LA ZONE -
Résumé : Comme souvent Herpès fait dans l'érotisme décalé. Ici ça se veut sombre et gothique, mais c'est trop lapidaire (mot compte quintuple) et trop cliché pour qu'on prenne ça vraiment au sérieux. Un texte très agréable comme Herpès sait les pondre, mais pas plus perturbant que ça.

La dalle noire

Le 05/07/2004
par Herpès
Tranquillement je pose ma main sur le marbre froid et la fait lentement glisser le long des symboles gravés à même la pierre.
De mon doigt, je suis les entrelacs des lettres tout en déboutonnant ma chemise. J’aime sentir ce contact glacé contre ma peau, ce sentiment de calme qui m’envahit quand je me couche sur la dalle sombre. Te savoir sous moi m’excite et ne fait qu’amplifier le gonflement de mes seins déjà durcis par le froid de la nuit. Tout est paisible autour de moi. Nue sur ta tombe, je sens la pierre se réchauffer petit à petit sous mes frottements incessants et oppressants. Cette masturbation silencieuse est pour moi un moyen d’évasion qui me permet de te retrouver dans mes rêves de jouissance, toi mon Amour disparu. Et je n’ai pas peur de cette lame froide et dure qui tranche calmement mes veines et fait ruisseler mon sang noir et chaud sur ce marbre avant d’être absorbé par cette terre si avide de vie…

= commentaires =

Kirunaa


    le 06/07/2004 à 09:11:50
Ca manque de développement tout ça, c'est dommage. C'est un des fameux textes dont tu voulais pas ?
Lapinchien


tw
    le 06/07/2004 à 11:42:58
(extrait d'un truc trouvé sur le net en tapant père la chaise statue et fertilité dans google) (Vaut mieux citer ses sources)

Père Lachaise, la 92° Division (avenue transversale 2) contient une tombe très curieuse.
Victor Noir, journaliste né en 1848, et assassiné par Pierre Bonaparte, cousin de Napoléon III, en 1870.
Sa mort est l'occasion d'une importante manifestation républicaine contre le régime impérial.



La Convention, vingt ans après, commande une statue à Dalou, un gisant posé sur la tombe toute simple. Cette statue de bronze est très réaliste: on distingue même, sous un feuillet de bronze imitant la chemise entrouverte, la blessure mortelle ....

Dès sa pose, la statue devint objet de pélerinage: toute femme stérile serait assurée de pouvoir porter malgré tout un enfant, si elle vient caresser l'une ou l'autre partie saillante de la statue... (NdLC: Y en a même qui font du rodéo dessu à ce qui parrait) Je n'ai pas su établir le moindre lien entre Victor Noir et cette assurance de fertilité...

Toujours est-il que couverte de vert-de-gris terne, la statue ne brille au soleil que par quelques points de son anatomie: le bout des souliers, le nez, la bouche, .... mais aussi les attributs masculins (vous ai-je dit que la statue était très réaliste?), qui se devinent sous les vêtements...

Commentaire édité par Lapinchien.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 06/07/2004 à 14:29:19
De quelle Convention parle-t-on ? Je suis sceptique.

Quoi qu'il en soit, ceci montre que c'est par empirisme et sens moral que les sculpteurs grecs en vinrent très rapidement à ramener les choses à leur juste valeur.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 06/07/2004 à 14:40:32
Concernant le texte... Je me demande toujours, à la lecture de ce genre de texte, si froid, si morbide, de quel genre d'amour le personnage prétend avoir été atteint et porter le deuil. Il devrait être hystérique, ce personnage, éventuellement sous une couche de sang-froid et de cynisme, mais pas érotomane et neurasthénique. Enfin, moi, je n'y crois pas.
Lapinchien


tw
    le 06/07/2004 à 15:16:33
De toutes façon l'Histoire, c'est juste une compilation de belles histoires d'historiens...
Nagash


    le 07/07/2004 à 21:06:48
J'suis ok avec Smerdiakov.Le personnage, pour baiser le marbre d'une tombe on peut se demander de quel amour il en retourne..Se tapper le cadavre (ou du moins les ossements) encore pourquoi pas, ça peut se comprendre:l'amour fou,allant par delà les tabous et la mort..mais la pierre tombale,alors là,mis à part que que ca risque pas de se lâcher trop vite ou de débander(encore faut il qu'il y ait du "relief"), je vois pas trop l'intérêt..à part dans l'alternative d'un "rite" pour rendre hommage ou rejoindre le défunt,je préfère d'ailleurs comprendre ce texte de cette façon, c'est beaucoup plus intérressant.Par contre pour l'érotomanie et la neurasthénie Smerdiakov c'est du n'importe nawak..arrête d'utiliser des termes de n'importe quelle facon en croyant que personne ne comprendra!

Narak


    le 07/07/2004 à 21:08:19
Ce texte ma bien plus, jusqu'au moment ou cette pauvre fille s'ouvre les veines.
ça commence à lasser les gens qui s'ouvrent les veines, serieusement, ça manque un peu d'originalité...
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 07/07/2004 à 22:42:36
ha ouais dis donc euh nagash t'as raison à mort euh bin ouais alors on disait que la meuf elle est pas crédible si qu'à la fois elle chiale dans sa Ford intérieur au point de se foutre en l'air et qu'à la fois elle s'enroule autours des statues comme une chienne en chaleur et si qu'à la fois elle est down à fond au point de plus rien ressentir putain si tu piges que dalle à ce que je ramage lâche l'affaire ou je lâche le chien

commentaire édité par l'Ennemi
Nagash


    le 07/07/2004 à 23:22:08
Lâche le chien..j'ai faim.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 07/07/2004 à 23:37:42
Il est en route.
Bobby-Joe


    le 08/07/2004 à 00:37:25
Hmm...
Y'a quelque chose qu'est en train de se passer là...
C'est flagrant...
...
... vous comprenez tous le mot "flagrant" ? c'est bon... ?
nihil


    le 08/07/2004 à 01:00:28
Jouer au plus malin avec le représentaInquisition... Y a de
nihil


    le 08/07/2004 à 01:00:29
Jouer au plus malin avec le représentant de la très Sainte Inquisition... Y a de ces malades... T'es pas de taille Nagash

Commentaire édité par nihil.

= ajouter un commentaire =



[Accueil]