouillée, une bâtonnade, suivie d’une douche à l’eau froide la tête sous le robinet, histoire de suffoquer, de ne laisser à nu que la vraie subversion, de se ravigoter avant d’être complètement assimilé par une société qui expose les idées en produits de consommation. Parce que faut pas croire, son vrai public ce n’est pas « avant 7 et après 77 ans », attardés en suce, c’est ceux qu’il choque ; c'est une croisade sur le fric. La preuve en est, Fayard ouvre son rideau à l’encanaillement des petits conformistes, les ex de Chantal Goya, des connards frileux qui se font peur en voulant flirter avec les valeurs prohibées, qui veulent frissonner dans une petite révolution à deux balles, histoire de faire preuve d’ouverture d’esprit, d’afficher ce petit sourire niais en quête d’évaluation positive, même par les puissances subversives.
Les premières questions étaient les bonnes, le problème c’est que c’est toi qui as fini par le sucer, alors qu’il rêvait que tu l’encules. Franchement, fallait assumer !

Aka


    le 26/02/2006 à 13:27:54
C'est bon, tu pars maintenant ?
Lapinchien


tw
    le 02/04/2006 à 01:45:34
Yeah Costes sur la Zone, 2 mois avant de passer chez Ardisson...

S'il se predestine au doublage du prochain Disney, il a tous les atouts...
Lapinchien


tw
    le 02/04/2006 à 01:50:29
Tiens, tiens... Costes s'interesse au rituels catholiques ? Je l'aurais convaincu ?
Lapinchien


tw
    le 02/04/2006 à 01:53:45
putain, il va participer au blind test ?
Ryolait


    le 02/04/2006 à 01:55:38
Ça serait cool.
Je trouve quand même ça assez surréaliste, après Jean-Louis Costes, passe le scénariste d'Amélie Poulain, bonne continuité.
Aka


    le 02/04/2006 à 02:26:31
Et merde pour une fois que j'ai pas matté ça aurait pu être drôle.
Lapinchien


tw
    le 02/04/2006 à 02:32:24
Si Stupeflip passe dans 2 mois sur "Tout le Monde en parle", on va devenir des fournisseurs officiels
Glaüx-le-Chouette


    le 02/04/2006 à 21:59:22
Ils sont passés chez Ardisson y a un bail et ils ont tout pété, braillé pendant le blind test pour faire perdre les autres, énervé Baffi jusqu'à ce qu'il essaie de leur mettre un pain, enfin foutu leur merde. Eux.
Lapinchien


tw
    le 03/04/2006 à 00:32:37
trop la classe ! on fait tourner la camelotte avec Ardisson ! salopards de produits consommables, il ne meritent que d'etre soldés tous ces connards packagés et markétés
Poulier     le 06/04/2006 à 11:48:02
J'ai jamais lu une interview de Costes aussi naze.
Aka


    le 06/04/2006 à 14:44:31
Merci à toi !
Narak


    le 06/04/2006 à 21:30:08
J'ai jamais lu un pseudo aussi naze.
Glaüx-le-Chouette


    le 06/04/2006 à 22:17:41
Merci à toi !
Glaüx-le-Chouette


    le 06/04/2006 à 22:19:13
(on dirait un verset avec le repons, c'est beau, c'est gland, c'est biblique)
tusurp Je ne suis là que pour le chauffer pour le jour J    le 07/04/2006 à 10:08:54
(on dirait surtout une triste copie d'une réponse lue plus haut, donc oui c'est gland, c'est glaux, c'est blaireau)
Glaüx-le-Chouette


    le 07/04/2006 à 13:01:43
Pas original, ton procédé, bonhomme, j'ai fait pareil aux JO de la Connerie avec Daria.

Sauf que moi je l'ai fait en mon nom. Tafiole.
tusurp Faites vos jeux !    le 07/04/2006 à 22:24:23
Allons bon alors tu te contredis à nouveau, moi je pensais que glaux etait un pseudo, non ?
Glaüx-le-Chouette


    le 07/04/2006 à 23:20:28
T'es vraiment con.

Y a la réponse à ta connerie sur le Bloglo.
T'es conceptuellement handicapé.
kram Site non officiel    le 28/05/2006 à 13:28:29
...Il est ici : www.jeanlouiscostes.com
Lapinchien


tw
    le 28/05/2006 à 13:45:16
Bordel de putes sideennes ! Monsieur costes s'interesse pas au web, il l'a dit lors de son entrevue chez Ardisson. Lui son truc c'est les petites cahutes en ruine en pleine foret guyanaise infectées d'insectes bouffeurs de chair humaine vivante , faut le lacher avec les nouvelles technologies faites pour les debiles mentaux.
nihil


    le 28/05/2006 à 13:56:56
Décidément, j'aime bien ce type :

