LA ZONE -
Résumé : Un texte qui regorge d'efforts, mais faut être clair : c'est à chier. SF de base assez politique avec quelques bonnes idées mais ça tient pas debout et c'est très mal foutu. Si encore c'était un peu humoristique, ça permettrait de lire au second degré et de s'amuser, mais ça se prend mortellement au sérieux. Et ce n'est qu'une intro, le Duc ne fait que poser quelques bases (ce qui contribue au manque d'intérêt) et nous promet dix autres articles... Tu parles d'un calvaire.

L’épopée galactique

Le 20/10/2004
par Le Duc
[illustration] Chapitre I : La grande purification est en marche
1. / Pourquoi ?

Nous sommes en l’an de grâce 2198. Notre planète mère la Terre, est « malade », « mourante », nous les Hommes somme la cause de cette « maladie ». Nos aérosols, nos gazes d’échappement, la déforestation et bien sûr La Grande Purification.… Tout c’est phénomènes ont provoqué la disparition quasi totale de la couche d’ozone, entraînant le réchauffement de la planète, lui-même entraînant la fonte des calottes glaciaires ce qui a eu pour conséquences l’apparition de centaines de millions de cas de cancers, en majeurs parties de la peau.
La fonte des glaces a fait considérablement élever le niveau des océans, recouvrant ainsi plus de 50 % des terrains habités.
Les tempêtes qui surviennent généralement en fin d’année redoublent d’années en années d’intensités, les cyclones quasi permanents sont des phénomènes nouveaux.
Le temps de « l’apocalypse » a sonné.
                     Murmures dans la salle.
- S’avez-vous que la température moyenne au début du siècle était de 21°c ? Aujourd’hui je ne vous apprends rien en vous annonçant quelle est de 45°c.
    Le professeur Rossignon était satisfait par l’effet de son « entrée en matière » produit sur les membres présent de la LPU.
2. / La LPU

La LPU ou Ligue des Puissances Unies, devait devenir le dernier avatar de la vision d’un monde unifié dirigé par l’ONU, depuis longtemps disparue.
Cet ordre nouveau unifia et prit le contrôle de près de 93 % de la population mondiale, échouant seulement à pacifier quelques états sud-américains instables. La LPU fut fondée sur un socialisme « éclairé », mais recourut souvent à des actions policières violentes, d’inspiration fasciste, pour maintenir l’ordre public.
La LPU établit un calendrier strict afin de tendre vers l’unification définitive de toutes les cultures. Elle s’efforça d’éradiquer les derniers vestiges des séparatismes raciaux et les Commissions d’Uniformisation interdirent la plupart des vieilles religions. On décida que l’Anglais serait la langue officielle en remplacement de nombreuses vieilles langues qui furent interdites dans leur pays d’origine.
Bien que les religion furent interdites par la LPU, l’organisation encouragea une foi zélée en la supposée « Divinité de l’humanité ». Ce dogme quasi-religieux exigeait l’interdiction immédiate de tous les implants non vitaux et de toutes les altérations du patrimoine génétique humain considéré comme pure. Les tenants de la ligne dure de la LPU et les exégètes édictèrent que toute altérations génétiques, tout usage de la technologie cybernétique, ainsi que toute consommation de drogue psycho active, conduiraient à la dégénérescence de l’espèce humaine. Les chefs de la LPU mirent au point un plan audacieux dont le but était d’assurer la pérennité de l’espèce, en dépit des tentations corruptrices des technologies radicales.

3. / La Purification

A la manière des Inquisitions sanguinaires qui avaient ravagé l’Europe huit cent ans plus tôt, la LPU lança un des plus durs programmes jamais conçus par l’esprit humain : Le projet Purification. Ce génocide érigé en croisade fut la solution finale choisie par la LPU afin de débarrasser l’humanité de ses dégénérescences. Les troupes de la LPU envahirent chaque nation, s’emparant des dissidents, pirates informatiques, monstres technologiques à demi synthétiques, améliorés cybernétiquement, et enfin des criminels de toutes sortes. Les résistants comme les manifestants furent cobaye d’un gaz mortel du nom de Cerbère, ce gaz a eu pour effet secondaire de se démultiplier et d’évoluer sous une nouvelle forme, s’elle ci non mortel, mais la nouvelle forme du gaz rendu incontrôlable, c’est attaquer à de nombreux mammifères en en altérant leur code génétique ceux-ci ont alors muté, leur masse musculaire c’est considérablement développer ainsi que leur agressivité. Le massacre méthodique de la LPU à l’échelle mondiale provoqua l’élimination de 400 000 000 de personnes. Les médias mondiaux, à la botte de la LPU, minimisèrent cette violence terrible et maintinrent la population du globe dans l’ignorance des atrocités commises.

