LA ZONE -
Résumé : Un mini-article sympathique sur l'enfermement dans la surdité.

Silence

Le 15/10/2003
par Herpès
6h50 : Le chat me tire de ma torpeur, mieux qu'un réveil en venant se lover contre moi sous les draps. Deux minutes assise sur mon lit pour me réveiller. Un sentiment de bien-être m'envahit alors que je tire lentement les rideaux et que je découvre les montagnes illuminées par la lumière matinale.
Puis c'est les gestes habituels : faire le lit, mettre ses chaussons et sa robe de chambre, allumer la radio, faire couler le bain. Tiens la radio ne marche pas, aucun son ne se répend dans l'appartement. Un coup d'oeil rapide pour vérifier les branchements et une première montée d'inquiétude. Quelque chose ne va pas, mais je n'arrive pas à savoir quoi. Puis soudain, c'est la prise de conscience : aucun bruit, pas de voix sourde d'animateur radio, pas d'eau qui coule alors que je viens d'ouvrir les robinets, aucun son qui ne monte de la rue et qui marque mon quotidien. Rien...
C'est le choc, besoin de m'assoir, de comprendre, de m'expliquer tout ca. Non ça ne peut-être qu'un rêve (rien, toujours rien). Pourquoi d'un coup? pourquoi moi? J'ai besoin qu'on m'explique, besoin daide, je ne peux pas rester comme ca, murée dans ce silence qui m'effraie déjà. J'enfile rapidemment un jean et un t-shirt et sors de chez moi sans prendre le temps de fermer la porte. Dans l'escalier je croise la voisine du dessous ( rien toujours rien). Ses levres bougent mais aucun son ne parvient à mes oreilles, aucune intonation. Je fuis son regard interrogateur et m'engouffre dans la porte en lui criant d'aller fermer les robinets chez moi. L'ai-je bien dit ou seulement pensé. Je ne perçois meme pas mes propres paroles.
Où aller? qui voir? tout le monde va me prendre pour une folle...
J'erre dans les rues, dans ce silence qui me pénetre, mon silence, alors qu'autour de moi s'agitent les premiers travailleurs qui partent au boulot, les éboueurs qui rentrent à la déchetterie, les livreurs de journaux, les voitures,...
STOP. Arretez tout. Je ne veux pas. ARRETEZ. Laissez moi tranquille, ne me regadez pas comme ca, je suis comme vous, comme vous...STOOOOOP!!!!!!

Sud-Ouest : 24 septembre 20003
"Hier une jeune étudiante, Gabriela Mirepoix, sourde de naissance, est décédée suite à de nombreux traumatismes. Selon certains témoins, elle se serait jetée sous les roues d'un 15 tonnes après avoir hurlé en courant dans les rues depuis son domicile. Un communiqué de la famille nous a fait savoir que cette jeune fille souffrait de troubles psychiatriques depuis quelques semaines et aurait, semble-t-il, eut l'impression d'être une personne tout à fait normal...l'enquête se poursuit"

= commentaires =

Tulia


...    le 16/10/2003 à 16:40:38
C'est marrant mais moi j'ai toujours eu tendance à imaginer le futur d'une façon super différente à notre époque, j'ai sûrement trop regardé la télé. Par contre, pour toi, même dans 18000 ans, tout sera strictement identique à ce qu'on connait aujourd'hui. Elles vont se faire chier les générations futures... C'est pour ça que je suis d'avis qu'on les massacre avant même qu'elles naissent.
Lapinchien


tw
    le 18/10/2003 à 20:01:17
Ouais qu'est ce qu'y zont ces handicapés à ce prendre pour des gens normaux qui se jettent sous les 15 tonnes d'abord ?
Kirunaa


    le 20/10/2003 à 13:26:22
Tout ca, c'est la faute du chat. Sale bete.
Au moins ca chasse les pigeons.

= ajouter un commentaire =



[Accueil]