"14) Parle-moi de tes deux derniers disques…

Deux derniers ? Euh… J’en fait tellement, je sais même plus quels sont les deux derniers. Je sors un Cd par jour. Sur le Cd de hier j’ai chié une heure. Sur celui d’aujourd’hui j’étais constipé."
B52


    le 10/03/2007 à 05:23:24
costes est un genie, une icône! blurp
mouchador le vrai mouchador    le 10/03/2007 à 10:32:11
ah tien costes (clavier americain, je crane) va rentrer au guiness book d recor? c tres bien mon petit costes tu me plais bocou et berces toutes mes nuits cependant jaimerais un peu plus dattention de ta part alors ke je tecris tu passes ce soir ds ma rue au zoobizarre plug heretic zut je ne peu pa te voir, clavier americain oblige zut de zut mon foufinet je compte sur toi pour continuer ta longevite mepatte plus ke t chansons ki est ce ke je prefere de toi. jai pa lu ton livre mai i ma permi de tentendre voila ct moi MOUCHADOR loin de toi loin de tout loin de ma maman
MOUCHADOR le seul et lunique, le MOUCHADOR lui meme de sa pe    le 10/03/2007 à 10:34:50
tous vos commentaires sont adorables
MOUCHADOR rsonne    le 10/03/2007 à 10:35:44
RSONNE
Glaüx-le-Chouette


    le 10/03/2007 à 12:53:51
Je pense que tu peux t'autoriser à aller chier plus loin, pute, car on s'en fout notablement de ta vie de merde.
MOUCHADOR reponse hostile et depart digne    le 13/03/2007 à 12:27:22
je men bats les roupettes a 90000 a lh comme un dejante sur google tu peu pa savoir glaux chouette vieille pute toi meme je tencule a sec et je decharge avant toi mon foufinet.
sur ce je vous quitte forum de merde interview deplorable et internautes pathetiques (cape) adieu.
Lapinchien


tw
    le 13/03/2007 à 13:33:12
Je pense qu'on est plus des connerinautes que des internautes mais c'est mon humble avis.
Glaüx-le-Chouette


    le 13/03/2007 à 17:56:37
Putain jamais j'avais réussi un strike pareil.
Lahyenne


    le 14/03/2007 à 17:57:08
Vantard.

Je penche pour un succès de la charte graphique.
MOUCHADOR on se fait chier    le 17/03/2007 à 13:53:22
quel forum de merde
Glaüx-le-Chouette


    le 17/03/2007 à 14:23:57
C'est parce que ça n'est pas un forum, choupinou.
nihil


    le 23/03/2008 à 15:20:10
Pour me faire une idée, je suis allé voir un spectacle de Costes hier. Un grand moment de n'importe quoi, mais bien marrant.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 23/03/2008 à 15:47:09
Et tu te l'es faite ?
nihil


    le 23/03/2008 à 15:50:59
Non. Il a proposé, mais j'ai fait semblant de pas entendre.
El déf     le 01/11/2009 à 10:48:30
Sinon il a ressortit un nouveau bouquin quelqu'un la lu ? Et d'ailleurs quelqu'un d'autre que glo à lu "grand père" ?
Et Costes il a pas repointé sa gueule pour faire la promo d'"un bunker en banlieue" ?
Etrange.

Sinon étant donné que je ne connais pas du tout le potentiel de ce divertissant monsieur quelqu'un pourrait-il me filer un lien d'une de zik assez représentatives du bonhomme histoire que je me fasse une idée, et si j'en demande pas trop m'affranchir un mâchouilla sur son œuvre. Cela serai très urbain. Par avance merci.
Glaüx-le-Chouette


    le 01/11/2009 à 22:31:47
Une sorte de fiche wikipedia sur Costes ? Je pense qu'il apprécierait le principe, à peu près au point de t'éclater la gueule à la fourchette en plomb.
Tu prends tes petits doigts et tu te renseignes. Il a un site. Tu peux le trouver. Je crois en toi.
Kolokoltchiki


site blog fb
    le 01/11/2009 à 22:47:48
Sinon, pourquoi vous faites plus ce genre d'interview ?

Je veux pas vous surcharger hein, mais bon, vous allez choper des ampoules aux mains à force d'onanisme.

EDIT: Et au fait, http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Costes, l'article wikipedia le plus absurde que j'ai jamais lu.

commentaire édité par Kolokoltchiki le 2009-11-1 22:49:27

commentaire édité par Kolokoltchiki le 2009-11-1 22:52:41
Glaüx-le-Chouette


    le 01/11/2009 à 22:57:41
Sinon, pourquoi tu fais pas ce genre d'interview ? Connard ? T'es venu pour consommer ?
Kolokoltchiki


site blog fb
    le 01/11/2009 à 23:20:07
C'est drôle, juste après avoir écrit ce commentaire, j'y ai pensé.

commentaire édité par Kolokoltchiki le 2009-11-2 0:34:7

= ajouter un commentaire =



[Accueil]