4. / Ma mission

Voilà 5 ans que je ne suis pas sortit de cette boite de conserve, la Terre pourtant n'est qu’à quelques millions de kilomètres.
Mais notre mission est claire, assurer en permanence une protection autour de la ceinture d'astéroïdes.
Les mines de forages qui s'y trouvent rapportent des millions à la LPU, en plus d'approvisionner en carburant la totalité de la flotte.
Et ça les milices des environs le savent très bien, d'où notre présence ici.
Leurs raides désespérés se renouvelle de plus en plus..
C'est pourquoi le QG nous a envoyé l'ordre suivant : se tenir à distance du prochain raide laisser leurs vaisseaux cargo s'emparer du précieux combustible, et les filer jusqu'à leur base.
Et pour ce faire, la stratégie du commandant est d’envoyer un vaisseau fantassin (mini vaisseau piloté par un équipage de deux personnes) doté de la nouvelle technologie de camouflage.
Une fois la base repérée le vaisseau devra donc en envoyer les coordonnées, ensuite l’assaut sera donné.
J’ai eu « l’immense » honneur d’être désigné ainsi que Sandra Domergue ma copilote, pour effectuer cette mission.

5. / Le Projet du professeur Rossignon

Le professeur Gildas Rossignon, est un scientifique brillant, bien qu’il soit totalement impassible et immoral.
C’est sûrement pour ces trois « qualités » qu’il fut choisi par les dirigeants de la LPU, pour prendre la responsabilité et la direction d’un nouveau domaine d’activité :
La restructuration de la planète.
Bien que pour beaucoup, un tel ouvrage semble impossible. La LPU doit se rendre aujourd’hui à l’évidence que d’ici quelques années, la Terre deviendra un désert infertile et sans vie.
Certains scientifiques, pour assuré la continuité de l’espèce humaine, avaient pensé à un exode massif vers de nouvelles planètes, vierges et habitables.
Le professeur Rossignon lui, c’était tourné vers une toute autre solution : L’éradication des plus faibles et des inadaptés, d’après ses études, si une population été maintenu à dix millions d’individu pour des raisons de ressources et d’amoindrement des déchets et que par procédé chimique on fasse redescendre la température globale de la Terre à ces normes.
Au bout de quelques décennies la planète serait sauvé, il resterait alors à redéployer la faune et la flore pour que tout rentre dans l’ordre.
Par soucis de statistiques et de moyen financier la LPU opta pour cette solution.

