LA ZONE -
Résumé : Une petite nouvelle noire très bien gaulée et plutôt originale sur le concept.

Destin

Le 22/08/2003
par Tulia
L’enfant le regardait d’un air suppliant. Marc s’était soudainement transformé en une espèce de boucher. Il se regardait cisailler en divers endroits la peau du gosse avec des tessons de verre. Il s’admirait tandis qu’il lui énucléait les yeux au couteau avec une précision d’horloger. Il sentait monter en lui l’envie irrépressible de le mettre en miettes, morceau après morceau. Il fallait qu’il le massacre.
Tout était sombre autour de lui. Le ciel noir et lourd. Les rues défoncées qu’il ne reconnaissait pas. Les immeubles crades qui semblaient se chevaucher. Mais où était-il bordel ?
Marc s’éveilla en sursaut, trempé de sueur. Il lui fallut plusieurs minutes pour remettre ses idées en ordre à l’intérieur de sa tête. Il savait qu’il venait de rêver mais il avait l’étrange sensation qu’il y avait une part de réalité dans tout ça. Toutes ces choses atroces qu’il avait faites à cet enfant dans ce rêve… ainsi que les émotions qu’il avait éprouvées, lui revinrent brutalement en mémoire et lui donnèrent envie de se vomir. Il eut beaucoup de mal à réprimer une remontée de bile.
A côté de lui, sa femme s’était réveillée elle aussi : « Qu’est-ce qui se passe ?
-    C’est rien, j’ai juste fait un cauchemar.
-    Tout va bien ?
-    Ouais ouais, c’est bon, rendors-toi ! »
Il se leva pour aller s’asperger le visage d’eau fraîche puis retourna se coucher mais ne parvint pas à trouver le sommeil avant plusieurs heures.

Il se leva difficilement le lendemain, engourdi et encrassé. Toute la journée de travail fut un véritable calvaire à endurer. En partant le soir, il était exténué. Il se mit au volant de sa voiture et dut lutter à chaque instant pour conserver ses paupières ouvertes. La lumière du soleil couchant l’aveuglait.
Il ne vit qu’au dernier moment que le feu était rouge. Il se précipita sur la pédale de frein, mais à cette vitesse, il était déjà trop tard, il avait déjà dépassé le feu. A cause des arbres et buissons, la visibilité sur le carrefour était très mauvaise et il ne vit qu’au dernier moment la voiture qui arrivait de la droite.
Impact.

Juste après la collision, il se retrouva soudainement dans un endroit étrange et inconnu, comme si il y avait été téléporté. Tout ce qu’il voyait désormais semblait sortir tout droit d’un film de science-fiction. Paysage dévasté, amoncellement de carcasses d’immeubles à perte de vue. Tout était gris et sale. L’air était empli de poussière nocive et le ciel chargé semblait vouloir exploser et cracher sur ce tableau apocalyptique des centaines de litres de pluie acide. Devant lui, se tenait une grande femme brune vêtue d’une longue robe noire. Elle avait une lueur étrange dans le regard, comme si elle ne savait pas trop non plus ce qu’elle faisait ici en cet instant précis. Il voulut s’approcher d’elle mais il se rendit compte qu’il ne contrôlait pas son corps. Paralysé. Cloué sur place. Elle avança vers lui d’un pas lent. Lorsqu’elle arriva tout près de lui, elle leva la main et la rabaissa violemment pour lui griffer le visage de ses ongles longs et pointus. Il voulut hurler mais il ne put même pas ouvrir la bouche. Elle réussit à le plaquer au sol en le poussant et lui abattit une pierre sur la jambe. Il tentait de l’implorer d’arrêter du regard mais rien ne semblait plus possible pour la stopper dans sa furie destructrice. Elle se pencha pour ramasser à nouveau la pierre et se releva pour l’abattre encore une fois sur lui. Elle souleva la pierre et la laissa lourdement tomber sur la poitrine de Marc.

Elle se réveilla en hurlant de frayeur.

= commentaires =

Monsieur Maurice     le 22/08/2003 à 17:17:16
Etant très poilu de nature avec de la peau en dessous des poils, je n'aime pas la violence et la soumission à outrance malgré des érections d'ours bruns échappés des Pyrénées.
J'aime les carresses, les plaisirs et voir ma femme se sauver en courant.
Arka     le 22/08/2003 à 17:19:57
Putain, j'ai le temps de lire que les mini-articles, et toi t'en ponds un qu'il faut relire quinze fois pour d'ailleurs ne toujours pas complètement bien le comprendre, t'en fais exprès hein, saloooope !
draz     le 22/08/2003 à 18:05:42
rondement menee masi jaurai choisis une fin plus gore mais je sais mon avis on s'en fout
Tulia


...    le 22/08/2003 à 21:46:45
Une fin plus gore ? Non c'est bon, j'avais pas l'intention d'en faire un truc comique ou ridicule...
Aka


    le 23/08/2003 à 02:33:08
Encore une fois original et bien mené. Y a pas à chier, je suis trop bonne en correctrice.
Tulia


@Aka    le 23/08/2003 à 05:32:59
Ouais merci pour tes conseils d'optimisation de textes, ça sert sur le moment mais aussi pour une utilisation ultérieure.
Mais maintenant tout le monde sait que je suis difficilement capable d'écrire toute seule, ceci dit tout le monde savait déjà que j'avais un QI d'huître perlière...
lapinchien     le 25/08/2003 à 08:44:58
je ne sais pas si vos cerveaux imbibés d'alcools et autres substances douteuses pourront interpréter mes commentaires. C'est très marylin Manson (ouais c'est un nouvel adjectif) Il y a juste un truc à la fin, qui me turlupine je me demande si la nana qui se réveille en fait était de faire un rêve d'un mec en train de rêver ou si c'etait simplement une salope de zombi somnambule qui masacrait vraiment le gars à coups de pierres avant de se réveiller...
lapinchien     le 25/08/2003 à 08:46:20
finalement en me relisant j'arrive à peine à me comprendre alors bonne chance et bon mal de crane (ceci était une pub pour Guronzan)
Tulia


...    le 25/08/2003 à 09:11:15
Travaux dirigés : Que va t-il arrivé à cette femme durant la journée suivante ?
lapinchien     le 25/08/2003 à 09:30:36
elle va se rendre compte qu'elle fait partie du rêve d'un yorkshire qui va la mordre à mort avant de se réveiller en sursaut et aboyer à mort ?
Tulia


...    le 25/08/2003 à 10:05:20
Ouais en gros c'est à peu près ça à un ou deux détails près.
Kirunaa


    le 05/11/2003 à 16:24:00
Je viens de le découvrir celui la... génial !

= ajouter un commentaire =



[Accueil]