6. / Le feu vert

Le professeur Rossignon, a été convier dans l’assemblé des dirigeants de la LPU pour expliquer les détails de son projet et comment il conte le réaliser.
-    Messieurs, après le compte rendu que je vous es exposer à l’instant vous conviendrez qu’aujourd’hui l’heure n’est plus au théories plus que douteuses ?
Consentement dans l’auditoire
-    C’est pourquoi, j’ai mis au point se projet que j’ai nommé « résurrection », dont vous s’avez plus ou moins en quoi il consiste pour rétablir l’ordre de notre planète et par conséquent notre planète elle-même.
-    Pour se faire, il va nous falloir rassembler tous les membres de notre grande organisations, ainsi que toutes les personnalités, hommes de sciences (mathématiciens, physiciens..) et de lois qui constitue notre nation, ainsi qu’une poigné d’hommes occupent des fonctions vitales, j’entend par-là, enseignants, médecins, ingénieurs, bref tous les hommes dont notre société a besoin pour vivre, les plus compétant d’entre eux, seulement, seront sélectionner.
-    Enfin quelques hommes et femmes, au patrimoines génétique correspondant au bon repeuplement de notre planète, seront aussi sélectionner. Toutes ces personnes seront alors conduit en lieu sûr, sur Mars, dans notre ville sous dôme pendant l’élimination sur terre du reste de la populations.
Le directeur de l’assemblé se leva et commença à marcher sereinement dans la pièce.
-    Monsieur Rossignon, nous s’avons déjà que vous voulez effectuer une restructuration de notre Terre, vous voulez nous débarrasser de cette « crasse » qui ronge peu à peu notre système et notre planète, soit ! C’est très bien, mais pensez-vous réellement que cette populations se laissera « éliminer », comme vous dites, aussi facilement, nous aurons beaucoup de mal à en venir à bout et nous avons déjà beaucoup de problèmes avec ces maudit rebelle et une tel action ne fera que gonfler leur rend et nous rendre plus vulnérable..
Un sourire vicieux s’affichât au lèvres du Professeur.
-    Justement, à aucun moment nous aurons à combattre cette « crasse » comme vous dites.
Etonnement dans l’auditoire
-    En effet le procédé que mon équipe et moi-même avons mis au point est un gaz qui à pour but de neutralisé les rayons du soleil pour refroidire le climat de notre planète, et il à pour second effet de réduire considérablement l’oxygène, ce qui réduira avantageusement l’effort militaires. Les seules zones viables seront en pleine forêt, et depuis les mutations de nos espèces animal je ne pense pas que quiconque puisse survivre dans un tel milieu.
Aucune réaction dans l’auditoire.
-    Cela va s’en dire qu’au bout de deux ans quand les températures, auront atteint le degré escompté, nous diffuseront « l’antidote » du gaz. Vous, vous n’avez plus qu’à maintenir la loyauté de notre armé et à empêcher toute tentative d’évasion de notre planète.
Le directeur s’assit, réfléchit un instant et donna son consentement pour la mise en œuvre du projet.

7. / Alerte !

La balise d’alerte viens d’être activée dans le secteur 2 alpha 6 des mines de forage.
C’est un astéroïde isoler, cible idéale pour les rebelles.
Notre vaisseau est en alerte, le commandant, appelle par interphone :
« Duval ! Domergue ! A vos postes, les rebelles remettes ça, cette foi si on va les avoir et pour de bon ! »
Je ne m’attendais pas à cette appelle maintenant, en effet je viens juste de sortir des douches, je cours jusque ma cabine en serviette de bain pour enfiler ma combinaison de vol et attraper mon casque au passage.
Mes quartiers son situer 3 niveaux au-dessus du pont d’envol, de ma couchette je cours jusqu’à l’ascenseur y menant, en empruntent 2 longs couloirs remplis de sous-officiers qui m’encouragent tous dans la réussite de ma mission.
Arriver à mon astronef, je découvre Sandra tranquillement assise à la place de copilote.
Sandra et une jeune femme de 25 ans, d’origine Sud Américaine, elle avait fui son pays ravager par la guerre pour rejoindre les troupes la LPU, pour elle le seul moyen de s’excommunier
-    Alors chéri tu te traîne ? Les rebelles vont pas nous attendrent.
-    Arrête un peu de m’appeler par tes petits noms à la con tu va faire jaser.
-    J’aime quand tu t’énerve poussin.
-    Rentre plutôt les coordonnées de saut
-    Déjà fais cap’taine.
A peine installer dans mon siége, notre astronef est soulever par un treuille et est placé dans le sas de décollage qui se referme derrière nous.
-    Dépressurisation commencer.
-    Allumage des réacteurs, niveaux d’énergie ok, oxygène stable, tous les systèmes son go pour le lancement.
-    Passerelle, ici traqueur one, on est go pour le lancement demande ouverture du sas externe
-    Message bien reçu traquer one, ouverture du sas confirmer, bonne chasse.
A l’ouverture du sas, notre astronef se retrouve propulser à une vitesse faramineuse, nous clouant à nos siége par une force gigantesque.
Notre point de rendez vous est situé à plus de 100 000 kilomètres, assez loin pour que notre vaisseau ne sois pas repérer par les radars ennemie.
J’ordonne à Sandra d’activer le système d’hyper propulsion, qui nous amènera en un « bon » à notre destination.

8. / L’ordre nouveau

Au siège de la LPU, l’organisation de l’exode des « élus » vers Mars à déjà commencer dans un secret absolue.
Les dignitaires de haut rang ont le privilège de pouvoir emmener leur famille proche avec eux. Loin du massacre qui se prépare.
Les dirigeants ne sont pas inquiéter des poches de résistances rebelle, un message leurs est parvenu plus tôt dans la journée, leur indiquant que l’un de leurs vaisseaux été sur le point de découvrir leur quartier général, cela n’été plus qu’une question de temps. Certes, ça ne suffirais pas éradiquer tout les rebelles, mais au moins en détruisant leur noyau centrale cela les empêcheraient de planifier des attaques contre les convois de vaisseaux reliant la Terre à Mars et plus important encore, d’évacuer des ressortissants terriens, qui viendraient gonfler leurs rangs.
Le gaz, mis au point par Gildas Rossignon était maintenant produit en masse dans les usines de la LPU.
Il aller être pulvériser simultanément au quatre coins du globe dès que les « élus » seraient évacuer.

= commentaires =

nihil


    le 20/10/2004 à 18:00:44
Bon moi je voulais attendre d'avoir la suite avant de poster celui-ci, juste pour le cas où. Je l'ai toujours pas eu et on voit plus beaucoup El Def, mais faut bien le publier à un moment où à un autre.
Je serais pas trop surpris et pas trop déçu de jamais voir la suite... Même si la suite est excellente, elle aura toujours un début de chiottes comme base.

L'orthographe est plus supportable que d'habitude, la situation politique est pas inintéressante (l'ONU comme futur pouvoir totalitaire, l'Inquisition et la Purification, assez marrant tout ça), mais y a tellement de trucs qui foutent tout en l'air... La mise en scène du genre liste de courses par exemple, l'incroyablement stupide psychologie des personnages (le baroudeur de héros et le savant fou et immoral), l'atmosphère de série B des années 50, le manque d'originalité global etc...
Tyler D


    le 20/10/2004 à 18:22:16
je vais donc prévenir les comparaisons avec clockwork, puisque je les flaire à 500m.

sinon, ça ressemble pas mal à moonraker.
cosette     le 20/10/2004 à 18:42:30
C'est pas que c'est nul mais c'est pas franchement le pied à lire.
Le savant fou me rappelle un p'tit brun moustachu vachement nerveux qui rêvait aussi d'une race pure et qui procédait par élimination, lui aussi.
Quant au côté SF de l'affaire, j'ai pas bien capté les bases-là. S'il y a 10 articles comme çui-ci qui doivent suivre, je peux me désabonner tout de suite ?
Aka


    le 20/10/2004 à 19:21:53
Rien à dire : c'est mieux écrit que d'habitude, y a des idées... Mais j'ai pas réussi à finir.
Je trouve ça un peu con pour une intro de plaquer comme ça des masses d'informations qu'on doit ingurgiter sans contexte et qui du coup ne veulent rien dire.
Je ne parle même pas du fond. Venant juste de finir 1984, c'est presque risible de naiveté et surtout d'idées plus que ressassées.
Je ne pense pas essayer de le relire et vais accorder le bénéfice du doute jusqu'au premier "vrai" article.
nihil


    le 20/10/2004 à 19:23:39
Ce serait mieux avec une pute comme héroïne... Et un saladier de coke comme vaisseau spatial. Si la pute pouvait tabasser ses grand-parents et se faire violer par un chien policier au détour d'une rue aussi, ce serait pas ml, merci d'avance.
Tyler D


    le 20/10/2004 à 19:43:17
le problème c'est que quand on a un saladier de coke et une pute sous la main, on a autre chose à faire que d'écrire de la SF, et on n'a pas besoin de vaisseau spatial pour se balader dans les étoiles
nihil


    le 20/10/2004 à 20:13:18
Voilà, exactement ce que j'aurais voulu lire en ouvrant ce texte !
Tyler D


    le 20/10/2004 à 20:31:44
ah ouais, ça expliquerait l'absence d'el def
Narak


    le 21/10/2004 à 12:51:34
Attends nihil, tu considère que mettre tous les verbes à l'infinitif c'est supportable toi ?

Bon, sinon le résumé m'as bien fait marrer, comme d'habitude El Def fait un truc pitoyable, mais là c'est dommage que cela ne soit pas volontairement...


Bof, ça résume bien...
nihil


    le 21/10/2004 à 16:16:33
Ouais bah on va commencer doucement hein. Par rapport aux autres y a du mieux je confirme. Pour la grammaire et la conjugaison, on verra dans quelques années, sinon ça va puer le court-circuit cérébral. T'imagines la tête décomposée de El Def si je lui dis le mot "infinitif" ? Je veux même pas entendre sa réponse, qui serait probablement de l'ordre de "quoi ? Les verbes ne sont pas invariables ?" ou "les pronoms personnels c'est pour les tafioles"...
Lapinchien


tw
    le 21/10/2004 à 19:41:02
Y a qu'a dire que c'est une parodie un peu comme starship trooper 1... cela dit je suis sur que le scenario du 5eme element etait bien plus nase... desespere pas El Defonsador, avec des moyens hollywoodiens Luc Besson pourrait faire un film culte de ton histoire
Lapinchien


tw
    le 22/10/2004 à 11:13:39
titre alternatif: le popo galactique
Nagash


    le 24/10/2004 à 00:40:51
Et ben moi je trouve ça pas si mal.
Déjà niveau orthographe ca confirme les soupçons que j'avais depuis le début, à savoir que El Défoncer nous prend pour des gros nazes assez naifs pour croire qu'on peut gober qu'il existe sur cette planète un mec aussi nul en orthographe.
Bon il faut dire que c'est quand même un peu con con,du holywood kitsch et qui se prend au sérieux mais je trouve ca pas plus mal que 90 pour cent des daubes qu'on peut lire, y compris celles qui se vendent.
Ah au fait El Def il me semble que t'as fait un commentaire dans je ne sais plus quel article où tu crachais sur la gueule d'un type qui draguait Aka à sa façon. T'as fait une métaphore avec le cul(mes souvenirs sont vagues et j'ai la flemme de chercher), du coup je me suis senti visé vu que nihil en a un peu après mon cul..
Mais le "production" en question ben c'était pas moi.Quand j'encule quelqu'un je le fais à visage découvert et puis Aka, bah je la déteste pas tant que ça, je dirais même que je l'aim..biiiiip *censored* bie...Biiiip *recensored*.
Aka


    le 24/10/2004 à 02:45:41
Cherche pas. Si t'as pas plus de 40 ans tu m'intéresses pas. Quoi que, le mélange de nos deux égo surdimentionnés, ça pourrait donner une sorte d'hybride sympa capable de rivaliser avec n'importe quel nihil ou Lapinchien. Ok donc je la refais :

Putain Nagash, assumons publiquement, enlevons cette censure qui nous pollue : moi aussi je t'aime.
El Defoncer     le 29/10/2004 à 18:32:36
Mon texte me plai, c'est déjà ça et je vous merde.
D'ailleur j'ai presque fini le deuxieme chapitre.. z'avez de la chance, j'ai pas beaucoup de temps en se moment pour écrire.
Bon tyler, tes comparaisons avec clockword tu peu les garder.. j'imagine que tu parlais des sous chapitrage numéroter, bah c'est pas sur toi que j'ai repomper ça, mais sur werber.
Sinon pour ceux qui ont aimer sans le dire ou pour moi même : le deuxiéme chapitre fais plutot pas mal dans le gore et z'aller être surpris.
Aka


    le 29/10/2004 à 19:03:01
Ah merde, donc c'était pas une intro.
nihil


    le 29/10/2004 à 19:29:21
Putain mais il est infatigable ce mec ! Ahahah aha ahhh aaaaah...

*pleure*
El Defoncer     le 29/10/2004 à 20:18:15
ah oué pis pour répondre à narak : sale pute
Narak


    le 30/10/2004 à 15:30:50
Bon, en meme temps c'est le troisieme " sale pute " que je lit de ta part en 10 min... d'ou te vient cette variete vocabulaire ?

Et puis pourquoi je serai une pute hein ?
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 24/01/2008 à 23:39:18
Ta gueule, pute.
Si si renaud c'est m     le 08/09/2008 à 17:43:15
"Le professeur Gildas Rossignon, est un scientifique brillant, bien qu’il soit totalement impassible et immoral."...Putain heureusement que ce texte n'a pas eu le succés qu'il mérité....J'aurais été Sali à vit...
Le Duc


    le 08/09/2008 à 18:14:14
Ah je vois, salut gig'

= ajouter un commentaire =



[Accueil]